Search:
From the Archive
An inventory of extremist Islamic texts in federal prisons.
Which sect you choose?
About the Death of Morsi the MB-Affiliated Former President
Qui est responsable de l'attentat terroriste à New York?
We Implore the Lord God To Never Allow It to Take Place: The Scenario of Total Destruction after the New Zealand Massacre (1)
The Quranic Terminology: Steps of the Devil
Questions about fanatic fatwas and my fatwas
A Brief Response Concerning the Difference between the Celestial, Divine Religion and the Earthly, Satanist Religions
Leçons tirées du massacre de la Nouvelle-Zélande: A propos des faibles du Golan
The Reason behind this Quranic Emphasis on the Israelites
Fatwas Part Sixty-Three
The KSA on Its Way to Deny Sunna Hadiths: It Is NOT Difficult for the KSA to Reject Wahabism
Harmful Mosques, Again
Envy Is a Dangerous Heart Disease
Preface: How to understand the Quran and the Real Islam
Ahmed Subhy Mansour in The Clarion Project
The Fundamental Thought of Islam
Questions about Fanatic Fatwas as Opposed to Our Quranist Fatwas
Who Is Responsible for the Terrorist Attack in New York?
My interview in BBC Radio Completely
L'axe du mal qui soutient le terrorisme à notre époque moderne (4): la région du Najd en Arabie saoudite

 

L'axe du mal qui soutient le terrorisme à notre époque moderne (4): la région du Najd en Arabie saoudite

 

 

Publié le 8 avril 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

 

 

Premièrement: la région du Najd et l’émergence de mouvements terroristes portant des bannières / devises religieuses:

1- Dans la région du Najd, l’appel wahhabite (c.-à-d., la renaissance du hanbalisme, une doctrine extrémiste sunnite, par le chef religieux M. Ibn Abdul-Wahhab) a émergé dans un village nommé Al-Ainiyya; c'est le même village où le chef des renégats, Musaylimah le menteur, a émergé et s'est révolté contre la tribu Qorayish et le calife Abou Bakr après la mort de Muhammad. Le prophète autoproclamé, Musaylimah, a affirmé qu'il avait reçu la révélation divine du ciel et qu'il avait levé une bannière / devise religieuse: (pour Qorayish, la moitié du pays et pour nous, l'autre moitié). Bien sûr, Musaylimah et ses renégats ont été vaincus par Abou Bakr; plus tard, les hommes bédouins du Najd devinrent des rebelles d'Al-Khawarij contre le calife Ali et son rival omeyyade Mu'aweiya. Les hommes d'Al-Khawarij ont élevé une bannière / devise religieuse du soi-disant Al-Hakimiyya: (la règle est à Dieu seul). Cette devise idiote indique que "Hukm" (ou règle / gouvernement / règne en arabe) est pour les rebelles Al-Khawarij en tant que députés ou représentants d'Allah sur la Terre! Cette devise était leur prétexte pour massacrer tous ceux qui ne le rejoignaient pas, comme nous l'avons expliqué dans nos précédents écrits. Au cours de la deuxième époque abbasside, les rebelles connus sous le nom (les Qarmates) ont également émergé au Najd avec un appel chiite, comme nous l'avons expliqué dans l'article précédent. Dans notre époque moderne, le wahhabisme a émergé au Najd au 18ème siècle après J.-C. avec un appel extrémiste sunnite du hanbalisme qui regrette l'existence de gens chiites, soufis et sunnites non-wahhabites.

2- Bien sûr, malgré les différentes bannières / devises religieuses soulevées, les rebelles belliqueux, meurtriers et suicidaires de toutes les époques n'ont qu'une religion de Satan; c'est-à-dire justifier et autoriser le massacre et le vol d'hommes et le viol et la réduction en esclavage de leurs femmes en affirmant qu'il s'agit d'un devoir religieux récompensé au Paradis dans l'Au-delà.

 

Deuxièmement, les appels religieux des terroristes impliquaient une éducation religieuse et une préparation militaire pour transformer les criminels ordinaires en djihadistes:

1- Sans bannières / devises religieuses, les Arabes bédouins du désert du Najd étaient des bandits qui ont lancé des raids «laïcs» pour attaquer les caravanes de pèlerins afin de les voler. Il était nécessaire que les terroristes religieux les préparent et les dotent d'un enseignement religieux et d'une formation militaire adéquate pour en faire des djihadistes qui commettent les mêmes crimes mais dans une perspective plus large avec davantage de massacres, en supposant qu'ils accomplissent de bonnes actions récompensées dans l'Au-delà. Les criminels ordinaires savent qu'ils sont coupables; il y a de l'espoir qu'ils se repentent un jour; en revanche, lorsque des criminels religieux ou des djihadistes présument que leurs crimes font partie de devoirs religieux leur permettant d'entrer au Paradis, ils ne se repentent jamais; ils croient que négliger de tels devoirs religieux les ferait entrer en Enfer. C’est la raison pour laquelle ces terroristes et criminels religieux suicidaires ont à cœur de massacrer tout le monde et de perpétrer de nouvelles effusions de sang tout en luttant sans relâche et avec férocité. Les Arabes bédouins ordinaires qui attaquaient les caravanes de pèlerins lors de raids «laïcs» étaient parfois vaincus et tenus à l'écart. En revanche, les Arabes du désert du Najd qui avaient un appel religieux étaient suicidaires dans leur combat contre d’autres et visaient à massacrer autant de personnes que possible. Par exemple, le chef des Qarmates, Abou Taher, était un jeune de 17 ans qui avait 800 soldats à cheval et 800 soldats d’infanterie lorsqu’il a vaincu les troupes militaires abbassides en 312 A.H. De même, de nombreux historiens décrivent les combattants des troupes militaires d'Abdul Aziz Al-Saoud, le fondateur du troisième royaume saoudien actuel, de suicidaires dans leurs combats acharnés; leur bannière / devise surélevée pendant les combats était (l'odeur du Paradis est proche; où sont ceux qui le cherchent!).

2- Les Qarmates avaient leurs institutions religieuses chiites qui soumettaient les jeunes Qarmates à un lavage de cerveau et les persuadaient, par la religion chiite qarmate, que le jihad en massacrant d'autres personnes était quelque chose de louable. Avant les Qarmates, les combattants d'Al-Khawarij avaient fait de même dans le cadre de leurs doctrines religieuses pour enseigner aux jeunes le djihad féroce et suicidaire. Après les traces d'Al-Khawarij et des Qarmates, Ibn Abdul-Wahhab a enseigné aux Arabes bédouins du désert la culture de violence et de terrorisme wahhabite. Ils sont devenus des soldats qui ont servi les membres de la famille Al-Saoud et ont contribué à l'établissement du premier royaume saoudien (1745 - 1818 apr. J.-C.). De même, dans le cadre des efforts militaires déployés pour établir le troisième royaume saoudien actuel, Abdul Aziz Al Saoud a construit des colonies / villages spéciaux pour former les jeunes à la lutte suicidaire et leur inculquer les principes wahhabites de terroriser et de massacrer d’autres; ils se sont battus sans relâche et avec férocité en tant que (Frères du Najd), tuant même des femmes et des enfants. Nous l'avons expliqué en détail dans notre livre intitulé "Les mouvements d'opposition wahhabites au Royaume d'Arabie saoudite au XXe siècle"

3- Les Frères du Najd ont causé de nombreux problèmes à leur maître et roi, Abdul Aziz Al-Saoud, au sein de leur opposition; ils ont déplu à sa politique qui violait les enseignements et les principes wahhabites concernant l'interdiction d'avoir des relations avec des "infidèles" et des "polythéistes". Abdul-Aziz Al-Saoud entretenait des relations cordiales avec les «infidèles» britanniques de Grande-Bretagne et entretenait de bonnes relations avec les dirigeants «polythéistes» de l'Egypte. Dans la religion wahhabite, tous les «musulmans» non wahhabites sont des polythéistes et tous les étrangers ou non-Arabes sont des infidèles. Abdul-Aziz Al-Saoud a établi une nouvelle confrérie en Egypte, les Frères musulmans ou l'organisation terroriste MB, en 1928 après J.-C., afin de constituer une alternative aux ennuyeux Frères du Najd, battus et vaincus par Abdul-Aziz Al-Saoud en 1930 après J.-C. Bien sûr, l’organisation terroriste MB est établie par les esprits saoudiens / wahhabites; les membres de cette organisation ont profité du climat libéral en Egypte à l'époque; leur chef, Hassan Al-Banna, a réussi à attirer des jeunes frustrés et en colère, en Egypte et ailleurs, à le rejoindre; ils se sont convertis à la religion du terrorisme, le wahhabisme, et étaient prêts à combattre de manière suicidaire. Sous le règne de Sadate en Egypte (1970 - 1981 après J.-C.), il sollicita l'aide de gens wahhabites (en particulier de l'organisation terroriste MB) pour se débarrasser des gauchistes et des penseurs nassériens. Plus tard, ces terroristes wahhabites se sont rebellés contre Sadate et l'ont assassiné en octobre 1981 après J.-C. Ils ont infiltré la Haute-Egypte et ont recruté des jeunes frustrés et des criminels pour rejoindre leurs gangs armés wahhabites en tant que terroristes qui ont volé et tué à plus grande échelle au nom de la religion de l’islam (bien entendu, l’islam n’a rien à voir avec ce terrorisme et cette violence). Cette notion est encore pratiquée jusqu'à présent par les organisations terroristes wahhabites telles que MB, Al-Qaïda et EIIL. C’est la raison pour laquelle les terroristes suicidaires wahhabites (par le lavage de cerveau) sont comme des bombes à retardement prêtes à exploser à tout moment, n’importe où et de façon inattendue!

 

Troisièmement: les gens wahhabites, dans leur expansion et leur annexion de étendues de terres en Arabie, ont suivi les traces religieuses des Qarmates:

1- Dans la région du Najd, dans le cadre de luttes «laïques», plusieurs émirats minuscules ont émergé et ont disparu; personne n'a élevé de bannières / devises religieuses pendant longtemps. Pourtant, une fois qu'Ibn Abdul-Wahhab est apparu à Najd dans l'émirat d'Al-Dariyya, une ville oubliée sans conséquence par rapport à l'émirat ou à la ville de Riyadh et aux autres émirats / Etats de la région du Golfe, l'appel wahhabite de le terrorisme religieux a aidé à établir le premier royaume saoudien à Al-Dariyya. Les Saoudiens wahhabites ont réussi à contrôler Najd puis à annexer les régions du Golfe et du Hejaz; ils ont également lancé des attaques militaires contre les régions ottomanes du Levant et d'Irak. les Ottomans ont dû solliciter l'aide du puissant gouverneur d'Egypte, M. Ali Pacha, dont les troupes militaires égyptiennes ont réussi à détruire le premier royaume saoudien et sa capitale, Al-Dariyya, après de longues batailles dans une guerre exhaustive.

2- Sans le wahhabisme, Al-Dariyya serait restée une ville ou un émirat sans beaucoup de pouvoir ni d’importance; il aurait été écrasé par d'autres émirats / états minuscules autour de lui dans la région du Najd. Cela signifie que le wahhabisme a changé les conditions dans le Najd et en Arabie lorsque le royaume saoudien a émergé et s'est effondré deux fois; Abdul-Aziz Al-Saoud a établi le troisième royaume saoudien actuel (et a mené plusieurs guerres jusqu'à ce qu'il atteigne ses frontières actuelles en Arabie) sur la base du wahhabisme et des Frères Najd; il étendit l'appel wahhabite en Egypte et en Inde. Avec les revenus pétroliers et l’alliance saoudienne avec les Etats-Unis, l’appel wahhabite s’est répandu aux Etats-Unis et dans l’Ouest au sein d’organisations ouvertes et secrètes. Ce type d'expansion rappelle celui des Qarmates au Moyen-Age.

3- Malheureusement, dans les médias du monde entier, les gens wahhabites sont appelés «islamistes» et les mouvements wahhabites sont décrits comme des mouvements «islamistes», alors même que le wahhabisme n’a rien à voir avec l’islam (c.-à-d., le Coran). Nous, Dr. A. S. Mansour, sommes ceux qui prêchent et prosélytent le seul vrai islam (c.-à-d., le coranisme) rejeté par la plupart des gens et, dans nos écrits, nous appelons à une réforme religieuse fondée sur la laïcité islamique, fondée sur paix, miséricorde, charité, liberté religieuse, démocratie directe et droits de l'homme. Pourtant, personne ne décrit les gens coranistes comme des musulmans. En revanche, les gens coranistes sont victimes de persécution et de discrimination et ils sont empêchés d'apparaître dans les médias!

 

Quatrièmement: les gens wahhabites, dans les massacres, ont suivi les traces religieuses des Qarmates:

1- Dans le précédent article, nous avons expliqué comment les Qarmates avaient attaqué les caravanes de pèlerins. La même chose est répétée par les soldats wahhabites d’Arabie saoudite qui ont attaqué une caravane de pèlerins yéménites en 1923 après J.-C. / 1341 A.H. après avoir obtenu l’autorisation d’Abdul-Aziz Al-Saoud. Les soldats wahhabites ont massacré tous les pèlerins de cette caravane et ont tout volé. Cette caravane comptait environ 3 000 pèlerins yéménites (vêtus d'Ihram) tombés dans une embuscade à Aseer (région située entre le Yémen et l'Arabie saoudite) par les troupes militaires wahhabites conduites par le prince Khaled, neveu du roi Abdul Aziz Al-Saoud. Les soldats wahhabites ont ouvert le feu sur les pèlerins yéménites et les ont tous tués, à l'exception de deux hommes qui se sont enfuis et ont informé les autorités yéménites de la tragédie. S'il n'y avait pas eu ces deux survivants qui ont réussi à s'enfuir, personne n'aurait été au courant de ce massacre. Bien entendu, de nombreux massacres ont été commis par les soldats wahhabites dans les villages du Levant et de l'Irak et personne n'a entendu parler de tels massacres. Un témoin, le juge Yahya Ibn Al-Eriani, a déclaré que les soldats wahhabites saoudiens lors du massacre des pèlerins yéménites scandaient des slogans du type: (exterminez tous les polythéistes!) et (l'odeur du Paradis est proche; où sont ceux qui le cherchent!).

2- Les massacres commis par les soldats wahhabites, qui ont permis de tuer tous les non- wahhabites dans leur religion perverse de Satan, sont discutés dans nos précédents ouvrages au sujet de la création du premier royaume saoudien et du troisième royaume saoudien actuel. Dans nos livres, nous citons quelques lignes du livre intitulé (La glorieuse histoire du Najd) par l'historien wahhabite du premier royaume saoudien, Ibn Bishr, qui était fier des massacres commis par les «musulmans» (il s’agissait de gens wahhabites) contre les «polythéistes» (il s’agissait d’un peuple pacifique non-wahhabite victime de la violence et de l’agression wahhabites). Ibn Bishr, par exemple, a écrit ce qui suit à propos du massacre de Karbala (qui a eu lieu en 1801 apr. J.-C.): (... Remercions Dieu, le Seigneur des mondes, d'avoir permis aux fidèles musulmans d'envahir Karbala et de décapiter et asservir son peuple. Nous ne nous excuserons jamais pour cette victoire que Dieu nous a accordée, nous promettons à tous les incroyants et infidèles un destin similaire ...).

3- Les récits de l'historien wahhabite Ibn Bishr sur les massacres commis par les soldats wahhabites ne diffèrent pas beaucoup des récits de l'historien Ibn Zini Dahlan (décédé en 1886 apr. J.-C.), qui était l'ennemi du wahhabisme; il écrivit ce qui suit au sujet du massacre d'Al-Ta'if, qui eut lieu en 1804 après J.-C./ 1217 A.H.: (... Lorsque les soldats wahhabites saoudiens entrèrent dans Al-Ta'if, ils tuèrent tous les habitants avec leurs épées: des hommes, des femmes, des enfants, des bébés, des personnes âgées, des gens ordinaires, des princes et des nobles. Ils ont pénétré par effraction dans des maisons, des magasins et des mosquées pour rechercher ceux qui s'y étaient cachés et et ont tué toutes ces personnes, y compris ceux qui celles qui priaient et lisaient le Coran ...).

4- Un autre massacre dans la ville d'Al-Ta'if a eu lieu en 1924 après J.-C. dans le cadre des efforts militaires déployés pour établir le troisième royaume saoudien actuel; les soldats wahhabites ont attaqué la région du Hejaz et assiégé Al-Ta'if; une fois qu'ils ont réussi à entrer dans la ville, ils ont mis leurs habitants à l'épée, massacrant plus de 2000 personnes: hommes, femmes et enfants. Parmi les hommes tués figuraient des érudits de haut rang et de bons cheikhs; les soldats wahhabites ont volé tous les biens, les marchandises et l'argent dans la ville; ils ont brûlé la ville, ce qui était typique d'eux dans toutes leurs atrocités pour effrayer les habitants d'autres villes et les inciter à se rendre sans résistance ni combat.

5- Bien sûr, mentionner les détails de tous les massacres commis par les Saoudiens wahhabites implique un livre entier; Il est à noter ici que l’Arabie saoudite souhaite à présent détruire ses pays voisins. L’Arabie saoudite a aidé à la destruction de l'Irak et de la Syrie et elle détruit le Yémen sans vergogne maintenant, provoquant ainsi la famine et la mort qui se propagent parmi les hommes, les femmes et les enfants yéménites!

 

Cinquièmement: l’organisation terroriste wahhabite d'EIIL (ou ISIS en anglais) est la progéniture légitime de l’idéologie wahhabite saoudienne:

1- Les Etats-Unis ont utilisé l'Arabie saoudite et son wahhabisme pour lutter contre l'URSS en Afghanistan; des djihadistes et leurs familles ont envahi l’Afghanistan et se sont installés dans cette Etat ainsi qu’à Peshawar (au Pakistan) afin de recevoir une formation militaire adéquate et d’apprendre le wahhabisme dans plusieurs institutions / madrassas pour adultes et enfants; certaines de ces madrassas ont été témoins de l’émergence de Taliban (c.-à-d., d’étudiants wahhabites armés); le mouvement terroriste wahhabite de Taliban contrôle maintenant une partie de l’Afghanistan.

2- Après la défaite des communistes en Afghanistan, les Etats-Unis ne s'intéressaient plus aux djihadistes qu'ils contribuaient à créer. Bin Laden a créé l'organisation terroriste wahhabite Al-Qaïda pour lutter contre les Etats-Unis et l'Occident. En raison de l'ingérence saoudienne en Irak, les organisations terroristes wahhabites s'y sont répandues, notamment celle d'Al-Zarqaoui qui a juré allégeance à Bin Laden et à Al-Qaïda. Des conditions et des circonstances appropriées ont conduit Al-Zarqaoui à établir un Etat wahhabite (soi-disant «islamique»!) en Irak en 2004. Après la mort d'Al-Zarqaoui en 2006, l'organisation terroriste wahhabite d'EIIL est apparue en 2014 et a réussi à établir une Etat en Irak et au Levant, et la ville syrienne Al-Raqqa était la capitale de cet Etat wahhabite de l'EIIL. Bien entendu, il n'est pas nécessaire de mentionner ici les massacres et les attentats-suicides commis par les terroristes de l'EIIL à l'Ouest, à l'Est et au Moyen-Orient.

3- L'organisation terroriste wahhabite d'EIIL a résisté à l'alliance internationale contre elle et s'est battue contre les Etats-Unis, la Russie et la Turquie; plus tard, les terroristes de l'EIIL ont été vaincus et leur Etat s'est effondré lentement en Irak et en Syrie. Pourtant, les terroristes wahhabites de l'EIIL ont leurs partisans dans la péninsule égyptienne du Sinaï, en Libye, en Tunisie, en Algérie, au Maroc, aux Philippines, aux Etats-Unis et dans les pays occidentaux en général. Même si les terroristes wahhabites de l'EIIL étaient complètement anéantis, des terroristes wahhabites en quête de vengeance apparaîtront dans un avenir proche, car le wahhabisme, la religion du terrorisme, est toujours florissant à l'Ouest, à l'Est et au Moyen-Orient. En outre, l'organisation wahhabite d'EIIL est toujours vivante dans le cyberespace, attirant plus que jamais des sympathisants et recrutant des loups solitaires parmi les gens ordinaires du monde entier.

 

Enfin:

  Les détails susmentionnés ne doivent jamais nous faire oublier que l'axe du mal qui soutient le terrorisme à notre époque moderne est la région du Najd en Arabie saoudite.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.