Matiere à reflexion:
MATIERE A REFLEXION

يحي فوزي نشاشبي في الأربعاء 18 مارس 2015


 

 

MATIERE  A  REFLEXION

********

(IV)

01

« Tournons-nous vers  le  passé, ce sera  un  progrès »

Cette  citation de  VERDI, soufflée  au  creux  de  mon  oreille  nonagénaire  par  Régis  Debray,  entre  bien  en résonnance  avec  le  retour  sur  moi-même. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

02

L’inacceptable, c’est l’atteinte à la dignité. Celle-ci ruse  parfois, se fait passer  pour un  refus  de  l’autre parce  qu’à  celui-ci il  manque  quelque  chose,  qu’il  est  trop  autre,  trop  incapable,  légitimement  sous  privilégié.

Non  nul  n’est  jamais  légitimement  traité  en  inférieur.  Un  tel traitement  est  inacceptable.  Et  il  est  légitime  de  s’en  indigner. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

03

Nous  savons  bien  que  nous  ne  sommes  pas  uniquement  faits  de  bons  sentiments. Nous  savons  bien  que  si  l’on  nous  laissait  agir, nous n’irions pas forcément dans la  direction de  la  justesse, de  l’équilibre, du  partage, de toutes  ces  nobles  notions  que  nous  mettons  toujours  en avant.  Et  c’est  bien  ce  constat  qui  nous  impose  de  toujours  rechercher  la  loi.  Nous  avons  besoin  d’un  consentement  à  la  loi. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

04

… mais il est  moins  évident  et  pourtant  nécessaire  de  faire  entendre avec suffisamment d’énergie nos critiques  adressées aux démocraties modernes, lorsqu’elles se  montrent  insensibles  aux  besoins  existentiels  des  vraies  victimes le lois  qui  sont  proclamées  afin  de  protéger  avant  tout  la  propriété  des  privilégiés. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

05

Pensons  encore à  ce  que  disait  l’encyclique  Syllabus  du  pape  Pie IX  au  XIXe  siècle : Tout  ce  qui  vient  des idées  nouvelles  est  à  rejeter ; il  faut  s’en  tenir  aux  paroles  anciennes.

C’est  affolant, et  ce  n’est  pas  si  vieux  que  cela, 1864. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

06

…comme  le  rappelle  SLOTERDIJK,  que  nous  le  voulons  ou  non, nous sommes aujourd’hui des gardiens  du  feu  nucléaire  et  du  code  génétique. Et  il  faut  penser  notre  rapport  aux  sciences  et  techniques  à  l’aune  de  cette  connaissance  qui  fait  de  nous  d’improbables  démiurges. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

07

… Edgar Morin et Peter SLOTERDIJK rappellent  qu’aujourd’hui  la  science  est  devenue  une  force  formidable,  mais  qu’elle  s’est défaite de toute régulation éthique, et que la  régulation  politique semble hésiter entre prohibition stupide et  encouragement  aveugle. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

08

Il y a  une  deuxième  limite -  plus  poétique  cette  fois -  soulignée  par  Morin  dans  ses  livres : grâce  à  la  science,  nous  avons  découvert  des  choses  inouïes  sur l’univers,  le  réel  et  la  vie,  mais  toutes  ces  connaissances  merveilleuses débouchent  sur  un  mystère  profond. Nous  savons  que  l’univers  est  issu  d’une  sorte  de  déflagration,  mais  d’où ?  de quel  vide ?  on  ne  sait  pas. Qu’el  est le  réel  du  réel à  l’aune  de  la  micro - physique ?  Où  est  la  matérialité  qui  ce  dissout ? quelle  est l’origine  de  l’univers ? sa  finalité ?  pourquoi  la  vie  est-elle  apparue ?  pourquoi  l’être  humain  est – il ?

Il y a  tant  de  mystères. Mais  inexplicable  ne  signifie  pas  impossible.  (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.        

09

… Il  me  semble  que  la  poésie  également,  davantage  que  la  science,  nous  révèlent  ce  qu’il y a  de  plus profond  et  de  plus  nécessaire  en  nous.

… Ecoutons  donc  les  recommandations  d’un  sage  comme  Morin. Reconnaissons  les  limites  de  la  vérité  des  sciences  et de leur point aveugle. Même les scientifiques qui  connaissent  les  moyens  d’objectiver tout  ce  qu’ils  touchent, sont incapables de connaître leur propre  subjectivité, de  se  connaître  eux-mêmes. (Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

10

… C’es  ce  que  HUSERL  avait  laissé  entendre  dans  une  magnifique  conférence de  1930,  en  disant  qu’i y a un  trou  noir  dans  l’esprit  des  scientifiques. « Ils  ne  savent  pas  qui ils  sont. Ils  connaissent  les  objets  mais  ils  ne  savent  pas  ce  qu’ils  font »(Tous comptes  fais  ou  presque)  de  Stéphane  HESSEL.

*********

اجمالي القراءات 2221

للمزيد يمكنك قراءة : اساسيات اهل القران
أضف تعليق
لا بد من تسجيل الدخول اولا قبل التعليق
تاريخ الانضمام : 2006-10-28
مقالات منشورة : 246
اجمالي القراءات : 1,750,682
تعليقات له : 227
تعليقات عليه : 333
بلد الميلاد : Morocco
بلد الاقامة : Morocco