Search:
From the Archive
Avoidance…For the Last Time
Silenced
Fatwas: Part Forty-One Issued by: Dr. Ahmed Subhy Mansour, translated by: Ahmed Fathy
Fatwas: Part Five issued by: Dr. Ahmed Subhy Mansour, translated by: Ahmed Fathy
Fatwas: Part Eighteen
Reuters report: Egypt's Prime Minister comments on successionþ
Let Us Be the Generation of Dialogue to Make our Progeny Be the Generation of Choice
Torture within Quranist Viewpoint (3): The Taste of Torture/Torment
Fatwas: Part Twenty-Four
Quranic Terminology: Being (Un)Thankful to the Lord God (2):
(Qu'est ce que l'Islam coraniste ( partie 1
Bin Laden’s Festival
Fatwas: Part Thirty
Fatwas Part One-Hundred-and-Twenty-Nine
The Religion of Abraham: Our Father
Fatwas Part One-Hundred-and-Six
In Response to the Hoax Propagated by the Muhammadans in their Claim that Muhammad Lives On in His Grave
Mental illness and the Will
Because of this address at the American Congress, Saudi agents sabotag
About The Moment of Death
Les racines du camp du mal en Occident: Les atrocités commises par les Espagnols contre les hommes musulmans et juifs après la chute de Grenade

 

Les racines du camp du mal en Occident: Les atrocités commises par les Espagnols contre les hommes musulmans et juifs après la chute de Grenade

 

 

Publié le 12 avril 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

Introduction:

1- Les Omeyyades ont conquis l'Andalousie (c.-à-d., la péninsule ibérique) en 92 A.H. / 711 après J.-C. Les Arabes 'musulmans' ont gouverné l'Andalousie jusqu'à la chute de Grenade, leur dernier bastion, en 897 A.H. / 1492 après J.-C.  Au sein de ce règne arabe d'Andalousie qui a duré huit siècles, la tolérance était pratiquée. Ceci est loué par de nombreux historiens et écrivains à l'intérieur et à l'extérieur de l'Occident jusqu'à maintenant. Cette tolérance en Andalousie incluait tous les habitants et couvrait les mariages mixtes, la liberté de religion et des aspects culturels florissants. L’Andalousie était donc un modèle unique de tolérance et de coexistence pacifique dans le monde occidental de l’époque.

2- Lorsque le roi catholique Ferdinand et la reine catholique Isabella conquirent Grenade, l'Espagne fut unifiée dans une théocratie autoritaire contrôlée par l'Eglise qui désigna des monarques et des empereurs qui régissaient au sein de ce qu'on appelait (le droit divin des rois). Cela a marqué le début d'une ère de fanatisme aveugle, alors que les hommes juifs et musulmans en Espagne (devenus parmi les plus faibles sur la Terre) ont été sévèrement persécutés par la nouvelle autorité, qui a été préjudiciée à tous les gens non-catholiques. L'autorité catholique a adopté une politique visant à se débarrasser de tous les gens non-catholiques; le fanatisme et la haine ont invoqué la destruction de mosquées et toutes les caractéristiques de la civilisation arabe en Espagne. Nous fournissons quelques détails dans les lignes ci-dessous.

 

Premièrement: "Ils ne respectent, à l'égard d'un croyant, ni parenté ni pacte conclu. Et ceux-là sont les transgresseurs." (9:10):

1- Après un siège de neuf mois, Ferdinand a reçu Grenade de son souverain arabe, Abou Abdullah Ibn Al-Ahmar, conformément à un traité de paix prévoyant la capitulation de la ville. Ce traité était fondé sur des conditions telles que les Espagnols devaient respecter tous les habitants de la ville, ne jamais faire de mal à qui que ce soit, jeunes ou vieux, ne jamais confisquer leurs mosquées, leur argent et leurs biens, respecter leur liberté de religion (prières, jeûne, Azan / appel à la prière,...etc.), de ne jamais punir les hommes musulmans qui ont résisté aux soldats catholiques pendant la guerre et de ne jamais obliger les hommes musulmans à porter des signes ou des vêtements spéciaux.

2- Lorsque les troupes espagnoles castillanes sont entrées à Grenade, elles ont affirmé qu’elles ressemblaient à une croisade en plaçant une grande croix en argent (propriété de Ferdinand et il l’a brandie dans ses guerres visant à reconquérir l’Espagne) au sommet du palais Al-Hamra. De plus, Ferdinand a annoncé que Grenade appartenait à la domination catholique et non à l'Espagne. C'était l'annonce d'une théocratie sur laquelle étaient fondés les mauvais traitements et la persécution des gens juifs et des gens musulmans de Grenade, et de toute l'Andalousie, en dépit du traité de paix.

3- Nous savons que les auteurs sunnites extrémistes du Moyen-Age ont inventé un hadith (attribué faussement à Muhammad, mais il ne l'a jamais prononcé) sur le devoir religieux de combattre tous les êtres humains sur la Terre jusqu'à ce qu'ils se convertissent et que des cheikhs soufis ont menti en disant qu'ils avaient vu des visions / rêves d'Allah et / ou de Muhammad pendant leur sommeil. De même, l'évêque extrémiste de Grenade a déclaré à Ferdinand qu'il avait vu Jésus-Christ dans un rêve / une vision lui ordonnant de forcer les gens musulmans et les gens juifs d'Espagne à se convertir au catholicisme. Ferdinand a cru en cet évêque et lui a permis de confisquer toutes les mosquées et de les transformer en églises; cet évêque a également confisqué tous les Waqfs (c.-à-d., dotations religieuses) qui ont été consacrées aux des mosquées et aux temples juifs. Lorsque des hommes musulmans d’Espagne ont protesté contre de telles injustices, certains ont été emprisonnés, d’autres torturés et d’autres massacrés!

4- C'est le début des tribunaux d'inquisition en Espagne.

 

Deuxièmement: l'inquisition en Espagne:

1- Au Moyen-Age, les tribunaux religieux n'étaient pas très courants, contrairement à la multiplication des tribunaux d'inquisition catholiques en Europe à l'époque qui persécutaient et punissaient les ennemis des papes catholiques. La victime la plus célèbre des tribunaux d'inquisition catholiques est le prédicateur et moine dominicain Jérôme Savonarole (1452 - 1498 apr. J.-C.) qui a critiqué et protesté contre la débauche, la promiscuité et l'ingérence politique du pape Alexandre VI. Savonarole a été torturé et contraint de signer de faux aveux. Il a été incendié dans les bûchers en 1498 après J.-C.

2- Le prêtre espagnol Tomás de Torquemada était le tuteur spirituel d'Isabelle de Castille en tant que princesse et il lui inculqua le fanatisme. Il lui conseilla d'épouser Ferdinand d'Aragon pour unir Aragon et Castille afin de mettre fin à l'existence des Arabes musulmans en Espagne. Ferdinand et Isabelle ont demandé au pape Sixte IV de leur permettre de créer les tribunaux d'inquisition en Espagne, dirigés par de Torquemada en 1478 après J.-C., afin de préserver le catholicisme en Espagne et dans ses colonies.

3- Après la chute de Grenade en 1492 après J.-C., un décret royal fut émis pour imposer aux gens juifs et aux gens musulmans d’Espagne de choisir de se convertir au catholicisme ou de quitter l’Espagne; c'est ce qu'affirme un autre décret royal publié en 1502 après J.-C. En 1524 après J.-C., Charles V décréta de baptiser tous les hommes musulmans restants en Espagne qui refusaient de se convertir au catholicisme et ceux qui refusaient de se faire baptiser auraient la possibilité de quitter l'Espagne. Ceux qui ont refusé de se convertir au catholicisme et de quitter l'Espagne de leur plein gré ont été punis d'avoir été réduits en esclavage jusqu'à la fin de leurs jours; le décret prévoyait de transformer toutes les mosquées restantes en Espagne en églises. Les tribunaux d'inquisition haineux ont joué leur rôle pendant trois siècles et demi jusqu'à leur abolition en 1834 après J.-C. Malheureusement, il y a des Européens des temps modernes qui soutiennent toujours l'inquisition espagnole. Preuve: en 1960 après J.-C., Juan de Ribera (qui avait planifié l'expulsion et le massacre d'Arabes et le kidnapping de leurs enfants) a été canonisé en tant que saint.

4- Depuis 1492 après J.-C., l'inquisition dirigée par des membres du clergé catholique espagnol a pourchassé tous les faibles musulmans et juifs de toute l'Espagne afin de les forcer, par la torture, à se convertir au catholicisme.

5- Les méthodes de torture utilisées au sein de l'inquisition espagnole comprenaient l'écrasement des os des victimes (notamment les membres et les mâchoires), le remplissage de leurs corps avec de l'eau jusqu'à leur mort ou l'éclatement de leur corps, le fait d'attacher les membres avec des cordes avec des poids tout en les soulevant au plafond de la cellule de prison, brûlant la peau des victimes avec des barres de fer chauffées, coupant la langue des victimes et fouettant les victimes avec des fouets en fil de fer barbelé; l’exécution des victimes s’est faite de différentes manières: par (la vierge de fer) qui est un appareil à intérieur recouvert de pointes pour percer les corps des victimes, en les attachant et en les mettant dans un bassin graduellement rempli d’eau jusqu’à ce qu’elles se noient, et en les enterrant vivants.

6- L'inquisition espagnole a impliqué, le plus souvent, l'auto-de-fé ou les processions de mise à mort, généralement par être brûlé dans les bûchers dans une place, en masse de ceux reconnus coupables par les inquisiteurs. Les gens ordinaires, les membres de l'élite aisée de la société et les membres du clergé de tous les rangs qui portaient leurs vêtements de cérémonie assistaient à ces événements. Il est à noter que Ferdinand a adoré assister aux processions de l'auto-de-fé et il a félicité les membres du clergé qui les ont organisées!

7- Des décrets ont été promulgués pour incendier toutes les mosquées en Espagne et tous les livres de gens musulmans et interdire le port de vêtements arabes et juifs ainsi que le fait de parler et de chanter en arabe. Les autres choses interdites étaient le mariage islamique, la circoncision d'hommes et être debout vers la direction de la Qibla à La Mecque. Les contrevenants à de telles interdictions ont été immédiatement mis à mort. Cela s'appliquait à ceux célébrant les Baïrams, à ceux qui gardaient des exemplaires du Coran chez eux et à ceux qui jeûnaient pendant le mois de Ramadan. Les inquisiteurs vérifient généralement les pénis de ces hommes soupçonnés d'être juifs ou musulmans et les exécutent immédiatement en brûlant dans les bûchers dans une place devant les gens ordinaires, les membres du clergé et les dignitaires. Jusqu'en 1577 après J.-C., le nombre de victimes atteignait un demi-million de gens musulmans - il s'agissait d'un des principaux génocides du Moyen-Age. De nombreux Arabes se sont enfuis et se sont installés dans les bois et dans les régions montagneuses; pourtant, les autorités espagnoles ont formé des groupes de troupes militaires pour les chasser et les arrêter; les victimes arrêtées ont été torturées avant d'être brûlées dans les bûchers. De nombreux Arabes ont fui en Afrique du Nord pour éviter d'être massacrés.

8- Certains Juifs et Musulmans sont restés en Espagne après s'être convertis au catholicisme et pourtant, ils n'ont pas été épargnés par la persécution; les Catholiques espagnols les ont étiquetés de manière péjorative comme des morisques (c.-à-d., le peuple maure d’origine nord-africaine qui a vécu en Espagne) et les ont forcés à être jugés devant plusieurs tribunaux de l’inquisition afin de vérifier leur fidélité au catholicisme; ces tests inclus notamment en les regardant consommer du vin et du porc; les personnes soupçonnées de feindre une conversion au catholicisme ont été sévèrement torturées, alors que les Espagnols étaient poussés à l'extrême dans les méthodes de torture, tout en assumant que leur agression ressemblait à de bonnes actions religieuses!

9- Au cours du XVIIe siècle, le roi d’Espagne Philippe III promulgua un décret visant à expulser des centaines de milliers de morisques hors d’Espagne tout en maintenant leurs enfants en Espagne afin de servir d’esclaves non mariés qui serait enseigné le catholicisme. Ainsi, entre 1609 et 1614 après J.-C., 500 000 personnes ont été chassées d'Espagne et se sont installées au Maroc, en Algérie et en Tunisie après que le roi d'Espagne a confisqué leurs biens et leurs richesses. Les troupes militaires espagnoles les attaquaient tout le temps dans les ports d'Afrique du Nord.

10- Gustave Le Bon dit dans son livre intitulé "La Civilisation des Arabes" (écrit en 1884 apr. J.-C.) que personne ne peut s'empêcher de frémir en lisant des histoires de torture et de persécution infligées par les Catholiques espagnols victorieux aux Musulmans défaits; les gens musulmans en Espagne ont été baptisés par force et beaucoup d'entre eux ont été brûlés dans les bûchers par les inquisiteurs; un prêtre catholique a proposé l'idée de décapiter tous les Arabes (hommes, femmes et enfants) ayant refusé de se convertir au catholicisme; cela a abouti au massacre et à l'expulsion de 3 millions d'Arabes d'Espagne. Le même prêtre a fait ses fidèles massacrer avec leurs épées à environ 100 000 Arabes parmi 140 000 personnes qui se sont enfuis dans une caravane qui se dirigeait vers l’Afrique; ce prêtre s'est senti satisfait après qu'un tel massacre ait été commis; ce prêtre a exigé le massacre de tous les Arabes d’Espagne, y compris de ceux qui se sont convertis au catholicisme, affirmant qu’il était impossible de faire la différence entre ces convertis sincères et ceux qui mentaient et qui prétendaient être convertis; ainsi, il a dit qu'ils doivent être mis à l'épée et que Dieu les jugera afin que les sincères entrent au Ciel et que les menteurs soient tourmentés en Enfer.

 

Enfin:

1- Les théocraties, la domination de l'Eglise, le droit divin des rois et l'inquisition ont pris fin en Occident. Les pays occidentaux adhèrent à la démocratie et aux droits de l'homme qui renforcent la liberté religieuse, la liberté de pensée et la liberté d'expression. C'est pourquoi, en Occident, on voit comment la critique parvient à tout ce qui était considéré comme "sacré" dans le passé. Nous voyons comment la révision et la réévaluation de l'histoire donnent lieu à des corrections et à des excuses. C'est la principale raison derrière les progrès en cours dans les pays occidentaux.

2- En revanche, dans le monde arabe, dans les pays musulmans, la culture du Moyen-age domine et contrôle tous les aspects de la vie à cause du clergé de Satan, de la tyrannie, des guerres religieuses et des inquisitions (ou Hisbah) qui persécute généralement les penseurs réformistes pacifiques qui pensent hors des sentiers battus et s'éloignent du troupeau domestiqué d'écrivains et de la culture dominante des mythes et des mensonges.

3- Ceci s'applique à la persécution infligée aux penseurs coranistes. En fait, les penseurs coranistes comme nous-mêmes utilisent le Coran (que les musulmans nient et rejettent même s'ils prétendent y croire) comme critère pour juger de tout sujet religieux. Les penseurs coranistes appellent à la discussion et à la remise en question des traditions et des notions des religions terrestres des gens "musulmans" et de leur histoire à la lumière du Coran en tant que critère. C’est la véritable réforme religieuse dont nous avons tant besoin. Cet appel pacifique à la réforme montre les valeurs coraniques longtemps oubliées et rejetées par les soi-disant "compagnons" de Muhammad (c.-à-d., ses contemporains) et les soi-disant califes depuis l'ère des conquêtes arabes qui ont formé un empire arabe. Les Arabes des conquêtes arabes sont des criminels de guerre; pourtant, ce sont des divinités adorées et sanctifiées par les "musulmans" du passé et du présent qui déifient également les imams / auteurs du fiqh et des hadiths qui n'ont fabriqué que des mythes et des mensonges et ont attribué de telles révélations diaboliques à Muhammad et à la religion de Dieu.

4- C'est pourquoi dans le monde arabe, aucun progrès n'a été réalisé dans aucun domaine. Même les révoltes dans les pays arabes contre la tyrannie ont échoué parce que la plupart d'Arabes déifiaient (et sont contrôlés par) des membres du clergé de Satan. Les dirigeants tyranniques se succèdent dans le monde arabe et la souffrance se poursuit à tous les niveaux. Par conséquent, l'introduction d'une réforme politique n'est possible que lorsque la liberté religieuse absolue et la liberté d'expression sont introduites et maintenues.

5- En Occident, les gens célèbrent les critiques de leur histoire et leurs personnalités et penseurs historiques majeurs. En revanche, dans le monde arabe, dans les pays musulmans, de nombreuses personnes insultent notre personne pour (1) avoir écrit sur des faits historiques ignorés et méconnus dans des livres sunnites autorisés, authentiques et approuvés, car de tels faits sapent et ébranlent leur "infaillible saints" et (2) avoir critiqué les hadiths / récits inventés par les auteurs sunnites. Nous sommes calomniés par les écrivains arabes d’aujourd’hui en dépit du fait que nous n’inventons ni ne fabriquons des faits historiques et n’accusons jamais les auteurs sunnites de fiqh et de hadiths de choses qu’ils n’ont pas écrites. En fait, nous citons, discutons et mettons en question ce qu’ils ont écrit dans le cadre d’un raisonnement logique et en utilisant le Coran comme critère. Nous n'imposons jamais nos opinions (ni nous-mêmes) à qui que ce soit et nous ne demandons jamais de récompenses, de rémunération ou d'éloges à quiconque. En effet, autant que nous pouvons, nous pardonnons à ceux qui insultent notre personne; nous respectons le droit de chacun d'accepter ou de rejeter nos points de vue cornistes. Pourtant, nous sommes toujours insultés dans les pays arabes par les écrivains et journalistes sunnites et chiites jusqu'à maintenant! Cela signifie que les gens arabes polythéistes n'approuveront jamais notre personne que si nous suivons leurs religions terrestres! Cela ne va jamais avoir lieu.

6- Il n'y a pas de pouvoir ni de puissance sauf de la part du Seigneur Dieu Tout-Puissant, Dominant.

 

 


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.