Search:
From the Archive
Fatwas: Part Forty-Seven
Libraries Burning: From Sarajevo to Mosul
Wisely Attitude
The Allam Conversion: Challenges and Opportunities
Quranic Terminology: Swayed
A Response to the Previous Article Titled: (My Father Is My Problem!) from the Father who Writes (I Am Not the Problem, I Am the Victim!)
Which Group Does Harbor More Enmity Towards Prophet Muhammad: the Egyptian Coptic Christians or the Extremists among the Muhammadans?
Liberate Islam from the dominance of tabooed masters
Those Inveterate Liars!
International Criminal Court acknowledges complaint filed against Bush
La sauvagerie des conquêtes espagnoles en Amérique latine quand l'Espagne appartenait au camp du mal à l'Ouest
Fatwas: Part Thirteen
Envy Is a Dangerous Heart Disease
When One Buys Eternity in Hell with One's Own Money
Distraction in Prayers and forgetting to perform them in Piety
Purify Prayers - Remove (Ameen)
On Avoiding Hunger Revolts (PART I)
Israeli and Saudi leaders in Moscow as Palestinians ramp up missile st
How To Reach God
How millions of Muslims are totally oblivious of 39:45!
Ne dites jamais que les hommes sont méchants ; ne dites jamais qu’ils ont tel caractère. Cherchez l’épingle.
Matière à réflexion Propos sur le Bonheur
By: - Yahia Fawzi

 

 

Matière  à  réflexion

Propos  sur   le  Bonheur

********

( première  partie )

01) Ne  dites  jamais  que  les  hommes  sont  méchants ; ne  dites  jamais qu’ils  ont  tel  caractère.  Cherchez  l’épingle.

***

02) …C’est  pourquoi  la  vie  de  société, les  visites, les  cérémonies, et   les fêtes  sont  toujours aimées ; c’est  une occasion  de  mimer le  bonheur, et ce genre de comédie nous délivre certainement de la  tragédie ;  Ce n’est  p      as peu.

***

03)…Il n’y a qu’une manière  de résister au  froid, c’est d’en être  content. Et, comme disait  Spinoza, maître de joie : « Ce n’est point parc que  je  me réchauffe  que   je  suis  content, mais c’est  parce  que  je suis content  que  je  me  réchauffe. » Pareillement, donc, il  faut  toujours se dire : « Ce n’est point parce que j’ai réussi que je suis content ; mais c’est  parce  que  j’étais content que j’ai réussi. ».

***

04)..Et  si  vous allez quêter la joie, faites d’abord  provision de joie. Remerciez avant d’avoir reçu. Car l’espérance  fait  naître les raisons d’espérer ; et le bon présage  fait arriver la chose. Que tout soit donc bon présage et signe favorable : « C’est du bohneur, si tu veux, que le corbeau t’annonce », dit Epictète.

***

05).. Une femme qui a du monde et qui interrompt sa colère pour recevoir une visite imprévue, cela ne me fait point dire ; « Quelle  hypocrisie ! » mais : « Quel  remède   parfait  contre  la  colère ! »

***

06)..  C’est la Bruyère, je crois, qui a dit qu’il y a de bons mariages, mais qu’il n’y en a point  d’excellents. Il faut  que notre  humanité se tire de ces marécages des faux moralistes ; d’après lesquels on goûterait et  on  prononcerait sur le bohneur, comme d’un fruit . Mais je dis que, même pour un  fruit, on peut  l’aider à ê t r e bon. Encore bien mieux pour le mariage  et pour  toute  liaison humaine ; ces choses ne sont  pas pour être goûtées ou subies, mais il faut les faire.

***

07) Une  société n’est pas comme un ombrage où l’on est bien ou mal, selon le temps et les courants d’air. C’est au contraire ; le lieu des miracles, où le sorcier  fait  la  pluie  et le  beau   temps.

***  

08).. Chacun fait  beaucoup pour  son  commerce ou  pour  sa  carrière. Mais communément, on  ne  fait  rien  pour  être  heureux chez soi.

***  

09).. Une bataille  est sans doute  une  des  circonstantes où l’on pense                                         le moins à la mort. D’où ce  paradoxe : mieux on  remplit sa vie, moins on craint de la perdre.

***

10).. Tous les métiers plaisent au tant que l’on  y  gouverne   et  déplaisent  au tant  que  l’on  y obéit. Le pilote  du  tramway a moins  de  bonheur que le chauffeur de l’omnibus  automobile. La chasse libre et solitaire donne des plaisirs vifs, parceque le chasseur fait son plan, le suit ou bien le change, sans avoir à  rendre des comptes ni à donner ses raisons.

***

11) Ainsi ceux qui disent  que l’homme cherche le plaisir et  fuit la peine décrivent mal. L’homme s’ennuie du  plaisir  reçu et  préfère de bien loin le plaisir conquis. Mais par dessus tout il aime agir et conquérir ; il n’aime point pâtir ni subir ; aussi choisit-il la peine avec l’action plutôt que le plaisir sans action. Diogène le paradoxal aimait à dire que c’est la peine qui est bonne ; il entendait la peine choisie et voulue ; car, pour la peine subie, personne ne l’ aime.

*** 

12) L’EGOÏSTE :

Une  des erreurs de nos  religions occidentales, comme le marque Auguste Comte, c’est  d’avoir enseigné   que l’homme est égoïste toujours et sans remède, à moins d’un secours divin. Cette idée a tout infecté, et jusqu’au dévouement, en sorte que, parmi les idées les plus populaires, et aussi bien chez les esprits les plus libres, on trouve  cette étrange opinion   que celui qui se sacrifie cherche encore son plaisir. « l’un aime la  guerre ;l’autre la jusice ; moi j’aime le vin. ».

*** 

13) ..Dans le fait, on devrait voir que l’homme aime communément plutôt   l’action que le plaisir, comme les jeux de la jeunesse le montrent  bien. Car, qu’est-ce qu’une partie de ballon, sinon des bousculades, des coups de poing et des coups de pied, et enfin des marques noires et des compresses ? Mais tout cela  est  ardemment désiré ; tout cela est  recueilli  par le souvenir.

*** 

14) Il n’est  pas difficile d’être  malheureux ; ce qui est difficile c’est d’être heureux ; ce n’est pas une raison pour ne pas l’essayer ; au contraire ;  le proverbe  dit  que  toutes les belles choses sont difficiles.

***  

15)Nous sommes empoisonnés de religion. Nous sommes habitués à voir des curés qui sont à guetter la faiblesse et la souffrance humaines, afin d’achever les mourants d’un coup de sermon qui fera  réfléchir les autres.

Je hais cette éloquence de croque-mort. Il faut prêcher sur la vie, non sur la mort ; répandre l’espoir ; non la crainte ; et cultiver en commun  la joie, vrai trésor humain. C’est le secret des grands sages, et ce sera la lumière de demain. Les passions sont tristes. La haine  est  triste. La joie tuera les passions et la haine. Mais commençons par nous dire que la  tristesse n’est jamais ni noble, ni belle, ni utile.

***


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.