je constate seulement qu’il y a eu, au cours de l’histoire musulmane, une longue pratique de la coexistence et de la tolérance.:
MATIERE A REFLEXION

يحي فوزي نشاشبي في السبت 08 مارس 2014


 

MATIERE  A  REFLEXION

XVIII

Je  ne  porte  aucun  jugement,  je  constate  seulement  qu’il  y  a  eu,  au cours  de  l’histoire  musulmane,  une  longue  pratique  de  la  coexistence  et  de  la  tolérance. En m’empressant  d’ajouter  que  la  tolérance  ne  me  suffit  pas.  Je  n’ai  pas  envie  d’être  toléré,  j’exige  que  l’on  me  considère  comme  un  citoyen  à  part  entière  quelles  que  soient  mes  croyances.  Que  je  sois  chrétien  ou  juif  dans  un  pays  à  majorité  musulmane,  ou  musulman  au  milieu  des  chrétiens  et  des  juifs.  Et aussi lorsque je ne me réclame  d’aucune  religion. ( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf )

***  

… Pourquoi  l’évolution  a-t-elle  été  si  positive  en  Occident, et si  décevante  dans  le  monde  musulman ?  Oui,  je  précise  et  j’insiste : pourquoi l’Occident  chrétien, qui  a  une  longue  tradition  d’intolérance,  qui  a  toujours  eu  du  mal  à  coexister avec  « l’Autre »,

a-t-il  su  produire  des  sociétés  respectueuses  de  la  liberté  d’expression,  alors  que  le monde  musulman,  qui  a  longtemps  pratiqué  la  coexistence,  apparaît  désormais  comme  une  citadelle  du  fanatisme ?

( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf )

***  

… Comme  j’ai  déjà  eu  l’occasion  de  le  dire. Mais  il  me  semble  que  l’on  exagère  trop  souvent  l’influence  des  religions  sur  les  peuples, tandis  qu’on  néglige,  à  l’inverse,  l’influence  des  peuples  sure  les religions.

( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf ).

*** 

… Dans  le  monde  musulman  aussi,  la  société  a  constamment  produit  une  religion  à  son  image.  Qui  n’était  jamais  la  même,  d’ailleurs,  d’une  époque  à  l’autre,  ni  d’un  pays  à  l’autre.  Du  temps  où  les  Arabes  triomphant,  du  temps  où  ils  avaient  le  sentiment  que le  monde  était  à  eux,  ils  interprétaient  leur foi  dans  un  esprit  de  tolérance  et  d’ouverture.  Ils  s’engagèrent  par  exemple  dans  une  vaste  entreprise  de  traduction  de  l’héritage  grec,  ainsi  qu’iranien  et  indien,  ce  qui  permit  un  essor  de  la  science  et  de  la  philosophie ; au début, on se  contenta  d’imiter,  de  copier,  puis  on  osa  innover, en  astronomie,  en  agronomie,  en  chimie,  en  médecine,  en  mathématiques.  Et  aussi  dans  la  vie  quotidienne,  dans  l’art  de  manger, de  s’habiller,  de  se  coiffer,  ou  de  chanter ;  il  y  avait  même  des  « gourous »  de  la  mode,  dont  le  plus  célèbre  reste  Ziryab.

( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf ).

***   

…L’historien  britannique  Arnold  Toynbee  expliquait,  dans  un  texte  publié  en  1973,  que  le  parcours  de  l’humanité s’était déroulé  en  trois  étapes  successives.

Au cours  de  la  première,  qui  correspond  à  la  préhistoire,…..

Au  cours  de  la  deuxième  période,  le  développement  des  connaissances  se  fit  bien  plus  rapide  que  leur  propagation,  si  bien  que  les  sociétés  humaines  devinrent  de  plus  en  plus  différenciées,  dans  tous  les  domaines.  Cela  dura  plusieurs   millénaires,  qui  correspondent  à  ce  que  nous  appelons  l’Histoire.

Puis,  tout  récemment,  une  troisième  période  a  commencé,  la  nôtre,  au  cours  de  laquelle  les  connaissances  progressent,  certes, de  plus  en plus  vite,  mais  la  propagation  des  connaissances  va  bien  plus  vite  encore,  si  bien  que  les  sociétés  humaines  vont  se  retrouver  de  moins  en  moins  différenciées.

( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf )..

***   

… En  extrapolant  légèrement   à  partir  de  l’hypothèse  de  Toynbee,  on  pourrait  dire  que  tout  ce que  les  sociétés  humaines  ont  forgé  au cours  des  siècles  pour marquer  leurs  différences,  pour  tracer  des  frontières  entre  elles-mêmes  et  les  autres,  va  être  soumis  à   des  pressions  visant  justement  à  réduire  ces  différences,  et  à  effacer  ces  frontières.

Cette  métamorphose  sans  précédent,  qui  se  déroule  devant nos yeux  par  d’innombrables  bourdonnements,  par d’innombrables  éclairs, et  qui  s’accélère  encore,  ne  se  fait  pas  sans  heurts….

( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf ).

***  

… Ce  que  je  viens  d’exprimer  peut  être  observé  à  l’œil nu. Il ne  fait  pas  de  doute  que  la  mondialisation  accélérée  provoque,  en  réaction,  un  renforcement  du  besoin  d’identité.  Et  aussi,  en  raison  de  l’angoisse  existentielle  qui  accompagne  des  changements  aussi  brusques,  un  renforcement  du  besoin  de  spiritualité.  Or,  seule  l’appartenance  religieuse  apporte,  ou  du  moins  cherche  à  apporter,  une  réponse  à  ces  deux  besoins. ( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf ). 

***  

…Je  ne  rêve  pas  d’un  monde  où  la  religion  n’aurait  plus  de  place,  mais  d’un  monde  où  le  besoin  de  spiritualité  serait  dissocié  du  besoin  d’appartenance.  D’un  monde  où  l’homme,  tout  en  demeurant  attaché  à  des  croyances,  à  un  culte,  à  des  valeurs  morales  éventuellement inspirées d’un Livre saint, ne  ressentirait  plus  le  besoin  de  s’enrôler  dans  la  cohorte  de  ses   coreligionnaires.  D’un  monde  où  la  religion  ne servirait  plus  de  ciment  à  des  ethnies  en  guerre.  Séparer  l’Eglise  de  l’Etat  ne  suffit  plus ;  tout  aussi  important serait  de séparer  le  religieux  de  l’identitaire.  Et,  justement,  si  l’on  veut  éviter  que  cet  amalgame  ne  continue  à  alimenter  fanatisme,  terreur  et  guerres  ethniques,  il  faudrait  pouvoir  satisfaire  d’une  autre  manière  le  besoin  d’identité.( Les  identités  meurtrières  de : Amin  Maalouf ).

اجمالي القراءات 5856

للمزيد يمكنك قراءة : اساسيات اهل القران
أضف تعليق
لا بد من تسجيل الدخول اولا قبل التعليق
تاريخ الانضمام : 2006-10-28
مقالات منشورة : 243
اجمالي القراءات : 1,638,976
تعليقات له : 221
تعليقات عليه : 329
بلد الميلاد : Morocco
بلد الاقامة : Morocco