Search:
From the Archive
How to treat War Prisoners in Islam
SUICIDE BOMBERS
Piety Is the Essence of Islam
Who is bombing in Iraq?
May God Rest the Soul of our Deceased Relative, Mr. Ramadan Abdel-Rahman Ali, who Was among the Pioneer Writers of our Quranism Website
Satan Is the True Fabricator of the Deities and Saints Worshiped by the Muhammadans
The Double Punishment on the Last Day for Clergymen
my speech in Medical Conference at Norwich University (UEA
Not In Defense of Hulago
Quranic Terminology: The Term (Dubur) and Its Derivations
"...But God Cleared him of What They Said..." (Quran 33:69): About Lies and Falsehoods Invented by Hadiths-Fabricators about Moses
The Islamic Identity
Separating Spouses- A Detailed Answer
Laugher-Inducing Stories about the Vile Niqab
Fatwas Part One-Hundred-and-Ten
MATIERE A REFLEXION 6
Quranic Terminology: Conceal (3)
Press Release - Britain’s unions
The ban takes effect immediately.
The Earthly Religion Is Always Closely Linked to Ignorance
Nous implorons le Seigneur Dieu de ne jamais le laisser se dérouler: Le scénario de la destruction totale après le massacre de la Nouvelle-Zélande (1)

 

Nous implorons le Seigneur Dieu de ne jamais le laisser se dérouler: Le scénario de la destruction totale après le massacre de la Nouvelle-Zélande (1)

 

Publié le 17 mars 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

 

 

Premièrement: entre la religion divine et céleste et les religions diaboliques et terrestres:

1- La religion divine et céleste (c.-à-d., le Coran) est descendue pour établir la paix (voir 2:208 et 4:91-92) et la justice (voir 57:25) et interdire les péchés et les injustices (voir 16:90). C’est la raison pour laquelle les guerres au sein de l’islam ne servent qu’à la légitime autodéfense et au rétablissement de la paix; cela est prouvé en détail dans beaucoup de nos livres et articles.

2- Pourtant, les êtres humains formulent des religions diaboliques et terrestres qui reflètent leurs désirs et leurs caprices. Si leur nature est belligérante, leurs religions reflètent l'agression et la violence commise contre autrui apparaît comme un devoir religieux ou "jihad".Le Seigneur Dieu, dans le Coran, décrit ces guerres d'agression comme des combats pour Satan; le Coran décrit la lutte pour l'autodéfense comme une lutte pour le Seigneur Dieu (voir 4:75-76). Les guerres d'agression sont des péchés graves commis par des califes arabes et ottomans dans le cadre de leur religion sunnite de Satan.

Deuxièmement: types de guerre:

  Il y a des guerres laïques et non religieuses qui ne visent que l'expansion et l'annexion de étendues de terres; ils n'ont aucune idéologie religieuse; ils sont illustrés dans les points ci-dessous.

1- Les guerres de Thoutmosis III d'Egypte (1425 av. J.-C.), dont l'empire demeura jusqu'au 1070 av. J.-C. ou jusqu'au règne de Ramsès XI.

2- Les guerres de Ramsès II en Egypte (1303 - 1213 av. J.-C.).

3- Les guerres d'Alexandre le Grand dont l'empire s'étendait de la Grèce aux frontières de l'Inde.

4- Les guerres de Jules César qui fut né en 100 av. J.-C. et a été assassiné en 44 av. J.-C.

5- Les guerres de Gengis Khan dont l'empire comprenait la Chine et l'Asie centrale.

6- Les guerres de Tamerlan dont l'empire s'étendait de l'Asie centrale à l'Inde et ses troupes militaires atteignirent Damas, dans le Levant; son empire a duré après sa mort en 1405 jusqu'à 1506 ap. J.-C.

7- En raison du fait que les guerres ci-dessus étaient laïques et non religieuses (c.-à-d., qu'elles n'avaient aucun motif religieux), nous concluons les points suivants.

7/1: Des guerres laïques et non religieuses pourraient se produire entre deux pays partageant une même religion. Par exemple, l'Angleterre et la France dans la guerre de cent ans (1337 - 1453 après J.-C.)

7/2: Un pays chrétien comme la Grande-Bretagne s'est allié à des pays "islamiques" contre un autre pays chrétien (c.-à-d., la Russie) dans le cadre de la guerre de Crimée (1853 - 1856 après J.-C.) qui a éclaté entre la Russie et l'empire ottoman; les alliés des Ottomans à l'époque étaient l'Egypte, la Tunisie et la Grande-Bretagne. La Russie souhaitait annexer les terres des Ottomans, mais la Grande-Bretagne devait empêcher cela de toutes ses forces afin de garder le malade de l'Europe (c.-à-d., l'empire ottoman) tel qu'il était jusqu'à ce que le temps soit venu et que la Grande-Bretagne envahisse et occupe ses terres.

7/3: Dans les guerres laïques et non religieuses, l'inimitié peut se transformer en amitié et en alliance. Par exemple, dans le cadre de l'accord amical entre la Grande-Bretagne et la France du 8 avril 1904, la France reconnaissant le «droit» britannique à occuper l'Egypte et la Grande-Bretagne reconnaissant le «droit» français d'occuper l'Afrique du Nord. La Grande-Bretagne et la France étaient des alliés des Première et Seconde Guerres mondiales.

 

Troisièmement: les principales différences entre les guerres religieuses et les guerres laïques:

1- Certaines guerres laïques et non religieuses ont duré près d'un siècle, voire plusieurs décennies, telles que les guerres des Mongols et la guerre de cent ans; certaines guerres laïques et non religieuses ont fait environ 100 millions de victimes (tués + blessés) telles que la Première et la Seconde Guerres mondiales. Pourtant, ils ont fini et sont devenus une partie de l'histoire; les anciens ennemis sont devenus des alliés plus tard. Personne en Grèce n'a demandé à suivre les traces d'Alexandre le Grand en tant qu'un des «bons» ancêtres. Personne en Allemagne, en Italie, en Egypte et en Mongolie / Chine n'a fait la même chose avec Hitler, Mussolini, Thutmose III ou Ramsès II, et Gengis Khan, respectivement. Ces personnages historiques sont morts et leurs empires ont disparu.

2- En revanche, dans les guerres religieuses (celles qui sont fondées sur l’une ou l’autre des idéologies religieuses, nous voyons que les dirigeants de telles guerres sont divinisés après leur mort; les masses les considèrent comme des dieux immortels. Tant que de telles religions diaboliques et terrestres subsistent, de telles guerres religieuses se poursuivent à l'intérieur et à l'extérieur. C'est le cas des Arabes d'aujourd'hui qui divinisent les califes conquérants et les considèrent comme de «bons» ancêtres ayant existé à une «époque d'or». Les Arabes hésitent à admettre que les époques des califes ont été marquées par des injustices, la tyrannie, la corruption et des effusions de sang. Actuellement, il existe des régimes arabes de tyrannie qui ont leurs propres membres du clergé de Satan et qui font de cette culture de guerres religieuses une partie de leurs devoirs religieux. Les conquérants qui n'avaient aucune idéologie religieuse derrière leurs guerres, d'Alexandre le Grand à Gengis Khan, sont morts et personne ne les a divinisés; en revanche, les gens sunnites et les gens soufis continuent de déifier les conquérants / califes des guerres religieuses ou les conquêtes arabes injustes: Abou Bakr, Omar et Othman. Malheureusement, dans la Turquie laïque moderne, nous voyons un appel au retour de la théocratie ottomane et à la culture pourrie des guerres religieuses.

3- Nous retrouvons le même appel dans les pays occidentaux, en particulier aux Etats-Unis, après que le wahhabisme se soit infiltré parmi les minorités «musulmanes»; nous voyons dans la politique et les médias une renaissance de la culture des Croisades et rappeler aux masses les tragédies résultant des luttes militaires de l’histoire entre les Arabes et l’Occident en général, en particulier les épisodes historiques de la victoire de l’Ouest sur les invasions arabe et turcs.

4- Les califes pécheurs et immoraux sont morts (des califes pré-omeyyades du tribue de Qorayish aux califes ottomans), et pourtant, la culture de leurs guerres religieuses d’agression injuste demeure jusqu’à présent, dans la mesure où elle fait désormais partie de la religion sunnite de Satan qui déifie ces meurtriers. De même, les Européens (en particulier les Espagnols) ont porté la croix comme un signe lorsqu'ils ont procédé à leurs découvertes géographiques et ont tué des dizaines de milliers de personnes dans de nombreuses régions. Tels massacres ont pris fin lorsque l'Europe s'est débarrassée du contrôle pervers de l'Eglise et est devenue laïque. Les Européens sont devenus plus humanistes. Malgré la fin des Croisades au Moyen-Orient, les traces des Croisades sont en train de renaître dans la vie politique et dans les médias en Occident; cela est clairement démontré dans les slogans écrits par le criminel australien sur les armes qu’il a utilisées pour massacrer les gens dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande.

5- Parce que les guerres religieuses sont basées sur le fanatisme et la haine de (l’autre) extérieur du pays, l’autre à l’intérieur du pays est généralement persécuté. Nous parlons ici de la persécution contre (l'autre) qui a une doctrine ou une religion différente; des inquisitions ou des procès religieux sont florissants à ces époques et ceux qui ont une autre pensée religieuse ou politique sont déclarés «infidèles» et peuvent être mis à mort. Cela s'est produit dans l'histoire de l'Europe et dans l'histoire des califes au Moyen-Age. Alors que la religion sunnite hanbalite wahhabite de Satan est florissante, ceux qui la critiquent sont sévèrement persécutés. Les principales victimes de telles persécutions sont notre personne et de nombreux autres hommes coranistes. On ne parle pas ici de la honte de l’Eglise catholique à l’époque des inquisiteurs honteux.

 

Quatrièmement: types de dirigeants dans les guerres religieuses:

 Comme les guerres religieuses reposent sur certaines idéologies, elles ont leurs prédicateurs et leurs chefs militaires actifs; dans certains cas, les prédicateurs étaient aussi des combattants et des chefs militaires en même temps. Laissez-nous illustrer cela dans les points ci-dessous.

 

Dans l'histoire des califes:

 Les premiers califes étaient des prédicateurs de ce qu'ils appelaient le «djihad», mais les chefs militaires actifs étaient autres hommes et non ces califes eux-mêmes. Nous nous concentrons ici uniquement sur les racines du wahhabisme qui est la doctrine sunnite du hanbalisme; nous citons les lignes suivantes sur le mouvement hanbalite de notre livre intitulé "Le hanbalisme - la mère du wahhabisme - et la destruction de l'Irak à la seconde époque des Abbassides".

1- Ahmad Ibn Hanbal était un érudit extrémiste sunnite et auteur de hadiths; il a inventé et fabriqué autant de hadiths et les a attribués à Muhammad comme faisant partie de la religion sunnite de Satan, tout en supposant que de tels hadiths faisaient partie de la révélation "divine". Ibn Hanbal (et ses disciples) ont inventé le maudit hadith du changement de vice / péché par la force; c'était la notion principale de la religion hanbalite de Satan, de sorte que ses adeptes (dirigés par Al-Khozaay) contrôlaient les rues de Bagdad; Al-Khozaay a été mis à mort par le calife abbasside Al-Wathiq en 231 A.H. Ibn Hanbal (décédé en 241 A.H.) a été persécuté pendant des années jusqu'à ce que le calife abbasside Al-Motawakil protège et se range aux côtés des érudits hanbalites et impose cette doctrine sunnite aux gens en tant que religion officielle de la théocratie ou du califat des Abbassides; il a autorisé les érudits et les disciples hanbalites à contrôler les rues de Bagdad et à persécuter les gens non-hanbalites dans le cadre de la protection et de l'autorisation des Abbassides. Ainsi, Ibn Hanbal était le prédicateur et Al-Khozaay était le combattant actif et le chef militaire.

2- Les troubles causés par les érudits et les disciples hanbalites dans les rues de Bagdad ont mené au chaos total; les adeptes de la religion hanbalite de Satan persécutèrent sévèrement les gens chiites, soufis, juifs, chrétiens et les philosophes d'Al-Mu'tazala et assassinèrent Al-Tabari, le plus célèbre non hanbalite historien et érudit du fiqh sunnite.

3- Lorsque les Seldjoukides turcs contrôlaient le califat des Abbassides et embrassaient le hanbalisme sunnite de Satan comme s'il s'agissait de «l'islam», ils devinrent des partisans armés du hanbalisme qui gouvernaient la théocratie des Abbassides. Ils ont persécuté les pèlerins chrétiens européens qui cherchaient à atteindre Jérusalem par les routes de l’Asie mineure (alors gouvernée par des princes rivaux des Seldjoukides) et ont ainsi indirectement provoqué les Croisades; de nombreuses plaintes de pèlerins européens ont poussé les Européens (parmi eux Pierre l'Ermite) à lancer les Croisades à la suite de l'extrémisme hanbalite.

 

Dans l'histoire des Croisades:

1- La Croisade populaire de Pierre l'Ermite: Suite à l'appel du pape à délivrer Jérusalem, les paysans se mobilisent les premiers, par milliers, sans autres armes que leur foi.La plupart suivent un leader charismatique et quelque peu fanatique, Pierre l'Ermite, dans la mission de reconquérir les Lieux Saints lors d'un précédent pèlerinage en Terre Sainte, en 1093. Les troupes de Pierre l'Ermite commettent des pillages et se livrent à des massacres de juifs en Europe. Pierre l'Ermite parcourut plusieurs pays européens pour exhorter les rois à participer aux efforts militaires visant à libérer Jérusalem des Sarrazins (ou infidèles "musulmans") et prétendit que Jésus-Christ lui était apparu dans le rêve de lui ordonner de diriger cette mission. Beaucoup de paysans pauvres ont suivi Pierre l'Ermite; c'était la Croisade populaire qui a eu lieu avant la première Croisade; bien sûr, les Seldjoukides ont tué la plupart d'entre eux; Pierre l'Ermite a fuit le lieu immédiatement pour sauver sa vie; il était un prédicateur d'une guerre religieuse et un chef militaire et combattant actif en même temps.

2- Le pape catholique Urbain II: En 1095, Urbain II exhorta les rois et les princes européens à libérer Jérusalem dans le cadre des opérations militaires; cela a abouti à la première Croisade qui a établi les royaumes européens au Levant, en particulier à Jérusalem. Cela signifie que Urbain II était un prédicateur d'une guerre religieuse et qu'il n'y a jamais participé.

 

Dans l'histoire du wahhabisme à l'ère moderne:

1- Le cheikh M. Ibn Abdul-Wahhab était un prédicateur des guerres religieuses et il y a participé en tant que chef militaire et combattant actif. Bien sûr, ses efforts pour appliquer ses notions provoquèrent l'ire de ses ennemis et ils tentèrent de l'assassiner. Il a fui sa ville natale pour se rendre dans une petite ville connue sous le nom de Al-Ainiyya, où il a rassemblé de nombreux adeptes, notamment l'émir d'Al-Ainiyya; lui et ses partisans ont détruit des mausolées soufis partout et lapidé à mort une femme adultère après avoir prétendu qu'elle lui avait avoué son péché! Pendant des siècles, personne n'a lapidé à mort quelqu'un pour le péché de la fornication; cela restait jusqu'à cette époque comme une notion diabolique et non appliquée dans les lignes des livres de fiqh sunnite. Cela a rendu Ibn Abdul-Wahhab célèbre et le nombre de ses ennemis a augmenté. Finalement, il s'allia au prince Ibn Saud et combattit au sein de ses troupes militaires pour établir le premier royaume saoudien.

2- Ibn Abdul-Wahab a été influencé par l'érudit et écrivain hanbalite Ibn Taymiyya qui vécut durant l'ère mamelouk à Egypte. Il était à la fois un prédicateur des guerres religieuses et militant et chef militaire actif.

3- Lorsque le wahhabisme a été propagé et s'est répandu dans le monde entier grâce à l'argent saoudien en se faisant passer pour de l'islam, de nombreux dirigeants, organisations et mouvements wahhabites ont émergé. Certains d’entre eux ont servi des dirigeants / sultans tyranniques (par exemple, les salafistes) et d’autres cherchent le pouvoir (par exemple, les membres de l’organisation terroriste MB ou les Frères 'musulmans'). Certains d'entre eux ont réussi à établir des Etats temporaires tels que les terroristes de l'EIIL (ou ISIS en anglais). Cependant, les véritables leaders de ces mouvements wahhabites vus dans les médias (c.-à-d., dans la presse, les chaînes de télévision par satellite et Internet) ne sont que les prédicateurs; par exemple, les terroristes de l’EIIL qui ont combattu contre Bachar Al-Assad en Syrie et ont propagé la notion de jihad sexuel; certains des hommes wahhabites étaient des chefs militaires et des combattants tels que Ben Laden et Al-Zarqawi. Certains d'entre eux étaient à la fois des prédicateurs et des chefs militaires / combattants, tels qu'Al-Zawahiri.

 

Enfin:

 Il y a ceux qui étaient prédicateurs des guerres religieuses de Satan et ceux qui sont leurs chefs militaires et combattants actifs. Il y a ceux qui combinent à la fois être des prédicateurs et des combattants. Comment classerions-nous le criminel australien qui a massacré les gens dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande? Comment est-ce lié au scénario de destruction totale dans lequel nous implorons le Seigneur Dieu de ne jamais permettre que cela se produise? Nous répondons à ces questions dans l'article suivant.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.