Search:
From the Archive
Leçons tirées du massacre de la Nouvelle-Zélande: la culture du double standard dominant dans les pays arabes et «musulmans»
Fatwas Part One-Hundred
A Brief Response Concerning the Difference between the Celestial, Divine Religion and the Earthly, Satanist Religions
Our struggle for religious freedom
As per the Quran, Egypt Is The Pioneer and Mother of Civilization of the Whole World, Even in Introducing Torture in Prisons!
Spying and Islamic Society
The Quranic Terminology: Steps of the Devil
Syrian Refugees and the Lost Right of Travellers
Part Two: To define its missions: Chapter I : Mission 1: Defending the US
The So-Called 'Quranic' Schools in Tunisia Which, In Fact, Undermine and Disbelieve in the Quran
The Al-Aqsa Rock in Jerusalem Is the Golden Pagan Idol for the Muhammadans
On the Pessimism and Optimism Concerning the Possibly Coming Outbreak in Egypt
Wahhabi Eruption in Troubled Germany
The true story of the called ( Al Majed Al Aqsa ) in Jerusalem.
How millions of Muslims are totally oblivious of 39:45!
Threatened researchers find refuge in Germany: Philipp Schwartz Initiative funds 46 more fellows
Formation Statement of the Abraham Federation
Our Will: Cremate Our Dead Body … Why?
"Woe to the Defrauders." (Quran 83:1) And Woe to the Tyrants who Trade with Millions of the Wealth of the Nations
Fatwas: Part Twenty-Four
Le criminel australien et les autres terroristes entre la puissance de la faiblesse et la faiblesse de la puissance

 

Le criminel australien et les autres terroristes entre la puissance de la faiblesse et la faiblesse de la puissance

 

Publié le 22 mars 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

 

 

Premièrement:

1- Le criminel australien a utilisé le plus haut niveau de puissance disponible pour attaquer, tuer et blesser autant de personnes pacifiques, innocentes et faibles que possible. Pourtant, une force plus puissante l'a vaincu et arrêté. Les faibles victimes de la fusillade à Christchurch ont reçu le soutien de la plupart des habitants du monde entier. Il y a donc trois éléments ici: (A) le parti faible (c.-à-d., les victimes) dont la faiblesse donne force morale et soutien, (B), un parti puissant (c.-à-d., le criminel australien) dont la puissance extrême l'a amené à commettre un crime odieux, et (C) la puissance plus forte et plus puissante qui a arrêté le criminel.

2- Nous en déduisons le concept de puissance de la faiblesse et la faiblesse de la puissance.

 

Deuxièmement:

1- Si nous réfléchissons plus profondément, nous percevrons le fait que les êtres humains les plus faibles sont en fait les êtres humains les plus puissants. Par exemple, les bébés sont les êtres humains les plus faibles et quand ils pleurent, nous avons le sentiment qu'ils sont les êtres humains les plus puissants, car ils nous obligent à leur obéir. Cela signifie qu'il suffit que les partis faibles montrent leur faiblesse pour être puissants, car ils reçoivent la sympathie et le soutien d'autres gens. De la même manière, un vieil homme faible qui pleure dans la rue atteindra la puissance une fois qu'il recevra la sympathie des passants qui se rassemblent autour de lui. De même, les femmes, avec leurs instincts et leurs larmes, sont plus puissantes que les hommes et peuvent contrôler des hommes apparemment plus puissants que les femmes.

2- La puissance chez l'homme est relative; un homme peut paraître puissant à ceux qui ont moins de force et peut paraître faible à ceux qui sont plus puissants que lui.

3- Le terroriste australien a utilisé le plus haut niveau de puissance disponible pour massacrer des personnes faibles et innocentes; une force plus puissante, c'est-à-dire la police, l'a battu et arrêté; les victimes faibles sont devenues plus puissantes à mesure qu'elles gagnaient le soutien et la sympathie de la plupart des gens du monde entier; les victimes ici sont des gagnants et le terroriste australien est un perdant. Cette logique n’a jamais été comprise par le terroriste australien et d’autres terroristes de l’Ouest et du Moyen-Orient.

 

Troisièmement:

1- La logique susmentionnée a été comprise et appliquée par le peuple noble de notre époque moderne: Gandhi (1869 - 1948), Martin Luther King (1929 - 1968) et Nelson Mandela (1918 - 2013). Chacun d’entre eux a employé la puissance de la faiblesse pour s’attaquer au bon côté de ses puissants ennemis; leurs ennemis avaient beaucoup de bon côté dans leurs âmes. Chacun des trois grands hommes a réussi pacifiquement à obtenir ce qu'il souhaitait sans recourir à la violence et leurs noms sont écrits en or dans les livres de l'histoire.

2- La logique susmentionnée n'a jamais été comprise ni appliquée par les révolutionnaires irlandais. Dans leur faiblesse devant la puissante Grande-Bretagne, ils avaient eu recours à des opérations terroristes contre des civils innocents; c'est pourquoi ils ont perdu leur cause et la vieille Bretagne les a vaincus.

3- La logique susmentionnée n'a jamais été comprise ni appliquée par Hitler, qui a employé le plus haut niveau de puissance disponible contre ses puissants ennemis et ses faibles ennemis. Hitler a assassiné des millions de Juifs faibles et sans défense. Finalement, un parti plus puissant a vaincu Hitler et il est décédé (c.-à-d., qu'il s'est suicidé) un homme maudit et vaincu. Le destin de Hitler est celui réservé à ceux qui suivent ses traces parmi les suprémacistes blancs et les extrémistes blancs racistes, y compris le terroriste australien.

4- Au Moyen-Orient, l'histoire de Pharaon de Moïse (mentionnée dans l'Ancien Testament de la Bible et d'une manière bien meilleure dans le Coran) est une leçon pour éviter la tyrannie. Le Pharaon de Moïse est l'imam / le dirigeant de tous les tyrans puissants, arrogants et déifiés qui assassinent le peuple faible et innocent. Le destin des tyrans de toutes les époques est aussi grave que celui de Pharaon de Moïse. Pourtant, les arabes polythéistes n'écoutent jamais cette leçon et ne sont jamais avertis par le Coran.

 

Quatrièmement:

 Des tyrans arabes intronisés frappent de toutes leurs forces quand ils se sentent menacés. Les tyrans arabes et leurs rivaux wahhabites utilisent leurs forces les plus puissantes contre les nations non armées.

1- Dans la lutte politique en Algérie entre le régime militaire au pouvoir et les terroristes wahhabites à la recherche du pouvoir, les deux camps ont employé le plus haut pouvoir possible contre les civils dans les villes et les villages; des massacres ont été commis pendant une décennie (1992 - 2002) contre des hommes, des femmes, des bébés, des enfants et des personnes âgées; environ 200 000 victimes ont perdu la vie; c’est la pire stigmatisation et honte de l’histoire de l’Algérie.

2- Lorsque l'ancien président irakien Saddam Hussein a échappé à une tentative d'assassinat en juillet 1982, il a utilisé sa plus haute puissance et a commis un massacre en guise de vengeance. Quand des Kurdes lui ont résisté, il a massacré 5500 hommes, femmes, enfants et personnes âgées kurdes en utilisant des armes chimiques en mars 1988, en plus du massacre d'Al-Anfal. Saddam Hussein a été maîtrisé par la puissance américaine qui a surpassée sa propre puissance. Il a été arrêté, jugé par un tribunal et condamné à mort par pendaison.

3- L'ancien président syrien, Hafiz Al-Assad, a utilisé sa plus haute puissance en massacrant la nation syrienne: il a assassiné des milliers de Syriens à Alep (en 1980-1981) et à Hamah (en 1982), il a assassiné entre 17 et 40 mille personnes. Son fils et successeur, Bachar Al-Assad, est pire; Hafiz Al-Assad a vécu dans un isolement presque complet, mais Bachar Al-Assad a provoqué la destruction de la Syrie, la mort et le déplacement de millions de Syriens. Il est désormais contrôlé par la Russie et au service des Russes.

4- Omar Al-Bashir, président du Soudan, a utilisé sa plus haute puissance pour massacrer les 'musulmans' de la région du Darfour depuis février 2003, et des centaines de milliers de personnes ont été tuées. Certaines ont été massacrées et d'autres sont mortes de faim et de malaise dans l'un des pires génocides de l'histoire moderne. Al-Bashir est un criminel selon la Cour pénale internationale (CPI); son destin doit ressembler à celui du meurtrier et ancien président serbe Slobodan Milosevic.

5- Avant d'accéder au pouvoir en tant que président de l'Egypte, Abdel-Fatah Al-Sisi a mis tout en œuvre pour mettre fin au sit-in des membres MB (les Frères 'musulmans') au Caire, en Egypte, en août 2013. Malgré l'affirmation des médias égyptiens à l'époque où ce sit-in de MB comprenait des membres armés du ce groupe terroriste qui terrorisaient le district de Madinet Nasr au Caire, le rapport de Human Rights Watch d'août 2014 (préparé après un an d'enquête) considère que des manifestants pacifiques et non armés dans ce sit-in de MB ont été massacrés en masse en une journée, lors de l'un des pires massacres perpétrés intentionnellement par le gouvernement égyptien de l'époque, et non par manque de formation de la part de la police anti-émeute ou non par abus de force extrême. Bien sûr, Al-Sisi a accédé à la présidence égyptienne parce que la plupart des Egyptiens ont voté pour lui, et il a remporté une victoire écrasante aux élections présidentielles de 2014, car la plupart des Egyptiens détestent l'organisation terroriste wahhabite MB. Nous avons tendance à penser que le sit-in de MB aurait pu être terminé de manière simple et pacifique. Les agents d'Al-Sisi étaient à l'intérieur de ce sit-in; ils auraient pu arrêter et se débarrasser des dirigeants de MB loin de la foule de ce sit-in; les forces de police auraient assiégé le sit-in et forcé les personnes qui s'y trouvaient à se rendre sans verser de sang. Pourtant, Al-Sisi a préféré utiliser inutilement le plus haut niveau de puissance possible pour mettre fin au sit-in de MB après 45 jours de son début, afin de se débarrasser du plus grand nombre possible de membres de MB le 14 août 2013. Les médias égyptiens affirment que les victimes sont au nombre de 120 et de milliers de blessés, et d’autres sources non égyptiennes mentionnent que 2 200 personnes ont été tuées et 4 000 blessées. Ce massacre est une ligne noire dans l'histoire d'Al-Sisi; cela lui a permis d'utiliser le plus haut niveau de puissance possible pendant son mandat présidentiel; c'est parce qu'il doit se protéger contre vengeance; il est effrayé par les cauchemars qui le hantent; son régime emprisonne ceux qui expriment des opinions politiques différentes et ils sont torturés, alors que le gouvernement égyptien nie que la torture soit pratiquée dans les prisons. Au même moment, Al-Sisi fait appel à l'aide de l'Occident en achetant des armes inutiles, car il apaise l'Occident pour le gagner à ses côtés et remplir les banques des pays occidentaux avec de l'argent et des commissions de vente d'armes à l'Egypte.

6- Les terroristes d'EIIL (ou ISIS en anglais) ont mobilisé leurs forces les plus puissantes pour contrôler plusieurs régions situées à l'intérieur des frontières irako-syriennes et ont tenu à publier dans le cyberespace leurs effusions de sang et leurs massacres; les principales victimes étaient des chiites, des chrétiens et des yézidis; les ailes de l'EIIL en Egypte et en Libye continuent de massacrer des civils. Par exemple, certaines victimes égyptiennes pacifiques chrétiennes coptes qui travaillaient en Libye ont été massacrées par des terroristes de l'EIIL. Les terroristes de l'EIIL dans le Sinaï, en Egypte, ont massacré des centaines d'Egyptiens soufis pacifiques un vendredi dans une mosquée. Un autre massacre perpétré par les terroristes de l'EIIL après le contrôle de Tikrit en Irak est le massacre de Camp Speicher en juin 2014; entre 2000 et 3 300 hommes chiites ont été capturés et mis à mort; certains d'entre eux ont été enterrés vivants. La sauvagerie et la brutalité de ce djihad wahhabite au profit de Satan ont provoqué l'assassinat indiscriminé de centaines de milliers de personnes et la destruction de la Syrie. Plus tard, les terroristes de l'EIIL et leur état ont presque pris fin. Pourtant, l'idéologie wahhabite de l'EIIL est toujours défendue par les gens wahhabites du monde entier; par exemple, le chef de l'institution Al-Azhar en Egypte a refusé de déclarer les terroristes de l'EIIL d'infidèles et de non-musulmans; il insiste sur le fait qu'ils sont 'musulmans' puisqu'ils prient quotidiennement en direction de La Mecque! Les terroristes de l'EIIL ont utilisé leur plus haut niveau de puissance contre le peuple faible, opprimé et innocent. Pourtant, les terroristes de l'EIIL ont fait face à une plus grande puissance qui les a vaincus et les a écrasés. Le criminel australien a utilisé sa puissance suprême pour commettre un crime odieux en Nouvelle-Zélande. Il a assassiné des personnes innocentes et pacifiques, mais il a été battu et arrêté par une puissance plus grande.

 

Cinquièmement:

1- A l'Ouest et à l'Est, des personnages tels que Gandhi, Martin Luther King et Mandela ont émergé et ont affronté la puissance avec l'arme de la faiblesse et ils ont réussi. Nous retrouvons la même chose dans les législations coraniques de la charia, selon laquelle les partis faibles ne doivent jamais résister à la violence par la violence et ne doivent jamais se défendre contre les agresseurs s'ils ne sont pas prêts et bien préparés à la dissuasion à l'avance. Lorsque les croyants sont torturés dans le cadre d'une persécution religieuse, le Seigneur Dieu dans le Coran leur permet de prononcer des paroles de blasphème / polythéisme et de s'allier à des agresseurs pour se faire délivrer et d'éviter une persécution sévère puisque leur cœur est rempli de monothéisme; voir 16:106 et 3:28-29. Les croyants monothéistes persécutés doivent immigrer s'ils le peuvent pour éviter une telle persécution d'agresseurs pervers qui monopolisent le pouvoir et l'autorité; voir 4:75 et 4:97-99. En tous les cas, ces croyants monothéistes faibles ne doivent jamais résister à leurs ennemis qui sont de puissants agresseurs, car une telle résistance est synonyme de suicide.

2- Les Palestiniens n'ont pas adhéré à ces enseignements coraniques face à des niveaux de puissance plus élevés qui surpassent les leurs. Malheureusement, les Palestiniens n’ont pas eu recours à l’arme pacifique employée par Gandhi, Martin Luther King et Mandela, alors même qu’ils n’ont pas d’armée militaire pour faire face à l’armée israélienne. La culture héritée des Palestiniens ne reconnaît pas le djihad pacifique. C’est la raison pour laquelle les Palestiniens ont eu recours à la riposte en commettant des crimes terroristes. Seuls les innocents paient le prix de ce terrorisme palestinien.

2/1: Les Palestiniens ont initié leur terrorisme en détournant des avions et en assassinant à l'intérieur des civils innocents et non armés qui n'avaient rien à voir avec la cause palestinienne.

2/2: Les Palestiniens avaient une certaine puissance sous les auspices du roi Hussein de Jordanie; ils se sont rebellés contre lui et ont planifié son assassinat; ils ont essayé d'établir un Etat palestinien en Jordanie; cette trahison a abouti à leur expulsion de Jordanie.

2/3: Les Palestiniens ont commis la même trahison au Liban et sont devenus l'un des facteurs qui ont conduit à la guerre civile libanaise (1975 - 1990) qui a entraîné la mort d'environ 120 000 personnes. Plus tard, les Palestiniens armés ont été chassés du Liban.

2/4: Lorsque le groupe terroriste Hamas est arrivé au pouvoir dans la bande de Gaza, de nombreux écrivains l'ont loué. Nous avons mis en garde contre les maux du Hamas et de sa religion wahhabite de Satan, et c’est pourquoi de nombreux écrivains ont sévèrement attaqué notre personne. Malheureusement, ce que nous avions prédit concernant le danger wahhabite du Hamas est devenu réalité; plusieurs terroristes du Hamas se sont infiltrés dans la péninsule égyptienne du Sinaï et ont tué de nombreux soldats égyptiens. Les terroristes du Hamas lancent généralement des roquettes contre Israël et se cachent à l'intérieur de la bande de Gaza densément peuplée. Cela signifie que le Hamas applique la notion perverse sunnite de prendre des boucliers humains parmi les civils et de ne jamais se soucier quand de tels civils sont blessés ou tués tout en causant le plus de pertes possibles à l'ennemi.

 

Sixièmement:

1- Nous, et tous les autres gens coranistes, sommes les seuls à appeler à une solution et à une réforme pacifiques. C'est pourquoi les gens wahhabites nous ont accusés d'être des «infidèles» / «mécréants» et ont persécuté et emprisonné de nombreux gens coranistes, y compris notre personne.

2- Nous nous souvenons que lorsque nous avons été incarcérés dans une prison égyptienne (en novembre et décembre 1987), l'un des détenus de la cellule était un Palestinien appartenant à la soi-disant Organisation de libération de la Palestine (OLP). Il avait une radio à transistors et il a invité d'autres détenus à écouter les nouvelles de l'intifada d'enfants qui ont jeté des pierres sur des soldats israéliens. Quand nous lui avons dit qu'il serait préférable que les enfants palestiniens manifestent pacifiquement et portent des fleurs pour les offrir aux soldats israéliens; cela leur fera gagner de la sympathie dans le monde entier pour pouvoir revendiquer leurs droits et gagner les pays occidentaux à leurs côtés; cet homme palestinien a refusé de croire ce que nous lui avons dit.

3- Nous avons écrit de nombreux articles pour conseiller aux Palestiniens de recourir à la lutte pacifique pour leurs droits et de leur indiquer, au sein de la culture moderne, la différence entre vérité / droit et méritocratie / puissance (voir, par exemple, notre livre en français intitulé "Notre voyage en Israël et en Palestine", disponible sur ce lien:      http://www.ahl-alquran.com/arabic/chapter.php?main_id=979 ).  Les sionistes croient qu'ils ont un droit en Palestine et qu'ils ont le mérite ou le pouvoir de le mériter; c'est-à-dire que les préparatifs militaires et politiques en tant que troupes armées ont établi Israël en 1948 dans le cadre d'une approbation légale de l'ONU. Les Palestiniens croient qu’ils ont un droit en Palestine et qu’ils n’ont jamais gagné la moindre mesure de la méritocratie; ils ont perdu leur droit en commettant des opérations terroristes et des attentats-suicides à l'intérieur d'Israël.

4- Nous voyons les caractéristiques de droit / vérité et puissance / méritocratie selon les points suivants.

4/1: Dans l'histoire coranique de Moïse, Moïse avait raison / vérité de son côté, mais il n'avait aucune puissance pour imposer quoi que ce soit; en revanche, son ennemi, le Pharaon D'Egypte, a accaparé la puissance même s’il était dans l’erreur en raison de sa tyrannie et de son auto-déification. C'est pourquoi le Seigneur Dieu a commandé à Moïse et à Aaron de parler gentiment à Pharaon: "Allez vers Pharaon. Il a tyrannisé. Puis, parlez-lui gentiment. Peut-être se rappellera-t-il ou [Me] craindra-t-il?" (20:43-44).

4/2: Dans l'histoire coranique de Muhammad et de ses contemporains, les agresseurs de la tribu Qorayish ont lancé de nombreuses attaques militaires contre Muhammad et les premiers croyants une fois installés à Yathreb (voir 2:217). Au début, les premiers croyants de Yathreb avaient reçu le commandement de ne jamais résister lorsqu'ils étaient attaqués; plus tard, ils ont reçu l'ordre de se préparer militairement à dissuader les agresseurs (voir 8:60). Une fois préparés, le Seigneur Dieu leur permit de s'engager dans des combats de légitime autodéfense (voir 22:39-40). Lorsque des croyants pacifiques ont protesté contre cela et ont voulu reporter les combats de légitime autodéfense, leur position a suscité des reproches coraniques (voir 4:77-95 et 2:216).

5- Nous, les gens coranistes pacifiques, faisons face avec notre foi et écritures aux deux puissances perverses qui dominent les pays du Moyen-Orient et les autres pays des 'musulmans': la tyrannie et le wahhabisme. Les tyrans sunnites intronisés du Moyen-Orient défendent le wahhabisme et maintiennent son existence; ils sont ravis d'avoir des membres du clergé sunnite wahhabites qui les soutiennent et chantent leurs louanges. Malheureusement, l'opposition politique et militaire wahhabite au Moyen-Orient comprend ses propres membres du clergé et ses terroristes armés. Pourtant, tant les hommes wahhabites intronisés et ceux qui recherchant le pouvoir s'unissent pour haïr et persécuter les gens coranistes partout dans le monde, parce que les gens coranistes, y compris notre personne, s'opposent aux injustices, à la corruption et à la tyrannie et se rangent du côté des faibles et des opprimés de la terre. Les gens coranistes se rangent du côté des véritables législations de la charia islamique qui se trouvent exclusivement dans le Coran; cette charia coranique est basée sur la justice, la liberté, la charité, la miséricorde, la paix, la fraternité entre personnes pacifiques et les droits de l'homme. Parce que nous propagons et appelons à une telle culture islamique du Coran dans nos écrits, nous sommes victimes de persécution et de marginalisation, car il sert les intérêts de nos ennemis de répandre parmi les 'musulmans' la culture de la haine sacrée de l’Occident. C’est la culture dans laquelle EIIL et d’autres terroristes wahhabites vivent et s’épanouissent. C’est la culture wahhabite d’animosité et de haine qui a fait émerger l’extrémisme des suprémacistes blancs en Occident. C'est pourquoi nous sommes persuadés que le massacre des deux mosquées en Nouvelle-Zélande ne constituera pas le dernier acte de violence contre les 'musulmans' en Occident.

6- Gandhi, Martin Luther King et Mandela ont réussi leurs efforts principalement parce qu'ils ont émergé dans des sociétés de non musulmans et qu'ils se sont tournés vers le bon côté des peuples occidentaux. Si Gandhi devait réapparaître dans l'Egypte d'aujourd'hui, il serait torturé sévèrement de manière effrayante en prison.

7- Il y a une énorme différence entre les tyrans du Moyen-Orient et le colonialisme occidental. Ce sujet implique un article séparé.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.