Search:
From the Archive
Our Will: Cremate Our Dead Body … Why?
Three well-known experts evaluate the first year of the new state of K
Le chef d'Al-Azhar est un criminel de guerre, mais comment qualifierait-on le Président égyptien Abdel-Fattah Al-Sisi?
Between Bringing Glad Tidings and Declaring Others as Infidels
Wearing of the Veil - Part 1
Preaching and Warning the Gullible, Naïve Masses by Refuting their False Notion of Representatives of God on Earth
About God's Promise: "...That Is upon your Lord a Binding Promise." (Quran 25:16)
Fatwas Part One-Hundred-and-Ten
[Sociology_of_islam] 
Who Are the Thieves among the Arabs Today: The Rikaz (Ore) Zakat Ignored Deliberately by the Thieves
How the Muhammadans are impaled by a Pole: the Hadith (Saying) of Deeds Are Considered By Intentions
Penalty of Apostasy
The Philosophy of Submission
The Camp of Evil which Supports Terrorism (2): The Ottomans
Questions and answers about (Geller), ( Siddiques ) and ( ISIS)
Questions About Abou Bakr during the Journey to Yathreb
The Immorality and Promiscuity of the Saudi Royal Family Members
Within This Age of Degeneration, Options Are Confined between The Worse Option and the Worst Option!
Alaa Al-Aswany: When women are sinners in the eyes of extremists
The Australian Criminal between Islamophobia and the Phobia of the West: The Scenario of Total Destruction after the New Zealand Massacre (3)
Un appel adressé au président égyptien Abdel-Fattah Al-Sisi concernant le récent attentat-suicide au Caire

 

Un appel adressé au président égyptien Abdel-Fattah Al-Sisi concernant le récent attentat-suicide au Caire

 

Publié le 19 février 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

Premièrement: Cet attentat suicide récent sera-t-il le dernier en Egypte?:

1- En août 2006, un attentat suicide s'est produit au Caire dans le quartier de la mosquée Al-Azhar. Nous avons alors écrit un article en arabe intitulé (A propos du récent attentat-suicide près d'Al-Azhar: Nous implorons le Seigneur Dieu que ce soit le dernier!).

2- Malheureusement, les attentats-suicides et autres attaques terroristes se sont poursuivis partout en Egypte jusqu'à présent. Le récent attentat-suicide a eu lieu hier (c'est-à-dire le lundi 18 février 2019).

2/1: Le ministère égyptien de l'Intérieur a déclaré ce qui suit: (... Dans le cadre de ses efforts pour traquer et arrêter le terroriste qui a lancé une bombe sur les soldats des forces anti-émeute qui étaient présents devant une mosquée située dans une place à Guiza après les prières du vendredi, il a été découvert que le terroriste s’était caché dans le district cairote Al-Darb Al-Ahmar. Lorsque les forces de sécurité ont assiégé son domicile et tenté de l'arrêter, il s'est suicidé en faisant exploser la bombe qui l'accompagnait, entraînant également la mort de trois policiers. Six soldats ont été blessés ...).

2/2: Nous citons ce qui suit sur le site Web égyptien masrawy (c’est-à-dire que cette nouvelle est écrite en arabe sur ce site Web): (... Trois policiers ont été tués et six soldats blessés dans un attentat-suicide dans le district d'Al-Darb Al-Ahmar au Caire, alors que les forces de police traquaient et tentaient d'arrêter un terroriste âgé de 37 ans, Al-Hassan Abdullah, qui avait fait exploser la bombe qu'il avait avec lui pour se suicider afin d'éviter d'être arrêté pour avoir lancé une bombe près d'une mosquée située dans une place à Guiza. Les enquêtes montrent que ce terroriste ne faisait pas partie des habitants du district d'Al-Darb Al-Ahmar; il ne s'y est caché que dans une maison appartenant à l'un de ses proches. Le père du terroriste est un médecin égypto-américain. le terroriste lui-même avait la nationalité américaine, de même que plusieurs membres de sa famille. Le terroriste qui a planté une bombe dans une place à Guiza a tenté de planter une autre bombe dans le district d’Al-Azhar, mais il n’a pas réussi à le faire. Les caméras placées dans les rues ont montré ses mouvements; il cachait son visage avec un masque et conduisait sa moto. Quand il a été poursuivi par la police, il s'est caché dans une maison du district d'Al-Darb Al-Ahmar. Quand il était sur le point d'être arrêté, il s'est suicidé en faisant exploser une bombe qu'il avait avec lui ...).

3- Cet attentat-suicide au Caire a eu lieu deux jours après l'attaque de terroristes de l'EIIL (ou ISIS en anglais) à un poste de contrôle de la sécurité dans le nord du Sinaï, entraînant la mort d'un officier de l'armée et de quatorze soldats.

 

Deuxièmement: la raison pour laquelle cet attentat suicide récent au Caire ne sera pas le dernier:

1- Il y a treize ans, en août 2006, nous avons écrit que nous implorions le Seigneur Dieu de mettre fin aux attaques terroristes. Nous répétons les mêmes prières maintenant en février 2019. Nous espérons que les prochains jours ne seront pas le théâtre d'autres attentats-suicides près d'Al-Azhar, au Caire, dans le Sinaï ou ailleurs dans notre patrie bien-aimée, l'Egypte.

2- Nous regrettons profondément de dire que le récent attentat suicide ne sera pas le dernier en Egypte tant qu'aucune réforme religieuse ne sera introduite. Le Seigneur Dieu dit ce qui suit dans le Coran: "...En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes..." (13:11).

3- Les dirigeants d'Al-Azhar embrassent maintenant la religion terroriste wahhabite de Satan, adoptée par l'EIIL; ils le défendent et le protègent; ils persécutent ceux qui en discutent ou le remettent en question. Les dirigeants d'Al-Azhar insistent sur le fait qu'ils ne doivent jamais changer ni modifier les programmes d'enseignement azharite dans les écoles azharites et à l'université Al-Azhar. Le chef / cheikh actuel d'Al-Azhar embrasse la religion maudite de l'EIIL (c.-à-d., le wahhabisme saoudien) et défie publiquement le président égyptien en insistant pour ne jamais changer le discours religieux actuel dans les médias, les écoles et les mosquées en Egypte, bien qu’il s’agisse du wahhabisme extrémiste typique de l’EIIL. Malheureusement, le président égyptien ne peut pas faire pression sur le chef d'Al-Azhar. Un livre critiquant le livre d'Al-Bokhary (bien sûr, Al-Bokhary est l'un des principaux dieux du panthéon adoré par les terroristes de l'EIIL) a été confisqué avant de permettre l'inclusion de ses copies dans la Foire internationale du livre du Caire inaugurée en janvier 2019. En revanche, le cyberespace regorge de critiques sur le livre Al-Bokhary - en fait, notre personne est le penseur pionnier qui a critiqué le livre Al-Bokhary et en a réfuté l’infaillibilité supposée. Pourtant, les dirigeants actuels d'Al-Azhar, à l'instar de l'EIIL, insistent sur la protection du livre d'Al-Bokhary et la persécution (et la poursuite) de ceux qui osent le critiquer ou critiquer les livres des traditions et hadiths sunnites.

4- Le président égyptien a le pouvoir et l'autorité, mais il semble ne pas vouloir retirer le pouvoir et l'autorité de l'actuel chef Al-Azhar qui embrasse la religion wahhabite terroriste de l'EIIL et contrôle les aspects religieux, culturels et artistiques en Egypte et confisque des livres qui critiquent le wahhabisme. Le président égyptien semble réticent à renvoyer le chef d'Al-Azhar. Al-Sisi sait que le chef d'Al-Azhar a remporté la victoire sur lui. Il adresse toujours avec respect le chef d'Al-Azhar, bien que ce cheikh terroriste qui protège la religion wahhabite de Satan ne mérite aucun respect. Etrangement, le président égyptien a prononcé un discours lors d'une conférence internationale sur la réforme du discours religieux pour lutter contre le terrorisme. Pourtant, il ne peut pas mettre en œuvre cette réforme religieuse en Egypte jusqu'à présent!

5- Tant qu'aucun changement radical et aucune réforme immédiate ne seront introduits en Egypte (ce qui est le cas depuis au moins cinquante ans), de nombreux attentats terroristes et attentats-suicides continueront de se produire.

 

Troisièmement: nous affirmons les faits suivants qui attristent notre coeur:

1- Le terroriste criminel qui s'est tué dans cet attentat-suicide est aussi une victime au même titre que les victimes tuées lors de cet attentat.

2- Le véritable coupable est la pensée terroriste d'EIIL et le discours du wahabisme sunnite proposés aux Egyptiens dans les médias, les écoles et les mosquées, comme si c'était «l'islam», et nous savons tous que la religion wahhabite du terrorisme lave le cerveau des enfants et des jeunes qu'ils considéreraient les tueries et les massacres sans discernement comme une forme de «djihad» pour l'amour du Seigneur Dieu, bien que nous sachions par la législation coranique de la charia de l'islam (et même par les règles du fiqh de la religion sunnite qui n'a rien à voir avec l'islam ) le fait de massacrer d'autres personnes est un crime odieux qui nécessite l'application des peines mentionnées dans le verset coranique 5:34.

3- Parce que le gouvernement égyptien ne peut punir le coupable qu'est la pensée terroriste wahhabite, il doit punir ceux qui insistent pour le diffuser et le protéger et ceux qui abusent de leur pouvoir et de leur autorité en l'imposant aux gens.

4- La loi égyptienne considère ceux qui incitent et réclament le crime de meurtre comme des meurtriers qui partagent le fardeau de ce crime / péché; par conséquent, le chef d'Al-Azhar, semblable à l'EIIL, et les dirigeants azharite terroristes wahhabites sont des partenaires dans les crimes des terroristes d'EIIL et d'autres terroristes wahhabites en Egypte.

5- S'il est difficile de punir le chef d'Al-Azhar en le traduisant devant un tribunal, car il semble être "au-dessus de la loi" en raison de son poste, il est possible qu'il soit renvoyé de son poste. S'il est difficile de l'obliger à démissioner, il doit être neutralisé et contraint à ne jamais s'immiscer dans le processus de réforme et de modification du programme d'enseignement azharite. Une loi doit être promulguée pour obliger les cheikhs azharites à atteindre l'âge de la retraite à 60 ans. Malheureusement, beaucoup d’entre eux restent en poste pour le reste de leur vie. Ce processus de réforme et de modification des programmes scolaires azharites doit commencer immédiatement par un comité spécialisé. Le but est de faire correspondre les programmes d'enseignement azharite aux faits / valeurs coraniques de l'islam: liberté religieuse absolue, paix, non-violence, miséricorde, justice, charité, lutte contre la corruption et agression, etc.

 

Quatrièmement: comment le président Al-Sisi peut introduire des réformes et sauver l'Egypte au moindre coût possible et gagner des milliards de dollars américains grâce à cette réforme:

1- Supprimer, abolir et abroger toutes les lois restrictives qui entravent la liberté de pensée et la créativité artistique. Le gouvernement ne devrait jamais intervenir dans les domaines des arts (en particulier des films et des séries télévisées) et de l'édition de livres; souvenons-nous que la confiscation de livres, de pensées (notamment les pensées religieuses de réforme) et d’art est contre la justice. Un juge au sein du système judiciaire ne peut être l’arbitre qui doit confisquer ou permettre l’existence d’œuvres d’art et de livres contenant une ligne de pensée ou un courant d’idées. Le Coran lui-même, la Parole Divine du Seigneur Dieu, mentionne des paroles de polythéistes et de mécréants et les réfute. Bien entendu, toute école de pensée ne doit être confrontée qu’à une autre école dans des débats publics et des discussions intellectuelles. Il n'y a pas de place pour la violence ici. Pourtant, les gens wahhabites qui protègent l'idéologie wahhabite recourent à la violence et au terrorisme et ils emprisonnent et persécutent leurs détracteurs qui critiquent le wahabisme parce qu'ils ne peuvent pas faire face à l'illumination (en particulier le coranisme) ni aux droits de l'homme. Le chef actuel d'Al-Azhar est un homme criminel qui a commis de nombreuses injustices et a entraîné l'emprisonnement de nombreux penseurs libres qui ont osé critiquer le wahabisme sunnite.

2- Lancer la guerre intellectuelle pacifique et intellectuelle dans les médias égyptiens contre le terrorisme wahabite d’EIIL en animant des talk-shows avec des penseurs égyptiens éclairés et en leur permettant de débattre de tous les problèmes et sujets dans le cadre de la liberté d’expression sans terroriser ni menacer ces penseurs; ils devraient parler de réformes religieuses, législatives et politiques et les autres penseurs devraient engager un débat avec eux.

3- Publier nos livres dans des éditions bon marché en Egypte (ou faire une publication gratuite dans les journaux) et diffuser nos vidéos YouTube sous-titrées en anglais (http://www.youtube.com/user/ahlalquran1/featured) disponibles dans les médias égyptiens. Nos livres et nos vidéos devraient faire l’objet d’une discussion dans le cadre de la liberté d’expression dans les talk-shows des chaînes de télévision égyptiennes. La réforme religieuse en Egypte sera certainement mise en œuvre si nos dizaines de livres (voir nos livres en arabe, anglais et français sur ce lien sur notre site Web: http://www.ahl-alquran.com/arabic/show_books.php) sont discutés ouvertement dans les médias égyptiens par des penseurs. C'est d'une importance vitale pour lutter contre le terrorisme. Les défenseurs azharites et non azharites de la religion maudite de l'EIIL (c.-à-d., le wahabisme saoudien) s'activeront pour la défendre dans les médias et s'exposeront sans le vouloir leur ignorance. Leurs victimes, ayant subi un lavage de cerveau, vont se réveiller et renoncer à la religion wahhabite de Satan. La plupart de ces victimes n’auront plus recours à des attaques suicides ou des attentats terroristes en Egypte. Dans nos livres et vidéos, nous proposons des informations et des faits documentés et les analysons à travers le Coran et des livres de traditions soufi-sunnites; les penseurs sont libres de discuter de nos écrits et de notre pensée coraniste.

4- Des films et des séries télévisées doivent être produits pour affronter, combattre et saper le terrorisme wahabite d’EIIL; cela se traduira par des gains en millions de dollars américains pour l'Egypte (voir notre article en anglais sur ce lien:   http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=15999). Bien entendu, l’Egypte est le pionnier de la production cinématographique, radiophonique et télévisée au Moyen-Orient. Pourtant, les séries télévisées turques, libanaises et syriennes dépassent maintenant celles égyptiennes. Malheureusement, la Turquie présente l’horrible califat ottoman sous une lumière positive dans les séries et les œuvres dramatiques. Malheureusement, les bons films et séries télévisées égyptiens qui attaquent l'extrémisme wahhabite sont censurés par Al-Azhar. Malheureusement, de nombreuses séries télévisées modestes et mauvais et de drames d'époque égyptiens ont présenté une fausse vision positive des califats omeyyade et abbasside, ce qui a poussé les jeunes illusoires à vouloir rétablir le système de gouvernement tyrannique de califat théocratique adopté par les terroristes de l'EIIL au Sinaï, Egypte, et ailleurs.

5- Bien entendu, la réforme législative nécessaire pour supprimer les lois restrictives qui paralysent les écrivains et les artistes doit s’accompagner de l’arrêt du processus de marginalisation (qui a commencé sous le régime de Moubarak) de penseurs libres hautement qualifiés, de personnalités des médias, d’écrivains, d’artistes, etc., réduits au silence ou contraints de quitter l’Egypte. Ces personnes libres dans tous les domaines doivent être accueillies sur la scène intellectuelle égyptienne. Lorsque l’Egypte retrouvera son statut de pionnière dans tous les domaines dans la liberté de pensée et d’expression, des gains de plusieurs millions de dollars lui seront alors acquis et le pays se débarrassera pacifiquement des agents de la maudite religion wahhabite de l'EIIL à l'intérieur et à l'extérieur d'Al-Azhar en montrant à quel point ces ignorants qui servent obséquieusement L'Arabie saoudite haïssent l'Egypte et les Egyptiens.

6- A notre avis, après l'introduction de la réforme mentionnée dans les points ci-dessus, Al-Sisi méritera de diriger l'Egypte jusqu'à la fin de ses jours.

7- Si la réforme mentionnée dans les points ci-dessus n'est pas introduite maintenant, nous prévoyons d'écrire des articles sur les attaques terroristes et d'attentats-suicides à venir - mais nous implorons le Seigneur Dieu que cela ne se produise pas. Malheureusement, des attaques terroristes se produiront à l'avenir tant que le président égyptien ne voudra pas changer et réformer ce qu'il faut changer et réformer immédiatement.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.