A propos de l'incarcération des jeunes femmes de TikTok en Egypte

آحمد صبحي منصور في الإثنين 17 اغسطس 2020


A propos de l'incarcération des jeunes femmes de TikTok en Egypte

 

 

Publié les 11 et 13 août 2020

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

PARTIE I: du point de vue coraniste

 

Introduction:

1- Le service en ligne de partage de vidéos, TikTok, très apprécié, est maintenant utilisé par des millions de personnes dans le monde; les Egyptiens n'échappent pas à cette règle. C'est normal et ordinaire; pourtant, puisque l'Egypte est toujours occupée par l'armée égyptienne et subit un régime militaire totalitaire, des nouvelles sont survenues concernant l'arrestation et l'incarcération de quelques jolies jeunes femmes égyptiennes qui ont posté leurs vidéos et photos via TikTok; les accusations portées à la hâte contre eux avant leur incarcération sont les suivantes: elles encouragent à la fornication, violent les valeurs de la société égyptienne et les valeurs de la famille égyptienne, et choquent le peuple conservateur/prude ou attentat à la pudeur; c'est-à-dire violer les règles de modestie.   

2- Comme prévu, cela a provoqué une fureur et une controverse dans toute l'Egypte et ailleurs; c'était intentionnel, pensons-nous; ceci est conçu comme un (hareng rouge) pour distraire les masses égyptiennes. Les pauvres jeunes femmes qui utilisaient TikTok n'ont jamais été prévenues; ils n'ont jamais su que télécharger leurs vidéos et leurs photos les ferait finir en prison. Le régime militaire égyptien n'a jamais promulgué de lois contre la publication de vidéos ou de photos (même avec des vêtements révélateurs) via TikTok. Cela signifie que les généraux du régime militaire ont tendu une embuscade à ces jeunes femmes pauvres, malheureuses et innocentes et les ont rapidement fait arrêter et incarcérer afin d'atteindre un objectif politique; c'est-à-dire un hareng rouge pour distraire les masses égyptiennes et pour tester la loyauté de certains autres qui soutiennent inconditionnellement le régime actuel. Les masses en Egypte sont maintenant distraites par ce sujet afin de ne pas penser aux crises et aux dangers auxquels l'Egypte n'a pas fait face: le barrage éthiopien, les terroristes de l'EIIL dans le nord du Sinaï et la défense des frontières égypto-libyennes. Nous ne doutons pas que le régime militaire pensera à d'autres harengs rouges similaires dans un proche avenir lorsque le sujet des jeunes femmes de TikTok disparaîtra; de tels harengs rouges servent à distraire et à détourner le peuple égyptien afin qu'il ne pense pas à quel point le régime militaire est un tel échec et comment il fait sombrer l'Egypte dans un bourbier et un effondrement imminent.   

3- En tant qu'écrivain réformiste coraniste, nous écrivons rarement des commentaires sur les événements récents pour condamner et / ou soutenir d'une voix bruyante; nous attendons plutôt que la poussière se dépose, puis nous écrivons notre propre analyse coraniste.

4- Dans cet article, nous abordons le thème de l'incarcération des jeunes femmes de TikTok en Egypte en relation avec un point de vue coraniste puis un point de vue politique égyptien. Notre analyse coraniste se trouve ci-dessous sous forme de questions-RÉPONSEs pour faciliter les choses pour nos lecteurs.

 

QUESTIONS & REPONSES:

 

QUESTION: Y a-t-il dans le Saint Coran (c.-à-d., le Coran ou le Seul Vrai Islam) une sanction pour ceux qui encouragent la fornication, l'immoralité ou la promiscuité?

REPONSE: Non.

QUESTION: Y a-t-il dans le Saint Coran une sanction pour choquer les gens prudes et violer les valeurs de la société égyptienne ou les valeurs de la famille égyptienne?

REPONSE: Non. Bien sûr, le Saint Coran nous raconte les caractéristiques des régimes égyptiens à l'époque de Joseph et de Moïse. Malgré la tyrannie, la cruauté et l'autodéification du Pharaon de Moïse, le Coran ne mentionne pas qu'il a infligé des tourments aux femmes égyptiennes; il n'a même jamais puni / emprisonné sa femme qui croyait avec Moïse en le Seigneur Dieu; sa femme est parmi les exemples d'excellente foi aux côtés de Marie dans le contexte coranique 66:11-12. Moses' Pharaoh even spared the lives of women/girls of the Israelites. Le Pharaon de Moïse n'a recouru à aucun prétexte légal pour «justifier» sa tyrannie et son auto-déification bien qu'il ait eu des moyens de torture et des prisons; il ne les a jamais utilisés avec des femmes. Bien sûr, il y avait aussi des prisons en Egypte à l'époque de Joseph; les prisons des récits coraniques ne sont jamais mentionnées ailleurs que par rapport à l'Egypte. Le tyran / pharaon égyptien actuel se venge des femmes égyptiennes, pensons-nous; il utilise des mots vagues et des lois pour emprisonner n'importe qui au hasard - y compris les (jeunes) femmes.

QUESTION: Quelles sont les preuves coraniques qu'il n'y a pas de sanction dans l'Islam pour ceux qui encouragent la promiscuité, l'immoralité ou la fornication?

REPONSE: La sanction contre ceux qui aiment répandre la promiscuité ou la fornication parmi les croyants dans une société donnée n'est exigée que par le Seigneur Omniscient Dieu Lui-même, qui sait ce qu'il y a à l'intérieur de toutes les âmes humaines, dans ce monde et dans l'Au-delà: "Ceux qui aiment voir l'immoralité se répandre parmi les croyants - pour eux est un châtiment douloureux, dans cette vie et dans l'Au-delà. Dieu le sait, et vous ne savez pas." (24:19). Par conséquent, aucun être humain ne devrait punir les autres pour ce péché; ils ne savent jamais; le Seigneur Dieu est le Seul qui sait qui aime répandre l'immoralité. Bien sûr, le verset 24:19 est descendu dans la société de Yathreb dirigée par Muhammad et non dans un régime militaire de tyrannie.

QUESTION: Et si ceux qui aiment répandre la fornication / l'immoralité dans leurs sociétés le faisaient par des mots, appels et actions? Seraient-ils punis par le régime?

REPONSE: Non; le Saint Coran n'inclut pas de punition (imposée par les êtres humains aux autres) pour un tel type de péchés; cela signifie que le Seigneur Dieu est le Seul à punir de tels pécheurs dans ce monde et / ou dans le prochain; ceci est également déduit de 24:19. Il s'agit de leur tourment en Enfer: "Mais quant à ceux qui ont transgressé / péché, leur abri est le Feu ..." (32:20); leur tourment dans ce monde vise à les faire se repentir avant de mourir: «Nous leur ferons goûter le moindre tourment, avant le plus grand tourment, pour qu'ils reviennent». (32:21). Bien sûr, tout tourment qui leur est infligé dans ce monde est plus facile et de moins de durée que le tourment pour l'éternité en Enfer. Les peines mentionnées dans les législations de la charia coranique (dont les douleurs sont limitées et de courte durée) sont meilleures que le tourment infligé par le Seigneur Dieu dans ce monde aux pécheurs qui peut inclure une maladie grave et douloureuse de longue durée jusqu'à la mort des pécheurs.

QUESTION: Y a-t-il une pénalité dans le Saint Coran appliquée par les êtres humains aux pécheurs qui sont des souteneurs contrôlant les prostituées?

REPONSE: Non. En Arabie, pendant la vie de Muhammad, certains hommes ont forcé leurs femmes ou leurs esclaves à devenir des prostituées: le Seigneur Dieu pardonnera à ces femmes: "..Et n'obligez pas vos filles à la prostitution, en cherchant les matériaux de cette vie, si elles désirent rester chastes. Si quelqu'un les contraint - après leur contrainte, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux." (24:33). Il n'y a pas de sanction mentionnée dans 24:33 pour de tels hommes (ou souteneurs) qui ont forcé de telles filles à se prostituer. Dans le chapitre coranique 24, la sanction pour les fornicateurs est la flagellation à plusieurs reprises et ne jamais lapider à mort. Le chapitre coranique 24 nous parle aussi de la sanction infligée par les gens aux pécheurs qui calomnient les femmes chastes en les accusant de fornication sans preuves. Pourtant, aucune sanction n'est mentionnée dans l'intégralité du texte coranique à propos des souteneurs ou des propriétaires de maisons de mauvaise réputation. La révélation coranique se termine ici: "...Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion pour vous, et j'ai accompli Ma faveur sur vous, et j'ai approuvé l'islam comme religion pour vous..." (5:3). Personne ne doit ajouter des législations religieuses à celles mentionnées dans le Saint Coran.

QUESTION: Le régime au pouvoir a-t-il le droit de punir les jeunes femmes de TikTok qui ont téléchargé des vidéos et des photos d'elles-mêmes dans des vêtements révélateurs sous prétexte d'encourager la fornication, l'immoralité ou la promiscuité?

REPONSE: Non. Ils n'ont pas commis la fornication; même les fornicateurs qui ont avoué ou d'autres ont des preuves de leur péché peuvent échapper à la flagellation lorsqu'ils se repentent en public. En effet, les sanctions corporelles dans la charia coranique visent à dissuader et non à se venger. Même les calomniateurs peuvent être épargnés d'être fouettés s'ils se repentent en public (voir 24:2-5). Il n'y a pas de sanction corporelle pour les prostituées jamais prises en flagrant délit; leur punition est d'être confinés chez eux jusqu'à ce qu'ils se repentent ou jusqu'à ce qu'ils meurent (voir 4:15). Ces versets coraniques ne s'appliquent pas aux jeunes femmes égyptiennes de TikTok.

QUESTION: Méritent-ils d'être punis par le régime pour leurs photos et vidéos d'eux-mêmes, vêtus de vêtements révélateurs, partagés en ligne?

REPONSE: Non. Le Seigneur Dieu interdit les choses / étapes conduisant à la fornication: "Et ne vous approchez pas de la fornication. C'est immoral et une mauvaise voie." (17:32). Pourtant, aucune sanction n'est mentionnée dans les législations de la charia coranique pour de telles choses / actes / étapes menant à la fornication, car ce sont de petits péchés / erreurs commises par presque tout le monde, même les pieux qui évitent les péchés graves et entreront au Paradis: " A Dieu appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur terre. Il récompensera ceux qui font le mal selon leurs actes, et récompensera ceux qui font le bien avec le meilleur. Ceux qui évitent les péchés grossiers et les indécences - à l'exception des fautes mineures - votre Seigneur est du Vaste Pardon. Il vous connaît bien, depuis qu’il vous a créé à partir de la terre, et depuis que vous étiez des embryons dans le ventre de votre mère. Alors n'acclamez pas votre propre vertu; Il est conscient des gens justes." (53:31-32); "Si vous évitez le pire de ce qui vous est interdit, nous vous remettrons vos péchés et vous admettrons par une porte d'honneur." (4:31). 

QUESTION: Qu'en est-il des vêtements révélateurs et des regards lubriques dans les vidéos des jeunes femmes égyptiennes de TikTok?!

REPONSE: Le Seigneur Dieu ordonne aux femmes et aux hommes en 24:30-31 de retenir leurs regards lubriques et ordonne aux femmes de porter des vêtements modestes / décents (c.-à-d., ne pas révéler les jambes et les seins); pourtant, il n'y a pas de sanctions coraniques (c.-à-d., appliquées par des êtres humains sur les autres) pour avoir violé ces commandements coraniques dans le contexte coranique 24:30-31, et ce contexte encourage les croyants à se repentir; c'est tout.

QUESTION: Mais le Saint Coran nous dit que les calomniateurs doivent être pénalisés; certains hommes ont calomnié ces jeunes femmes de TikTok, non?

REPONSE: De tels hommes méritent 80 fouets par flagellation et perdent leur statut / stature à moins qu'ils ne se repentent (voir 24: 4-5). Au cas où ils mourraient sans se repentir, le Seigneur Dieu les tourmentera en Enfer (voir 24: 23-26)

QUESTION: Qu'en est-il des fausses accusations contre des innocents?

REPONSE: C'est le pire péché / crime dans les niveaux de péchés: "Quiconque commet le mal, ou fait du tort à son âme, implore Dieu pour le pardon, trouvera Dieu Pardonneur et Miséricordieux. Et celui qui gagne un péché, le gagne contre lui-même. Dieu est Conscient et Sage. Et quiconque commet une erreur ou un péché, puis le blâme sur une personne innocente, a pris une calomnie et un péché clair." (4:110-112).

QUESTION: Après une telle explication coraniste, quelle est votre vision coraniste de l'Egypte d'aujourd'hui?

REPONSE: Nous regrettons de dire que le pharaon tyrannique de l'Egypte contrôle sa terre et ses citoyens et qu'il est aidé par les généraux militaires et les hommes de l'état profond; la nouvelle est venue qu'il torture, emprisonne et tue des innocents et qu'il passe en contrebande des milliards de dollars américains; cela signifie qu'il lance une guerre avec ses troupes militaires contre le peuple égyptien; cela signifie que tous les Egyptiens sont ses victimes, en particulier les femmes égyptiennes; si ce n'est pas le cas, ce sera très bientôt. Ainsi, le sujet ou le hareng rouge des jeunes femmes de TikTok qui sont maintenant emprisonnées fait partie des injustices répandues en Egypte depuis le coup d'état de 1952. Celui qui a tué une âme innocente mérite l'Enfer pour l'éternité; qu'en est-il de quelqu'un qui a tué des centaines de milliers de personnes? Le Seigneur Dieu dit ce qui suit dans le Saint Coran: "Quiconque tue un croyant délibérément, le châtiment pour lui est l'Enfer, où il restera pour toujours. Et Dieu sera en colère contre lui, le maudira, et se préparera pour lui un terrible tourment." (4:93).

QUESTION: Pourquoi le chef-cheikh ou «grand» imam d'Al-Azhar, le Dr. Ahmad Al-Tayyib, n'a-t-il pas cité les versets coraniques, que vous avez cités ici, au président Al-Sissi?

REPONSE: Parce que le Dr Al-Tayyib ne croit pas au Coran et qu'il dirige les clergés contrôlés par Al-Sissi; le Seigneur Dieu les tourmentera dans ce monde et dans l'Au-delà. Nous encourageons les lecteurs à lire notre livre intitulé (Les grands criminels qui sont des tyrans et des clergé).

 

 

 

 

PART II: du point de vue égyptien

 

 

Premièrement:

 Nous avons géré et présidé le forum hebdomadaire du Centre Ibn Khaldoun les mardis de janvier 1996 à juin 2000 lorsque le Centre a été fermé par le régime de Moubarak. De nombreux penseurs, ambassadeurs, diplomates, auteurs égyptiens et arabes, etc. assisté à ces forums. En 1998, le scandale Clinton-Lewinsky a eu lieu; Clinton a nié avoir eu une liaison avec Monica; pourtant, la tache de liquide séminal de Clinton sur la robe bleue de Monica a été trouvée; le Congrès a accusé Clinton de parjure. Dans les médias égyptiens, le scandale a été transformé en un hareng rouge pour détourner l'attention des masses de penser à la pauvreté et à la corruption; les généraux du régime militaire en Egypte se faisaient passer pour des «défenseurs» de la chasteté et de la vertu! C'était très dégoûtant. Pourtant, l'attaché culturel des Etats-Unis a demandé à nous de parler dans un forum du scandale Clinton-Lewinsky et de son influence sur les médias égyptiens! Nous avons organisé un tel forum; de nombreuses personnes étaient présentes et il n'y avait aucun siège inoccupé; l'attaché culturel a déploré le fait que les médias égyptiens se soient concentrés sur les détails sexuels et ont ignoré le parjure de Clinton. Personne en Egypte, a-t-il dit, ne semblait remarquer que la démocratie américaine était sur le point de démettre un président de ses fonctions malgré sa popularité à cause du parjure et non à cause de la fornication. Nous avons eu pitié de l'attaché culturel du fond du cœur; l'homme naïf a supposé que les médias égyptiens sont libres; il n'a jamais su à l'époque que le ministère de l'Information était contrôlé par le régime militaire et que son but était de laver le cerveau des masses en Egypte et de les distraire par des harengs rouges de temps en temps afin que les masses restent contrôlées par le généraux de règle militaire.

 

Deuxièmement:

1- Arrivé au pouvoir en 1981, Moubarak a déclaré sa célèbre phrase selon laquelle «les linceuls n'ont pas de poches»; c'est-à-dire que l'argent n'empêche pas la mort et il ne volera pas l'argent public. Les médias égyptiens à l'époque l'ont dépeint comme un dirigeant juste et équitable qui n'a jamais souhaité accumuler de l'argent; pourtant, des années plus tard, il est apparu en 2011 que ce traître avait fait passer en contrebande plus de 7 milliards de dollars américains alors qu'il vendait des parties de l'Egypte!

2- Pour distraire les citoyens égyptiens et l'opinion publique de penser à de tels vols, corruption et appauvrissement, les médias du régime de Moubarak n'ont jamais cessé d'utiliser des harengs rouges impliquant l'incarcération d'innocents.

3- Des exemples de harengs rouges qui persistent encore dans notre mémoire sont les suivants.

3/1: Notre propre arrestation et incarcération en 1987 après avoir été accusé d'avoir nié la soi-disant «Sunna»; une telle accusation ne fait même jamais partie des violations mentionnées dans la loi égyptienne; bien sûr, les médias égyptiens contrôlés par les généraux du régime militaire ont célébré ce nouveau hareng rouge pour distraire les masses; de nombreux écrivains, journalistes et cheikhs azharites fidèles au régime de Moubarak ont attaqué et calomnié notre personne.

3/2: Le cas des soi-disant «sataniques» qui adoraient Satan dans les boîtes de nuit et les fêtes dans les villas; il s'est avéré que ces jeunes innocents ne faisaient que danser et écouter de la musique heavy-metal; pourtant, le hareng rouge a causé l'effet désiré pendant des mois au sein de la société égyptienne; tout le monde à l'époque croyait aux rumeurs selon lesquelles de tels jeunes hommes et femmes adoraient Satan et buvaient du sang de sacrifices d'animaux!

3/3: L'affaire du Queen Boat (https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Queen_Boat) est à propos de jeunes hommes qui ont été arrêtés sur un bateau sur le Nil au Caire et accusés d'être des homosexuels qui ont organisé une orgie à l'intérieur de ce bateau; après que ce hareng rouge ait causé beaucoup de fureur et de distraction / diversion comme prévu par les généraux du régime militaire en Egypte dont les journaux ont publié les noms des 52 hommes, l'examen médical a prouvé que ces hommes respectables (dont la réputation a été ternie à jamais) sont innocents et n'ont jamais pratiqué débauche homosexuelle; ils ont été libérés de prison des mois plus tard et ont souffert de nombreux problèmes psychologiques en plus d'être ostracisés et stigmatisés.

3/4: Au milieu des années 1970, les généraux du régime militaire ont impitoyablement accusé l'actrice Mimi Shakib (qui était dans sa vieillesse!) en l'accusant de faciliter la prostitution dans son appartement en permettant aux clients de rencontrer des prostituées lors de fêtes qu'elle organisait dans son appartement; ironiquement, cette actrice était très chaste et fidèle à son mari, l'acteur Serag Mounir, avant et après sa mort. Après que le scandale ou le hareng rouge ait provoqué l'effet prévu via les journaux du Caire à l'époque et que les gens ont été distraits et détournés de toute réflexion sur la politique et la corruption, l'actrice emprisonnée a été libérée après avoir été brisée physiquement et psychologiquement. On dit qu'elle est devenue sourde sous le choc; quelques années plus tard, elle a été assassinée par un assaillant inconnu; elle a été projetée du balcon de son appartement. 

4- Cela n'a aucune importance pour le régime militaire; ce qui est important pour les généraux qui gouvernent l'Egypte, c'est d'offrir des harengs rouges de temps en temps; c'est ainsi qu'ils ont transformé le scandale Clinton-Lewinsky en un hareng rouge de nature sexuelle; les médias égyptiens ont blâmé Clinton pour avoir raconté des mensonges alors que les généraux du régime militaire sont eux-mêmes des menteurs invétérés!

 

Troisièmement:

1- Dans l'histoire de plus de sept millénaires de l'Egypte, le pire événement est le coup d'état militaire de 1952 et le régime militaire qui en résulte qui se poursuit jusqu'à présent. Plusieurs catastrophes et calamités ont eu lieu depuis; nous les illustrons dans les points suivants.

1/1: L'Egypte a perdu le contrôle du nord du Sinaï rempli de terroristes de l'EIIL. Le régime d'Al-Sissi a vendu deux îles de la Mer Rouge au royaume saoudien. L'Egypte perd le contrôle de ses droits sur le Nil et la Mer Méditerranée. L'Egypte est maintenant un agent du service aux Emirats Arabes Unis (Ibn Zayed) et au royaume saoudien (Ibn Salman). Les dettes de l'Egypte montèrent en flèche; le gouvernement emprunte de l'argent uniquement pour régler les taux d'intérêt; des milliards de LE sont passés en contrebande; les généraux militaires égyptiens achètent des armes inutiles (pour obtenir des commissions et pour plaire aux pays occidentaux qui vendent des armes) et se livrent au commerce (fruits, légumes, viande,...etc.).

1/2: Pire encore, les généraux égyptiens sous régime militaire asservissent les citoyens égyptiens.

1/2/1: Les jeunes femmes égyptiennes arrêtées dans le cadre de la révolte de 2011 ont été humiliées par le soi-disant «test de virginité» introduit par Abdel-Fattah Al-Sissi, qui dirigeait à l'époque l'Agence égyptienne de renseignement militaire.

1/2/2: Le régime militaire torture les personnes incarcérées (c.-à-d. les prisonniers politiques égyptiens) et contraint certaines actrices égyptiennes à avoir des relations sexuelles pour obtenir des informations dans l'intérêt de l'appareil central de renseignement égyptien.

2- Avant le coup d'état de 1952, l'Egypte était l'Etat pionnier en Orient dans le domaine des arts et de la culture; quand Abdel-Nasser est arrivé au pouvoir et a enlevé le nom de l'Egypte de la carte du monde quand il a déclaré une union avec la Syrie, il a rebaptisé l'Egypte comme (la région du sud de la République arabe unie); c'était une très grosse erreur. Une autre erreur plus terrible commise par Nasser est sa politique de nationalisation qui lui a fait confisquer et contrôler les arts, les médias et la culture en Egypte; il exclut ceux qui osaient exprimer la moindre critique de son régime. C'est pourquoi certaines personnalités culturelles comme Taha Hussein, Heikal et Al-Akkad sont restées silencieuses; le régime Nasser contrôlait les arts et la scène culturelle avec une poigne de fer; ceux qui applaudissent le régime sont les seuls autorisés à exister sur la scène artistique et culturelle, comme les chanteurs M. Abdel-Wahab et Abdel-Haleem Hafez (personne n'a nationalisé leurs compagnies); les artistes qui n'ont jamais applaudi le régime ont été sévèrement punis; par exemple, le grand acteur Ismail Yaseen a été chassé d'Egypte par de lourdes taxes imposées à lui; il est mort dans la pauvreté; le grand chanteur et compositeur M. Fawzy est mort de chagrin depuis que sa compagnie a été nationalisée après avoir refusé de chanter pour Nasser et son régime. De nombreuses voix de chanteurs égyptiens ont été réduites au silence pour plaire à Abdel-Haleem Hafez qui a servi le régime Nasser avec ses chansons politiques et «nationales». Malheureusement, certaines jolies actrices et chanteuses arabes et égyptiennes étaient contrôlées à l'époque par les officiers / souteneurs de l'appareil central de renseignement égyptien, en particulier Safwat Al-Sharif dans les années 1960. 

3- Par conséquent, les artistes égyptiens ont été contraints de louer et d'applaudir le régime militaire et certaines actrices et chanteuses égyptiennes ont été manipulées de force par des souteneurs de l'appareil central de renseignement égyptien; Safwat est celui qui a formé ces femmes à obtenir des informations des hommes qui reçoivent des faveurs sexuelles de ces femmes. Ce souteneura forcé et terrorisé / intimidé des artistes égyptiennes qui ont d'abord refusé de lui obéir; bien sûr, certains dirigeants, ministres et princes arabes étaient flattés d'avoir de telles actrices et chanteuses ornant leur lit en échange d'informations sur leur pays! Safwat le souteneur enregistrait telles rencontres sexuelles (audiovisuellement) pour détourner et menacer les hommes arabes. Ce scandale fut connu lorsque Nasser s'est disputé avec son chef de l'appareil central de renseignement égyptien Salah Nasr; les interrogatoires avec des actrices égyptiennes comme Souad Hosni portent le nom de Safwat en tant que celui qui a formé des actrices comme prostituées et leur a appris à extraire des informations d'hommes arabes et étrangers en échange de faveurs sexuelles; Safwat le souteneur s'est excusé en disant qu'il accomplissait régulièrement son travail et Abdel-Nasser était au courant de tout!

4- Les rumeurs disent que Kaddafi de Libye a offert à Safwat 100 millions de LE en échange de bandes vidéo de dirigeants arabes qui ont couché avec des actrices et des chanteuses égyptiennes; Safwat a refusé et a attendu le meilleur moment et la meilleure offre plus élevée; cela signifie qu'une vente aux enchères secrète pour de telles bandes vidéo de scandales a eu lieu à l'époque! Bien sûr, une telle vente aux enchères était à l'avantage de Sadate et de Moubarak; c'est pourquoi le souteneur nommé Safwat était une figure puissante du régime de Moubarak; c'est parce qu'il détenait tant de secrets. Au lieu de sa retraite et d'avoir honte de lui-même, le souteneur Safwat est devenu, sous le règne de Moubarak, le «défenseur» des valeurs égyptiennes et des valeurs de la famille égyptienne! C'était absurde! Le souteneur Safwan a servi Sadate en tant que chef du Bureau général de l'information (de 1979 à 1981); le souteneur Safwat était parmi les fondateurs éminents du Parti national démocratique créé en 1977; tout en servant le régime de Moubarak, ce souteneur est devenu le secrétaire général du Parti national démocratique de 2002 à 2011. Ce souteneur a été nommé ministre de l'Information de 1982 à 2004. Il a ensuite dirigé l'Assemblée de la Shura égyptienne (elle ressemblait en quelque sorte au Sénat aux Etats-Unis). Bien sûr, le souteneur Safwat s'est effondré après l'éviction de Moubarak en 2011; il a été jugé en avril 2011.

Quatrièmement: dans la détention de Safwat en Egypte pour avoir gagné de l'argent mal acquis par des moyens illégaux (avant sa libération et finalement déclaré 'innocent'!), le montant de sa richesse, de ses actifs et de ses possessions en Egypte a été découvert comme suit:

1- La villa no. 21 à Abou Sultan Beach dans le gouvernorat d'Ismailia.

2- La villa no. 121 à Mirage City dans le quartier de Cairene au Nouveau Caire.

3- Le chalet no. 21 à Sidi Kereer dans le gouvernorat d'Alexandrie.

4- L'appartement no. 4, au 2ème étage, rue Khalifa Al-Maamoun - Héliopolis - Le Caire.

5- L'appartement au 8ème étage dans l'immeuble no. 41, rue Fareed - Héliopolis - Le Caire.

6- Une étendue de terre censée être pour construire une mosquée à Héliopolis - Le Caire.

7- L'étendue de terrain no. 187 dans le cadre du projet Hacienda White sur la côte nord de l'Egypte.

8- L'étendue de terre no. 32 dans le cadre du projet Hacienda White sur la côte nord de l'Egypte.

9- L'appartement no. 42, bâtiment no. 8, district d'Al-Obour, Le Caire.

10- 2860 actions (en US$) de la société égyptienne pour satellites.

  La richesse, les actifs et les possessions de son épouse Mme Iqbal M. Attiya:

1- La villa no. 122 i à Mirage City dans le quartier de Cairene au Nouveau Caire.

2- Un chalet à Abou Sultan Beach dans le gouvernorat d'Ismailia.

3- L'étendue de terre no. 11 dans le quartier de Cairene au Nouveau Caire.

4- 2860 actions (in US$) de la Société égyptienne pour satellites.

5- 1060 actions (en LE) de la Société Telecom Egypt.

6- 1331 actions (en LE) de la Ville de production médiatique égyptienne.

La richesse, les biens et les possessions de son fils Ashraf, de sa femme et de ses enfants:

1- La société Mirage pour la maintenance et la gestion.

2- La société Artoc Sat.

3- Une société de relations publiques.

4- La société égypto-arabe des studios.

5- La société égypto-arabe de production artistique.

6- La société Nile pour relations publiques.

7- La société Oscar pour la production médiatique.

8- Une chaîne de restaurants nommée (Egypt's Capital).

9- Une société nommée (Prime Pictures Egypt).

10- Une entreprise nommée (Viva Beetle for Artistic Production).

11- La société Matrix pour les services et le marketing.

12- La société de production du Nil pour construction.

13- La société High Flash pour les médias.

14- La société égypto-arabe pour le show business.

15- La villa no. 16 à Mirage City - Nouveau Caire.

16- La villa no. 153 à Golf City - Nouveau Caire.

17- La villa no. 17 dans un village côtier d'Al-Alameen - Gouvernorat de Marsa Matrouh.

18- La villa no. 174 dans le village de la côte nord - Gouvernorat d'Alexandrie.

19- L'unité no. 52 à Marina, sur la côte nord - Gouvernorat d'Alexandrie.

20- Le chalet no. 91 à Marina, sur la côte nord - Gouvernorat d'Alexandrie.

21- Une unité de 100 mètres carrés, non. 30927, à Porto Sokhna, gouvernorat de Suez.

22- Une unité de 100 mètres carrés, non. 30928, à Porto Sokhna, gouvernorat de Suez.

23- Une unité de 110 mètres carrés, no. 30929, à Porto Sokhna, gouvernorat de Suez.

24- L'appartement no. 5, au 2ème étage, bâtiment no. 6, à Golf City - Nouveau Caire.

25- L'appartement au rez-de-chaussée dans l'immeuble susmentionné.

26- L'appartement au 7ème étage dans rue Fareed  - Héliopolis - Le Caire.

27- Le rez-de-chaussée du bâtiment no. 6 dans rue Ezzat - Héliopolis - Le Caire.

28- L'étendue de terre no. 108 à Héliopolis - Le Caire.

29- Une étendue de terre agricole (20 feddans) dans le gouvernorat d'Ismailia.

30- L'étendue de terre (728 feddans) no. 23 dans le gouvernorat d'Ismailia.

31- Une étendue de terre sur la plage principale d'Al-Alameen, dans le gouvernorat de Marsa Matrouh, pour le bien d'un restaurant appartenant à la compagnie de capitaux égyptiens.

32- L'unité no. 183 dans le cadre du projet Hacienda White sur la côte nord de l'Egypte.

33- L'unité no. 34 dans le cadre du projet Hacienda White sur la côte nord de l'Egypte.

34- Une voiture Citroën.

35- Une voiture Hyundai.

36- 8800 actions (en US$) dans la société holding égyptienne pour satellites.

37- 1060 actions (en LE) dans la Société Telecom Egypt.

38- 68 actions (en LE) dans une société de pièces détachées automobiles.

39- 1000 actions (en LE) dans Hisham Talaat Moustafa Group.

40- Une voiture Mini Cooper.

La richesse, les biens et les possessions de son fils Ehab, de sa femme et de ses enfants:

1- La villa no. 150, à Mirage City - Nouveau Caire.

2- La villa no. 43 - Région d'Al-Zomoruda - Marina Al-Alameen - Gouvernorat de Marsa Matrouh.

3- L'appartement au 2ème étage dans le bâtiment no. 41, rue Fareed - Héliopolis - Le Caire.

4- Un appartement à rue Ahmad Hosni, Nasr City - Le Caire.

5- L'unité no. 31114 à Porto Sokhna - Gouvernorat de Suez.

6- La cabine no. 3188 à Ezees Beach

7- Les unités nos. 361, 2260, 188 et 31 dans le projet Hacienda White pour Ehab, sa femme et ses deux enfants.

8- La Société Mirage pour l'entretien et la gestion de Mirage City.

9- La Société Good News Nora Egypt.

10- 1060 actions (en LE) de la Société Telecom Egypt.

11- 837 actions (en LE) de la Ville de production médiatique égyptienne.

12- Une voiture Mini Cooper.

13- Une voiture Mercedes.

La richesse, les actifs et les possessions de sa fille Eman:

1- La villa no. 122 à Mirage City - Nouveau Caire.
2- L'appartement no. 2, 2ème étage au 19 rue Khalifa Al-Maamoun - Héliopolis - Le Caire.
3- L'unité no. 228 dans le projet Hacienda White 2.
4- L'unité no. 33 dans le projet Hacienda White 2.

5- 223 actions (en LE) de la Ville de production médiatique égyptienne.

Autres richesses, actifs et possessions de la famille Safwat:

1- La villa no. 9 à rue Ramses - Nasr City - Le Caire.

2- Les villas nos. 16 et 17 à Abou Sultan Beach dans le gouvernorat d'Ismailia.

3- Cimetières no. 135, 136 et 137 dans le district d'Al-Tagammoe Al-Khamis - Le Caire.

4- La cabine no. 21 à Aida Beach - Gouvernorat d'Alexandrie.

5- Une étendue de terrain (350 mètres) avec une villa de deux étages à Morgana Village - Qanatar - Grand Caire.

6- L'appartement no. 16 (200 mètres) dans le projet Maisons des médecins.

7- L'appartement no. 3 à rue Hejaz - Héliopolis - Le Caire.

8- L'appartement no. 10 à rue Al-Hurriyya - Héliopolis - Le Caire.

9- L'appartement no. 14 à rue Fareed  - Héliopolis - Le Caire.

10- L'appartement no. 6 à Sheraton Al-Montazah - Gouvernorat d'Alexandrie.

11- L'appartement no. 9 dans la tour no. 2 dans le projet de ville d'Al-Nour - Nasr City - Le Caire.

12- L'unité no. 3 dans le quartier Al-Gamaliya - Le Caire.

13- Une villa à Abou Sultan Beach - dans la ville de Fayed - Gouvernorat d'Ismailia.

14- Les étendues de terre nos. 148, 149, 150 et 151 à Golf City - Nouveau Caire, avec quatre palais fortifiés construits sur eux.

15- L'étendue de terrain no. 35 à Golf City - Nouveau Caire.

16- La villa no. 56 dans la zone no. 22 de Marina Al-Alameen - Gouvernorat de Marsa Matrouh.

17- La villa no. 11 dans la zone no. 24 de Marina Al-Alameen - Gouvernorat de Marsa Matrouh.

18- La villa no. 12 dans la zone no. 24 de Marina Al-Alameen - Gouvernorat de Marsa Matrouh.

19- Deux étendues de terrain (692 mètres + 699 mètres) dans le district d'Al-Tagammoe Al-Khamis - Le Caire.

20- Une voiture Mercedes.

21- Une voiture Renault.

22- Une voiture Mitsubishi et une voiture Alfa Romeo.

23- Une voiture BMW.

24- Une voiture Audi.

25- La villa no. 83, 1340 mètres - acheté à la société d'investissement Al-Qattamiyya.

 

 Bien sûr, il s'agit de la richesse mal acquise de Safwat et des membres de sa famille en Egypte uniquement; quant à la quantité de richesse qu'il a introduite clandestinement à l'étranger, elle n'est connue que du Seigneur Dieu Omniscient.

 

Enfin:

1- Pour les généraux sous régime militaire en Egypte, les faits ci-dessus sur Safwat ne sont jamais considérés comme une violation des valeurs de la société égyptienne, des valeurs de la famille égyptienne et des règles de modestie en choquant les citoyens prudes et conservateurs.

2- Pourtant, à l'ère de la mise à disposition de matériel pornographique gratuit en ligne pour tout le monde dans le village mondial, les généraux du régime militaire en Egypte supposent que lorsque certaines jeunes femmes en Egypte partagent / téléchargent leurs vidéos et photos via TikTok comme un "crime". Cela est considéré comme une violation des valeurs de la société égyptienne, des valeurs de la famille égyptienne et des règles de modestie en choquant les citoyens prudes et conservateurs.  

 

Le meilleur discours:

 Le Seigneur Dieu dit ce qui suit dans le Saint Coran: "Ne pensez jamais que Dieu ignore ce que font les injustes. Il ne les reporte qu'au Jour où les regards se fixent." (14:42). Comme toujours, le Seigneur Dieu ne dit rien d'autre que la Vérité absolue.

اجمالي القراءات 493

للمزيد يمكنك قراءة : اساسيات اهل القران
أضف تعليق
لا بد من تسجيل الدخول اولا قبل التعليق
تاريخ الانضمام : 2006-07-05
مقالات منشورة : 4440
اجمالي القراءات : 42,385,400
تعليقات له : 4,690
تعليقات عليه : 13,616
بلد الميلاد : Egypt
بلد الاقامة : United State

مشروع نشر مؤلفات احمد صبحي منصور

محاضرات صوتية

قاعة البحث القراني

باب دراسات تاريخية

باب القاموس القرآنى

باب علوم القرآن

باب تصحيح كتب

باب مقالات بالفارسي