ترجمة فرنسية لكتاب ( شاهد على بضعة أشهر من حكم ولى العهد السعودى محمد بن سلمان ) المترجم : أحمد فتحى

آحمد صبحي منصور في الأربعاء 10 يناير 2018


 

 

ترجمة فرنسية لكتاب ( شاهد على بضعة أشهر من حكم ولى العهد السعودى محمد بن سلمان )

المترجم : أحمد فتحى

Un témoin des premiers mois du pouvoir du prince héritier saoudien Ibn Salman (oct.-déc. 2017)

Auteur: Dr. Ahmed Subhy Mansour

Traduit par: Ahmed Fathy

المزيد مثل هذا المقال :

 

À propos de ce livre:

 Ce livre a été une série d'articles publiés entre le 20 octobre et le 12 décembre 2017, pour donner notre avis sur le prince héritier saoudien, M. Ibn Salman, dont le père, le roi Salman, a fait de facto souverain du royaume saoudien, maintenant sur le point de s'effondrer à cause d'Ibn Salman. Nous abordons l'islam dit «modéré» du prince héritier, l'effondrement imminent du royaume, la vision analytique de cet effondrement et de ses résultats, puis la réforme nécessaire pour éviter l'effusion de sang.

 

 

 

 

 

 

 

 

TABLE DES MATIÈRES

 

INTRODUCTION: Quand le royaume saoudien se purifiera-t-elle de l'abomination du wahhabisme ?!

CHAPITRE I: Le royaume saoudien entre le wahhabisme et les revendications de l'islam «modéré»

CHAPITRE II: Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud

CHAPITRE III: L'effondrement de la famille Al-Saoud dans une vision analytique

CONCLUSION: Avant la chute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTRODUCTION: Quand le royaume saoudien se purifiera-t-elle de l'abomination du wahhabisme?!

 

 

1- Nous sommes venus aux États-Unis en tant que un réfugié politique pour fuir les persécutions religieuses infligées à notre personne en Égypte sous le régime de Moubarak; cette persécution a été incitée et encouragée par L'Arabie saudite, bien sûr. En arrivant aux États-Unis, nous avons envoyé une copie (en arabe) du manuscrit de notre livre intitulé "Les mouvements d'opposition wahhabites dans le Royaume d'Arabie saoudite au vingtième siècle" (trouvé en anglais sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=85) par courrier recommandé à l'ambassadeur saoudien à Washington à l'époque, M. Bandar Ibn Sultan, en joignant une lettre dans laquelle nous avons écrit que nous appelons L'Arabie saudite de rejeter l'ancien pacte avec Ibn Abdul-Wahab (fondateur du wahhabisme) pour transformer L'Arabie saudite en une monarchie constitutionnelle sans l'idéologie wahhabite; nous avons exhorté les autorités saoudiennes à rejeter le wahhabisme afin de garantir la sécurité de l'État et des membres de la famille royale saoudienne, sinon le 21ème siècle verra l'inévitable effondrement du régime saoudien s'il s'en tient fermement au wahhabisme.

2- La seule réaction à notre lettreci-joint est-ce que nous avons subi aux États-Unis depuis 2002 jusqu'à maintenant; le lobby saoudien à Washington ne pouvait pas exhorter les autorités américaines à incarcérer notre personne comme le fait le régime de Moubarak en Égypte, mais ce lobby a réussi à étouffer notre voix et à imposer le (media black-out) sur notre site web coraniste et notre chaîne Youtube. Les hackers saoudiens ont détruit notre site internet, ahl-alquran.com, à trois reprises mais nous avons réussi à le restaurer (voir notre article sur ces hackers, en anglais, sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/ show_article.php? main_id = 15286). Le coranisme constitue un véritable danger contre L'Arabie saudite, car les coranistes mènent une guerre intellectuelle contre le wahhabisme via le seul vrai islam (le Coran lui-même) qui prouve que l'islam n'a rien à voir avec l'idéologie wahhabite et que nos efforts intellectuels peuvent sauver de millions de personnes aux États-Unis, dans l'Ouest en général, et dans les pays des Mahométans, car les bains de sang wahhabites et les effusions de sang commis faussement au nom de l'islam seraient prévenus dans le monde entier. Les États-Unis dépensent des milliards de dollars pour protéger leur sécurité interne et externe, alors que notre guerre intellectuelle d'idées coraniste ne coûtera guère le prix d'un hélicoptère apache. En fait, cette guerre intellectuelle d'idées coraniste sera lucrative lorsqu'elle sera utilisée dans la production d'émissions de télévision, de séries TV, de longs / courts métrages et de films documentaires (voir nos deux articles en anglais sur ces liens: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=14547http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=15999). Beaucoup de gens au sein des cercles politiques à l'intérieur des États-Unis ont réalisé l'importance vitale de cette guerre intellectuelle d'idées coraniste, et cela est prouvé par le fait que nous avons été nommés professeur invité dans l'un des centres les plus importants que fournissent des informations importantes dans le domain politique et que nous sommes consultés (gratuitement) pour fournir nos conseils et nos points de vue. Le lobby saoudien à Washington craint beaucoup notre personne et annule tout succès potentiel que nous pourrions réaliser. En fait, ce lobby saoudien a réussi à fermer toutes les portes à l'intérieur des États-Unis avant notre personne. En règle générale, un haut fonctionnaire américain serait enthousiaste à propos de la guerre intellectuelle d'idées coraniste, et il nous contacter plusieurs fois avant que cela s'arrête et il ne contacte plus jamais notre personne. Récemment, un fonctionnaire de très haut rang nous a contacté et n'a jamais répété ce contact, sans donner de raisons. À un moment donné, le site et la chaîne Al-Hurra nous ont demandé d'écrire un article hebdomadaire (en arabe) en échange d'une très bonne rémunération, et après avoir conclu un accord avec notre personne, Al-Hurra a soudainement annulé cet accord. Cela montre que le lobby saoudien agit contre notre personne et entrave nos efforts d'une manière flagrante qui est connue par tout le monde, alors que les autorités concernées à Washington restent silencieuses bien qu'ils sachent à ce sujet.

3- En dépit de ce que mentionné ci-dessus, nous ne désespérons jamais et n'abandonnons pas l'espoir de réformer l'Arabie saoudite en la faisant rejeter le wahhabisme pour toujours. Lorsque le défunt roi saoudien Abdullah a annoncé son intention d'introduire des réformes, en particulier la réforme de l'éducation au sein de L'Arabie saudite, nous nous sommes sentis encouragés à l'époque d'écrire sure le projet de réforme du penseur saoudien, M. Nasser Al-Saeed, dont nous avons parlé dans notre livre sur les mouvements d'opposition wahhabites à l'intérieur de L'Arabie saudite. Assez tôt, nous avons réalisé que de telles intentions annoncées étaient un simple stratagème médiatique (puisque rien n'a été fait) pour améliorer faussement l'image de L'Arabie saudite dans l'arène internationale. Cela nous a fait écrire un article, en anglais, sur la façon dont il est impossible de réformer L'Arabie saudite (sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php? Main_id = 15488), et nous avons appelé L'Arabie saudite comme l'axe du mal dans le monde entier.

4- Une des missions entreprises par les penseurs réformistes musulmans est d'encourager toute initiative annoncée de réforme; nous avons félicité le président égyptien Al-Sisi en 2014 quand il a annoncé l'intention de réformer l'éducation (en particulier l'éducation religieuse d'Al-Azhar) en Égypte, mais nous l'avons attaqué quand il s'est avéré qu'il a commis des crimes et est donc un ennemi de Dieu et nous l'avons renié (voir notre livre intitulé "Un témoin des premiers mois du mandat présidentiel du président égyptien Al-Sisi" trouvé en anglais sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/ book_main.php? main_id = 77). Le raison pour les penseurs réformistes musulmans d'encourager toute initiative annoncée de réforme est que les réformateurs veulent arrêter ou empêcher tout effusion de sang et ils craignent pour les faibles et les opprimés qui sont victimes de toutes les luttes armées entre les tyrans et leurs ennemis. Par exemple, nous avons vu comment l'axe saoudien du mal et sa lutte contre les non-wahhabites utilisent des terroristes de l'EIIS (ou ISIS, en anglais) et comment l'interférence saoudienne au Levant, en Irak et au Yémen a provoqué de nombreux bains de sang dont nous espérons voir la fin prochainement.

5- Les bains de sang ne peuvent être arrêtés que si l'Arabie saoudite se purifie de l'abomination du wahhabisme; le wahhabisme saoudien est derrière les injustices commises contre les chiites à l'intérieur de L'Arabie saudite et les guerres en Arabie contre les chiites à l'extérieur de L'Arabie saudite. Le wahhabisme saoudien est la cause de la propagation de l'idéologie wahhabite maudite en Égypte et en l'institution Al-Azhar basée au Caire et dans le reste des pays des Mahométans. Avant la diffusion du wahhabisme utilisant l'argent saoudien ou les pétrodollars, la plupart des Mahométans étaient des soufis sunnites pacifiques, mais la plupart d'entre eux se sont convertis au wahhabisme, la religion du terrorisme et de la violence. N'oublions pas que le wahhabisme répandu dans l'Ouest en général: l'Europe, le Canada et les États-Unis, corrompant les jeunes musulmans là-bas. Au lieu de faire des communautés musulmanes de l'Ouest un facteur de réforme de tous les musulmans/Mahométans, les jeunes wahhabites occidentaux se transforment en bombes à retardement qui explosent dans les rues des villes de l'Ouest. Le wahhabisme saoudien a entravé la transition démocratique au sein des pays des Mahométans. En fait, la transition démocratique s'est faite sans difficultés dans les pays d'Europe de l'Est qui étaient des nations communistes, alors que la démocratie est un tabou interdit dans les pays des Mahométans, parce que l'alternative n'est pas de adhérents de la justice, la liberté religieuse, droits de l'hommes, et la démocratie, mais théocrates wahhabites comme les terroristes de MB (ou Les Frères), ISIS (ou l'EIIS), et Al-Qaïda, qui sont tous les ennemis jurés de la justice, la liberté religieuse, les droits de l'hommes et la démocratie. En somme, les bains de sang peuvent être arrêtés et empêchés seulement si l'Arabie saoudite se débarrasse de l'abomination appelée l'idéologie wahhabite.

6- L'Arabie saudite pourrait s'éviter de l'effondrement éminent seulement si elle rejetterait le wahhabisme et tous les fardeaux politiques qui en découlent; De cette façon, L'Arabie saudite se transformerait en un royaume sans idéologie, comme le royaume de Jordanie et le royaume du Maroc. En fait, la Jordanie vit au bord de nombreux dangers, notamment le conflit arabo-israélien et le fait qu'un pourcentage élevé de sa population est palestinienne. En effet, la Jordanie souffre des Palestiniens, des Israéliens, des Syriens, des Irakiens, des Saoudiens et des Egyptiens. Si la Jordanie adoptait l'idéologie wahhabite agressive, elle se serait effondrée facilement et rapidement, pour être occupée par Israël ou par d'autres pays. Quant au Maroc, il a souffert plusieurs fois dans l'histoire (en raison de sa situation géographique) lorsque les Mahométans se sont engagés dans des guerres contre les Européens à travers les siècles, et le royaume marocain ne s'est jamais effondré et n'a jamais été occupé par les ottomans; il est resté indépendant, car le Maroc n'a jamais adopté aucune idéologie sunnite extrémiste comme le wahhabisme. C'est pourquoi la Jordanie et le Maroc n'ont jamais connu de coups d'état ou de révoltes militaires; en fait, les deux royaumes sont plus libéraux et ouverts que la plupart des régimes présidentiels militaires à l'intérieur des pays des Mahométans, où les présidents doivent embrasser le wahhabisme pour ne pas être dépassés ou vaincus par leurs ennemis wahhabites et leurs organisations manifestes et secrètes (par exemple, le terroriste MB ou Les Frères).

7- L'URSS était la deuxième puissance mondiale et son idéologie se répandait en Europe et dans d'autres continents. Un empire communiste s'étant formé au sein des pays sous contrôle de l'URSS en Asie et en Europe ainsi qu'à Cuba, au Vietnam et en Corée du Nord. L'URSS a conservé son idéologie en l'imposant aux nations et en les entourant du soi-disant rideau de fer.Les moyens modernes de communication et les médias ont pénétré ce rideau de fer et une guerre intellectuelle d'idées a été menée contre l'idéologie communiste par les États-Unis et l'Occident. Ainsi, en atteignant l'esprit des citoyens soviétiques, l'URSS s'effondre sans une balle. Cette leçon essentielle a été apprise maintenant: tout pays qui est gouverné par une idéologie imposée aux gens ne continuera jamais à exister dans notre ère moderne des cieux ouverts de la communication et de la révolution des médias.

8- Dans les premières années du troisième état actuel de l'Arabie saoudite dans les années 1930, les cheikhs wahhabites se sont opposés à l'introduction des inventions modernes (par exemple, les télégrammes et les motocyclettes) à l'intérieur de L'Arabie saudite. Le roi Abdul-Aziz Al-Saud avait convaincu, avec une extrême difficulté, les cheikhs wahhabites que ces inventions modernes n'étaient pas liées aux djinns ou aux diables. Assez rapidement, L'Arabie saudite a utilisé les inventions modernes de la communication et des médias pour répandre le wahhabisme en Occident et dans les pays des Mahométans. En outre, lorsque l'épidémie wahhabite s'est répandue, des bains de sang ont eu lieu dans de nombreuses régions et les médias sociaux et les médias du monde entier ont attaqués à ces nouvelles avec des analyses et des discussions. Cela a conduit à une discussion de l'idéologie wahhabite elle-même, même à l'intérieur de L'Arabie saudite. Bien que le régime saoudien bloque régulièrement de nombreux sites web d'illumination tels que "Modern Discussion" (ahewar.net) et notre site web coraniste (ahl-alquran.com), L'Arabie saudite est un leader des chaînes satellitaires et d'innombrables sites web wahhabites utilisés pour imposer le wahhabisme aux citoyens saoudiens et pour empêcher toute réfutation ou discussion du wahhabisme. Pourtant, les rayons de lumière s'infiltrent partout, même à l'intérieur de L'Arabie saudite en dépit du régime saoudien: le wahhabisme est discuté et réfuté ouvertement maintenant à l'intérieur et à l'extérieur de L'Arabie saudite. Ironiquement, quand les sheikhs wahhabites ont utilisé les médias modernes et les sites web, ils ont exposé accidentellement leur obscurantisme, leur ignorance, leur extrémisme, leur immoralité, leur fanatisme et leur sectarisme. Cela a conduit au fait que les cheikhs wahhabites sont actuellement ridiculisés et satirisés par beaucoup de gens. Ainsi, dépenser des milliards de pétrodollars pour répandre le wahhabisme par les médias et par les sites web était vain pour L'Arabie saudite. L'Arabie saudite ne peut plus protéger son idéologie wahhabite contre la réfutation, la critique et la discussion dans les sites web et les médias qui relient tous les peuples du monde. Ainsi, L'Arabie saudite ne peut plus imposer le (media black-out) totale sur les appels à la réforme à tous les niveaux, y compris le coranisme propagé par notre site web. Lorsque le sévère reproche américain s'est rapproché de L'Arabie saudite, bien que les États-Unis protègent le trône saoudien, certaines mesures ont dû être prises par L'Arabie saudite; par exemple, le soi-disant centre de modération (voir notre article en anglais sur ce sujet sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=16657) et un autre centre de 'revoir' les hadiths sunnites wahhabites.

9- La plus grande leçon à tirer est que l'URSS basée sur l'idéologie s'est effondrée lorsque son idéologie communiste s'est effondrée. De même, l'Arabie saoudite s'effondrera lorsque le wahhabisme s'effondrera. Nous ne devons jamais oublier que l'État saoudien a émergé et s'est effondré deux fois. Notre époque moderne au 21ème siècle est l'époque idéale pour l'effondrement de la troisième État saoudien actuelle, ou L'Arabie saudite, et quand elle disparaîtra de la carte du monde, personne ne va regretter sa disparition ou pleurer pour elle; le monde entier se réjouira, en fait. En effet, le wahhabisme saoudien de 1745 à nos jours a causé le massacre de millions de personnes à l'Ouest et à l'Est. L'abomination appelée wahhabisme a abusé le nom de la grande religion de l'islam et a terni sa réputation! Le vrai islam (c'est-à-dire le coranisme) n'a rien à voir avec la religion appelée wahhabisme.

10- Nous, les coranistes, sommes désireux de clarifier le nom de l'islam en tant que religion avec ses principes de foi et les lois de la charia, et nous sommes très désireux de répandre l'islam en termes de comportement pacifique et non-violent ainsi que l'arrêt de l'effusion de sang infligée aux personnes faibles et opprimées, à qui appartiennent notre personne et tous les coranistes du monde entier. Nous sommes personnellement désireux d'oublier la persécution saoudienne qui nous est infligée et d'écrire pour appeler L'Arabie saudite à appliquer une réforme complète en se purifiant de l'abomination du wahhabisme pour que L'Arabie saudite devienne un jour une monarchie constitutionnelle pour se sauver et pour sauver les citoyens d'Arabie , les membres de la famille royale saoudienne, et le monde entier des maux du wahhabisme.

11- Comment cela va-t-il arriver? Nous fournissons la réponse à cette question dans ce livre.

 

 

 

Signature:

Dr. Ahmed Subhy Mansour

Springfield, La Virginie, Les États-Unis

 

 

 

 

CHAPITRE I: Le royaume saoudien entre le wahhabisme et les revendications de l'islam «modéré»

 

l'Arabie saoudite sur le point de nier les hadiths Sunnites

 

Introduction:

  C'est le décret le plus important publié dans L'Arabie saoudite depuis l'émergence d'Al-Saoud comme dirigeants en 1745 et l'alliance impie entre M. Ibn Saud et M. Ibn Abdul-Wahhab: le décret et l'initiative du roi Salman que nous avons lu récemment dans les nouvelles sur la création d'une institution pour examiner les hadiths tout en visant à exclure les mensonges et les fabrications sur le prophète Mahomet. La chaîne américaine Al-Hurra et son site web ont contacté nouspour obtenir notre point de vue sur cette nouvelle, et le site internet d'Al Hurra ne mentionne qu'un très bref résumé de notre point de vue et pas tous nos mots. Nous écrivons dans cet article notre point de vue en détail.

 

Premièrement, nous sommes le premier penseur, depuis 1982, à demander la révision des hadiths de la soi-disant Sunna:

1- Dans le premier de nos livres intitulé "Al-Sayed Al-Badawi entre le fait et le mythe" publié au Caire, en Égypte, en 1982, nous appelons à la révision des hadiths en utilisant le Coran comme seul critère pour exclure les hadiths faux. nombre d'entre eux exhortent les jeunes à recourir à la violence et au terrorisme. A ce stade de notre carrière de penseur, nous avions l'habitude de supposer qu'on pouvait croire en certains hadiths qui ne contredisent jamais le Coran, avant de se plonger dans un reflet plus profond du Coran pour inférer que le Coran est le seul Discours pour croire en l'islam et que nous devons rejeter tous les hadiths.

2- Nous avons d'abord tenté de examiner le livre des hadiths Al-Bokhary, et quand notre recherche a montré que ce livre horrible contredit le Coran, nous avons déclaré ce point de vue à l'université Al-Azhar et au sein d'une société sunnite basée au Caire, appelé "L'Appel de la vérité" dans lequel nous étions un membre important dans les années 1980. Tous les membres du clergé Azharite et non-Azharite se sont opposés à notre personne et nous ont appelés comme un 'infidèle' qui renie les hadiths sunnites. Les sunnites et les soufis à l'intérieur et à l'extérieur de l'Université Al-Azhar étaient unis contre notre personne, et nous avons quitté la société sunnite appelée "L'Appel de la vérité" et nous avons présenté notre démission en tant que professeur à l'Université Al-Azhar. Peu après, en 1987, nous avons été incarcérés pendant des mois, et à l'intérieur de notre cellule de prison se trouvaient certains des coranistes. Les médias et les policiers égyptiens utilisent le terme (coranistes) pour la première fois. Cette sévère persécution par le régime Moubarak a été incitée de manière flagrante par L'Arabie saoudite. Nous sommes parvenus à la conclusion que, selon la Vérité Coranique, on doit croire SEULEMENT en un seul discours au sein de l'islam: la Parole Divine de Dieu: le Coran. En 1990, nous avons écrit un autre livre séminal intitulé "Le Coran: Suffisant en tant que source de la législation islamique" (trouvé en anglais, sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id = 92). Les coranistes en Égypte ont subi plusieurs vagues d'arrestations provoquées par la lourde influence saoudienne sur le régime égyptien. Cette infiltration saoudienne au sein de l'État profond égyptien et à Al-Azhar continue d'être plus forte que jamais sous le règne du président égyptien actuel; ces penseurs égyptiens qui ont osé critiquer quelques hadiths ont été emprisonnés; par exemple, M. Eslam Al-Beheiry (libéré après plusieurs mois) et M. M. Abdullah Nasr qui n'a pas encore été libéré: voir nos deux articles en anglais à propos de lui: http://www.ahl-alquran.com/English /show_article.php?main_id=16173/ http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=17063 et notre vidéo sous-titrée en anglais sur lui: https://www.youtube.com/watch?v= 81Ay74OgD4U). L'Arabie saoudite déclare maintenant officiellement l'intention de «réviser» les soi-disant les hadiths sunnites.

Deuxièmement: si L'Arabie saoudite est vraiment sérieuse et sincère à propos de l'intention de «réviser» les hadiths de sa religion sunnite wahabite, ce qui suit doit être fait:

1- L'Arabie saoudite doit formellement présenter ses excuses en public aux personnes incarcérées en raison de son influence - nous ne voulons pas dire les coranistes ou notre personne; nous pensons plutôt à ces penseurs sunnites comme M. Nasr et M. Al-Beheiry qui désirent «réviser» les soi-disant les hadiths sunnites pour exclure certains d'entre eux. L'Arabie saoudite doit commander au président égyptien, qui est soumis au roi saoudien, de libérer M. Nasr de prison et de s'excuser publiquement auprès du penseur / chercheur / avocat égyptien (et ancien juge), M. Ahmed Abdou Maher qui est engagé dans le djihad intellectuel avec sa plume, sa présence en tant qu'invité dans les talk-shows des chaînes de télévision égyptiennes et aussi dans les tribunaux égyptiens car il demande à Al-Azhar d'exclure les hadiths d'Al-Bokhary (et les hadiths d'autre auteurs) de la religion sunnite que M. Maher embrasse et du curricula azharites corrompu et obscurantiste.

2- L'Arabie saoudite doit immédiatement libérer le cheikh / penseur saoudien Hassan Farhan Al-Maliki de prison et s'excuser auprès de lui. En fait, nous pensons que le Dr Al-Maliki est le meilleur penseur maintenant en Arabie et il nous rappelle le feu rebelle et penseur saoudien, M. Nasser Al-Saeed.

3- Nous avons abordé et analysé la vision réformiste de M. Nasser Al-Saeed apparue il y a 50 ans, et comment elle reste valable et applicable pour réformer L'Arabie saoudite et empêcher son effondrement, dans notre livre (en anglais) intitulé "Les Mouvements d'opposition wahhabites dans le Royaume d'Arabie saoudite au XXe siècle", trouvé sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=85

 

Troisièmement: la question problématique de la «révision» des hadiths en général:

1- Nous avons réfuté la notion (ou plutôt l'effort futile et inutile) pour corriger les hadiths d'Al-Bokhary et avons répété notre appel à rejeter tous les hadiths dans l'article (en anglais) intitulé «La mission toxique de 'corriger' le Livre d'Al-Bokhary "(trouvé sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=16821). En effet, il est inutile de «réformer» la religion sunnite en excluant certains ou la plupart des hadiths; Il est préférable de rejeter la religion sunnite fabriquée et d'adhérer à l'islam réel (c'est-à-dire, le coranisme). En fait, la religion sunnite est fausse; une simple religion diabolique de Satan comme la religion chiite, le soufisme, le judaïsme, le catholicisme, le christianisme orthodoxe, le protestantisme, l'hindouisme, le baha'isme, le bouddhisme, etc. Toutes ces religions appellent au polythéisme. Le Coran est descendu du Ciel pour purifier les êtres humains de telles religions propagent le polythéisme. Ainsi, la vraie réforme n'est pas d'exclure certains ou la plupart des hadiths, mais de rejeter complètement les hadiths des sunnites, et il en va de même pour les hadiths des soufis et des chiites. Ainsi, la révision des hadiths ne nous concernent pas; les coranistes rejettent complètement les hadiths de tous types. Par conséquent, le véritable problème réside dans les faux décrets ou les fausses décisions de L'Arabie saoudite visant à «modifier» ou «changer» les formes de la corruption religieuse au lieu de l'éradiquer et d'exclure d'autres faussetés. La religion sunnite wahhabite de Satan doit disparaître pour faire place à la vraie religion monothéiste de Dieu: la Vérité Coranique ou coranisme.

2- La notion qui consiste à «corriger» les hadiths est problématique car elle est basée sur des caprices et des désirs personnels. En fait, les caprices des membres du clergé à toutes les époques ont provoqué l'émergence de tant de doctrines et de sectes. Il est à noter que les hadiths d'al-Bokhary se contredisent même dans la même page! Nous l'avons prouvé dans notre livre intitulé "Le Coran: Suffisant en tant que source de la législation islamique". À de nombreuses époques, les imams / clergé des religions terrestres et fabriquées par l'homme ont écrit et concocté des hadiths selon leurs caprices et les ont attribués faussement à Mahomet plus de 200 ans après sa mort. En fait, des millions de hadiths ont été écrits et concoctés au cours de la seconde ère abbasside par les soufis, les sunnites et les chiites. Le clergé sunnites et les érudits ont examiné les hadiths pour exclure les hadiths chiites et beaucoup de savants différaient et se contredisaient (selon les caprices personnels et les désirs) concernant les critères pour garder ou exclure les hadiths. Al-Dhahaby, l'historien et érudit, a affirmé dans son livre que deux savants ne se sont pas mis d'accord sur la façon d'exclure et d'inclure les hadiths comme erronés ou vrais. De nombreux érudits émettent des doutes sur les textes et les séries de narrateurs de nombreux hadiths. Beaucoup d'érudits ont abordé dans leurs livres le problème des hadiths fabriqués, comme Ibn Al-Jawzy (au sein de la deuxième ère abbasside) et Ibn Taymiyya, Al-Siyouti et Ibn Al-Qayyim (au sein de l'ère mamelouke) ainsi qu'Al-Albany (1914-1999). De telles tentatives futiles de «réviser» les hadiths n'ont apporté aucun progress. De même, les efforts saoudiens (même s'ils sont faits sérieusement) pour «réviser» les hadiths ne serviront à personne et ne seront qu'une perte de temps.

 

Quatrièmement: la question problématique de la "révision" des hadiths à l'intérieur de L'Arabie saoudite en particulier:

1- Il est amusant que des érudits et clergé wahhabites (en particulier la famille Al-Sheikh), contrôlés par des membres de la famille royale saoudienne, aient passé la majeure partie de leur vie à défendre de tels hadiths dans le cyberespace, les médias, les livres, les fatwas etc.) et à declarer coranistes comme «infidèles» et «apostats», n'auront aucun problème à endosser la nouvelle position de leur dieu, le roi saoudien, et ils ne trouveront aucun scrupule à manger leurs mots et applaudir sans vergogne la révision des hadiths!

2- Le vrai problème est que si L'Arabie saoudite rejette les hadiths d'Al-Bokhary et de ses semblables, les écrits de M. Ibn Abdul-Wahab perdront leur valeur et seront rendus inutiles et les fondements idéologiques des premier, deuxième et troisième états saoudiens disparaîtra avec la «légitimité» wahhabite sunnite de l'existence de L'Arabie saoudite.

3- Tous les livres wahhabites de M. Ibn Abdul-Wahab et d'autres doivent être réfutés et rejetés plus tard avec tous les hadiths sunnites; de telles traditions forment la base idéologique des terroristes wahhabites: le MB (les Frères musulmans), l'ISIS (ou EIIL), Al-Qaïda et leurs semblables, car ils embrassent le fiqh sunnite et les hadiths qui incitent à la violence, à l'effusion de sang et au terrorisme.

4- Est-ce que L'Arabie saoudite peux désavouer les hadiths d'Al-Bokhary qui incitent à la violence, à l'effusion de sang et au terrorisme? Ces hadiths incluent celui sur la lutte contre l'humanité jusqu'à ce que tous les gens déclarent qu'il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah et Mahomet est Son Prophète. Le wahhabisme est basé sur la doctrine extrémiste d'Ibn Hanbal. Est-ce que L'Arabie saoudite oserait rejeter le hadith des savants de la doctrine d'Ibn Hanbal sur le massacre d'un tiers des «sujets» pour «réformer» les deux autres tiers? Les savants saoudiens du fiqh oseraient-ils critiquer et réfuter les fatwas de Ibn Taymiyya, un intellectuel de la doctrine d'Ibn Hanbal, de l'ère mamelouke, qui permettent le meurtre de personnes pour des milliers de raisons triviales? Nous avons discuté de la pensée sanglante d'Ibn Taymiyya dans un livre traitant de la constitution 2012 concocté en Égypte sous le président du MB, évincé en 2013 lors de la révolte du 30 juin.

5- Est-ce que L'Arabie saoudite oserait critiquer Al-Bokhary divinisé par les érudits wahhabites maintenant? Rappelons aux lecteurs que les Saoudiens ont appelé notre personne comme un 'infidèle' quand nous avons attaqué et réfuté le livre d'Al-Bokhary. Il n'y a rien appelé notions sunnites dans le vrai islam; il y a des hadiths fabriqués par tant de personnes dans la religion sunnite, et quand on rejette les hadiths sunnites, on rejette complètement toute la religion sunnite (avec toutes ses traditions, sectes, doctrines, livres, hadiths, fiqh, etc.). Par conséquent, L'Arabie saoudite oserait-elle nier les hadiths sunnites? Est-ce que les savants saoudiens seraient-ils considérés comme des "infidèles", la même accusation portée contre nous dans les années 1980?

6- L'Arabie saoudite a répandu l'épidémie appelée wahhabisme dans le monde entier avec le terrorisme, l'effusion de sang et les bains de sang. L'Arabie saoudite a établi des universités wahhabites à l'intérieur et à l'extérieur de L'Arabie saoudite. L'Arabie saoudite contrôle entièrement Al-Azhar au Caire et tous les centres soi-disant «islamiques» et les mosquées sunnites aux États-Unis, dans l'UE et dans les pays occidentaux en général. L'Arabie saoudite oserait-elle réformer les programmes sunnites wahabites dans de telles institutions wahhabites dans le monde entier?

7- Une question persistante en passant: quelle serait la réaction du chef d'Al-Azhar, qui est typiquement soumis à L'Arabie saoudite, puisqu'il a fait de son mieux pour persécuter ceux qui tentaient de reviser les hadiths et les fiqh à l'intérieur de l'Université Al-Azhar d'un côté les programmes scolaire et d'autre part les hadiths de la religion sunnite terrestre?!

 

Cinquièmement: la raison derrière la déclaration d'un tel décret par L'Arabie saoudite:

1- Dans notre livre (en anglais) intitulé "Les mouvements d'opposition wahhabites dans le royaume d'Arabie saoudite au vingtième siècle" (trouvé sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=85) , nous affirmons que le wahhabisme fournit une fausse légitimité aux dirigeants tyranniques wahhabites et aussi aux rebelles wahhabites qui prétendent être plus «religieux» que les tyrans actuels et actuels pour avoir la chance d'accéder au pouvoir après une guerre possible. Cette éviction des tyrans (par révoltes ou coups d'état). C'est ainsi que les mouvements d'opposition wahhabites ont émergé à l'intérieur et à l'extérieur de L'Arabie saoudite: les Frères du Nejd (qui ont aidé Abdul-Aziz Al-Saud), le terroriste MB, Juhayman Al-Otaybi, Al-Masaary, Al-Faqeeh, Salman Ouda, Safar Al-Hawali, ISIS, Al-Qaïda et bien d'autres qui verront le jour à l'avenir.

2- L'Arabie saoudite a atteint ce point de poser la question centrale: quand va-t-elle s'effondrer? L'état saoudien a été établi trois fois et s'est effondré deux fois: le tout premier a été détruit par l'armée égyptienne de roi Muhammad Ali Pacha en 1818. Le deuxième état saoudien s'est effondré à cause des disputes et des luttes au sein du foyer saoudien. Le troisième état saoudien actuel, c'est-à-dire L'Arabie saoudite, finira par s'effondrer malgré le fait que son influence et son contrôle ont atteint un niveau sans précédent jamais imaginé par son fondateur et premier roi: Abdul-Aziz Al-Saud. La génération des fils d'Abdul-Aziz Al-Saud s'est terminée par le roi Salman; la génération des petits-enfants est représentée par le prince héritier M. Ibn Salman. Quand il sera intronisé , L'Arabie saoudite sera certainement confrontée à des menaces internes au sein des membres de la famille royale saoudienne qui se disputeront et s'opposeront les uns aux autres. Cela ne veut pas dire que les chiites doivent faire face à L'Arabie saoudite et au niveau régional (c'est-à-dire, l'Iran, les Houthis et le Hezbollah). En ce qui concerne le niveau international, la plupart des pays sont informés maintenant - grâce aux efforts intellectuels de tous les coranistes - que L'Arabie saoudite wahhabite est l'axe du mal dans le monde et le pays qui finance ISIS. La plupart des pays réalisent maintenant que le wahhabisme n'a rien à voir avec l'islam. L'Arabie saoudite fait face à la fureur de l'Occident; L'Arabie saoudite a cherché obséquieusement à plaire (ou à apaiser) Donald Trump par centaines de milliards de dollars américains et en établissant ouvertement des centres pour «combattre» l'extrémisme. En raison de la pression internationale, et par crainte que des terroristes de l'EIIL (ou ISIS) puissent émerger à l'intérieur de L'Arabie saoudite, le roi saoudien essaye maintenant d'accorder plus d'années au royaume qui s'effondre en retirant la sanctification des piliers du wahhabisme en permettant la révision des hadiths. Cela ne mettra pas fin à la brutalité et à la violence des policiers saoudiens qui incarcèrent, torturent ou tuent ceux qui critiquent ou s'opposent aux dirigeants déifiés. Ainsi, les hadiths qui exhortent l'obéissance aveugle aux dirigeants seront conservés et jamais exclus, bien sûr!

3- Finalement, le décret saoudien autorisant la révision des hadiths n'aboutira à rien du tout; les figures de l'opposition wahhabites rejettent les hadiths qui exhortent l'obéissance aveugle aux dirigeants et insistent pour se rebeller contre les dirigeants «infidèles» au sein du djihad wahhabite; d'ailleurs, ces figures d'opposition wahhabites utiliseront des écrits de M. Abdul-Wahab pour miner la légitimité wahhabite de la famille royale Al-Saoud, comme l'a fait Al-Masaary, basé à Londres, et d'autres comme lui.

 

Enfin, la meilleure solution est que les membres de la famille royale saoudienne doivent rompre toutes leurs relations avec le wahhabisme pour toujours.

 

 

Le véritable danger posé par le wahhabisme au monde exige l'élimination immédiate du wahhabisme

 

Introduction:

1- Les commentaires de certains de nos bien-aimés les coranistes à propos de l'article précédent expriment leur désespoir de toute réforme possible introduite à l'intérieur de L'Arabie saoudite. Nous partageons nous-mêmes leur point de vue. il est impossible de réformer L'Arabie saoudite, et pourtant, cela ne nous empêchera pas d'écrire sur l'appel à la réforme. Nous parlons donc de notre position et la prouvons sur notre site internet; nous devons suivre les traces des meilleurs et des plus grands modèles de réforme; c'est-à-dire, les prophètes de Dieu. Même si la plupart d'entre eux étaient désespérés, comme ils ne voyaient aucune réforme aux riches membres arrogants de leur peuple, les prophètes continuèrent à prêcher la réforme jusqu'à leur dernier souffle, tout en sachant que leur peuple n'aime pas ceux qui donnent des conseils.

2- Nous sommes sûrs que les autorités saoudiennes ne répondront jamais à l'appel à la réforme que nous prêchons (c'est-à-dire, que le coranisme: le véritable islam). Pourtant, nous avons le plus grand espoir que notre Dieu Tout-Puissant fera de notre personne l'un des témoins de notre ère dans ce monde et au Jour dernier. Notre appel incessant à la réforme et à l'effort intellectuel qualifiera notre personne - si Dieu le veut - pour témoigner contre les arrogants, riches et injustes au Jour de la Résurrection.

3- Nous n'avons pas la moindre lueur d'espoir que les arrogants, les riches, les injustes, les corrompus seront jamais réformés. Pourtant, il y a d'espoir de prévenir l'effusion de sang, et c'est un raison plus que suffisant pour continuer à écrire sur la réforme (religieuse et autre) et la lutte contre la tyrannie. Par conséquent, nos bien-aimés les coranistes doivent permettre à notre personne d'écrire sur la réforme de L'Arabie saoudite; finalement, ce qui profite aux gens reste sur la Terre. Nous sommes certains que les prochaines générations liront nos mots sur notre site web (en arabe et en anglais) et réfléchiront à la manière dont le régime saoudien s'est établi, a prospéré puis s'est effondré et a disparu, après avoir massacré des centaines de milliers de victimes!

4- C'est pourquoi nous continuons d'écrire sur ce sujet en espérant le meilleur.

 

Premièrement: entre le wahhabisme d'une part et le nazisme et le communisme d'autre part:

1- Le 20ème siècle a vu la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale et la montée et l'effondrement de l'URSS. Au cours des changements de la scène internationale, le 20ème siècle a également vu l'émergence du troisième état saoudien actuel, L'Arabie saoudite, et comment il dirige et contrôle la plupart des pays du Moyen-Orient, bien qu'il ait émergé en 1932 dans le tiers monde, et ainsi ne jamais être comparé à l'URSS et à l'Allemagne nazie; Pourtant, le wahhabisme de L'Arabie saoudite le rend beaucoup plus dangereux que l'URSS communiste (et le communisme qui s'est répandu ailleurs à l'époque) et l'Allemagne nazie.

2- Quand le nazisme a émergé et dominé l'Allemagne, c'était une réaction à l'humiliation (manifestée dans le traité de Versailles en 1919) subie par l'Allemagne après sa défaite lors de la Première Guerre mondiale. Pour se venger de ce traité, Adolf Hitler, avec son énorme machine militaire, détruisit la plupart de l'Europe et les régions occidentales de l'URSS, et ses victimes comptent plus de 20 million de morts, dont des juifs, des russes et des gitans. Après la défaite et la chute de Hitler, il est impossible que le nazisme allemand revienne, car c'est une source de honte pour l'Allemands. Une autre raison plus importante est le fait que le nazisme était une idéologie locale et temporaire qui est apparue comme une réaction au traité de Versailles qui a humilié l'Allemagne. Les alliés après la Seconde Guerre mondiale ont compris cela et ils n'ont jamais répété la grave erreur de humilier l'Allemands; ils ont plutôt donné à l'Allemagne le plan Marshall pour relancer l'économie et restaurer une haute stature sans nazisme. Ainsi, il est impossible que le nazisme puisse revenir en Allemagne.

3- Le communisme est apparu comme une réaction à la protestation contre la sauvagerie du capitalisme; un état communiste a été établi en Russie (un pays agricole et non industriel) en réaction à la tyrannie de la famille Romanov, et après l'exécution de cette famille royale, le régime communiste russe s'est étendu en Asie. Staline a causé la mort de millions de victimes dans le cadre de cette expansion en Asie de l'Est et en Asie Centrale. Parce que le communisme a été une idéologie qui proteste contre le capitalisme occidental à l'intérieur de la culture occidentale, il devait s'effondrer tôt ou tard après l'introduction de la réforme du capitalisme. En fait, le capitalisme a fait disparaître ses mâchoires et ses griffes et a amélioré les conditions pour les travailleurs; ainsi, la raison d'être du communisme (et de sa tyrannie et totalitarisme) a disparu. La révolution dans les moyens de communication du village global a pénétré le rideau de fer et a provoqué l'effondrement soudain et rapide de l'URSS. Même après que Mao Zedong a massacré des dizaines de millions de victimes, la Chine a maintenant sa propre forme de capitalisme et elle a rejeté le maoïsme et le communisme.

 

Deuxièmement: le wahhabisme est plus dangereux que le nazisme et le communisme:

1- Dans les révoltes et dans l'esprit de se débarrasser de l'hégémonie américaine et du colonialisme européen, le communisme était en vogue comme refuge et l'URSS était une mecque des révolutionnaires. Lénine était un homme barbu; les communistes ont imité son barbe qui est devenu la mode pour les hommes tels que Castro et Guevara. Après l'effondrement de l'URSS et du communisme, le wahhabisme est devenu une alternative face au capitalisme occidental et aux États-Unis en particulier. Certains «camarades» ont enlevé leur barbe, et d'autres ont fait pousser de plus grandes barbes wahhabites dans le mythe appelé «islamisme» ou «islam politique». L'Arabie saoudite wahhabite s'est alliée aux États-Unis, et hommes de l'opposition wahhabite se sont battues contre les États-Unis et l'Occident en général et tous les pays fidèles à l'Occident: en particulier L'Arabie saoudite et l'Égypte.

2- Les dirigeants wahhabites de L'Arabie saoudite et d'autres régimes arabes ne sont pas aussi forts que l'URSS ou l'Allemagne nazie. Les hommes de l'opposition wahhabite ou les terroristes comme MB, ISIS, et Al-Qaïda et d'autres organisations terroristes à venir ne seront jamais aussi forts que l'URSS ou l'Allemagne nazie. Pourtant, les victimes du wahhabisme de 1745 jusqu'à aujourd'hui sont plus de 10 millions de personnes qui ont perdu la vie. C'est moins que les victimes du nazisme, du communisme, du marxisme, du maoïsme, du stalinisme et du léninisme. Le wahhabisme est plus dangereux car il existe depuis 1745 jusqu'à présent, ce qui constitue une véritable menace pour le monde moderne. Ainsi, le wahhabisme a émergé avant le nazisme et le communisme et a continué à exister après leur disparition! Les titres d'actualité dans le monde entier contiennent des massacres et des crimes haineux de terroristes wahhabites.

3- Les hommes et les organisations d'opposition armé wahhabites (c'est-à-dire, les terroristes) constituent une menace pour toutes les puissances du monde: l'Europe, le Canada, la Russie et les États-Unis. Jusqu'à présent, l'Occident reçoit des coups mortels de la part des djihadistes wahhabites dont les opérations terroristes ne peuvent être prédites. L'Occident a réussi à éliminer le communisme (qui faisait partie de la culture occidentale) via la guerre intellectuelle des idées. Ainsi, le problème dangereux vis-à-vis wahhabisme est que cette idéologie étrangère ne fait jamais partie de la culture occidentale; les Occidentaux ne peuvent approfondir le wahhabisme pour l'étudier et le réfuter dans le cadre d'une guerre intellectuelle réussie d'idées tirées de l'islam et du Coran (c'est-à-dire, du coranisme). Le coranisme est cette guerre intellectuelle d'idées qui sauvera les victimes potentielles. Les coranistes sont les seuls capables de s'engager dans cette guerre intellectuelle des idées par leurs efforts intellectuels. C'est pourquoi L'Arabie saoudite déteste les coranistes comme ses ennemis.

4- Des millions se sont convertis au wahhabisme depuis les années 1970, et certains d'eux vivent en Occident, souffrent de frustrations, des crises et de perte d'identité. Ils trouvent un refuge ou un refuge dans les mosquées wahhabites là où ils sont réconfortés. Quand de telles mosquées wahhabites en Occident guérissent les blessures des âmes de ces wahhabites sunnites, elles les préparent à être des terroristes. Certains terroristes wahhabites étaient à l'origine des jeunes pauvres dans les pays arabes, dont les pères luttaient contre la pauvreté et corrompaient les classes aisées en se convertissant au communisme. Après la chute du communisme, les jeunes frustrés qui souffrent de la pauvreté et de la perte de l'espoir recourent au wahhabisme pour changer la triste réalité qui les entoure en recourant à la violence! Certains de ceux qui se convertissent au wahhabisme dans les pays arabes sont des gens riches, cultivés, ambitieux qui n'ont jamais trouvé de place sous le soleil pour obtenir des positions de haut rang; ils ont trouvé une lueur d'espoir pour satisfaire leurs ambitions en rejoignant wahhabisme au sein des mouvements d'opposition, en supposant que les wahhabites seront les futurs dirigeants théocratiques de leurs pays! Ces jeunes (groupe d'âge: 18-38 ans) forment la grande partie de la population dans l'un des pays arabes et ils constituent un véritable danger pour la sécurité d'autres pays. Ainsi, il est d'une importance vitale de commencer une guerre intellectuelle coraniste d'idées qui sauvera les victimes potentielles. Les coranistes sont les seuls capables de s'engager dans cette guerre intellectuelle des idées par leurs efforts intellectuels. C'est pourquoi L'Arabie saoudite déteste les coranistes comme ses ennemis.

5- Face aux armes occidentales qui peuvent détruire la planète Terre dans un temps très court, le wahhabisme a inventé une arme humaine invincible qui ne peut être vaincue par aucune autre arme: les djihadistes wahhabites qui ont des tendances suicidaires qui veulent mourir et qui massacrent des gens innocents dans les grandes villes. Ces terroristes wahhabites liés aux mouvements d'opposition wahhabites ont trouvé dans leur héritage des livres traditionnels sunnites ce qui encouragerait et justifierait de transformer les jeunes en bombes à retardement prêts à exploser n'importe quand n'importe où sur demande! Les djihadistes wahhabites sont plus que prêts à accepter de telles opérations suicidaires, car ils sont tellement endoctrinés qu'ils supposent que Houris les attend au paradis, les bras ouverts (et les jambes ouvertes!). Une fois qu'ils meurent et massacrent les «infidèles»! L'Occident ne peut pas vaincre une personne désireuse d'exploser son corps dans un attentat-suicide, parce qu'une telle personne soumise au lavage de cerveau rejette l'instinct de rester en vie. Ainsi, les wahhabites ont garanti victoire sur l'Occident si cela continue. Les wahhabites utilisent même des boucliers humains (un acte haineux justifié dans leurs livres) et ils sont prêts à massacrer les musulmans si cela conduit à massacrer plus d'infidèles. Une telle idéologie sataniste ne peut être vaincue par des armes. Même les États-Unis ont rassemblé tous les terroristes wahhabites pour les tuer, mais en laissant le wahhabisme exister, des générations de wahhabites assoiffées de sang émergeront et se sentiront désireuses de se venger à tout prix. Ainsi, il est d'une importance vitale de commencer une guerre d'idées intellectuelle coraniste qui sauvera les victimes potentielles. Les coranistes sont les seuls capables de s'engager dans cette guerre intellectuelle des idées par leurs efforts intellectuels. C'est pourquoi L'Arabie saoudite déteste les coranistes comme ses ennemis.

6- Il est courant et très facile, dans le wahhabisme, de déclarer des gens comme infidèles pour les tuer. Il est normal dans tous les débats interreligieux que chaque adhérent de toute foi prétend posséder la vérité absolue, mais accepte les différences dans l'existence paisible et ne commet pas de violence contre les non-croyants, contrairement aux wahhabites qui sont très désireux de tuer les non- wahhabites. L'islam (c'est-à-dire, le coranisme) montre ce qu'est non-croyance pour prêcher et avertir, tout en donnant à toutes les personnes qui rejettent le Coran la liberté religieuse absolue, comme toute l'humanité attend le jugement de Dieu au Dernier Jour. En revanche, déclarer les autres comme infidèles ou non-croyants par les wahhabites ne signifie qu'une chose: tuer les ennemis non-wahabites! C'est l'arme que les wahhabites utilisent pour affronter l'Occident et les chiites et tous les non- wahhabites, et même les wahhabites qui sont considérés comme «faibles» dans la foi ou l'application du wahhabisme! Ainsi, les mouvements d'opposition wahhabites et leurs hommes et terroristes déclarent les membres de la famille royale saoudienne et les savants wahhabites de l'Arabie saoudite comme des «infidèles» qui méritent de mourir! Dans le wahhabisme, il est facile de prononcer des fatwas pour déclarer des groupes our les gens comme des «infidèles» qui méritent d'être mis à mort par des extrémistes wahhabites qui commettent des opérations terroristes et des attentats suicides à l'est et à l'ouest. Ainsi, il est d'une importance vitale de commencer une guerre d'idées intellectuelle coraniste qui sauvera les victimes potentielles. Les coranistes sont les seuls capables de s'engager dans cette guerre intellectuelle des idées par leurs efforts intellectuels. C'est pourquoi L'Arabie saoudite déteste les coranistes comme ses ennemis.

7- La chose la plus dangereuse est que les wahhabites osent prétendre faussement qu'ils appartiennent à l'islam! L'idéologie wahhabite est basée sur une religion terrestre, fabriquée par l'homme et acceptée par la plupart des sunnites (c'est-à-dire, les adhérents de la doctrine sunnite Ibn Hanbal). Utilisant des pétrodollars de revenus pétroliers, L'Arabie saoudite trompe le monde entier en imposant le fait que les wahhabites représentent l'islam! Il est impossible de vaincre les wahhabites quand le wahhabisme est protégé de la discussion. C'est pourquoi L'Arabie saoudite fait de son mieux pour protéger son idéologie wahhabite, Ainsi, les coranistes sont les ennemis jurés du wahhabisme et le coranisme constitue une véritable menace à l'existence du wahhabisme.

 

Troisièmement: les pays occidentaux connaissent les points ci-dessus; mais:

1- Les institutions des États-Unis et de l'Occident savent très bien que le wahhabisme est la source du danger et du terrorisme dans le monde entier; ils connaissent depuis 25 ans au moins les activités intellectuelles et les efforts de notre personne, Dr. A. S. Mansour, et ils suivent ces efforts comme ils connaissent le coranisme. Le seul problème - pour eux et pas pour nous - est que les coranistes sont des croyants (en Dieu et au Dernier Jour) qui sont fidèles à leur foi et appartiennent au vrai islam, alors que travailler avec les institutions occidentales implique qu'on leur appartienne totalement, entièrement, et de tout coeur, une chose que nous refusons et ainsi sont tous nos bien-aimés coranistes. Les institutions occidentales refusent que les coranistes travaillent avec eux en tant que pairs égaux; ils insistent pour que les coranistes travaillent sous eux et les suivent aveuglément. Les coranistes ont besoin de l'aide immédiate de l'Occident pour defendre le nom de l'islam contre les crimes haineux commis par les wahhabites qui ont abusé le nom de l'islam. L'Occident a besoin du coranisme et des coranistes pour protéger les pays occidentaux contre le terrorisme wahhabite. Pourtant, le domaine de la sécurité implique de confiance et de loyauté totales; L'Occident ne peut pas totalement faire confiance aux coranistes puisque les coranistes ne sont loyaux qu'à leur foi. Les pays occidentaux sont empeché et entravé de coopérer avec les coranistes par une autre chose: ils ont des relations ouvertes et cachées compliquées et multiples avec les régimes de L'Arabie saoudite, des monarchies du Golfe et de l'Égypte, et ils ont des alliances contre l'Iran. Ainsi, de telles relations et alliances seront menacées si les pays occidentaux coopèrent ouvertement avec les coranistes.

2- Les pays occidentaux ont trouvé l'alternative; au lieu de coopérer avec les coranistes, ils les utilisent pour obtenir des informations vitales disponibles gratuitement en arabe et en anglais sur notre site web et sur YouTube et dans les fatwas que nous émettons pour répondre volontairement et librement aux questions posées à notre personne par e-mail.

3- En effet, les États-Unis (et l'Occident), nous avons tendance à penser, utilisent le coranisme / coranistes comme un outil pour faire pression sur L'Arabie saoudite. Les Saoudiens ont peur de perdre leur influence en Occident à cause des coranistes qui pourraient avoir une certaine influence au détriment de L'Arabie saoudite. Nous avons tendance à penser (et toutes les suppositions ne sont pas nécessairement fausses!) que les États-Unis pressurisent les Saoudiens en les menaçant de s'allier avec les coranistes au lieu de wahhabites. Une telle pression porte ses fruits; L'Arabie saoudite proclame et annonce l'intention de «réviser» les hadiths. C'est un point décisif; tous les hadiths ne sont plus considérés comme sacrés selon la vision saoudienne officielle. Le doute est donc porté sur certains hadiths, ce qui laissera une large place à d'autres sunnites non-wahhabites pour former leurs propres visions afin de jeter le doute sur d'autres hadiths. Cela va certainement saper l'ensemble des soi-disant hadiths et des livres sunnites.

4- C'est pourquoi nous avons tendance à penser qu'il n'a pas été facile pour le roi saoudien Salman d'émettre un décret contenant cette initiative pour «réviser» les hadiths, surtout qu'avant son intronisation, il était le prince de Riyad qui s'est opposé avec véhémence que les femmes saoudiennes pourraient être autorisées à conduire des voitures. Et lui, avec son frère le ministre de l'Intérieur, Nayef Ibn Abdul-Aziz, face à toutes leurs forces les mouvements d'opposition wahhabites dirigés par Al-Masaary, Al-Faqeeh, Salman Ouda, et Safar Al-Hawali. Il est étrange qu'après le passage de quelques années, le roi Salman émette le décret pour «réviser» les hadiths pour protéger le trône saoudien. Souvenons-nous que l'ancien ambassadeur saoudien aux États-Unis, le prince Bandar Ibn Sultan, qui a exercé une influence énorme sur la Maison-Blanche et l'administration américaine, était le fer de lance de la guerre contre nous (et contre le coranisme) à Washington. Où est-il maintenant?!

5- L'Arabie saoudite a fait le premier pas dans un long chemin, après les étapes préliminaires de (1) limiter les pouvoirs de la police religieuse, (2) permettre aux femmes de conduire des voitures, et (3) contrôler et freiner l'extrémiste cheikhs et clergé wahhabites. L'étape majeure est quand L'Arabie saoudite déclarera qu'elle renie et rejette complètement le wahhabisme, mais comment cela va-t-il arriver? 

 

Il n'est pas difficile pour l'Arabie saoudite de se debarasser du wahhabisme

 

Introduction: la source de la légitimité pour les régimes au pouvoir:

1- Tous les états modernes tirent leur légitimité de l'intérieur de leur nations (la nation est la source de toutes les autorités), puis vient la reconnaissance internationale à mesure que ces états modernes rejoignent l'ONU et les organisations régionales.

2- Aux époques anciennes, la légitimité était dérivée de la puissance militaire; il pourrait s'agir de conquérants militaires étrangers qui dominent les nations occupées, comme ce fut le cas pour les empires pharaonique, arabe, romain, perse, mongol, espagnol, mamelouk et ottoman et les puissances coloniales (comme Japon, Italie, France, Grande-Bretagne, et Belgique) de notre époque moderne. La puissance militaire pourrait appartenir à l'intérieur d'une nation donnée qui a vaincu le régime existant et a régné au lieu de l'ancien régime; par exemple, lorsque les Abbassides vainquirent les Omeyyades, lorsque les Fatimides vainquirent les Abbassides et gouvernèrent l'Égypte et le Levant au lieu d'eux, et que les croisés vainquirent les Abbassides et établirent leurs royaumes au Levant et en Asie Mineure.

3- Les lois de la charia sunnite reconnaissent ce qui suit: (1) 'droit' des sultans / dirigeants qui ont conquis des villes et des pays via la puissance militaire et sont devenus 'propriétaires' des peuples / nations et terres, (2) les sultans / dirigeants existants qui ont hérité des trônes, et (3) des rebelles qui ont vaincu les sultans / dirigeants existants et établi de nouveaux régimes. L'historien et érudit Al-Mawardy l'a détaillé dans son livre intitulé (Al-Ahkam Al-Sultaniyya) (ou littéralement en français: Règles des sultans).

4- Dans les déserts d'Arabie, en particulier dans la région du Nejd, de nombreux royaumes émergèrent et se combattirent; de tels états temporaires ont typiquement émergé et se sont effondrés quand ils ont été vaincus par d'autres états. Certains mouvements (par exemple, la rébellion de Zanj et des Qarmates) s'appuyaient sur une religion terrestre pour unifier ses hommes afin d'étendre leurs royaumes / états vers l'est et le nord sous une bannière religieuse, et ils s'effondrèrent lorsque sa tendance religieuse déclina graduellement. C'est exactement ce qui est arrivé aux premier et deuxième états saoudiens qui ont émergé, se sont développés, utilisant la puissance militaire et la tendance wahhabite, et ils s'effondrèrent. Cela a été fait malgré la différence des tendances religieuses extrémistes entre les Qarmates (extrémistes chiites) et l'État saoudien (extrémiste sunnite wahhabites). Le savant arabe au génie rare, Ibn Khaldoun, dont le livre séminal intitulé (Introduction) sur la sociologie est analysé dans notre livre intitulé "L'introduction d'Ibn Khaldoun: une étude analytique", a écrit une théorie sur le tribalisme et l'extrémisme religieux des Bédouins comme forces unificatrices. Cette théorie s'applique à l'état saoudien qui a émergé trois siècles après la mort d'Ibn Khaldoun; il dit dans son livre que les Arabes du désert ou les Bédouins sont unifiés dans des états temporaires basés sur le tribalisme et qu'ils détruisent ainsi les villes / pays civilisés; ces états temporaires gagnent en durée s'ils s'appuient sur un appel religieux extremist; deux légitimités existeraient: le tribalisme (l'épée et la puissance militaire) et la religion (les devises invitent les autres à rejoindre les forces militaires pour défendre l'islam et les dirigeants théocratiques) . Cette théorie d'Ibn Khaldoun s'applique aux états saoudiens qui se sont effondrés et à l'actuelle Arabie saoudite qui s'effondrera plus tard.

5- Nous donnons ci-dessous un aperçu de l'état saoudien entre sa «légitimité» fausse tribale (utilisant l'épée ou la puissance militaire) et sa «légitimité» fausse wahhabite, afin d'examiner la possibilité de l'élimination du wahabisme par L'Arabie saoudite donc se débarrasser de la soi-disant «légitimité» wahhabite.

 

Premièrement: l'état saoudien:

1- Lorsque le fondateur du wahhabisme, M. Ibn Abdul-Wahab, émergea dans la région du Nejd, le tribalisme dominait dans les villes qui se combattaient les unes contre les autres, fondées sur la «légitimité» de l'épée et des tribus puissantes alliées. M. Ibn Saoud était le dirigeant d'une ville-état appelée Al-Dariyya, qui n'était jamais très forte parmi les autres cités-états dans les déserts arabes. Cela a changé quand Ibn Saud a fait une alliance religieuse et politique avec Ibn Abdul-Wahhab en 1748, et Ibn Abdul-Wahhab a suppléé Ibn Saud dans cet appel religieux du wahhabisme pour déclarer tous les non-wahhabites comme des mécréants qui méritent d'être combattus et mis à la mort et que leurs pays doivent être occupés et envahis par les wahabites dirigé par Ibn Saud pour étendre son royaume. Ibn Saoud avait l'habitude de gouverner par tribalisme en héritant son trône de ses ancêtres; ce type de légitimité était reconnu à l'époque, même lorsque d'autres cités se battaient sous le joug du tribalisme et cherchaient à étendre leurs terres au détriment les unes des autres. Pourtant, la «légitimité» religieuse wahhabite fut jugée plus forte aux yeux des Arabes et des Bédouins, et un grand nombre d'entre eux se convertirent au wahhabisme et rejoignirent les rangs des djihadistes combattant sous la direction du prince Ibn Saoud pour leur religion wahhabite, en supposant qu'ils entreront au paradis après leur mort, s'ils ont été tués sur le champ de bataille ou s'ils ont atteint la victoire militaire.

2- Comme c'était le cas avec les Qarmates, la famille Al-Saoud a réussi à conquérir la plupart de L'Arabie et le premier état saoudien a émergé; ils ont occupé la région de Hejaz (où se trouve La Mecque) et ont attaqué l'Irak plusieurs fois. Les Qarmates avec leur puissance militaire ont lutté contre le califat abbasside, et de même, les Saoudiens ont lutté contre le califat ottoman. Une autre similitude est que les Bédouins du désert ont réussi (avec l'aide de l'interférence extérieure) à provoquer la chute des Qarmates, alors que l'armée égyptienne du dirigeant Muhammad Ali Pacha (et ceci est aussi une interférence extérieure) a vaincu et détruit le premier état saoudien, pour servir les ottomans et pour écraser une menace qui aurait pu menacer l'Égypte.

3- Quant à la «légitimité» saoudienne du pouvoir au sein du premier état saoudien, la famille Al-Saoud n'aurait pas obtenu une telle victoire pour annexer à leur domination la plus grande partie de l'Arabie par elle-même ou par tribalisme; plutôt, ce changement a été fait par l'intermédiaire de la «légitimité» de la doctrine wahabite sunnite Ibn Hanbal. Ainsi, la famille Al-Saoud combinait deux «légitimités»: la légitimité du tribalisme ou de l'épée (c'est-à-dire la puissance militaire) comme une famille qui réussissait à vaincre les autres dans les batailles et la légitimité wahabite sunnite, comme si les dirigeants d'Al-Saoud étaient des défenseurs de l'islam!

4- La base et l'origine étaient la «légitimité» du tribalisme ou de l'épée alors que la famille Al-Saoud réussissait à conquérir la plupart de L'Arabie. Même Ibn Abdul-Wahhab a recouru au pouvoir militaire de la famille Al-Saoud pour vivre sous sa protection et se battre sous la bannière du prince Ibn Saoud. A propos, avant l'alliance avec Ibn Abdul-Wahhab, Ibn Saoud avait la légitimité d'hériter son trône de ses ancêtres; c'est-à-dire, son grand-père ancestral (le plus ancien ancêtre connu de la famille Al-Saoud) était celui qui a établi la ville appelée Al-Dariyya. Cette légitimité d'hériter du trône restait forte et côte à côte avec la «légitimité» wahhabite. Quand Ibn Saoud est mort en 1765, son fils Abdul-Aziz a régné, et quand il est mort en 1803, son fils aîné, Saud, a régné, et il est mort à son tour en 1814, succédé par son fils Abdullah qui a été vaincu par l'armée égyptienne dirigé par Ibrahim Pacha (fils de M. Ali Pacha, roi d'Égypte) en 1818. Cet héritage du trône a été légitime et fait en présence du fondateur du wahhabisme: Ibn Abdul-Wahhab, lui-même mort en 1791 au cours de le règne d'Abdul-Aziz Ibn M. Ibn Saud. Cela signifie que la légitimité de la doctrine wahabite sunnite était un élément secondaire qui a contribué à la légitimité tribale et héréditaire de la famille Al-Saoud au sein des notions acceptées au Moyen- Âge.

5- Au sein du deuxième état saoudien, formé uniquement dans la région du Nejd, le rôle de la légitimité de la doctrine wahabite sunnite a été éclipsé et aucune expansion en dehors de la région du Nejd ne s'est produite. Ce deuxième état saoudien a été établi par le prince Turki Ibn Abdullah Ibn Ibn Al-Saoud à Riyad, mais ses fils se disputaient entre eux,  ce qui a conduit à l'effondrement de ce second état saoudien en 1891 par la famille Al-Rasheed qui a régné la région d'Al-Hael. Le dernier prince saoudien, Abdul-Rahman Ibn Al-Fayçal Ibn Turki, a quitté Riyad et a déménagé au Koweït. La légitimité wahhabite diminuée (qui était, en fait, presque absente) lors de l'émergence du second état saoudien renforça le rôle de la légitimité du tribalisme et du trône hérité de la famille saoudienne, ce qui conduisit au fait que les frères du même prince (c'est-à-dire, prince Turki) se sont battus les uns contre les autres et sont devenus si faibles que les dirigeants de la région Al-Hael (qui étaient fidèles à la famille Al-Saoud) ont vaincu la famille Al-Saoud et provoqué l'effondrement de la deuxième état saoudien. Il est à noter que la famille Al-Rasheed fut wahhabites mais sa wahhabisme ne l'empêcha pas de combattre la famille Al-Saoud.

6- Le rôle du wahhabisme a diminué à l'époque où Abdul-Aziz Ibn Abdul-Rahman Ibn Al-Fayçal Ibn Turki Ibn Al-Saoud a commencé en 1902 les efforts pour établir le troisième état actuel saoudien. Les massacres perpétrés par le premier état saoudien (écrasé par l'armée égyptienne) et les luttes intestines au sein du second état saoudien (écrasé par les dirigeants d'Al-Hael) persistent encore dans l'esprit des Bédouins de L'Arabie. En fait, Abdul-Aziz Al-Saud a beaucoup souffert des positions oscillantes et de la loyauté changeante des Bédouins en tant qu'alliés lui-même et s'est retourné contre lui (et vice versa) plusieurs fois. Cela a poussé Abdul-Aziz Al-Saud à réanimer le wahhabisme pour unifier ces Bédouins sous une bannière religieuse. En effet, il a ressuscité l'idée des Qarmates de construire des cités / colonies dans les déserts (appelés centres d'immigration) pour entraîner les Bédouins militairement et religieusement et à chacun d'eux l'obéissance aveugle et la loyauté envers leur prince et leader Abdul-Aziz Al-Saoud. Les Qarmates ont construit de tels centres / villes pour enseigner à leurs disciples leur doctrine chiite et leurs compétences militaires de la même manière que l'obéissance aveugle et la loyauté à leurs dirigeants Qarmates. De tels camps militaires avaient des mosquées pour enseigner le wahhabisme aux Bédouins comme si c'était l'islam; on leur enseignait qu'ils avaient le «droit» de massacrer tous les «infidèles» (c'est-à-dire, les non-wahhabites qui refusent de se convertir!) et de confisquer leurs terres, leurs femmes et leurs biens. Abdul-Aziz Al-Saud a appelé ces guerriers les frères du Nejd qui ont été formés pour être des combattants féroces et sauvages qui préféreraient mourir (sans doute pour aller au paradis!) que d'accepter la défaite. Ils ont aidé Abdul-Aziz Al-Saud à «restaurer» les régions gouvernées comme un royaume par ses ancêtres au nom du wahhabisme et par les épées des frères du Nejd. Cette victoire a conduit à l'émergence du troisième état saoudien, et les frères du Nejd ont estimé qu'ils ont joué un rôle majeur dans cette réalisation et ils ont vu - avec leurs cheikhs wahhabites - avoir le "droit" de gouverner l'état saoudien établi par leur épées et leur wahhabisme. Cela a conduit à la première collision entre la «légitimité» saoudienne d'un trône gagné par l'épée (selon Abdul-Aziz Al-Saud) et la «légitimité» wahhabite considérée comme étant au-dessus de tout dirigeant (selon les frères du Nejd et cheikhs wahhabites). Dans notre livre en anglais intitulé "Les mouvements d'opposition wahhabites dans le Royaume d'Arabie saoudite au XXe siècle" (trouvé sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=85), nous avons détaillé les étapes de la façon dont les frères du Nejd ont opposé leur maître Abdul-Aziz Al-Saud dans des conférences et des révoltes armées, et ils ont finalement été vaincus et écrasés dans la bataille de Sabilla en 1930. Abdul-Aziz Al-Saud a réussi à faire les cheikhs wahhabites se soumettent à son trône et il confiné et limitéla «légitimité» de l'état saoudien aux membres de la famille Al-Saoud. Cela signifie qu'Abdul-Aziz Al-Saoud restauré par les régions de l'épée dirigées par ses ancêtres, et il a déclaré que la souveraineté appartient à Dieu et ensuite aux fils d'Ibn Saoud.

7- Abdul-Aziz Al-Saoud dans une mesure préventive pour empêcher la possibilité de l'émergence de tout mouvement d'opposition ou de rébellion nommée l'état saoudien après sa famille en 1932: le Royaume d'Arabie saoudite. Ainsi, il n'a jamais pensé à le nommer le royaume saoudien wahhabite, ou quoi que ce soit de ce genre; il a plutôt délibérément ignoré l'utilisation du terme "wahhabisme" à l'intérieur de L'Arabie saoudite et a utilisé le terme «islam»! Cette grave erreur a terni le nom de l'islam, le faisant apparaître comme responsable des crimes odieux commis par les wahhabites. Abdul-Aziz Al-Saud avait prévu plus tôt de se débarrasser des frères du Nejd après les avoir utilisés pour fonder son royaume, et il avait établi un groupe alternatif: le groupe terroriste MB (les Frères musulmans), établi en 1928 en Égypte. Pourtant, Abdul-Aziz Al-Saud a empêché les membres du MB égyptien de travailler à l'intérieur de L'Arabie saoudite, afin que la légitimité de son état saoudien ne provienne pas du wahhabisme mais des membres de la famille royale saoudienne qui ont hérité du trône et du royaume de leurs ancêtres.

 

Enfin, il n'est pas difficile pour l'Arabie saoudite de se debarasser du wahhabisme:

1- Les mouvements d'opposition wahhabites ne se sont pas terminés à l'intérieur de L'Arabie saoudite après avoir vaincu les frères du Nejd (la plupart d'entre eux ont été tués et les autres ont été neutralisés); les revenus pétroliers ou les pétrodollars ont encouragé les membres de la famille royale saoudienne à propager le wahhabisme en dehors de L'Arabie saoudite. Cela a accru la crédibilité de cette fausse légitimité wahhabite, la même arme utilisée par les mouvements d'opposition wahhabites et les personnalités à l'intérieur et à l'extérieur de L'Arabie saoudite qui se rebellent contre la famille royale Al-Saoud et incitent à la révolte: Juhayman Al-Otaybi (qui occupa la mosquée sacrée Kaaba en des années 1970 et prit des pèlerins en otages) et les penseurs rebelles / cheikhs Al-Masaary, Al-Faqeeh, Salman Ouda et Safar Al -Hawali, ainsi que des terroristes wahabites comme Ben Laden et Al-Qaïda. L'expansion wahhabite dans le monde entier a ajouté de nouveaux ennemis à la longue liste d'ennemis jurés des membres de la famille royale Wahabi Al-Saoud. Cela signifie que l'état saoudien a fait une bête qui s'est finalement retournée contre elle; les organisations terroristes wahhabites comme le MB, Al-Qaïda et ISIS (et celles qui émergeront après ISIS!) sont maintenant les ennemis jurés de L'Arabie saoudite et de la famille royale saoudienne. En outre, le coût de la protection du wahhabisme contre la critique, la discussion et l'interrogation est exorbitant et très élevé; en fait, les charges politiques et militaires requises par le wahhabisme dépassent maintenant la capacité (financière) de la famille royale saoudienne. Rappelons-nous que ces alliés de L'Arabie saoudite (en particulier les États-Unis) commencent à critiquer de L'Arabie saoudite ouvertement.

2- Aujourd'hui, beaucoup de gens attendent avec impatience l'effondrement «horrible» imminent de L'Arabie saoudite et la chute des membres de la famille royale saoudienne; par conséquent, ce n'est pas le moment pour des solutions temporaires qui ne dureront pas ou ne seront pas efficaces à long terme, comme «réviser» et «sélectionner» certains hadiths et rejeter d'autres. Les événements du monde d'aujourd'hui sont plus rapides: les tentatives d'embellir le visage terriblement laid du wahhabisme n'auront être utiles, même si de grosses sommes d'argent sont consacrées à de telles tentatives. De tels efforts ne seront d'aucune utilité; les victimes du wahhabisme et les bains de sang causés par wahhabisme augmentent avec le passage du temps maintenant. L'Arabie saoudite a besoin d'une solution radicale peu de temps avant que les tempêtes n'érodent et provoquent l'éviction des membres de la famille royale saoudienne qui se disputent déjà entre eux. A noter que le Yémen est comme l'Afghanistan: un véritable cimetière pour les envahisseurs, même Abdul-Aziz Al-Saud a refusé de l'envahir après avoir vaincu son souverain, en disant que le Yémen n'a jamais fait partie des royaumes saoudiens établis par ses ancêtres!). Le maître de la Maison Blanche rêve toujours de traire de plus en plus la vache saoudienne! Il y a ceux aux États-Unis qui réfléchissent sérieusement aux avantages et aux inconvénients des deux situations rentables: traire la vache saoudienne à la dernière goutte de lait (et de sang!) ou encore abattre immédiatement cette vache saoudienne!

3- Le fondateur de l'Arabie saoudite, le roi Abdul-Aziz Al-Saud, a été généreux avec le reste des frères du Nejd qui n'ont pas été tués dans la bataille d'Al-Sabilla quand ils ont été vaincus; il les a forcés à se retirer après leur avoir accordé de grandes récompenses financières pour vivre en paix, mais en marge. Le roi Salman, le fils d'Abdul-Aziz Al-Saud, peut faire la même chose avec les membres de la famille Al-Sheikh et leurs semblables parmi les membres du clergé wahhabite qui vivent encore dans les grottes du Moyen Âge. Il suffit que le roi Salman déclare ou publie un décret selon lequel le wahhabisme n'est plus apte à être la religion officielle de son royaume. Quand il ferait cela, le clergé wahabites à l'intérieur de l'Arabie saoudite n'oserait jamais protester contre sa déclaration ou son décret. La raison: tout simplement parce que le wahhabisme s'effondre et décline déjà; sa durée de vie prévue a pris fin lorsque l'Arabie saoudite a été modernisée. Le seul qui porte le fardeau de wahhabisme sur ses épaules est le roi saoudien; il devrait jeter ce fardeau pour éliminer et mettre fin au wahhabisme afin que le monde entier s'en débarrasse.

4- Mais comment le wahhabisme doit-il être éliminé de l'actuel état saoudien? 

 

 

Réfuter le mensonge du prince héritier saoudien concernant le «retour» de l'Arabie saoudite à l'islam «modéré»

 

Introduction:

1-  Le prince héritier saoudien, M. Ibn Salman, a exprimé dans un récent talk-show télévisé que l'Arabie saoudite vise à revenir à l'islam «modéré», qui était celui adopté avant 1979.

2- Le prince héritier oublie que dans les années 1970, La Mecque a été envahie par le terroriste wahhabite Juhayman Al-Otaybi, qui était le disciple d'Ibn Baz, le mufti de l'Arabie saoudite. Nous avons analysé cet acte terroriste dans notre livre intitulé «Les mouvements d'opposition wahhabites dans le royaume de L'Arabie saoudite au XXe siècle» (trouvé en anglais sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=85).

3- Le prince héritier aurait peut-être voulu répondre indirectement à la critique faite à L'Arabie saoudite par le «sultan» turc Erdoğan, membre du groupe terroriste MB (ou Les Frères musulmans), l'un des ennemis de L'Arabie saoudite. Erdoğan n'aime pas ce que L'Arabie saoudite a annoncé concernant la «révision» des hadiths sunnites. Bien sûr, Erdoğan désire paraître plus «religieux» que les dirigeants de L'Arabie saoudite; il n'est pas spécialiste des sectes, des hadiths et des lois de la religion sunnite, car il se soucie seulement de devenir un jour le «leader» du monde «islamique» qui affrontera l'UE et les États-Unis. Nous avons écrit un article montrant le danger de telles tendances d'Erdoğan, quand un coup d'état manqué s'est produit en Turquie et que l'ambassadeur russe a été assassiné (cet article se trouve en anglais sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=15705).  

4- Nous réfutons un tel mensonge du prince héritier saoudien en présentant des faits coraniques et des faits de l'histoire.

 

Premièrement, y a-t-il quelque chose qu'on appelle l'islam «modéré» et l'islam «terroriste, extrémiste»?

1- Le prince héritier saoudien a adopté le discours politique commun qui contient des erreurs fondamentales. Il n'y a rien appelé l'islam «modéré»; ce terme étrange implique que l'islam était de plusieurs types (léger, modéré et extrémiste!), et c'est comme si le prince héritier voulait se débarrasser de la variété terroriste extrémiste pour etablir une variété "modérée"! Bien sûr, l'islam donné à Muhammad est ne qu'une chose: le Coran.

2- Ainsi, les mots du prince héritier saoudien impliquent que L'Arabie saouditedepuis 1979 n'a jamais suivi le véritable islam de Mahomet, mais n'y a pas cru, car le véritable islam est le Coran envoyé par la miséricorde de Dieu et fait descendre à Mahomet.

 

 

Deuxièmement: L'islam est une religion avec un Livre à toute l'humanité jusqu'à la fin des jours:

1- Les vrais musulmans qui cherchent la miséricorde de Dieu croient que l'islam est une religion sans variétés et que l'islam n'est contenu que dans un seul Livre: la Parole de Dieu: le Coran. le message coranique est la dernière parole de Dieu à tous les êtres humains jusqu'à la fin des jours. Les vrais musulmans savent que l'islam est la religion de la justice, de la paix, de la miséricorde, de la liberté religieuse, de la liberté politique, des droits de l'homme et de la dignité humaine. Ceci est compris seulement dans le cas où on lit le Coran selon sa propre terminologie coranique, tout en croyant qu'il est la seule source de l'islam utilisée comme seul critère pour juger les actes de ceux qui se considèrent comme des 'musulmans' alors qu'ils déforment l'islam et ternissent son nom avec leurs crimes.

2- Loin des distorsions introduites par les sunnites, les chiites et les soufis, les musulmans qui recherchent la vérité savent que l'islam est une religion, alors que les musulmans ont leurs propres sectes et doctrines et se disputent entre eux. Les religions sunnite et soufie sont en effet des religions terrestres, fabriquées, fabriquées par l'homme, qui n'ont rien à voir avec l'islam (c'est-à-dire, le Coran). Le soufisme sunnite contient la plus grande partie des Muhammadiens, puisque les soufis sunnites appliquent les lois de la charia sunnite tout en vénérant les mausolées. La religion sunnite a quatre doctrines principales, mais la pire de toutes est la doctrine d'Ibn Hanbal du terrorisme, du fanatisme et de l'extrémisme. Cette doctrine d'Ibn Hanbal a évolué en wahhabisme, la doctrine établie par M. Abdul-Wahhab. Le wahhabisme est la religion du terrorisme, de la théocratie et de la tyrannie; cette religion perverse de Satan a existé jusqu'à notre ére moderne de la démocratie et des droits de l'homme.    

 

Troisièmement: le danger de mélange entre l'islam et les musulmans:

1- C'est une énorme erreur de supposer que l'islam est responsable des crimes commis par les musulmans depuis l'époque des conquêtes arabes jusqu'à maintenant. Cette supposition est une injustice grave contre l'islam; les crimes commis par les soufis, les sunnites et les chiites n'ont rien à voir avec l'islam (c'est-à-dire, le Coran).

2- Il est illogique que lorsqu'un musulman commet un crime, les gens supposent que l'islam est la raison derrière ce crime. Il est très faux et stupide de supposer que toute personne musulmane représente l'islam ou soit traitée comme une référence incarnant l'islam et sa charia coranique. Comment se fait-il que n'importe quelle religion ait des milliards de 'représentants' dans l'histoire jusqu'à nos temps modernes?! C'est de la folie pure et totale!

Quatrièmement: pourquoi le christianisme n'est pas mesuré en utilisant la même norme?!:

1- Ce qui prouve que les non-musulmans insistent sur insulter l'islam de cette façon est qu'ils n'accusent jamais le christianisme d'être la cause des crimes commis par les chrétiens dans l'histoire et à l'époque moderne: Byzantins qui persécutent sévèrement les coptes égyptiens, crimes des papes catholiques et leur alliance avec les rois européens, les crimes et les bains de sang des croisés à Constantinople et Jérusalem, les inquisitions espagnoles et la persécution des musulmans et des juifs en Espagne après la chute de Grenade, les crimes et massacres des Espagnols, Anglais et Français dans les deux Amériques et en Asie, les Chrétiens américains massacrant les millions d'Indiens Rouges les habitants originels, les crimes des puissances coloniales européennes dans le monde arabe et en Asie, les crimes de guerre d'opium en Chine, les crimes américains à Hiroshima et Nagasaki, le Vietnam et l'Irak, crimes des nazis dans la Seconde Guerre mondiale, et les crimes serbes contre les musulmans dans les Balkans. Dans toute cette histoire, personne n'a accusé le christianisme d'être la cause directe. Pourquoi certaines personnes attribuent-elles à l'islam le groupe terroriste Boko Haram, alors que personne n'attribue l'Armée de résistance du Seigneur en Afrique au christianisme ?!       

2- Personne n'attribue au bouddhisme ce que les Japonais ont fait à Pearl Harbor et en Chine dans les zones envahies par le Japon durant la Seconde Guerre mondiale. Personne n'attribue la persécution et les massacres du bouddhisme infligés aux musulmans faibles et sans défense au Myanmar.

3- Quand Mao Zedong et Staline ont massacré des millions de personnes en Asie, personne n'attribue de tels massacres au communisme.

4- Ainsi, les religions terrestres ne sont pas accusées d'être la cause de crimes commis par certains de leurs adeptes; pourtant, l'islam est maintenant accusé d'être la cause des crimes commis par ceux qui se considèrent comme des «musulmans». L'islam, en tant que religion divine de Dieu, est enregistré dans un seul Livre; Dieu préserve le texte coranique. Ainsi, le Coran est le seul critère pour les coranistes à juger les actes et les comportements de toutes les personnes qui croient ou ne croient pas dans le Coran.

 

Cinquièmement: il n'y a personne qui représente l'islam, même Mahomet:

1- Il est faux de supposer que n'importe quel 'musulman' incarne l'islam; ils ont même inventé d'autres appellations à leurs religions: les religions sunnites, chiites et soufies, et ils ont jugé le Coran pas assez pour eux car ils adhèrent à des hadiths/livres inventés par Al-Bokhary et ses semblables, plaçant ces récits au-dessus du Coran lui-même sous le prétexte qu'ils remplacent les lois de la charia coranique!

2- L'islam n'est jamais incarné par aucune personne. L'islam n'est pas incarné par Mahomet lui-même. Nous renvoyons les lecteurs à notre article intitulé " Mahomet n'incarne pas l'islam" (trouvé en anglais sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=16369). Preuve: certains versets du Coran reprochent, réprimandent et commandent Mahomet, tout en affirmant qu'il sera jugé dans le Dernier Jour comme le reste de l'humanité, y compris ses ennemis. Si Mahomet incarnait l'islam, il n'aurait pas été mentionné dans le Coran comme un mortel qui sera jugé dans le Dernier Jour.

3- Par conséquent, considérer Mahomet comme l'incarnation de l'islam est une notion fausse qui reflète le rejet du message coranique de l'islam. Cette notion étrange adoptée par la plupart des Muhammadiens implique que Mahomet était l'auteur de l'islam et a causé des récits/hadiths pour remplacer les versets coraniques! Les vrais musulmans doivent rejeter une telle notion polythéiste; selon le Coran, nous croyons seulement au fait que la seule mission de Mahomet était de transmettre le message coranique qui lui avait été donné par l'arc-ange Gabriel du Seigneur Dieu: le seul propriétaire du Jour du Jugement et de la religion monothéiste de l'islam. Ainsi, la seule référence dans l'islam est la Parole de Dieu: le Coran.

 

Sixièmement: comment ce mélange entre islam et musulmans s'est-il produit?

1- Un tel mensonge a commencé avec les conquêtes arabes, la source et la base de tous les maux de l'histoire des musulmans qui marquent le rejet de l'islam par les soi-disant compagnons et leurs califes en Arabie (Abou Bakr, Omar, Othman et Ali) quand ils brandirent la bannière de l'islam pour conquérir d'autres nations pour piller, asservir, dominer et envahir. Dans la marge d'un tel rejet des enseignements coraniques, la religion sunnite a émergé pour endosser des traits de terrorisme, de domination, de théocratie et d'autoritarisme. En réaction à la religion sunnite des Arabes du désert qui ont conquis l'Empire perse, le chiite a émergé pour représenter le nationalisme perse. Dans la marge de la religion chiite, la religion soufie a émergé pour représenter la religiosité des masses.    

2- Selon nos écrits précédents sur l'émergence des religions terrestres, fabriquées par l'homme, le wahhabisme est apparu comme une renaissance de la doctrine sunnite extrémiste d'Ibn Hanbal, appliquée par l'émergence du premier état saoudien qui considérait que les seuls 'musulmans' sont des wahhabites qui doivent combattre tous les non-wahhabites partout.

3- Les ennemis du Coran se réjouissent d'associer les crimes des musulmans dans toutes les époques à l'islam afin que le nom de cette grande religion soit terni. Des spécialistes et des chercheurs superficiels dans de nombreux centres, universités et spécialisations, en particulier la sociologie politique, maintiennent ce mensonge dans leurs écrits, de même que les médias dans la presse et à la télévision. Ainsi, il a été une erreur commune d'associer les wahhabites terroristes, en particulier le groupe MB et d'autres mouvements d'opposition wahhabites, au nom de l'islam en les appelant comme «islamistes».  

 

Septièmement: que veut dire le prince héritier en revenant à l'islam «modéré» qui existait dans l'Arabie saoudite avant 1979?

1- Ce qui a dominé l'Arabie saoudite avant et après 1979 n'est jamais un islam «modéré»; c'est plutôt une religion terroriste et sanglante appelée le wahhabisme; ainsi, le prince héritier décrit indirectement les actes de ses oncles paternels (les rois défunts: Khaled, Fahd et Abdullah) comme du terrorisme et non du soi-disant l'islam «modéré».

2- Qu'en est-il des actes de ce prince héritier qui est le dirigeant de facto de l'Arabie saoudite depuis que son père, le roi Salman, est monté sur le trône. Nous avons le droit de poser des questions sur celui qui est responsable des massacres qui se produisent actuellement au Yémen.

3- C'est une erreur fatale que de supposer que l'Arabie saoudite a été témoin de l'islam «modéré» qui réclamait la paix et la tolérance avant 1979.

3/1: Le troisième état saoudien actuel a été établi sur les cadavres d'environ cent mille victimes tuées dans une série de massacres; le principal parmi eux est le massacre d'Al-Ta'if commis peu de temps avant qu'Abdul-Aziz Al-Saud conquit la Mecque. Il y a des massacres moins connus parce que les médias de l'époque ne les couvraient pas, contrairement au massacre d'Al-Ta'if. Les Frère du Nejd ont commis des massacres en Irak et au Levant alors qu'ils ont aidé Abdul-Aziz Al-Saud à établir son royaume, et quand ils se sont opposés à lui et se sont rebellés contre lui, il les a vaincus dans la bataille de Sabilla.

3/2: Le wahhabisme saoudien est responsable des massacres perpétrés par l'armée wahhabite du Pakistan (à l'ouest de l'Inde, plus proche de l'Arabie saoudite) contre des millions de soufis du Bengale oriental qui refusent de se convertir au wahhabisme sunnite (donc «infidèles» qui qui méritent d'être mis à mort!), et ceci a mené à la création de l'état du Bangladesh avec l'aide d'Indira Gandhi de l'Inde.

3/3: Le wahhabisme est la cause directe de la guerre civile en Algérie, car la tendance wahhabite a atteint le pouvoir par le biais des élections et les militaires s'y sont opposés. Le wahhabisme a provoqué l'émergence d'organisations terroristes comme Al-Qaïda. Le wahhabisme est la religion du terroriste Juhayman Al-Otaybi. Jusqu'à récemment, les cheikhs wahhabites et les membres du clergé de l'Arabie saoudite ont déclaré leur soutien aux terroristes et aux djihadistes de l'EIIL (ou ISIS) en Syrie. En effet, les terroristes d'ISIS ont émergé directement du wahhabisme et de l'Arabie saoudite. ISIS est maintenant un ennemi de l'Arabie saoudite; pourtant, ISIS ne peut pas rejeter le wahhabisme saoudien. Les terroristes d'ISIS a enseigné les programmes wahhabites saoudiens quand il a envahi certaines zones en Irak et en Syrie. Les mêmes programmes sont enseignés par Boko Haram au Nigeria et le mouvement des jeunes en Somalie. Même Al-Azhar ne peut pas désavouer ISIS, parce que la religion maudite d'ISIS, c'est-à-dire le wahhabisme, est la religion de l'institution Al-Azhar maintenant en ces temps de la chute.  

4- L'Arabie saoudite n'a jamais été témoin d'une «modération» religieuse; sa religion reste la religion wahhabite du terrorisme tout en détournant le nom de l'islam et en attribuant le wahhabisme à l'islam.

 

Enfin:

1- Si le prince héritier saoudien embrasse ce qu'il appelle un islam "modéré", pourquoi n'arrêterait-il pas la guerre au Yémen et la torture dans les prisons saoudiennes? Pourquoi ne libère-t-il pas les innocents des prisons saoudiennes? Bien sûr, il peut le faire s'il le veut, car il contrôle tout dans L'Arabie saoudite maintenant.

2- L'islam dit "modéré" permet-il au prince héritier de continuer à massacrer les enfants du Yémen et à torturer quotidiennement des innocents dans les prisons saoudiennes ?!

3- Cette grave injustice concernant l'islam doit être stoppée.

4- Le meilleur discours de Dieu: "Et ne pense point qu'Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Ils leur accordera un délai jusqu'au jour ou leurs regards se figeront. Ils courront [suppliant], levant la tête, les yeux hagards et les cœurs vides. Et avertis les gens du jour où le châtiment les atteindra et ceux qui auront été injustes diront: «O notre Seigneur accorde-nous un court délai, nous répondrons à Ton appel et suivrons les messagers». - N'avez-vous pas juré auparavant que vous ne deviez jamais disparaître? Et vous avez habité, les demeures de ceux qui s'étaient fait du tort à eux-mêmes. Il vous est apparu en toute évidence comment Nous les avions traité et Nous vous avons cité les exemples. Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d'Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes. Ne pense point qu'Allah manque à Sa promesse envers Ses messagers. Certes Allah est Tout Puissant et Détenteur du pouvoir de punir, au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux et où (les hommes) comparaîtront devant Allah, l'Unique, le Dominateur Suprême. Et ce jour-là, tu verras les coupables, enchaînés les uns aux autres, leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages. (Tout cela) afin qu'Allah rétribue chaque âme de ce qu'elle aura acquis. Certes Allah est prompt dans Ses comptes. Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu'ils soient avertis, qu'ils sachent qu'Il n'est qu'un Dieu unique, et pour que les doués d'intelligence s'exhortent." (14:42-52). Comme toujours, Dieu ne dit rien d'autre que la Vérité Absolue.

 

 

Réfutant le soi-disant 'islam modéré' du prince héritier saoudien

 

Premièrement: l'«islam modéré» du prince héritier saoudien contredit le Coran:

1- Le principe saillant de l'islam est le témoignage de (Il n'y a de Dieu qu'Allah), et il est formulé dans le style restrictif dans la langue arabe pour indiquer que rien et personne ne doit être divinisé à côté de Dieu. Il n'y a pas de position intermédiaire ici; on peut adorer Dieu dans le monothéisme tout en lui consacrant la religion pour être parmi les habitants du paradis, autrement, on peut être parmi les polythéistes en Enfer à cause de la déification des mortels et des choses à côté de Dieu. Ainsi, le monothéisme signifie dédier sa religion (c'est-à-dire les actes de culte, de sanctification et de déification) seulement à Dieu. "... Ils n'ont aucun allié en dehors de Lui et Il n'associe personne à Son jugement." (18:26); "...Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur." (18:110); "Tel est Dieu, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement? Comment alors pouvez-vous, vous détourner? " (10:32).

2- De même, les vrais croyants ne peuvent pas croire à d'autres discours, récits ou hadiths à côté du Discours de Dieu: le Coran. Cela signifie que quiconque croit en un seul hadith ou récit est un mécréant qui rejette le Coran: "...Dans quel discours, après cela, croiront-ils donc?"(77:50 & 7:185); "Ce sont les versets de Dieu que Nous vous récitons dans la Vérité. Dans quel discours, après Dieu et ses versets, croiront-ils?" (45: 6).

3- Dieu dit ce qui suit à propos des polythéistes qui meurent sans repentir: "... Celui qui associe les autres à Dieu, Dieu lui a interdit le Paradis, et sa demeure est le Feu. Les injustes n'ont pas de partisans." (5:72). Ceux qui croient sincèrement et profondément dans le noyau de l'islam (Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah) mais qui sont morts après avoir commis des péchés graves sans repentir sincère et expiation seront bien dans l'Enfer pour toujours parce qu'ils ont transgressé les limites et les règles de Dieu; ceci est mentionné dans le Coran directement après les règles de l'héritage: "Voici les limites fixées par Dieu: Celui qui obéit à Dieu et à Son messager, Il l'admettra dans les Jardins du Paradis sous lesquels coulent les fleuves, pour y demeurer éternellement. Mais celui qui désobéit à Dieu et à Son messager, et qui outrepasse Ses limites, Il l'admettra dans un Feu, où Il demeurera pour toujours, et il aura un tourment honteux." (4:13-14). Ainsi, nous avons le droit de poser cette question: y a-t-il quelqu'un en L'Arabie saoudite qui donne aux femmes leurs parts légitimes d'héritage?!

4- Il n'y a rien de positions «modérés» dans l'islam ou une application partielle de l'islam; ceux qui prétendent le contraire sont des ignorants qui ne connaissent rien au Coran et qui n'y croient pas. Ces mécréants verront certainement qu'il n'y a pas de position "modéré" entre le Paradis et l'Enfer dans l'Au-delà.

 

Deuxièmement: que signifie le faux terme «islam modéré» dans la mentalité du prince héritier saoudien?

1- Les paroles du prince héritier saoudien sur le retour de son royaume à l'islam dit «modéré» ont été très applaudies, comme s'il avait reçu une (ovation debout) comme la chanteuse égyptienne, la diva Um Kulthum. Nous n'attendons rien de différent des esclaves du roi saoudien; la culture des esclaves est la norme à l'intérieur de l'état saoudien. Ces esclaves applaudiront volontiers leur maître saoudien (le prince héritier) s'il leur dit que le soleil se lève de l'ouest, et leur réaction sera la même s'il leur dit que le soleil se lève de l'est. Ces esclaves saoudiens sont dévoués à leur maître saoudien indépendamment de son nom, car ils déifient leurs dirigeants. Ils applaudissent maintenant le prince héritier, Ibn Salman, et avant lui, ils ont applaudi Ibn Nayef avec le même enthousiasme. C'est la culture de la déification des dirigeants; ils ont oublié leur Seigneur Dieu et Il leur a fait oublier eux-mêmes, comme le Coran nous parle des hypocrites de toutes les époques.

2- Les applaudissements des hypocrites ne sont jamais une garantie du succès des tyrans ou du maintien de leur autorité. Il est clair que le jeune prince héritier a bien besoin de ces applaudissements et qu'il punira ceux qui ne l'applaudissent pas.

3- C'est un point décisif dans cette question politique; les tyrans du Moyen-Orient sont de deux types: les tyrans de type «léger» que l'on peut supporter, comme le tyran militaire en Égypte, et qui ne forcent jamais les citoyens à les applaudir. La plupart des Égyptiens  ne prêtent aucune attention aux tyrans qui les gouvernent; ils n'écoutent jamais leurs discours et ils boycottent leur elections truquées, et quand les citoyens égyptiens ridiculisent les tyrans, ces tyrans ne les punissent pas. L'autre type de tyran est celui des pharaons qui commettent le péché d'auto-déification et forcent les gens à les applaudir et à les louer. Ces tyrans qui imitent le Pharaon de Moïse ne sont jamais satisfaits par le silence des gens; pour eux, les gens doivent être obligés de déclarer leur «loyauté» et applaudir tous les discours et décisions, même s'ils sont contradictoires ou si nombreux, sinon, ceux qui refusent d'applaudir seront incarcérés et torturés dans les prisons. Ce type de tyran auto-déifié pharaonique est illustré par Saddam Hussein et Kaddafi. Ce type comprend ce jeune homme, le prince héritier saoudien, qui a pris la décision de détruire le Yémen et d'assiéger le Qatar, et ceux qui refusent de soutenir une telle décision ont été emprisonnés. Par conséquent, ceux à l'intérieur du royaume saoudien qui sont réticents à soutenir le prince héritier dans le sujet du soi-disant «islam modéré» souffriront un véritable enfer dans les prisons saoudiennes.

4- Ainsi, la position d'Ibn Salman nous rappelle celle du Pharaon de Moïse qui était trop arrogant et hautain pour permettre aux Israélites de quitter l'Égypte pour fuir sa tyrannie et son oppression, et il les poursuivit jusqu'à ce que lui et ses hommes se noient dans la Mer Rouge. Tous les tyrans qui suivent les traces du Pharaon de Moïse seront tués inévitablement; le destin de Saddam Hussein et de Kadhafi sert également de rappel constant de ce fait. Ibn Salman tiendrait-il compte de cet avertissement?! Ou est-ce que son soi-disant 'l'islam modéré' le rend immunisé contre ce destin?!

5- Ibn Salman n'a jamais été connu avant que son père est devenu le roi saoudien. Les stars bien connues de la famille royale saoudienne étaient les fils de Fahd, Feisal, Abdullah et Nayef qui menaient les processions remplies d'hypocrites qui applaudissaient sans cesse à leurs pas. Soudainement, Ibn Salman est devenu le vice-prince héritier et ensuite le prince héritier, et bientôt, son «génie» caché est apparu dans les médias, et son imminence comme le prochain roi est inauguré par le siège du Qatar avec d'autres pays qui forment une alliance avec L'Arabie saoudite. De telles mesures extrêmes du siège du Qatar semblaient être la dernière étape avant de mener une guerre totale, et certaines personnes retenaient leur souffle en prévision d'une guerre. Pourtant, avec le passage du temps, le siège continue d'une manière hésitante et le prince héritier saoudien ne peut pas oser faire la guerre contre Qatar et se sentir trop embarrassé pour arrêter le siège. C'est un échec politique sans precedent. Le Qatar a gagné et Ibn Salman a perdu, et il a puni ceux qui n'ont jamais applaudi sa perte et son échec. La même chose peut être dite à propos de la guerre contre Yémen; Ibn Salman a réussi à détruire totalement l'infrastructure du Yémen et à infliger les plus mauvais dommages aux Yéménites; pourtant, c'est une guerre perdue et peut amener la chute du prince héritier saoudien. Mais qui ose dire à Ibn Salman qui a eu tort ou l'avertir en lui disant de craindre le Seigneur Dieu dans la piété? Les clergés saoudiens des membres de la famille Al-Sheikh ne peuvent pas le faire; l'aîné parmi eux a dit que c'est une apostasie de critiquer les dirigeants du pays!

6- L'auto-déifié Ibn Salman a soudainement décidé de changer la religion de son royaume wahhabite de «l'islam extrémiste» en un soi-disant «l'islam modéré». C'est lui qui a pris cette décision seul au nom de plus de 30 millions de personnes qui vivent à l'intérieur du L'Arabie saoudite. Personne n'a pris leur avis sur la religion qu'il a choisie pour eux!

7- De cette façon, l'auto-déifié Ibn Salman s'élève lui-même au-dessus de la stature du Dieu Tout-Puissant. En effet, Dieu accorde à tous les êtres humains la liberté de croire ou de ne pas croire; Dieu dit dans le Coran: "Et dis: «La vérité émane de votre Seigneur». Quiconque le veut, qu'il croie, quiconque le veut qu'il mécroie»... "(18:29). En revanche, le jeune homme Ibn Salman (âgé de 32 ans) confisque la liberté de ceux qui vivent à l'intérieur de son royaume saoudien, voire leur liberté religieuse. Ibn Salman suit la mentalité et les pas du Pharaon de Moïse qui dit à son peuple: "...Je ne vous montre pas excepté ce que je vois, et je ne vous mène pas à la seule voie de la guidance." (40:29). Le tyran hautain auto-déifié, Pharaon de Moïse, a été noyé et détruit par Dieu; Ibn Salman tiendrait-il compte de cet avertissement?! Ou est-ce que son soi-disant 'l'islam modéré' le rend immunisé contre ce destin?!

8- Ibn Salman ne pense jamais un instant que ceux qui vivent dans son royaume saoudien ont le droit de l'interroger sur ses actes. Le vrai islam, jamais connu par Ibn Salman, affirme que Dieu est le seul à ne jamais être interrogé sur ses actes, contrairement à tous les êtres humains: «S'il y avait en eux des dieux autres que Allah, ils seraient tombés en ruines. Alors gloire à Dieu, Seigneur du Trône, au-delà de ce qu'ils lui attribuent, il ne sera pas interrogé sur ce qu'il fait, mais ils seront interrogés." (21:22-23).

9- Est-ce que quelqu'un dans le royaume saoudien d'Ibn Salman oserait questionner Ibn Salman?! Ce serait comme se suicider. Cette loi saoudienne non écrite contredit le véritable islam: les dirigeants et les cheikhs savent le mieux. Cette loi signifie que c'est un crime grave d'avertir, de conseiller ou de prêcher les dirigeants saoudiens ou de leur dire de craindre le Seigneur Dieu dans la piété. Rappelons que les mouvement d'opposition dans les dernières décennies du 20ème siècle a commencé avec (le mémo du conseil), et à l'époque, le roi Fahd, son frère Salman, alors prince de Riyad, et son frère Nayef, le ministre de l'intérieur de l'époque considérait ce mémo comme un crime haineux équivalent à une haute trahison! Cela a conduit à arrêter des hommes de l'opposition qui ont été torturées dans les prisons, tandis que des leaders de l'opposition tels que Al-Masaary et Al-Faqeeh ont fui vers le Royaume-Uni. C'est la culture religieuse wahhabite enseignée au prince héritier saoudien.

10- Cette horrible culture saoudienne est à l'origine de cette notion illogique de «l'islam modéré». L'islam réel (c'est à dire, coranisme) ne connaît pas de position intermédiaire concernant le témoignage de (Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah). La religion wahhabite saoudienne pratiquée dans L'Arabie saoudite déifie les dirigeants comme des divinités au-dessus de Dieu Lui-même. Nous renvoyons les lecteurs à notre article intitulé "Le Témoignage de la Religion Privée du Wahabisme saoudien: (Il n'y a pas de Dieu mais le Roi saoudien" (trouvé en anglais sur ce lien: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=16787). C'est la modération de la religion dans le royaume saoudien: les dirigeants saoudiens créent des divinités à côté de Dieu: la liste de ces dieux inclut les rois saoudiens, le fondateur de l'Arabie saoudite, Abdul-Aziz Al-Saud , et tous les saints/dieux de la religion sunnite, y compris les quatre califes pré-omeyyades, les soi-disant compagnons et les imams des hadiths comme Al-Bokhary, Ibn Hanbal, Ibn Taymiyya, Ibn Al-Qayyim et Ibn Abdul-Wahab, et ils peuvent ajouter leur grand maître, le président américain, à cette liste de divinités!

11- Ainsi, pour les dirigeants saoudiens et leurs hommes, aucun pourcentage de divinisation ne doit être consacré au Dieu!

Enfin: Que Dieu maudisse tous les injustes!

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE II: Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud

 

 

Le prince héritier Ibn Salman assisterait-il à l'effondrement de son royaume saoudien?

 

Introduction:

1- Ibn Salman a reçu le consentement du président américain - le parrain du royaume saoudien - pour être nommé le nouveau roi très prochainement. Le discours d'Ibn Salman a inclus le fait de parler de l'islam soi-disant «modéré» et il est adressé à l'Europe et aux États-Unis - comme si une sorte d'excuse pour les bains de sang provoqués par le wahhabisme là. Ibn Salman s'adresse obséquieusement à l'Occident en parlant d'énormes projets économiques à l'intérieur du royaume saoudien qui permettront aux investisseurs et aux experts occidentaux de gagner beaucoup d'argent.

2- Pourtant, Ibn Salman n'a aucune garantie de monter facilement au pouvoir; personne ne peut ignorer la fureur des principaux piliers de la famille royale saoudienne. Ibn Salman est le plus jeune membre de la famille royale saoudienne, et la vieillesse est très importante dans la culture bédouine. Ibn Salman a le moins d'expérience politique, contrairement aux fils de son oncle paternel Feisal. Ibn Salman traite durement de ceux qui s'opposent parmi les fils de ses oncles paternels, en particulier Ibn Nayef qui a agenouillé devant Ibn Salman et ensuite retiré. Quand le roi Salman mourra un jour, il ne sera pas facile pour le prince héritier, Ibn Salman, d'être intronisé; nous attendons que le roi Salman démissionne pendant qu'il est vivant et laisse le trône à son fils, qui serait le nouveau roi sous la protection de son père. Cette transition du pouvoir sera similaire à ce qui s'est passé au Qatar, quand Hamad a cédé le trône à son fils Tamim sous les auspices américains – ou plutôt sous la pression américaine.

3- Tout ce qui précède ne supprime pas la prédiction de l'effondrement du royaume saoudien. Par exemple, The Firil Center For Studies (FCFS) de Berlin prédit l'effondrement du royaume saoudien en 2023. La question est maintenant posée: le prince héritier Ibn Salman serait-il témoin de l'effondrement de son royaume saoudien? Ou en verrait-il la continuité de L'Arabie saoudite au sein de la génération de son fondateur, Abdul-Aziz Al-Saud?

 

Premièrement: les indicateurs de l'effondrement du royaume saoudien:

 

Dans l'aspect militaire:

1- Selon les études stratégiques, les dépenses de défense du royaume saoudien en 2014 s'élevaient à 81 milliards de $, soit 10% du PNB et le troisième plus gros budget de défense après les États-Unis et la Chine. La raison en est non seulement de défendre la famille royale saoudienne, mais aussi de faire en sorte que les princes saoudiens obtiennent les pots-de-vins des des transactions d'armes. Ce type de corruption dans le royaume saoudien est connu dans le monde entier.

2- Pourtant, lorsque le royaume saoudien a été menacé par Saddam Hussein lors de son invasion du Koweït, le roi saoudien a sollicité l'aide des États-Unis. Les Saoudiens ne se sont jamais engagés dans une vraie guerre; c'est-à-dire des troupes d'infanterie combattant les troupes d'un ennemi. Le royaume saoudien ne fait jamais la guerre seul; il a fait appel à l'aide des États-Unis, de l'Égypte et d'autres alliés. Ceci s'applique à la guerre ratée contre le Yémen; les Saoudiens et leurs alliés n'utilisaient que des avions de guerre.

3- Rappelons-nous les faits suivants ci-dessous.

3/1: L'armée saoudienne n'est jamais qualifiée pour utiliser les armes coûteuses achetées à des prix exorbitants et qui ont rempli des entrepôts à l'intérieur du royaume saoudien; seuls les experts occidentaux peuvent utiliser de telles armes.

3/2: Il n'y a pas d'armée ou de troupes saoudiennes à 100%; ils sont composés principalement de mercenaires du Soudan et du Pakistan ainsi que d'entreprises et d'organisations de sécurité. On ne s'attend pas à ce qu'un citoyen libre qui vit dans un pays appartenant à la famille Al-Saoud puisse défendre ce pays.

3/3: La dernière bataille dans laquelle l'armée saoudienne s'est engagée a été la bataille de Sabilla, menée par le roi Abdul-Aziz Al-Saud qui a vaincu les Frères du Nejd en 1930, avant de donner à son royaume le nom: L'Arabie saoudite.

4- Le royaume saoudien subit un fardeau financier à cause de la guerre au Yémen au-delà de ses capacités, la résistance des Houthis étant soutenue par l'Iran. Ainsi, le budget saoudien est sérieusement appauvri. Les Saoudiens ne peuvent pas mettre fin à la guerre qu'ils ont menée en premier lieu; ils ne peuvent plus supporter leur fardeau financier ou même faire porter leurs alliés. En outre, le royaume saoudien soutient financièrement ses alliés en dehors du Conseil de coopération du Golfe, tels que l'Égypte, le Maroc et le Soudan. L'alternative est de rechercher une trêve avec les Houthis, qui gagneront finalement; nous pensons que la fin de L'Arabie saoudite pourrait être par les mains des Yéménites.

5- Le royaume saoudien a utilisé son argent et ses alliés au sein des médiateurs pour mener une guerre contre le Yémen et a participé aux guerres en Libye, en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Liban, en Somalie, au Soudan, au Nigeria et en Algérie. Cela a amené les Saoudiens à fournir un énorme budget pour financer leur agression; par exemple, la guerre en Irak a fait payer au royaume saoudien 48 milliards de $. Le reste des guerres ensemble a fait payer aux Saoudiens 1000 milliards de $.

 

Dans l'aspect pétrolier:

1- Le royaume saoudien a augmenté sa production de pétrole pour vaincre l'Iran et la Russie, mais de cette façon, les Saoudiens ont nui à leur économie; les prix du pétrole ont diminué depuis 2014. Ainsi, le déficit budgétaire saoudien a atteint 200 milliards de $ au cours des trois dernières années.

2- L'effondrement économique imminent de l'Arabie saoudite pourrait être évité si les prix du pétrole atteignaient 100 $ le baril pour augmenter son budget, couvrir les énormes dépenses et faire des excédents. Il est impossible que les prix du pétrole saoudien atteignent 100 $ le baril; en fait, les prix ont chuté à 26 $ le baril.

3- WikiLeaks a publié un document secret qui est un télégramme diplomatique américain envoyé de l'intérieur de L'Arabie saoudite, affirmant que les réserves de pétrole saoudiennes sont grossièrement exagérées et qu'un haut responsable de l'ARAMCO a fourni de fausses informations.

4- Le royaume saoudien a annoncé son intention de vendre 5% des actions d'ARAMCO en 2018, conformément à la vision de 2030 d'Ibn Salman. Cette mesure vise à faire face au déficit budgétaire et à la baisse des prix du pétrole et à influencer l'OPEP afin que l'Occident ne tienne pas compte des opportunités d'investissement en Iran.

5- Face à cette crise, les déclarations d'Ibn Salman se propagent dans les médias sur la modification de la structure de l'économie saoudienne basée sur le pétrole et le gaz naturel en s'appuyant sur l'énergie solaire et l'énergie nucléaire au sein des entreprises américaines, britanniques et françaises. Le long terme de tels projets implique que de telles déclarations vides dans les médias locaux visent à promouvoir les chances du prince héritier d'être intronisé pendant que son père est vivant, bien qu'Ibn Salman manque d'expérience et d'efficacité.

6- Pour rechercher des alternatives au pétrole, des investissements touristiques dans les îles saoudiennes de la Mer Rouge ont été suggérés, parallèlement au discours sur le mensonge appelé l'islam "modéré". C'est dans ce contexte que les femmes saoudiennes sont désormais autorisées à conduire des voitures; ils seront autorisés à avoir des emplois comme les hommes. Mais qu'en est-il des offres d'emploi aux hommes saoudiens d'abord? Le problème est d'utiliser des incitations pour inciter les Saoudiens à travailler; ils sont trop paresseux et ils ont l'habitude de dépendre des travailleurs étrangers.

7- Pourtant, les médias de l'Ouest continuent à critiquer de plus en plus l'Arabie saoudite comme seul pays qui finance le terrorisme wahhabite et a écrasé le printemps arabe à Bahreïn. En outre, la violation flagrante des droits de l'homme est sévèrement critiquée dans le monde entier, ce qui coïncide avec la faiblesse de l'influence saoudienne en Occident après que le pétrole de schiste ait fait moins dépendre les États-Unis et l'Occident du pétrole saoudien.

 

Deuxièmement: Ibn Salman pourrait-il être considéré comme une solution possible?

1- En ces temps critiques de l'histoire du troisième état saoudien actuel, Ibn Salman pourrait-il sauver son royaume d'un effondrement imminent avec ses discours et ses déclarations sur le changement économique et l'islam dit "modéré"?!

2- Nous ne serions optimistes que si Ibn Salman avait des politiques totalement différentes; pourtant, il semble être un tyran alors qu'il parle au nom des autres à l'intérieur et à l'extérieur de son royaume; par exemple, l'Égypte et la Jordanie n'ont jamais exprimé de points de vue sur le projet NEOM. Ibn Salman a impliqué son royaume et ses alliés dans (1) le bourbier yéménite dans la honte et la disgrâce, et il ne peut pas mettre fin à cette guerre jusqu'à présent et (2) le siège du Qatar qui n'a eu aucun effet.

3- Ainsi, Ibn Salman est la cause directe de tant de problèmes dans la région, aucune solution n'apparaissant à l'horizon très prochainement; il ne consulte jamais personne et attend une obéissance aveugle! La cause des problèmes ne peut évidemment pas faire partie des solutions possibles.

4- Un jeune homme insouciant comme Ibn Salman devrait être refusé comme mari à une fille de n'importe quel homme; comment se fait-il que l'avenir du royaume, de la famille royale et des Saoudiens lui soit confié?!

5- C'est très sérieux en effet! (Le maudit Moubarak avait l'habitude de prononcer cette phrase idiote!), car cette situation menace les Arabes vivant en L'Arabie saoudite, pas seulement les membres de la famille royale saoudienne.

6- Abdul-Aziz Al-Saoud a établi le royaume saoudien avec la puissance militaire et avec le wahhabisme, et il est devenu un roi qui contrôlait une nation arabe de plusieurs sectes, tribus et races qui incluent des shiites, des soufis, des sunnites «ordinaires» et des sunnites wahhabites. Ainsi, il a écrasé les dirigeants d'Al-Ahsa (maintenant appelé la région de l'Est), où se trouvent la plupart du pétrole et tous les chiites à l'intérieur du royaume saoudien. De plus, il a annexé certaines terres du sud qui faisaient auparavant partie du Yémen. Cela signifie qu'après la chute de la famille royale saoudienne et de leur état saoudien, il y aura des conflits civils et des effusions de sang dans des guerres féroces qui impliqueront des tribus chiites et sunnites arabes ainsi que les États-Unis et la Russie. Les armes seront vendues à des prix exorbitants à l'Est et à l'Ouest, tandis que des millions de victimes innocentes et faibles en paieront le lourd prix; nous craignons que la Mer Rouge devienne très rouge à cause des bains de sang et que la Mer Rouge et la Mer Méditerranée puissent transporter des millions de réfugiés en Europe!

7- Ce serait un événement tragique et nous espérons qu'il ne se produira jamais; Ibn Salman pourrait éviter l'apparition d'une telle tragédie?! 

 

 

Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud

 

Premièrement: un résumé des règles coraniques de la destruction des nations, des pays et des états:

1- Ces règles sont valables et applicables avant et après la descente/révélation du Coran; ainsi, ils peuvent s'adresser à la famille royale d'Al-Saoud: "Combien de générations avons-nous détruites après Noé? Votre Seigneur est suffisant en tant que Connaisseur et Observateur des péchés de ses serviteurs." (17:17); «Combien de villes coupables avons-nous écrasé et établi par la suite un autre peuple? (21:11); "Il n'y a pas de ville mais Nous détruirons avant le Jour de la Résurrection, ou nous la punirons d'un châtiment sévère, ceci est inscrit dans le Livre." (17:58).

2- L'injustice est la raison de la destruction de ces nations: "Ton Seigneur ne détruirait jamais les villes injustement, alors que leurs habitants cherchent des réformes." (11:117).

3- Cette injustice s'incarne lorsqu'une minorité aisée confisque et monopolise la richesse, le pouvoir et l'autorité, contrairement à la grande majorité des citoyens appauvris, démunis et impécunieux. Les membres de la classe aisée rivalisent dans la construction de grands palais richement meublés, tandis que la grande majorité appauvrie souffre d'un manque de facilités de base, et c'est l'image d'injustice grave décrite dans ce verset sur les nations détruites. "Nous avons détruit pendant qu'il commettait l'injustice, ils sont en ruine, avec des puits immobiles et de grands palais." (22:45).

4- Cette classe minoritaire des riches est commandée par Dieu pour adhérer à la justice, mais elle refuse obstinément la réforme et elle augmente ses injustices et ses péchés jusqu'à ce que sa nation soit détruite par Dieu: "Quand Nous décidons de détruire une ville, Nous commandons les riches, ils transgressent dedans, ainsi le mot devient justifié contre lui, et nous le détruisons complètement." (17:16). Ainsi, ils sont détruits à cause du rejet de la réforme et du respect de la justice: «Nous n'avons jamais détruit une ville, mais elle a eu des avertissements, pour rappel: nous ne sommes jamais injustes." (26:208-209); "Votre Seigneur ne détruira jamais les villes injustement, tandis que leurs habitants cherchent à se réformer." (11:117).

5- Typiquement, les riches, corrompus, insistent sur le maintien du statu quo et sur les conditions héritées qui leur ont permis de monopoliser la richesse, le pouvoir et l'autorité: «Si seulement il y avait, parmi les générations avant toi, des gens avec sagesse, qui parlait contre la corruption sur Terre - sauf pour le petit nombre que Nous avons sauvé, mais les injustes ont poursuivi les luxes dans lesquels ils se sont livrés, et sont ainsi devenus des criminels." (11:116).

6- Les riches affirment que les traditions et les notions et les conditions héritées font partie de leur religion terrestre parce que, de cette façon, ils protègent leurs intérêts financiers, leur haute stature sociale, leur influence politique et leur pouvoir; c'est pourquoi ils rejettent les messages célestes de Dieu et s'en tiennent aux traditions de leurs ancêtres. Cette habitude est répétée dans l'histoire des anciennes nations avant le Coran et elle persiste dans les époques après la descente/révélation du Coran: "Mais ils disent,"Nous avons trouvé nos ancêtres sur le cours d'une Umma, et nous sommes guidés dans leur traces." De même, Nous n'avons envoyé aucun avertisseur devant vous dans aucune ville, mais les plus aisés d'entre eux ont dit:"Nous avons trouvé nos ancêtres sur le cours d'une Umma, et nous suivons leurs traces."" (43: 22-25 ).

7- Ces faussetés et traditions héritées de plusieurs siècles sont considérées comme des principes de la religion terrestre parce que les pécheurs parmi les injustes et les riches affirment à tort qu'ils entreront au Paradis par des mythes d'intercession des saints/dieux et des indulgences; ainsi, ils ne croient pas au Le Dernier Jour qui est basé sur la Justice Divine Absolue. Ils ont façonné un dernier jour qui est une plaisanterie servant leurs caprices et adaptés selon leurs goûts en imaginant qu'ils entreront dans le Paradis et éviteront l'Enfer cependant coupable, corrompu et injuste ils ont été sur Terre: "Nous n'avons envoyé aucun avertisseur n'importe quelle ville, sans ses riches affirment, "Nous rejetons ce que vous êtes envoyé avec." Et ils disent, "Nous avons plus de richesses et plus d'enfants, et nous ne serons pas tourmentés."" (34: 34-35).

8- Dieu décrit les moments où les nations injustes et corrompues des ères anciennes ont été détruites et tourmentées dans ce monde: "Alors, quand ils ont senti Notre force, ils ont commencé à s'en éloigner, ne courez pas, mais revenez à vos luxes, et à vos maisons, afin que vous soyez interrogés. Ils ont dit: "Malheur à nous! nous étions injustes!" Cela a continué à être leur cri, jusqu'à ce que Nous leur ayons fait des cendres silencieuses." (21: 12-15).

 

Deuxièmement: comment ces règles coraniques s'appliquent à la famille Al-Saoud à notre époque maintenant:

1- La famille Al-Saud n'a pas pratiqué l'extravagance ni mené un style de vie luxueux dans les premier et deuxième états saoudiens; ils étaient assez aisés, mais leur mode de vie aisé et de luxe n'a commencé qu'après les prix élevés du pétrole après la guerre de 1973. Ce changement radical a transformé la famille Al-Saud de la simplicité bédouine à la richesse et à l'extravagance sans étapes progressives de la civilisation. Bill Gates et d'autres milliardaires en Occident qui ont formé leur richesse avec un travail dur mènent un style de vie simple. En revanche, les membres de la famille Al-Saud dépensent de façon extravagante pour leur luxe à cause des revenus pétroliers qui viennent facilement et qui auraient dû appartenir aux habitants de la région d'Al-Ahsa. C'est la richesse corrompue et corruptrice qui provoquera la destruction divine dans le royaume saoudien.

2- Les affluents saoudiens incluent des membres de la suite qui servent la famille royale. Cela contraste avec la grande majorité des citoyens qui vivent dans la pauvreté. Il y a une couche mince et faible de membres de la classe moyenne qui ne possèdent pas les maisons dans lesquelles ils vivent. Les lois extrémistes wahhabites tourmentent la nation arabe dans L'Arabie puisqu'elles leur sont imposées de force et elles n'atteignent jamais les murs des palais des riches!

3- Les membres de la famille Al-Saud possèdent d'innombrables palais luxueux, des yachts et des avions à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien, alors que Jeddah se noie annuellement dans l'eau d'égout et la pluie. Cela signifie que les équipements mis à la disposition des plus démunis sont vétustes, alors que les installations et l'électricité sont gratuites pour les palais des riches. La pauvreté se répand dans tout le royaume saoudien et le silence est imposé sur ce fait. Les médias occidentaux sont remplis d'histoires, qui éblouissent les Occidentaux, de palais, de luxes, de dépenses et de voyages de princes saoudiens à l'extérieur du royaume saoudien et comment ils dépensent de l'argent sans limite. Les gens de l'Ouest ne réalisent pas comment ces princes sont passés soudainement du mode de vie bédouin à une forme extrême de richesse et comment les clergés wahhabites justifient leurs crimes et dansent dans leurs processions.

4- Parmi les miracles du Coran, les règles coraniques pour la destruction des nations injustes s'appliquent exactement à la famille Al-Saoud - leur destruction est imminente si elles n'appliquent pas la réforme assez tôt. Les détails de ceci remplissent beaucoup de livres; Il suffit de mentionner ici l'abîme énorme entre la pauvreté de la grande majorité et la richesse des riches dans le royaume saoudien.

 

Troisièmement: les très riches membres de la famille Al-Saoud et la confiscation et le monopole de la richesse:

1- Les documents de WikiLeaks mentionnent que la richesse des membres de la famille Al-Saoud s'élève à plus d'un billion de dollars américains, soit environ le double du PNB du royaume saoudien (600 milliards de dollars américains). Les revenus pétroliers sont confisqués par seulement six princes saoudiens, et le Trésor de l'État saoudien verse les salaires mensuels aux membres de la famille royale et dépense annuellement 40 milliards de dollars américains pour leurs mariages et la construction de leurs palais (et de toutes les facilités).

2- Les membres de la famille Al-Saoud en tant que conquérants qui ont annexé les régions de l'Arabie supposent qu'ils ont le «droit» de posséder toutes les terres du royaume saoudien, même si ces terres appartiennent à certains citoyens. Il arrive souvent qu'un prince saoudien confisque des étendues de terre et leur fournisse gratuitement des installations (dans le cadre des installations gouvernementales) et vend ensuite ces étendues de terre moyennant des prix exorbitants. Le prince héritier, Ibn Salman, a confisqué des étendues de terre de 160 millions de km2. La plupart des princes saoudiens ont gagné leurs richesses par des moyens malhonnêtes et la corruption en confisquant des étendues de terres appartenant aux pauvres et en les vendant au gouvernement saoudien en échange de prix exorbitants! C'est pourquoi les professeurs d'université et les membres de la classe moyenne ne possèdent pas de terrains ou de maisons. En fait, 80% des Saoudiens ne possèdent pas leurs maisons. Certains princes saoudiens empruntent des millions aux banques saoudiennes et ne règlent jamais de telles dettes; ils considèrent cet argent comme leur part de leur «droit» de posséder le royaume saoudien! En 1966, 10 milliards de dollars américains ont mystérieusement disparu du budget de l'État saoudien sans être enregistrés! Cela ne veut pas dire les pots-de-vin pris par les princes saoudiens dans les affaires de vente d'armes. Ces pots de vin atteignent 35% des prix de ces armes.

3- Les sommes d'argent des vieux princes saoudiens ne sont connues qu'après leur mort lorsque leurs fils se disputent les parts d'héritage. Par exemple, le monde entier a été surpris de savoir que la richesse du défunt prince Mashal Ibn Abdul-Aziz a atteint un trillion de SR et 430 milliards de SR, répartis entre ses deux femmes et sept fils. Le défunt prince Sultan Ibn Abdul-Aziz était «pauvre» quand il mourut; sa richesse n'a atteint que 270 milliards de dollars américains! Le défunt roi Abdullah était même «plus pauvre», car sa richesse n'atteignait que 21 milliards de dollars américains, selon le magazine Forbes. La richesse du défunt roi Fahd (1982:2005) atteint 190 milliards de dollars américains, en plus des actions, sociétés, immeubles, palais, etc. Le roi Salman a une fortune de seulement 18 milliards de dollars américains! La richesse réelle n'est jamais connue sauf lorsque le roi Salman meurt et que les parts d'héritage sont distribuées.

4- Les fils des rois et des vieux princes se disputent pour avoir plus de richesses; M. Ibn Nayef a 16 comptes bancaires en Suisse et il y a 4 milliards de dollars américains dans son compte bancaire HSBC à Genève. La richesse d'Abdul-Aziz Ibn Fahd a atteint 100 milliards de SR et les rumeurs disent que le chiffre réel est de 10 milliards de dollars américains! Chacun des fils du défunt roi Fahd a hérité d'environ 20 milliards de dollars américains! Nous nous interrogeons sur la richesse de l'ancien ambassadeur saoudien à Washington, le prince Bandar Ibn Sultan, qui a conclu plusieurs accords pour acheter des armes!

 

Quatrièmement: la pauvreté et l'impécuniosité de la grande majorité à l'intérieur du royaume saoudien:

1- Concernant le chômage en L'Arabie saoudite, le WORLD FACTBOOK de la CIA (c'est-à-dire, l'intelligence centrale américaine) mentionne que le royaume saoudien est nombre 85 dans la liste des pays en termes de taux de chômage. Le dernier pourcentage officiel de chômage saoudien est de 10,9%

2- Le Guardian et le Washington Post ont publié un rapport sur les richesses du royaume saoudien qui cache le problème croissant de la pauvreté. Les revenus pétroliers étant confisqués par les membres de la famille royale saoudienne tandis que plus d'un quart des citoyens saoudiens vivent dans une pauvreté abjecte. Le rapport mentionne une femme qui vit dans un dépotoir à quelques kilomètres d'un grand centre commercial de Riyad. Elle est sans emploi et n'a pas d'argent, mais elle a cinq enfants de moins de 14 ans et un mari sans emploi souffrant d'une maladie chronique. Cela signifie que les initiatives consistant à employer des citoyens saoudiens et à leur fournir des subventions ont échoué; la population saoudienne est passée de 6 millions en 1970 à 28 millions aujourd'hui.

3- Les autorités saoudiennes cachent et nient que la pauvreté existe à l'intérieur du royaume saoudien. Par exemple, en 2011, trois blogueurs ont été emprisonnés pendant deux semaines parce qu'ils ont mis en ligne leur film sur la pauvreté dans L'Arabie saoudite. Une professeure universitaire parle d'appauvrissement et de développement dans le royaume saoudien, affirmant que les autorités saoudiennes cachent intentionnellement des images, des films et des vidéos sur les pauvres et que les membres de l'élite aisée ne se soucient jamais des citoyens affamés. Selon certaines estimations, au moins 4 millions de citoyens saoudiens vivent avec moins de 530 dollars américains par mois; c'est moins de 17 dollars américains par semaine, et c'est le seuil de pauvreté à l'intérieur du royaume saoudien. Les taux de chômage et de pauvreté augmentent chaque année de manière exponentielle, en particulier chez les jeunes. Plus des deux tiers des Saoudiens ont moins de 30 ans, et les trois quarts d'entre eux sont au chômage, selon les statistiques gouvernementales officielles.

4- L'ONU affirme qu'il y a 70 000 personnes à l'intérieur du royaume saoudien considéré comme des bidounes; c'est-à-dire, la classe sociale de personnes n'ayant jamais reçu la nationalité saoudienne, et donc privées de leurs droits de citoyenneté. La plupart des personnes bidounes sont parmi les tribus bédouines qui vivent dans des régions qui appartenaient autrefois à plusieurs pays; ces conditions juridiques vagues rendent difficile l'obtention de subventions gouvernementales.

5- Le roi Salman a payé des centaines de milliards de dollars pour satisfaire (et apaiser) le président américain. Cela a causé un énorme déficit dans le budget du royaume saoudien, ce qui a fait que son économie était sur le point de s'effondrer. Cela a conduit les autorités saoudiennes à imposer des frais exorbitants sur les prolongations de séjour pour les travailleurs étrangers et à infliger des mesures d'austérité aux Saoudiens qui souffrent pour réduire le déficit budgétaire. De telles mesures ne sont jamais imposées aux membres de la famille royale saoudienne, qui sont des milliers de personnes qui dépensent de façon extravagante et vivent luxueusement.

6- Il s'agit du large abîme entre les riches et les pauvres du royaume saoudien. Mais qu'en est-il des péchés et de l'immoralité des riches?

 

 

L'extravagance des membres de la famille royale saoudienne en tant que précurseur de la destruction imminente

 

Introduction:

1- Est-ce que le roi Salman et son fils, le prince héritier, et le reste de la famille Al-Saoud ont lu les versets coraniques qui parlent de l'extravagance et des dépensiers et de leur sort en enfer? La réponse est bien sûr que non. Les clergés wahhabites du royaume saoudien ne connaissent ni lisent ces versets, bien sûr. Affirmons quelques faits coraniques dans les points ci-dessous pour les prêcher et les avertir.

2- Dieu commande la modération en dépensant de l'argent et interdit l'extravagance et le gaspillage de l'argent gagné par des moyens légaux, car Dieu n'aime pas dépenser: "Et ceux qui dépensent ne sont ni gaspilleurs ni avares, mais choisissent un moyen terme." (25:67); "Et donne au parent ses droits, aux pauvres et aux voyageurs, et ne gaspille pas gaspillage: les extravagants sont frères des démons, et le diable est toujours ingrat envers son Seigneur." (17:26-27); "... et ne gaspille pas, il n'aime pas le gaspillage." (6:141); "... et mange et bois, mais ne sois pas excessif, il n'aime pas l'excès." (7:31). Ainsi, les vrais croyants ne commettent pas de péchés excessivement, car ils se repentent facilement; en revanche, les pécheurs désobéissants qui sont dépendants des péchés, de l'extravagance, de la promiscuité, etc. en font une partie de leur religion; tel a été l'état des nations riches détruites par le Seigneur Dieu à cause des péchés excessifs et de la désobéissance qui sont allés à l'extrême.

3- Les tribus de Thamood ont été détruites par Dieu et leur prophète Saleh leur a dit: "Craignez Dieu, et obéissez-moi, et n'obéissez pas au commandement de l'extravagant qui répand la corruption sur la terre et ne réforme pas."(26:150-152). Les gens du prophète Lot ont été détruits à cause de leurs pratiques homosexuelles considérées comme des excès haineux et un type d'extravagance qui transgresse les limites: "Vous convoitez les hommes plutôt que les femmes..."(7:81) "Libérer sur eux des rochers d'argile. Marqué par le feu par ton Seigneur pour l'excès. Nous avons évacué tous les croyants qui y étaient. Mais on n'y trouve qu'une seule famille de musulmans. Et Nous y avons laissé un signe pour ceux qui craignent le châtiment douloureux." (51:33-37). Le pharaon de Moïse a été détruit par Dieu parce qu'il était un mortel auto-déifié, hautain et arrogant parmi ceux qui ont commis de nombreux excès et des actes d'extravagance: "Pharaon était haut et puissant sur Terre. Il était excessivement tyrannique."(10:83). "Et Nous avons délivré les Israélites de la persécution humiliante. De Pharaon. Il était un tyran transgresseur." (44: 30-31).

4- Dieu veut que les gens qui croient au Coran prennent garde et soient avertis du sort des nations détruites qui ont commis des excès et étaient extravagantes: "Chaque fois que l'adversité touche l'être humain, il nous prie - couché de son côté, assis ou debout Mais quand Nous lui avons soulagé son adversité, il s'en va, comme s'il ne nous avait jamais invoqués pour le malheur qui l'avait affligé. »Ainsi les actions de l'extravagant leur paraissent bonnes. Leurs messagers sont venus vers eux avec des signes clairs, mais ils ne voulaient pas croire: ainsi nous rétribuons le peuple pécheur, et ensuite nous t'avons fait des successeurs sur la terre après eux, pour voir comment tu te comporterais. (10: 12-14); "Alors Nous avons rempli notre promesse envers eux, et Nous les avons sauvés ensemble avec Celui que Nous voulions, et Nous avons détruit les extravagants Nous t'avons envoyé un Livre contenant ton message Ne comprends-tu pas? Nous avons écrasé, et établi par la suite un autre peuple, puis, quand ils ont senti Notre force, ils ont commencé à s'en éloigner.Ne courez pas, mais revenez à vos luxes, et à vos maisons, afin que vous puissiez être interrogés. Malheur à nous; nous étions injustes. "Cela a continué à être leur cri, jusqu'à ce que Nous leur ayons fait des cendres silencieuses." (21: 9-15).

5- Le membre de la famille royale Al-Saoud est accro à l'extravagance et à tous les types d'excès; ceci affirme qu'ils nient le Coran dans lequel ils ne croient pas. En fait, les très riches qui monopolisent la richesse (milliards de dollars américains) doivent être dépensiers, surtout qu'ils n'ont jamais gagné une telle richesse légalement; leur argent est volé aux habitants originaires d'Arabie qui sont torturés dans des cellules de prison au cas où ils protesteraient. Dans les points ci-dessous, nous citons de nombreux sites Web des informations et des nouvelles sur l'extravagance des membres de la famille Al-Saoud.

 

Premièrement: l'extravagance du roi Salman:

1- Atteignant son âge sénile, et étant insensible à la crise cardiaque qu'il a survécu, Salman est accro à l'extravagance et aux luxes de la vie. En fait, il possède des dizaines d'appartements (achetés en échange de plus de 35 000 de dollars américains) dans l'arrondissement no. 16 à Paris et un palace luxueux sur la Côte d'Azur en France, et un palais similaire à Costa del Sol, Marbella, Espagne. Salman possède plusieurs palais luxueux à l'intérieur du royaume saoudien par la Mer Rouge et par le Golfe Perse et d'autres palais dispersés dans le désert d'Arabie. Pourtant, Salam a préféré sa station balnéaire à Tanger. Les documents panaméens affirment que Salman a acheté de nombreuses entreprises au Luxembourg et dans les îles Vierges britanniques. Salman a acheté de nombreux manoirs et yachts à Londres en échange de millions de dollars américains, et l'un de ces hôtels est situé près de Hyde Park à Mayfair. Salman a accordé à son fils, le prince héritier, toutes les autorités; par exemple, superviser le ministère de la défense, la société ARAMCO et le conseil des affaires économiques. Les fils de Salman ont reçu 100 milliards de dollars américains et le prince héritier reçoit les revenus pétroliers de la vente de deux millions de barils de pétrole par jour.

2- Le New York Times de janvier 2017 mentionne que le vaste palais du roi Salman au Maroc sur la côte atlantique se tient derrière de hauts murs remplis de webcams et gardés par des soldats marocains, à l'époque où les mesures d'austérité à l'intérieur du royaume saoudien de nombreux projets qui ont coûté un quart de billion de dollars américains. Des pistes ont été construites à l'intérieur de ce palais ainsi qu'une immense tente (comme des tentes de cirques) pour recevoir le roi et ses invités et accueillir des membres qui étaient si nombreux. Salman préside à toutes les activités commerciales des membres de la famille royale saoudienne, connus informellement et sous le nom d'Al-Saud and Co. Les prix du pétrole en chute libre ont conduit à des conditions économiques pires qui pourraient forcer les membres de la famille royale saoudienne à réduire leur extravagance; pourtant, le prince dissident Khaled Ibn Farhan Al-Saud, qui vit en Allemagne, affirme que les citoyens saoudiens ont moins d'argent que jamais, alors que les membres de la famille royale saoudienne continuent plus que jamais leur extravagance; plus de sommes d'argent ne sont jamais mentionnées dans le budget de l'état saoudien, selon les ordres du roi Salman. Pour faire face au déficit budgétaire, le gouvernement saoudien a diminué les salaires des employés du secteur public, supprimé certaines subventions, augmenté les factures d'eau et d'électricité, et augmenté les prix du carburant. Le royaume saoudien emprunte maintenant de l'argent aux banques à l'intérieur et à l'extérieur du royaume et a cessé d'employer de nouvelles personnes dans les postes gouvernementaux; cela a provoqué la frustration chez les jeunes chômeurs.

3- Le site Bloomberg mentionne en octobre 2017 que lorsque le roi Salman, 81 ans, a visité la capitale russe, Moscou, pendant quatre jours, il a commandé un avion quotidien pour apporter de la nourriture pour 1500 personnes qui l'accompagnaient là-bas. a une échelle électrique en or pour l'amener de et à son avion privé, avec des tapis privés. C'était marrant que l'échelle électrique de son avion ait cessé de fonctionner et qu'il ait dû descendre de l'avion à son arrivée. La procession des voitures de Salman s'est déplacée au centre ville, gardée par les forces de police russes. Un avion faisait la navette quotidiennement entre Riyad et Moscou pour apporter environ 800 kilogrammes de nourriture et d'autres articles nécessaires. Dans l'Hôtel Four Seasons, le roi Salman ainsi que ses invités royaux ont remplacé les employés avec ses propres domestiques et il a apporté ses propres meubles. Les autorités saoudiennes ont réservé deux hôtels à un tel événement: le Four Seasons et le Ritz-Carlton, en échange de 3 millions de dollars américains en plus du coût de la nourriture, des spas et d'autres services, et ont forcé leurs clients à annuler leurs réservations. d'autres hôtels éloignés. Les représentants du Four Seasons et du Ritz-Carlton ont refusé de commenter une telle effronterie que les gens se sont sentis offensés. Le journal russe Sputnik News a mentionné que le roi et ses membres résideront dans des hôtels cinq étoiles près du Kremlin et de la Place Rouge, après avoir changé de meubles pour satisfaire les goûts arabes, et personne ne sera autorisé à réserver une chambre dans ces hôtels.

4- Lorsque le roi Salman a visité le sud de la France en juillet 2015 pendant trois semaines, cette visite a fait couler beaucoup d'encre alors que les médias français protestaient contre le fait que Salman monopolisait la plage sablonneuse couramment utilisée par des milliers de citoyens français de classe moyenne. Il a accueilli 500 personnes en qualité de membres de son escorte, de serviteur, de chauffeurs, de guides touristiques, etc. L'ambassade saoudienne en France a réservé (et payé les factures à l'avance) quatre hôtels à Cannes, Nice, Monaco et Saint Tropez pour les membres de la suite. La municipalité de Vallauris a empêché le roi Salman d'installer une échelle électrique pour lui permettre d'atteindre la plage depuis son palais, mais le gouvernement français a réussi à plaire à Salman et les citoyens français en colère ont protesté et rappelé au gouvernement le principe d'égalité pour tous les citoyens. la constitution, et que la France ne doit jamais s'agenouiller à des riches étrangers au détriment des citoyens français.

5- Le New York Times mentionne en 2016 que le prince héritier, Ibn Salman, a acheté, lors de sa visite sur la Côte d'Azur, un yacht du milliardaire russe Yuri Scheffler pour un montant de 500 millions d'euros, bien que le coût réel de yacht est de 33 millions de dollars américains.

 

Deuxièmement: l'extravagance du roi Fahd et d'autres membres de la famille royale Al-Saoud:

1- Le défunt roi Fahd avait l'habitude de spécifier un milliard de SR pour chacun des voyages de son fils Abdul-Aziz, et toutes les sommes jamais dépensées par son fils furent confisquées par le roi Fahd.

2- Le site web d'Al-Waqt a mentionné en 2015 que l'extravagance des membres de la famille Al-Saud expose leurs fausses affirmations concernant l'application des lois 'islamiques' de la charia à l'intérieur du royaume saoudien. Le site Web d'Al-Waqt a publié des photos d'énormes quantités de viande jetées dans les poubelles des palais des riches parmi les membres de la famille royale et leurs membres de la suite qui ont tenu des banquets quotidiens. CNN Turquie mentionne que le prince saoudien Nawaf Ibn Abdul-Aziz a loué un luxueux yacht de 85 mètres pendant ses vacances d'été en Turquie, alors que ses soirées de promiscuité et de danse coûtaient 5 000 euros par jour dans un restaurant chic. Beaucoup de princes saoudiens louent des yachts de luxe plus souvent qu'autrement, en utilisant des pseudonymes britanniques. Le site d'information marocain Hespress mentionne que le roi Salman arriverait avec une grande partie de sa famille pour célébrer le mariage de l'un de ses fils à Tanger, en réservant tous les hôtels là-bas, après avoir apprécié son séjour au Maroc après son départ de la Côte d'Azur . De nombreux citoyens saoudiens ont critiqué l'extravagance et les excès de la famille royale saoudienne, affirmant que plus de 75 tonnes de riz sont gaspillées chaque année et plus de 16 millions de repas, ce qui place le royaume saoudien en tête des pays les plus touchés. quantités de nourriture gaspillée.

3- Le Daily Standard mentionne que la famille royale saoudienne projette de construire un manoir luxueux d'un coût total de 50 millions de livres sterling (81 millions de dollars américains) en démolissant trois bâtiments dans le quartier de Belgravia à Londres, avec 50 chambres et piscine intérieure souterraine des piscines, des chambres pour les domestiques, un garage spacieux pour les limousines, des ascenseurs, une salle de sport et un entrepôt pour les objets de valeur et les trésors.

4- L'extravagance des membres de la famille royale saoudienne ne connaît pas de limites dans les pays occidentaux et leurs stations balnéaires, les centres commerciaux, les casinos et les hôtels. Il suffit d'écrire dans le moteur de recherche Google les mots (jeux et shopping saoudiens), et on apprendra que des millions de dollars américains sont dépensés annuellement par les membres de la famille royale saoudienne pour enrichir l'économie de l'Ouest. Une princesse saoudienne, par exemple, a acheté une quantité de chocolat à Londres en échange de 3 millions de dollars, et l'achat de marques de chocolat coûteuses est maintenant considéré comme un rituel annuel «sacré» pour les princes et princesses saoudiens. De nombreux princes saoudiens font don de sommes d'argent pour des lieux de charité qui luttent contre l'extinction de certains oiseaux et vers et de plus grandes sommes d'argent pour les clubs sportifs de l'Ouest. Il ne faut pas oublier les achats honteux d'armes en échange de milliards de dollars américains avant les guerres au Yémen et en Syrie, et la plupart de ces armes se retrouvent dans des entrepôts en Europe, aux États-Unis et dans le royaume saoudien. Le gouvernement saoudien et les monarchies du Golfe laissent des milliards de dollars américains dans les banques occidentales, des sommes qui peuvent éliminer la pauvreté, l'ignorance/l'analphabétisme et les maladies du monde arabe et d'autres pays qui subissent l'appauvrissement du colonialisme européen.

5- Nous citons dans l'article de France Press de 1994 que les membres de la famille royale saoudienne (plus de 10.000 princes et princesses) ne cessent jamais une extravagance sans limites et une vie luxueuse en période de dettes et de déficits budgétaires. Sous la surface d'énormes réserves de pétrole, la pauvreté dans certaines villes saoudiennes montre que des changements économiques et politiques radicaux peuvent conduire le royaume saoudien à la faillite. De 1985 à 1993, les membres de la famille royale saoudienne et le roi Fahd ont dépensé 132 milliards de dollars américains, une somme qui dépasse les recettes pétrolières; personne d'autre dans le monde mais les membres de la famille royale saoudienne peuvent commettre de tels excès.

6- Les princes saoudiens à Londres conduisent des voitures luxueuses en confisquant la richesse des citoyens saoudiens, et les nouvelles de ces voitures en or dans les rues de Londres attirent l'attention des médias du monde entier, alors que des milliards de dollars américains sont confisqués par les membres de la famille royale saoudienne. , qui aurait dû être apprécié par les citoyens saoudiens, sous les auspices de clergés corrompus wahhabites. Les quatre voitures en or qui parcouraient les rues de Londres appartiennent à un prince saoudien et leur coût est estimé à plus de 1,8 millions de dollars américains; l'une des voitures est une Lamborghini et une autre est une Mercedes.

 

Enfin:

 Au sein de Twitter, le personnage de l'opposition saoudienne appelé Mujtahidd écrit sur les coûts de la visite au Maroc par le roi Salman, avec 4000 membres et domestiques, tandis que les jeunes saoudiens souffrent de pauvreté, de frustration et de chômage. Salman et ses invités y vivaient luxueusement tout en menant une vie de promiscuité de l'extravagance au-delà de toutes les limites imaginables. Chaque palais pour Salman et le prince héritier, son fils, au Maroc est comme un village avec toutes les facilités, et chaque palais à Tanger a été construit en échange d'un milliard de SR. Les membres de la troupe, les officiers royaux de haut rang, les amis et les serviteurs d'Ibn Salman vivaient dans de nombreuses villas surplombant la mer à Tanger, et d'autres invités ont vécu dans toutes les chambres de sept hôtels pendant 75 jours! Des milliers de voitures Peugeot, Mercedes, Bentley et Rolls-Royce ont été louées avec des chauffeurs prêts 24 heures sur 24. Cela signifie que ce voyage de plaisir a coûté au moins 50 millions de SR! Cela équivaut à des salaires d'un an à 40 000 soldats à l'intérieur du royaume saoudien. C'est sans compter l'argent dépensé dans les bordels et autres sommes pour jouer et acheter de la drogue et du vin, au sein de partis de promiscuité. Il a été dit que tous les prostituées au Maroc ont été envoyés à Tanger pour obtenir plus d'argent! Les citoyens saoudiens se sont interrogés sur la raison pour laquelle Ibn Salman avait des chefs militaires de haut rang avec lui au Maroc alors que la guerre au Yémen n'est pas encore terminée. Une lettre d'un des petits-enfants d'Abdul-Aziz Al-Saud met en garde contre les terribles conséquences de l'extravagance qui dépasse toutes les limites depuis l'intronisation de Salman: 160 milliards de dollars américains dépensés par le roi et 100 milliards de dollars américains par ses fils . Ce petit-fils mâle affirme en outre que des sommes d'argent ont été volées dans le cadre des projets d'élargissement de la mosquée sacrée de Kaaba et dans le cadre de transactions visant à acheter des armes inutiles; le budget annuel prévoit que le roi Salman reçoit 50 millions de SR par jour, ou plutôt, cette somme est donnée à quiconque porte son sceau royal dans n'importe quel décret royal! La Banque nationale du roi Salman contient 9 milliards de SR, une somme qui augmente chaque jour puisque le prince héritier lui ajoute les revenus de la vente de deux millions de barils de pétrole.

 

 

L'immoralité et la promiscuité des membres de la famille royale saoudienne

 

Introduction:

1- Dieu dit dans le Coran: "Quand Nous décidons de détruire une ville, Nous commandons à ses riches, ils transgressent en elle, ainsi la parole devient justifiée contre elle, et Nous la détruisons complètement." (17:16). Cela signifie que les riches corrompus qui monopolisent le pouvoir, l'autorité et la richesse sont commandés par Dieu pour adhérer à la justice, mais ils refusent catégoriquement et dépassent toutes les limites des péchés, injustices, immoralité, promiscuité et corruption. Cet état de désobéissance et de défi provoque leur destruction. Cette règle divine est appliquée plusieurs fois dans l'ère moderne; par exemple, dans la guerre civile libanaise qui a duré 15 ans (1975-1990).

2- Bien sûr, cela fait partie de notre méthodologie en tant que penseur de ne pas généraliser; par conséquent, nous ne généralisons pas ici tous les membres de la famille royale saoudienne. La généralisation est très fausse et ne correspond jamais à la méthodologie coranique; par exemple, la famille de Pharaon de Moïse comprenait un homme croyant et la femme du Pharaon était une femme croyante. En ce qui concerne le coranisme, nous n'allons pas mentionner les scandales sexuels ou les rumeurs sur les femmes des membres de la famille Al-Saoud parce que c'est un grave péché selon le Coran: "Ceux qui accusent des femmes pures, ne peuvent pas amener quatre témoins, les fouetter quatre-vingts coups de fouet, et n'accepter jamais leur témoignage, car ce sont les immoraux." (24:4). C'est pourquoi cet article que vous lisez est limité à l'immoralité et à la promiscuité des hommes de la famille Al-Saoud, non pour les scandaliser, mais pour prêcher et avertir les lecteurs et leur faire tirer des leçons utiles.

3- Les membres masculins de la famille royale saoudienne seront détruits et frappés par Dieu à cause de leurs graves injustices, de l'argent mal acquis, de l'immoralité et de la promiscuité. En fait, leur immoralité et leur mode de vie sont pratiqués à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien de l'ouest (à l'intérieur des États-Unis) à l'est (à l'intérieur de la Thaïlande) et des sites Web pleins des photos et des vidéos indiquant cette promiscuité et nous citons quelques exemples de ces nouvelles, et pas tous, parce qu'ils sont si nombreux et remplissent des volumes et des tomes.

 

Premièrement: l'homosexualité et le meurtre:

Le fait que les débauches homosexuelles se propagent à l'intérieur du royaume saoudien, et parmi certains hommes de la famille royale saoudienne, est connu dans le monde entier; les sites Web sont remplis de ces scandales très dégoûtants. Nous citons ici un scandale d'homosexualité et de meurtre concernant un prince nommé Saoud Ibn Abdul-Aziz Ibn Nasser Ibn Al-Saoud qui a assassiné son amant et serviteur, Bandar Ibn Abdul-Aziz, dans une chambre d'hôtel à Londres. La famille royale saoudienne a tenté en vain d'empêcher les médias d'obtenir des détails sur ce scandale. Le prince Saud a avoué aux juges de l'Old Baily Court qu'il avait causé la mort de son serviteur Bandar Ibn Abdul-Aziz, mais il a insisté pour plaider (non coupable) de meurtre prémédité et torturer sadiquement la victime à mort. Quand le cadavre de la victime a été découvert dans la chambre d'hôtel, le prince Saud a prétendu que la victime avait été agressée par des voleurs il y a trois semaines avant que son cadavre fut retrouvé. Le procureur général britannique, Jonathan Laidlaw, a affirmé que le prince Saud a avoué le crime d'assassinat de son serviteur et que les membres du jury doivent décider que le prince Saud est coupable d'homicide involontaire ou de meurtre prémédité. Laidlaw a affirmé que le cadavre de la victime montre qu'il a été sévèrement battu et a souffert de suffocation dans la chambre d'hôtel qu'il partageait avec le prince Saud. Cela montre clairement qu'il a été tué en faisant l'amour avec un homme. Un reportage mentionne que le prince Saud aurait pu assassiner son amant par jalousie parce qu'il avait découvert qu'il avait un autre amant: un Algérien d'origine yéménite. Des vidéos de webcams de l'hôtel montrent que la victime, Bandar Ibn Abdul-Aziz, a été sévèrement battue par le prince Saoud des jours avant sa mort. Ainsi, il y a des preuves claires que le prince Saud était spoit un homosexuel sadique, soit qu'il avait ces tendances à la violence et à l'homosexualité. Ainsi, le prince Saud (âgé de 34 ans à l'époque) a été accusé d'avoir torturé et tué son serviteur de 32 ans Bandar Ibn Abdul-Aziz dont le cadavre a été retrouvé en février 2010 dans une chambre de l'hôtel Landmark à Marylebone, Londres, Royaume-Uni. Le Old Bailey Court a été informé que le prince Saud a physiquement attaqué les victimes plusieurs fois avant la mort de la victime, et il y avait des preuves que le prince a commis le meurtre et le processus de torture sauvage avant. la famille royale saoudienne a soudoyé les membres du jury pour qu'ils empêchent les médias d'obtenir des détails sur ce scandale afin d'éviter qu'elle ne soit scandalisée dans le monde entire. Des médiateurs parmi certains dirigeants britanniques et des généraux israéliens ont interféré pour empêcher toute divulgation aux médias et à l'opinion publique. Cette pression a conduit les membres du jury à demander une renonciation écrite de la part de la famille de la victime pour régler l'affaire selon des moyens légaux. Les pots-de-vin versés par la famille royale saoudienne ont atteint la somme totale de 50 millions de dollars américains. Mystérieusement, la cour a déclaré le prince Saoud (innocent)! Les autorités britanniques affirment qu'ils ont des vidéos et des preuves documentées de nombreux scandales de princes saoudiens homosexuels et que de tels documents pourraient être révélés plus tard.

 

Deuxièmement: les tables de jeu et le roi Fahd:

1- On sait que le roi Fahd a perdu 60 millions de SR sur les tables de jeu des casinos londoniens. Le Sunday Times mentionne que les mémoires de Janan Harb, la veuve du roi Fahd (une femme d'origine chrétienne) a déclaré qu'elle publierait un livre intitulé "Le roi saoudien et moi" dans lequel sa relation avec le roi Fahd sera détaillée. Janan Harb a déménagé du royaume saoudien; elle mentionne dans une interview que le roi Fahd était accro au jeu et à un sédatif appelé Methadone. Sa biographie sera transformée en film, selon les BBC News. Ce film sera produit à une époque où les prix du pétrole dans le royaume saoudien ont tellement chuté et où les membres de la famille saoudienne s'efforcent d'étouffer les rumeurs de conflits familiaux sur le trône saoudien. On dit que le film inclut une scène du roi Fahd se donnant de la méthadone à travers une seringue et une autre scène de ses tables de jeu à Mayfair, Londres.

2- Les nouvelles d'Al-Saoud et les jeux de hasard sont innombrables, mais c'est la nouvelle la plus drôle de cette catégorie: le prince saoudien Majid Ibn Abdullah Ibn Abdel Aziz Al-Saoud a perdu 359 millions de dollars américains et cinq de ses neuf travailleuse du sexe (pour régler le reste de ses dettes!) en seulement six heures dans une partie de poker. Ce prince est connu pour son addiction à la drogue, au jeu et au comportement déviant, selon le réseau de médias israélien d'Arutz Sheva.

 

Troisièmement: les drogues:

   Le prince saoudien Abdul-Mohsen Ibn Walid Ibn Abdul-Mohsen Ibn Saud a été arrêté en octobre 2015 au Liban (avec deux de ses hommes) car il était le plus grand trafiquant de drogue et contrebandier au Moyen-Orient. Ce prince saoudien a été arrêté à l'aéroport international Rafiq Al-Hariri à Beyrouth, alors qu'il se rendait au royaume saoudien, car ses bagages, dans son avion privé, contenaient quelques kilos de cocaïne et deux tonnes de Captagon. L'interrogatoire du prince saoudien et de ses hommes a été retardé d'un jour parce qu'ils étaient en état d'ébriété. Cela a été le plus grand cas de contrebande de drogue dans l'histoire du Liban et du royaume saoudien. En fait, le royaume saoudien souffre au cours des deux dernières décennies de taux accrus d'addiction à divers types de drogues. Le coût des médicaments trouvés avec ce prince saoudien a atteint 110 millions de dollars américains. Le Captagon a rempli la région du Levant des années avant cette affaire qui a dévoilé les détails de ce trafic de drogue en Syrie et comment le Captagon a atteint des milices terroristes armées, en particulier des terroristes de l'EIIL (ou ISIS). La contrebande de stupéfiants dans le royaume saoudien est un crime pénalisé par la peine de mort (par décapitation) quel que soit le montant confisqué par la police. Trois ans avant l'incident de ce prince saoudien, un homme égyptien nommé Ahmad Al-Guizawi a été arrêté alors qu'il était accusé de contrebande de comprimés de Tramadol; cette accusation est considérée comme fausse par les médias égyptiens parce qu'Al-Guizawi a osé critiquer la famille Al-Saoud sur son blog et dans les médias sociaux, avant de se rendre à La Mecque pour pèlerinage, et son arrestation a causé beaucoup de problèmes entre l'Égypte et le royaume saoudien; Des manifestations devant l'ambassade saoudienne au Caire ont conduit l'ambassadeur saoudien à quitter l'Égypte pour un temps. Cela signifie que les autorités saoudiennes ont pardonné au prince saoudien qui a fait passer des tonnes de drogue alors qu'il a accuse faussement un innocent égyptien qui a osé critiquer la famille Al-Saoud en ligne! Les drogues introduits clandestinement dans le royaume saoudien depuis 2014 comprennent la cocaïne, l'héroïne, le cannabis et différentes pilules et sédatifs, représentant plus de deux millions de SR, impliquant 1400 accusés incarcérés, pour la plupart des étrangers, et les quantités de drogue confisquées par la police saoudienne le nombre de saoudiens. Le prince saoudien s'attendait à ce que son avion privé ne soit pas cherché en raison de son passeport diplomatique en tant que membre de la famille royale saoudienne. Ce prince s'est querellé avec des hommes à l'aéroport du Liban pour avoir cherché son avion et ses bagages. Cet incident éclaire davantage la série de crimes commis par les membres de la famille royale Al-Saoud à travers le monde: trafic de drogues, meurtres, violences, viols, enlèvements et tortures. Le même prince saoudien a été impliqué dans le crime de forcer trois femmes américaines qui le servent dans son palais à Beverly Hills, LA, pour prendre de la drogue et il les a battues et violées! La politique étrangère mentionne que de nombreux princes saoudiens sont impliqués dans la contrebande de drogues à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien. En 1999, le prince saoudien Nayef Ibn Sultan a été accusé de trafic de cocaïne du Venezuela vers la France, en utilisant son avion privé et son passeport diplomatique, mais il vit maintenant impunément dans le royaume saoudien après avoir fui secrètement la France avant d'être condamné à dix ans. Une note internationale de son arrestation existe depuis 2007. Les autorités américaines ont déjà accusé le même prince dans les années 1980 de distribuer de la cocaïne à l'intérieur des États-Unis. WikiLeaks en 2010 mentionne un télégramme sur les soirées secrètes de consommation de drogue (haschich et cocaïne) et de vin à Djeddah et comment les autorités saoudiennes négligent les soirées et les mascarades financées par certains princes saoudiens et accueillaient environ 150 hommes et femmes. The Foreign Policy mentionne que les lois de charia wahhabites et les peines ne sont jamais appliquées à l'intérieur du royaume saoudien à environ 15 000 personnes des membres de la famille Al-Saoud. Pourtant, des trafiquants étrangers de drogue sont décapités dans les prisons saoudiennes! Il existe des preuves reliant les crimes des princes saoudiens dans le monde entier (le viol, la violence et le meurtre) à la contrebande de drogues.

  Un résumé du rapport WikiLeaks sur une note diplomatique américaine:

1- Derrière le paravent du conservatisme wahhabite dans les rues de Djeddah, la vie nocturne souterraine est florissante pour de nombreux jeunes dans des soirées tenues secrètement derrière des portes closes dans lesquelles le sexe, les drogues, les boissons alcoolisées sont disponibles. Même les orgies (ou le sexe de groupe) sont disponibles parce que la police religieuse n'est jamais présente dans les partis (particulièrement ceux qui célèbrent Halloween) tenus sous les auspices des princes saoudiens et de leurs membres de la suite.

2- Les VIP et les membres d'élite des hautes classes saoudiennes organisent des fêtes secrètes. L'un de ces récents partis secrets tenus par un prince saoudien à Djeddah pour célébrer l'Halloween comprenait environ 150 hommes et femmes dans la trentaine et la trentaine. Chaque homme et chaque femme ont été fouillés par des hommes de sécurité avant d'entrer, et la scène à l'intérieur était comme une boîte de nuit ordinaire en dehors du royaume saoudien: beaucoup de vin et de drogue, DJ, et amoureux dansaient en costumes et en soirées. Cette fête (ou ce party) a été parrainée par une société américaine de boissons énergisantes et par un prince saoudien qui a assisté à la fête bien sûr.

3- La police religieuse ne doit pas être vue à de telles fêtes ou orgies, et les hommes de sécurité ont des listes de noms d'invités qui n'ont jamais eu honte de parler de leurs convoitises et de leurs appétits charnels. Selon les mots d'un jeune saoudien qui est le fils d'un homme d'affaires connu à Djeddah, les Saoudiens tiennent de telles fêtes dans les palais des princes saoudiens et en leur présence afin de ne pas permettre aux policiers religieux d'intervenir. Il y a différents rangs et titres parmi les dix mille princes saoudiens, y compris six générations, et chacun d'eux a un palais spacieux, une voiture de luxe, des salaires énormes pendant sa vie, des membres de la suite, des serviteurs et des gardes. La plupart des princes saoudiens ont grandi avec des gardiens et des assistants de leur âge (et donc appelés comme des frères) venus du Nigeria et d'autres pays africains, et ils sont très loyaux envers les princes saoudiens qu'ils servent.

4- Indépendamment des lois et coutumes saoudiennes contre la consommation de vin, la prostitution et la drogue, il y a d'énormes marchés noirs dans le royaume qui fournissent des prostituées, tous les types de vins et toutes les drogues disponibles à la fête d'Halloween à Djeddah. Le vin de la fête a été acheté à des prix entre 100 à 1500 SR selon le type de vin importé (arak, whisky, vodka, champagne, etc.), et les prostituées remplissent le lieu avec des quantités de cocaïne et de haschich.

5- Cela montre que les jeunes saoudiens aisés jouissent d'une relative liberté sociale à l'intérieur et en secret et s'engagent dans des orgies à huis clos dans des fêtes si souvent organisées à Jeddah et dans d'autres grandes villes. Selon les paroles d'un jeune Saoudien, de petites rencontres de orgies (ou le sexe de groupe) sont organisées dans les grandes demeures des hommes riches, et ces manoirs comprennent des bars privés et des petites discothèques, et s'engager dans de telles activités dans le secret est une réaction à la tendance ultraconservative en public dans le royaume saoudien.

 

 

La destruction de la famille Al-Saoud à cause de son éloignement des autres de la Voie de Dieu (1)

 

Introduction:

   Dieu dit dans le Coran: "Ceux qui ont mécru dépensent leurs richesses pour se repousser du chemin de Dieu, ils les dépenseront, alors cela deviendra une source de tristesse pour eux, et alors ils seront vaincus. Ceux qui ne croient pas seront rassemblés en Enfer." (6:36). Nous affirmons les idées suivantes sur ce verset dans les points ci-dessous.

 

1- Le verset 6:36 traite de la tribu Qorayish et de la manière dont elle a dépensé de l'argent pour tromper les gens du chemin du Seigneur Dieu; Qorayish fut finalement vaincu. Le fait que le verset 6:36 est au présent grammatical en arabe dans le texte coranique indique clairement que ce verset est appliqué dans toutes les époques (jusqu'à la fin des jours) à tous ceux qui repoussent les gens loin de la Voie de Dieu; c'est-à-dire, le Coran. Par conséquent, le verset 6:36 s'applique aux membres de la famille Al-Saoud dans notre ère moderne, parce que le royaume saoudien dépense des milliards de dollars américains pour répandre le wahhabisme dans le monde entier pour repousser les gens du Coran (c'est-à-dire, le vrai islam). Qorayish a dépensé beaucoup d'argent en Arabie pour maintenir le polythéisme et lutter contre le monothéisme, alors que les membres de la famille Al-Saud dépensent des milliards de dollars américains pour déformer la grande religion de l'islam en faisant croire que le wahhabisme est la religion de Dieu au lieu de l'islam.

2- Le verset 6:36 montre clairement que les membres de la tribu Qorayish ont été vaincues et que leurs dépenses pour le polythéisme ont été une source de tristesse pour eux. Cela s'appliquera certainement à la famille royale saoudienne; cela signifie qu'ils seront vaincus et détruits par Dieu, et qu'ils ressentiront le goût amer du chagrin et de la défaite.

3- Le verset 6:36 montre clairement que ces mécréants entreront en Enfer pour l'éternité; ceci s'applique aux polythéistes wahhabites qui meurent en s'attachant à leur polythéisme. Quant à ceux qui se repentent sincèrement, ils mourront en repentants qui seront épargnés et entreront au Paradis. Nous espérons sincèrement qu'un homme sage parmi les membres de la famille royale saoudienne émergera et les sauvera de l'humiliation et de la destruction dans cette vie dans ce monde et de l'Enfer dans l'au-delà en introduisant une réforme radicale dans le royaume saoudien.

4- Les membres de la famille royale saoudienne sont ceux qui financent le processus de propagation du wahhabisme dans le monde entier qui répand la corruption, le terrorisme et les bains de sang dans la plupart des pays de la planète. Ainsi, ils sont responsables de ternir l'image de l'islam, son nom étant désormais lié au terrorisme et à l'effusion de sang. C'est le pire type de repousser les gens loin de la Voie de Dieu: le Coran. En fait, le djihad pour l'amour de Dieu signifie la légitime auto-défense pour arrêter la persécution religieuse, et ce djihad a des règles claires, spécifiques et strictes dans le texte coranique, et nous l'avons expliqué dans plusieurs de nos précédents écrits coranistes. Pourtant, le monde entier lie le terme «djihad» au terrorisme wahhabite. Les vraies lois coraniques de l'islam sont basées sur la paix, la justice, la liberté, la charité, la tolérance et la dignité humaine, mais à cause du wahhabisme, les pays occidentaux supposent faussement que les lois charia wahhabites du terrorisme, massacres, sabotage, extrémisme, fanatisme et la persécution religieuse faisait partie de l'islam. Le Coran est une miséricorde envoyée à Mahomet pour le bien de l'humanité: "Nous ne vous avons envoyé que par pitié à l'humanité". (21:107). Les wahhabites ont fait que le Coran soit accusé faussement par l'Occident d'être la source d'incitation au terrorisme, de massacres et d'homicides aveugles.

5- Par conséquent, si les membres de la famille royale saoudienne ne se repentent pas, déclarent leur rejet du wahhabisme, et introduisent une réforme immédiate dans le royaume saoudien, ils goûteront l'amertume et le chagrin d'être vaincus après avoir dépensé des milliards de dollars américains pour répandre le wahhabisme sous l'étiquette d'islam. En raison du fait que le royaume saoudien est un pays fragile et faible, il fera face à l'effondrement imminent de la pire façon qui nous rappelle ce verset sur les anciennes nations détruites par Dieu: "Ceux qui les ont précédés ont aussi comploté, mais Allah attaqua les bases mêmes de leur bâtisse; les fondations et le toit s'effondraient sur eux, le tourment leur venait d'où ils ne l'avaient pas pressenti." (16:26).

6- Les données de l'effondrement politique du royaume saoudien sont immuables et seront abordées dans les prochains articles comme une sorte d'avertissement. En fait, ce sera la défaite des Saoudiens wahhabites parce qu'ils repoussent les gens loin du Chemin de Dieu, comme nous le déduisons du verset 6:36. La destruction divine du royaume saoudien n'est pas encore arrivée; nous prêchons et avertissons ici dans l'espoir d'épargner les âmes des gens faibles et opprimés en Arabie.

7- Pourtant, le fait que les membres de la famille royale saoudienne aient dépensé de l'argent et goûté l'amertume et le chagrin (selon le verset 6:36) est arrivé partiellement; nous nous référons ici au fait que les membres de la famille royale saoudienne ont dépensé des millions de dollars américains pour le groupe terroriste MB (ou Les Frères musulmans, en français) et que les membres du MB se sont retournés contre eux et leur ont causé du chagrin et des pertes. Après avoir dépensé de l'argent pour Al-Qaradawy, il a été une source de tristesse pour eux; après avoir dépensé de l'argent pour les djihadistes afghans, la organisation terroriste d'Al-Qaïda a été créée, parmi d'autres organisations wahhabites qui ont causé du chagrin, des pertes, des dangers, des troubles et de la consternation au royaume saoudien. En effet, lorsque L'Arabie saoudite a dépensé des milliards de dollars américains pour répandre le wahhabisme, les organisations terroristes wahabites sont apparues comme une réaction contre le fait que les membres de la famille royale saoudienne monopolisent la richesse, le pouvoir et l'autorité. Cela signifie que le danger, le chagrin et l'amertume suivent les membres de la famille saoudienne parce qu'ils ont dépensé de l'argent pour repousser les gens loin de la Voie Divine du Coran. Ainsi, le royaume saoudien s'est créé tant d'ennemis pour lui-même. Peut-être que l'un de ces ennemis jurés provoquerait l'effondrement et la chute des membres de la famille royale saoudienne en les détruisant et en les assassinant dans le monde entier! C'est pourquoi nous prêchons et mettons en garde ici pour que les membres de la famille royale saoudienne se repentent assez tôt avant qu'il ne soit trop tard pour eux.

8- Le rôle saoudien dans le financement du terrorisme wahhabite à travers le monde est exposé dans des centaines de rapports publiés en ligne. Nous citons ci-dessous quelques mots de ces rapports comme un rappel pour les lecteurs.

 

Premièrement: citations de rapports de WikiLeaks tirées de Hillary Clinton lorsqu'elle était ministre des Affaires étrangères en 2009:

1- Dans le cadre de la première conférence de l'Organisation de la coopération islamique, le roi saoudien a appelé à un réexamen des affaires de tous les musulmans du monde entier, en particulier dans les pays où vivent des minorités musulmanes, car le royaume saoudien doit jouer un rôle historique dans la préservation de l'identité islamique des minorités musulmanes. Depuis les années 1970, le royaume saoudien a pris les premières pas pour établir des mosquées et des universités saoudiennes dans les villages pauvres où vivent les minorités musulmanes, sous prétexte que la culture occidentale les menace en cherchant à les contrôler pour les convaincre de se convertir Christianisme.

2- Pendant des décennies, le royaume saoudien a financé avec diligence des projets éducatifs, culturels et religieux destinés aux minorités musulmanes dans différents pays d'Asie, d'Afrique et d'Europe; cela n'a pas été seulement par l'argent de charité et les compagnies privées; plutôt, cela a été systématiquement et méthodiquement fait par les membres de la famille royale saoudienne afin de propager l'idéologie wahhabite. Par conséquent, le parrainage culturel et financier saoudien a commencé dans les années 1980 lorsque le gouvernement saoudien a dépensé des millions de dollars américains pour établir des mosquées, des écoles religieuses et des centres dit 'islamique' pour enfants et pour les jeunes, entre autres services. Cela a transformé l'idéologie salafiste de quelque chose de marginal dans les villages africains pauvres, par exemple, en une tendance forte qui se répand partout dans les sociétés islamiques partout dans le monde, et cela semble apparemment inoffensif dans les villages des populations défavorisées et pauvres.

3- Le parrainage financier saoudien de ces centres, écoles et universités «islamiques» a atteint environ 100 milliards de dollars américains en trois décennies, mais il n'y a pas de montant déterminé d'argent, mais le montant reel d'argent peut être le double de ce qui est mentionné ici, en particulier après les prix du pétrole ont augmenté dans les années 2000.

4- Ce n'est pas une question religieuse; c'est plutôt politique. Les soviets ont dépensé 7 milliards de dollars américain pour répandre l'idéologie communiste en 70 ans (1921-1991), et les Saoudiens ont utilisé différentes méthodes et plus d'argent pour répandre le wahhabisme parmi les musulmans en Asie, en Afrique et en Occident, afin de ne pas faire wahhabisme confiné au royaume saoudien. Ainsi, le wahhabisme saoudien est maintenant répandu du Kosovo à Jakarta et du Royaume-Uni aux États-Unis. Ces efforts saoudiens ont inclus une vaste campagne pour former des imams, des sermonisateurs et des prédicateurs et pour leur enseigner la langue arabe et l'idéologie wahhabite tout en leur fournissant des livres imprimés gratuitement. C'est la plus grande campagne d'éducation religieuse gratuite parrainée par les membres de la famille royale Al-Saoud.

5- La situation est pire en Afrique en particulier; dans les villages pauvres des musulmans, un enfant doit recevoir une éducation gratuite dans les écoles wahhabites ou aucune éducation du tout. Malheureusement, cela s'applique aux villages pauvres des Philippines, de l'Indonésie, de la Malaisie, de la Thaïlande et de l'Inde. Beaucoup de pays africains manquent de services, d'équipements et de besoins de base, ce qui menace l'éducation, car les missions chrétiennes de prosélytisme et d'évangélisation se répandent en Afrique et tentent de faire autant de convertis que possible parmi ceux qui n'ont aucune connaissance de l'islam en raison du manque des mosquées, des imams et des livres religieux, et le royaume saoudien a comblé ce vide avec ses centres wahhabites, ses écoles, ses livres et ses prédicateurs.

6- Le wahhabisme saoudien a réussi à chasser et combattre le soufisme, la religion qui se répandait en Afrique. Les Saoudiens contrôlaient des centaines d'organisations caritatives qui fournissent de l'aide humanitaire en Afrique. Ainsi, les minorités musulmanes sont aidées, éduquées, formées et enseignent la religion wahhabite dans des pays comme l'Ethiopie, la Somalie, la Tanzanie, Zanzibar et le Nigeria. Ces efforts saoudiens ont été aidés par d'autres gouvernements des royaumes du Golfe afin de répandre l'idéologie wahhabite en Afrique, en raison de facteurs internes et externes, et de convertir le plus grand nombre possible d'Africains au wahhabisme en les exhortant à rejeter le soufisme. Cela a créé des tensions dans certains pays africains alors que la culture arabe saoudienne s'est répandue dans la majorité des classes pauvres de nombreuses villes et villages africains. Sur les toits des maisons des villages pauvres, on peut voir des antennes satellites installées gratuitement pour permettre aux Africains wahhabites de regarder les chaînes arabes et saudiennes. Beaucoup de jeunes Africains ont été autorisés à s'inscrire gratuitement dans les universités des royaumes du Golfe et à trouver des opportunités d'emploi là-bas, en particulier dans le royaume saoudien. C'est pourquoi les pays occidentaux accusent maintenant le royaume saoudien de propager délibérément le wahhabisme au sein des classes pauvres en Afrique pour soutenir l'extrémisme et le terrorisme illustrés par les organisations terroristes Boko Haram au Nigeria et le mouvement Al-Shabaab en Somalie.

7- En Europe, les mosquées et les centres soi-disant «islamiques» sont le refuge culturel et social des Européens musulmans, et les gouvernements européens n'ont jamais imposé de restrictions à l'établissement de tels centres et mosquées wahhabites comme cela a fourni l'occasion légale idéale de mettre sous surveillance les communautés musulmanes facilement. Comme ce fut le cas en Afrique et en Asie, le royaume saoudien arrive en tête de la liste des financements des mosquées européennes et des centres wahhabites, les financements turcs et qataris venant après. Ainsi, le royaume saoudien a réussi à chasser les groupes soufis en Europe, comme on l'a vu en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.

8- La pensée et l'idéologie wahhabites sont le mot-clé des débats des pays occidentaux sur le terrorisme. Les doigts d'accusations sont braqués sur les gens wahhabites sans tomber dans le piège de la généralisation. C'est pourquoi les médias occidentaux critiquent et mettent en question la religion wahhabite adoptée par toutes les organisations extrémistes et terroristes comme Al-Qaïda, car tous les terroristes insistent formellement et officiellement sur le fait qu'ils tirent partiellement leurs idées des écrits de M. Abdul-Wahab, le fondateur du wahhabisme.

 

 

La destruction de la famille Al-Saoud à cause de son éloignement des autres de la Voie de Dieu (2)

 

 

Introduction:

 Dans ce deuxième article, nous naviguons sur internet pour citer plus de mots de l'Occident sur la façon dont le royaume saoudien a répandu la religion wahhabite du terrorisme dans le monde entier, une religion fausse et méchante qui repousse les gens du Chemin de Dieu: le Coran, qui est le seul et vrai islam.

 

Premièrement: le rapport du Sénat américain:

1- En 2003, un rapport du Sénat américain indiquait que durant les 20 dernières années (1980-2000), L'Arabie saoudite avait dépensé 87 milliards de dollars américains pour promouvoir l'idéologie wahhabite dans le monde entier. Cela comprenait le financement de 210 centres soi-disant «islamiques», de 1500 mosquées et de 202 écoles religieuses. Dans le même temps, diverses estimations indiquent que les montants dépensés par le gouvernement saoudien sur plusieurs fronts pour ces institutions ciblées s'élèvent à 3 milliards de dollars américains par an. Des journaux indiens ont récemment rapporté que L'Arabie saoudite avait un énorme programme de 35 milliards de dollars américains pour construire des mosquées et des écoles religieuses en Asie du Sud, où se trouvent d'importantes communautés musulmanes en Inde, au Pakistan et au Bangladesh.

2- Cet argent ferait taire les voix islamiques modérées et ferait répandre le poison de l'extrémisme dans toutes les sociétés musulmanes du monde entier, de l'organisation d'Al-Shabaab en Somalie à Boko Haram au Nigeria et à la Jamaa Eslamiyya en Indonésie. La plupart des organisations terroristes armées qui resserrent leurs tentacules à travers le monde sont inspirées par la pensée wahhabite financée par les Saoudiens.

 

Deuxième: rapport du Parlement européen:

1- Un rapport publié en juin 2013 par la Direction générale de la politique étrangère du Parlement européen a révélé que des organisations «islamiques» financées par L'Arabie saoudite sont impliquées dans le soutien et la fourniture d'armes aux groupes d'insurgés du monde entier. Le rapport met en garde contre ces organisations wahhabites, notant qu'aucun pays dans le monde n'est à l'abri de ses opérations terroristes. Le rapport indique également que les revenus pétroliers dans le royaume saoudien financent le terrorisme mondial.

2- Il a été maintes fois prouvé que L'Arabie saoudite est la plus grande source de financement au monde pour tous les groupes terroristes djihadistes armés, comme Al-Qaïda, les Talibans en Afghanistan et Lashkar-e-Taiba en Asie du Sud. Ce phénomène destructeur est mené sous le nom de ''jihad avec de l'argent''. Mais qu'en est-il de la situation internationale? Presque toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU qui empêchent le financement du terrorisme mondial sont négligées en raison des gouvernements obséquieux de nombreux pays et des dirigeants du monde désireux de servir les intérêts du riche régime saoudien avec lequel ils entretiennent des relations solides; par exemple, la relation de la famille royale saoudienne avec la famille de l'ancien président américain George W. Bush. Par conséquent, le soi-disant jihad mondial et ses liens avec L'Arabie saoudite continueront en toute impunité. Pas étonnant que l'argent du pétrole saoudien ait atteint des villes comme Boston, Madrid, Mumbai, Moscou, Paris, Bruxelles et ailleurs, où la violence terroriste a fait couler le sang de civils innocents. Aujourd'hui, le wahhabisme parrainé par les Saoudiens est une école de pensée très politisée et dangereuse dont le but principal est de contrer l'influence croissante des valeurs libérales modernes et, surtout, de confronter l'idée de la démocratie elle-même.

 

Troisièmement: l'article de Thomas Friedman dans le New York Times publié par la plupart des grands journaux américains:

1- Friedman affirme que c'est L'Arabie saoudite (et non l'Iran) qui soutient le terrorisme dans le monde, que Washington a négligé ce fait pour obtenir du pétrole saoudien, que L'Arabie saoudite finance le terrorisme mondial, que l'idéologie wahhabite saoudienne est imbibée par les terroristes et que Al-Qaïda, ISIS (ou EIIL, en français) et d'autres organisations terroristes sont financés par L'Arabie saoudite et adoptent la pensée saoudienne wahhabite. Et il mentionne que les documents récents de WikiLeaks prouvent que L'Arabie saoudite dépense des milliards de dollars américains pour disséminer la dangereuse idéologie wahhabite dans le monde qui déclare tous les non-Wahabis comme des infidèles qui méritent d'être tués. Les 19 terroristes dans les attaques terroristes du 11 septembre sont venus de L'Arabie saoudite. L'érosion de la stabilité et de la modernisation dans le monde arabe et dans tout le monde «islamique» a été causée par des milliards de dollars américains investis par les Saoudiens depuis les années 1970 qui visaient à saper le pluralisme et la modération au sein de l'islam en les remplaçant  par les groupes extrémistes et radicaux groupes et pour combattre la modernité des droits des femmes et propager le sentiment anti-occidental.

2- La lutte contre le pluralisme et son remplacement par le wahhabisme salafiste comme forme d'islam est promue par l'establishment religieux saoudien. Ce n'est pas une coïncidence si plusieurs milliers de Saoudiens ont rejoint ISIS, mis à part les dons envoyés aux terroristes d'ISIS par des organisations caritatives des pays du Golfe. C'est parce que tous ces groupes djihadistes sunnites, Al-Qaïda, le Front Nasra, ISIS et d'autres sont les descendants du wahhabisme saoudien, qui est injecté dans les mosquées et les écoles religieuses du Maroc, du Pakistan et de l'Indonésie.

 

Quatrièmement: citations du New York Times du 26 septembre 2016:

1- Les candidats à la présidentielle américaine Hillary Clinton et Donald Trump sont d'accord sur le sujet de L'Arabie saoudite. Mme Clinton a dénoncé le soutien saoudien aux "écoles et mosquées du monde entier qui ont mis de nombreux jeunes sur la voie de l'extrémisme". Trump a déclaré que les Saoudiens étaient "les plus grands financiers du terrorisme dans le monde".

2- Farah Pandith, le premier diplomate américain envoyé dans les communautés musulmanes, a visité 80 pays et a conclu que l'influence saoudienne détruisait les traditions islamiques. "Si les Saoudiens n'arrêtent pas de faire ce qu'ils font, cela aura des conséquences désastreuses sur les côtés diplomatiques, culturelles et économiques", a-t-elle écrit l'année dernière.

3- Il se passe presque une semaine sans qu'un critique de télévision ou un journaliste ne blâme L'Arabie saoudite pour la violence djihadiste. Sur le réseau HPO, par exemple, Bell Mar considérait les enseignements saoudiens «du Moyen Âge». Fareed Zakaria a écrit dans le Washington Post que les Saoudiens avaient «créé une bête dans le monde musulman».

4- L'idée est devenue courante: l'approche radicaliste, fanatique, patriarcale et fondamentaliste de L'Arabie saoudite envers le wahhabisme a alimenté l'extrémisme mondial et contribué à l'augmentation du terrorisme. Thomas Hegghammer, un expert norvégien du terrorisme qui a servi de conseiller au gouvernement américain, a déclaré que l'appel de L'Arabie saoudite à l'islam avait pour effet négatif de ralentir son développement et d'empêcher l'adaptation naturelle dans un monde diversifié dominé par la mondialisation. Si le vingtième siècle devait être témoin d'une réforme islamique, les Saoudiens ont probablement réussi à empêcher cela en répandant les notions wahhabites.

5- Il est remarquable que ce que les Saoudiens ont fait était incroyable, atteignant presque tous les pays qui comprennent une population musulmane, de la Grande Mosquée de Göteborg en Suède à la Mosquée du Roi Faisal au Tchad, de la Mosquée du Roi Fahd à Los Angeles au Mosquée Centrale de Séoul en Corée du Sud. Le soutien à ces mosquées est venu du gouvernement saoudien, de la famille royale, des organisations caritatives saoudiennes, des organisations soutenues par L'Arabie saoudite, de la Ligue mondiale musulmane, du Symposium mondial de la jeunesse musulmane et de l'Organisation islamique internationale de secours par la fourniture de bâtiments majestueux et des programmes d'enseignement et de prédication.

6- Il existe un large consensus sur le fait que le vaste pouvoir idéologique de L'Arabie saoudite a déformé les traditions musulmanes locales dans des dizaines de pays, à cause des dépenses somptuaires pour l'expansion religieuse dans un demi-siècle, estimées à des dizaines de milliards de dollars américains. Le résultat était également plus important en raison de la main-d'œuvre expatriée, dont une grande partie venait d'Asie du Sud. Ces expatriés passent de nombreuses années dans le royaume saoudien puis rentrent chez eux avec les traditions saoudiennes. Dans de nombreux pays, le wahhabisme prônait des décisions religieuses sévères, amenant de nombreuses citoyens en Égypte, au Pakistan et dans d'autres pays à préférer l'idée de lapider d'autres citoyens pour adultère, meurtre et apostasie, selon des sondages d'opinion dans ces pays.

7- Mais comment exactement l'influence du royaume saoudien semble être dépend largement des données locales. Par exemple, dans certaines régions d'Afrique et d'Asie du Sud-Est, les enseignements saoudiens ont transformé la culture religieuse en une culture ultraconservatrice, et cette tendance est plus évidente dans l'augmentation du nombre de femmes voilées ou d'hommes qui font pousser leur barbe. L'influence saoudienne dans les communautés immigrées musulmanes en Europe ne semble être qu'un facteur, et non le plus important, parmi les nombreux facteurs qui conduisent à l'extrémisme. Dans les pays avec une division religieuse ou de diversité, comme le Pakistan et le Nigeria, l'afflux de fonds saoudiens et l'idéologie wahhabite qui y sont promus exacerbent les divisions religieuses et la situation est de plus en plus considérée comme très dangereuse. Pour certaines personnes dans de nombreux pays, la version wahhabite sunnite saoudienne de l'islam déforme l'image des juifs et des chrétiens, ainsi que des chiites, des soufis et d'autres sectes, ce qui rend certains hommes vulnérables à la tentation de rejoindre Al-Qaïda, ISIS et d'autres groupes djihadistes violents.

8- "Après que l'individu est soumis à un grand nombre d'idées et de déclarations qui dévalorisent les autres en tant qu'êtres humains, cet individu sera finalement soumis au recrutement de groupes terroristes, et alors quand ces idées et déclarations sont présentées comme les propres mots de Dieu? " C'est le point de vue de David Andrew Weinberg, un membre de haut rang de la Fondation pour la défense des démocraties, basée à Washington, qui critique et retrace l'influence croissante de L'Arabie saoudite.

9- Le dilemme de plusieurs siècles est le suivant: pourquoi L'Arabie saoudite trouve-t-elle très difficile d'abandonner une idéologie qui est rejetée par de nombreux pays du monde? La clé du dilemme saoudien remonte à environ trois siècles, à l'origine de l'alliance sur laquelle le royaume saoudien est encore basé. En 1744, Mohamed Ibn Abdul-Wahab, un prédicateur «réformiste», chercha à avoir la protection de Mohamed Ibn Saoud, un chef tribal fort dans le désert aride de la péninsule arabe. L'alliance était mutuellement bénéfique; Ibn Abdul-Wahab a reçu la protection militaire de son mouvement, qui visait le retour des musulmans à ce que l'on croyait être les valeurs des premières années de l'islam au VIIe siècle après J.-C., lorsque le prophète Mahomet était vivant. Les croyances d'Ibn Abdul-Wahab sont une version de plusieurs versions du salafisme, le mouvement ultraconservateur de l'islam, qui est basé sur la croyance que les pieux prédécesseurs ou ancêtres avaient les bonnes coutumes et croyances et devaient être imités. D'un autre côté, la famille Al-Saoud a reçu le soutien d'Ibn Abdul-Wahab qui appliquait des règles strictes et était connu pour insister sur la lapidation des femmes adultères.

10- La version d'Ibn Abdul-Wahab de l'islam fut le premier de deux événements historiques, après plusieurs siècles, à déterminer plus tard la forme de l'influence religieuse saoudienne. Ce qui est devenu connu sous le nom de wahhabisme était «l'islam tribal du désert», selon Akbar Ahmed, chef du département des études islamiques d'une université américaine à Washington. Il a été formé à la suite d'un environnement désertique et rigoureux, basé sur la xénophobie, fortement opposé aux sanctuaires, aux mausolées, aux tombeaux dit «sacrés», à l'art et à la musique, et diffère significativement de l'islam global dans diverses villes commerciales comme Bagdad et Le Caire.

11- Le deuxième événement historique a eu lieu en 1938, lorsque les Américains ont découvert les plus grandes réserves de pétrole du monde à l'intérieur du royaume saoudien. Les revenus pétroliers de la compagnie pétrolière arabo-américaine ARAMCO ont apporté une richesse considérable. Mais il a aussi maintenu un système social et économique difficile et a donné aux autorités religieuses ultraconservatrices un énorme budget pour exporter le wahhabisme comme une forme d'islam radical.

12- En 1964, lorsque le roi Fayçal monta sur le trône, il s'engagea à répandre «l'islam» (c'est-à-dire le wahhabisme). Bien qu'il ait adopté l'approche de l'introduction de la réforme à bien des égards au sein du royaume saudien et établi des liens étroits avec l'Occident, il fut incapable de réformer le wahhabisme, qui est devenu le visage de la générosité saoudienne dans de nombreux pays. Au cours des quatre décennies suivantes, le royaume saoudien, dans des pays à prédominance non musulmane, a construit 1359 mosquées, 210 centres islamiques, 202 collèges et 2 000 écoles. L'argent saoudien a également aidé à financer 16 mosquées aux États-Unis, quatre au Canada et d'autres à Londres, Madrid, Bruxelles et Genève, selon un reportage de l'hebdomadaire saoudien Al-Ain Al-Yaqin. Les dépenses totales, y compris l'envoi et la formation des imams et des enseignants, s'élevaient à plusieurs milliards de SR (quatre riyals équivalaient à un dollar américain), selon le rapport.

13- Les enseignements religieux saoudiens avaient un pouvoir spécial parce qu'ils venaient du lieu de naissance du prophète Mahomet, la terre des deux saintes mosquées, de La Mecque et de Médine. Lorsque les imams saoudiens sont arrivés dans les pays musulmans d'Asie ou d'Afrique et dans les communautés musulmanes d'Europe ou des deux Amériques, vêtus d'un costume arabe traditionnel, parlant la langue du Coran en portant des fonds généreux, ils ont acquis une crédibilité automatique. Avec le passage du 20ème siècle, les gens de différentes nationalités et religions ont commencé à se mêler régulièrement, et ainsi il y avait un plus grand déséquilibre dans la nature stricte et d'exclusion des enseignements wahhabites. Mais le gouvernement saoudien a trouvé extrêmement difficile d'éliminer ou d'adoucir son idéologie, surtout après 1979, qui est devenue une étape importante de son histoire.

14- En 1979 à Téhéran, la révolution iranienne a porté au pouvoir un gouvernement radical chiite, un défi symbolique à L'Arabie saoudite, le leader sunnite dirigeant vraisemblablement l'islam dans le monde entier. L'émergence de la République islamique d'Iran a rendu la compétition féroce entre les deux branches de l'islam entre les sunnites et les chiites. Cela a incité le royaume saoudien à redoubler d'efforts pour affronter l'Iran et propager le wahhabisme dans le monde entier. Puis, sous un coup étonnant, 500 extrémistes saoudiens saoudiens ont envahi la Mosquée Sacré à La Mecque pendant deux semaines et ont publiquement appelé les dirigeants saoudiens à être des marionnettes contrôlées par l'Occident et les ont accusés de trahir le «vrai» islam. Les rebelles ont été vaincus, mais les éminents membres du clergé wahhabite n'ont pas accepté de soutenir la position du gouvernement saoudien à moins de confirmer son soutien à l'élimination des signes d'indécence dans le royaume saoudien et de propager davantage le wahhabisme à l'étranger.

15- Enfin, à la fin de l'année 1979, l'URSS a conquis l'Afghanistan et pris le pouvoir pour soutenir le gouvernement communiste. Les Soviétiques ont rapidement fait face à une insurrection des moudjahidin (ou djihadistes), qui a attiré des combattants wahhabites du monde entier dans une bataille de 10 ans visant à faire sortir les envahisseurs de l'Afghanistan.

16- Tout au long des années 1980, L'Arabie saoudite et les États-Unis ont coopéré pour financer les moudjahidin dans cette grande guerre afghane, qui raviverait l'idée «noble» du jihad armé dans l'esprit des musulmans du monde entier. Nous devons nous référer à cet événement célèbre, lorsque l'ancien président américain Ronald Reagan rencontra dans le bureau ovale une délégation de combattants de la liberté afghans barbus qui adoptèrent des conceptions sociales et religieuses à peine distinguées de celles adoptées plus tard par le mouvement taliban. En fait, les États-Unis ont dépensé 50 millions de dollars américains entre 1986 et 1992 pour le projet d'alphabétisation sur le djihad, qui a imprimé des livres aux enfants et aux adultes afghans pour encourager la violence contre les «infidèles» (c'est-à-dire les non musulmans) qui comprenait les forces soviétiques. Par exemple, un livre de langue pour la première année de locuteurs de pachto utilise le terme «mujahid» (ou un djihadiste), comme: "Mon frère mujahid, les musulmans afghans sont moudjahidin, je me bats avec eux ... Jihad contre les infidèles est notre devoir." Ceci est écrit dans une étude de Dana Burde, professeur agrégé à l'Université de New York.

 

 

La famille Al-Saoud et leur éloignement des autres de la Mosquée Sacrée à La Mecque

 

Introduction:

1- Dans nos écrits précédents, nous avons prouvé que l'islam en termes de comportement est la paix et que tout individu pacifique est musulman indépendamment de sa foi ou de ses croyances. L'islam en termes de cœur et de croyances est le monothéisme: se soumettre à Dieu dans la piété et lui consacrer la religion et tous les actes d'adoration. Cette foi monothéiste (ou son absence) n'est jugée que par Dieu au Dernier Jour, et jamais par les mortels dans cette vie. Les gens ont le droit de juger les comportements extérieurs, manifestes, pacifiques ou violents; les lois préservent les droits de l'homme contre toute violation de ces droits.

2- En revanche, incroyance et polythéisme sont des termes synonymes dans le texte coranique, en termes de croyances en prenant des dieux aux côtés d'Allah et en termes de comportement agressif qui incluent la persécution religieuse et les guerres agressives menées faussement au nom de Dieu.

3- Ayant dit ce qui précède, nous abordons dans cet article le crime religieux de la famille Al-Saoud qui repousse les gens loin du Chemin de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) et loin de la Mosquée Sacrée à La Mecque.

 

Premièrement:

1- Sur la planète Terre, Dieu a établi une maison sacrée pour lui-même en tant que sanctuaire spatial pour que les gens l'adorent dans un sanctuaire temporel des quatre mois sacrés de pèlerinage: "Dieu a nommé la Kaaba, la Maison Sacrée, un sanctuaire pour le peuple, et le mois sacré, et les offrandes, et la guirlande..." (5:97); "Le nombre de mois, selon Dieu, est de douze mois - dans le décret de Dieu - depuis le jour où Il a créé les cieux et la terre, dont quatre sont sacrés, c'est la religion correcte, alors ne vous faites pas de mal pendant eux..." (9:36). Les mécréants arabes avant l'avènement de l'islam (c'est-à-dire, avant la révélation du Coran) ont déformé l'ordre chronologique de ces quatre mois sacrés en retardant o quelques jours pour atteindre leurs objectifs, signe d'incroyance absolue: "Le retardement est une augmentation dans l'incroyance - par laquelle ceux qui ne croient pas sont égarés, ils le permettent un an, et l'interdisent une autre année, afin de se conformer au nombre sacré par Dieu, permettant ainsi ce que Dieu a interdit. Dieu ne guide pas les gens mécréants..." (9:37). Les califes immoraux et pécheurs Abou Bakr, Omar et Othman ont commis un crime odieux qui montre qu'ils ont rejeté l'islam (c'est-à-dire, le Coran); ce crime est appelé (les conquêtes arabes), au sein desquelles ils ont commis des agressions contre des nations pacifiques qui n'ont jamais attaqué et combattu les Arabes en Arabie. Ce crime haineux a été commis faussement au nom de l'islam pendant les quatre mois sacrés de pèlerinage, dans lesquels aucun combat de n'importe quel type n'est permis. C'est pourquoi les soi-disant "musulmans" d'aujourd'hui ont tout oublié des quatre mois sacrés et qu'ils doivent adhérer à la paix pendant eux. Nous déduisons des premiers versets du chapitre coranique Neuf que ces quatre mois sacrés du calendrier lunaire sont Zu Al-Hijja, Muharram, Saffar et Rabei Awwal.

2- Dieu commande le devoir de pèlerinage à la Maison Sacrée à La Mecque à tout moment durant ces quatre mois sacrés, tout en purifiant son cœur pendant le pèlerinage, car le désir de commettre des injustices là est un sacrilège et un péché grave pénalisé par Dieu: "Le pèlerinage va être accompli pendant des moisspécifiques - il n'y aura pas de relations sexuelles, ni d'inconduite, ni de querelles pendant le pèlerinage. Et quel que soit le bien que vous faites, Dieu le sait. Et prendre des dispositions, mais la meilleure provision est la droiture. Vous devez avoir peur de Moi, ô gens de compréhension." (2:197); "Quant à ceux qui ne croient pas et repoussent de la Voie de Dieu et de la Mosquée Sacrée - que Nous avons désignée pour toute l'humanité également, y résidant ou y passant - et cherchons à y commettre des injustices et des sacrilèges - Nous lui ferons goûter un douloureux tourment." (22:25).

3- La piété pendant le pèlerinage (ou Ihram) dans les coeurs des pèlerins signifie que leurs coeurs deviennent des sanctuaires; Pourtant, les soi-disant "musulmans" dans leurs faux rituels ont transformé Ihram en vêtements révélateurs pour les hommes qui montrent des parties intimes de leurs corps. Au cours des siècles passés, les Bédouins d'Arabie attaquaient les caravanes de pèlerins; cela conduisit les califats à Bagdad et au Caire à envoyer des gardes militaires pour accompagner les caravanes et pour confiner le pèlerinage aux dix premiers jours de Zu Al-Hijja; ils ont ignoré le fait que le pèlerinage peut être effectué dans les quatre mois sacrés. Ce n'est pas le seul sacrilège et insulte aux lois de la charia de Dieu concernant le pèlerinage.

4- Dieu a fait de la Mosquée Sacrée à la Mecque un sanctuaire et un lieu de sécurité pour tous les peuples de la planète Terre: "Et nous avons fait de la maison un point de ralliement pour le peuple et un sanctuaire..." (2:125); "...Celui qui y entre atteint la sécurité, le pèlerinage à la maison est un devoir envers Dieu pour tous ceux qui peuvent faire le voyage, mais quant à ceux qui refusent, Dieu est Indépendant des mondes." (3:97). Puisque la plupart des êtres humains dans toutes les époques sont des polythéistes égarés [même si Muhammad lui-même leur aurait obéi, ils l'auraient trompé: "Si vous deviez obéir à la plupart de ceux sur Terre, ils vous détourneraient du chemin de Dieu, parce qu'ils suivent des hypothèses, et ils ne font que conjecturer." (6:116)], nous ne pouvons pas juger les croyances dans leurs coeurs pour les empêcher d'entrer dans la Mosquée Sacrée à La Mecque; le seul critère pour leur permettre d'y entrer est l'adhésion manifeste à la paix et à la non-violence. C'est le même critère utilisé lorsque la tribu Qorayish a arrêté ses combats agressifs et est entrée dans la paix; la paix est la religion de Dieu: "Quand viendra la victoire et le triomphe de Dieu, et vous verrez le peuple entrer en foule dans la religion de Dieu." (110:1-2). Dans ces versets adressés à Muhammad, nous déduisons que les combattants ont arrêté leur agression et embrassé la paix; Muhammad n'a jamais su leurs coeurs pour s'assurer qu'ils croyaient au Quran ou pas. Il ne savait même pas qui étaient les hypocrites autour de lui à Yathreb: «Parmi les Arabes du désert autour de vous, il y a des hypocrites et parmi les habitants de Médine, ils sont devenus intransigeants dans l'hypocrisie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons; Nous les punirons deux fois, puis ils seront ramenés vers un sévère châtiment." (9:101). Ainsi, le chapitre coranique 110 aborde le fait que Muhammad a vu des Arabes entrer en groupes dans la paix (c'est-à-dire, l'islam en termes de comportement) et a effectué un pèlerinage en paix et dans la non-violence, , et non selon l'islam en termes de foi dans leurs coeurs.

5- Cela signifie que la Mosquée Sacrée à La Mecque devrait être ouverte à toutes les gens pacifiques (de toute confession ou dénomination religieuse) sans discrimination, afin qu'elles se sentent en sécurité et apprennent à se connaître dans ce havre de paix. Ceux qui sont impurs et qui doivent être empêchés d'entrer à La Mecque sont les agresseurs polythéistes et les gens agressifs; Dieu a dit ce qui suit aux croyants après la défaite du le tribu Qorayish agressive: "Ô vous qui croyez! Les polythéistes sont pollués, alors ne les approchez pas de la Mosquée Sacrée après cette année, et si vous craignez la pauvreté, Dieu vous enrichira de Sa grâce, s'il le veut, Dieu est Conscient et Sage." (9:28).

6- En honorant et vénérant la Maison Sacrée, la sécurité et la sûreté sont ordonnées par Dieu pour être appréciées par les pèlerins (et les animaux sacrificiels avec eux) dans leur chemin vers la Mecque et quand ils sont à l'intérieur de La Mecque. La haine des assaillants et des personnes violentes qui éloignent les gens de la Kaaba de Dieu n'est même pas une excuse pour les combattre dans ce lieu sacré. «O vous qui croyez, ne violez pas les sacrements de Dieu, ni le mois sacré, ni les offrandes, ni les guirlandes, ni ceux qui se dirigent vers la Maison Sacrée en quête de bénédictions de leur Seigneur et d'approbation. Et que la haine des gens qui vous empêchent de la Mosquée Sacrée ne vous incite pas à l'agression, et que vous coopériez les uns avec les autres dans la conduite vertueuse et la conscience, et ne coopériez pas les uns avec les autres dans le péché et l'hostilité. sévère en punition." (5:2).

7- La violence et le sacrilège pendant le pèlerinage ont été commis par des raids arabes sur des caravanes de pèlerins et les Qarmites ont massacré des pèlerins à La Mecque (nous écrivons actuellement un livre sur ces événements historiques concernant la violation et la profanation du pèlerinage au Moyen-Âge). En fait, cette violence et ce sacrilège lancés par la tribu Qorayish avant, pendant et après la vie de Muhammad ont été poursuivis pendant des siècles par les Arabes du désert, puis commis par les Saoudiens à l'époque moderne.

 

Deuxièmement: la tribu Qorayish et ses efforts pour éloigner les gens de la Mosquée Sacrée à La Mecque:

1- Avant de prendre Muhammad comme ennemi, la tribu Qorayish vivait dans la prospérité et faisait beaucoup de profits en contrôlant le pèlerinage et en prenant soin des pèlerins et de la Kaaba, alors que les autres tribus se battaient entre ells. Quand Muhammad leur a prêché le Coran, ils ont rejeté le message coranique (qui est la bonté de Dieu aux êtres humains) pour préserver leurs profits: "Est-ce ce discours que vous prenez si légèrement et vous en faites votre gagne-pain par le nier?" (56:81-82); "Et ils disent:" Si nous suivons le Chemin avec vous, nous serons arrachés à notre terre. "N'avons-nous pas établi pour eux un sanctuaire sûr, auquel sont apportés toutes sortes de fruits, comme provision de nous-mêmes? ils ne savent pas." (28:57); "Ne voient-ils pas que Nous avons établi un Sanctuaire Sécuritaire, tandis qu'autour d'eux les gens sont emportés, croient-ils au mensonge et rejettent-ils la bonté de Dieu?" (29:67); "Qu'ils adorent le Seigneur de cette maison, qui les a nourris contre la faim et les a protégés contre la peur." (106:3-4).

2- L'agression de Qorayish a poussé Muhammad et les croyants à quitter La Mecque et combattants de la tribu Qorayish les ont attaqués lorsqu'ils se sont installés à Yathreb, en les empêchant de se rendre en pèlerinage: "Mais pourquoi Dieu ne les punirait-il pas? la Mosquée Sacrée, bien qu'ils ne soient pas ses alliés, ses alliés légitimes sont les pieux, mais la plupart d'entre eux ne savent pas." (8:34); "Ce sont eux qui ont mécru et qui vous ont interdit la Mosquée Sacrée, empêchant l'offrande d'atteindre sa destination..." (48:25).

 

Troisièmement: L'Arabie saoudite suit les étapes de Qorayish pour éloigner les gens de la Mosquée Sacrée à La Mecque:

1- Lorsque le calife pécheur Omar a chassé le Peuple du Livre d'Arabie (c'est-a-dire, les juifs et les chrétiens) par la force et l'a empêché d'entrer à La Mecque, le Peuple du Livre a décidé d'oublier tout ce qui concerne le pèlerinage, bien que cela soit une caractéristique majeure de la religion d'Abraham. La fausse idée s'est répandue pendant des siècles que le pèlerinage est confiné seulement aux «musulmans» ou que nous appelons les Muhammadiens; ils effectuent également un pèlerinage à un mausolée sataniste dans la mosquée de Yathreb attribué faussement à Muhammad. Omar, un calife de la tribu Qorayish, est celui qui a commencé un tel crime de repousser les gens loin de la Maison Sacrée à La Mecque quand il empêchait le Peuple du Livre d'entrer à La Mecque. Les califes après lui ont imité sa transgression et ceci est maintenant appliqué par la famille saoudienne à notre époque moderne, en particulier lorsque son wahhabisme est la forme la plus extrémiste de la religion sunnite de massacres, de fanatisme et de terrorisme qui repousse les gens du chemin de Dieu: le Coran.

2- En utilisant le temps présent dans le verset 22:25, Dieu prédit dans le Coran que le crime d'éloigner les gens du Coran et de la Mosquée Sacrée continuera à tous les époques par les mécréants. Cela signifie qu'après la tribu Qorayish, les mécréants d'un autre type (c'est-à-dire, la famille Al-Saoud maintenant) contrôleront la Maison Sacrée ordonnée par Dieu pour tous les peuples du monde. Quant à ceux qui ne croient pas et repoussent de la Voie de Dieu et de la Mosquée Sacrée - que Nous avons désignée pour toute l'humanité également, y résidant ou y passant - et cherchons à y commettre des injustices et des sacrilèges - Nous lui ferons goûter un douloureux tourment." (22:25).

3- Dans le verset 22:25, Dieu déclare que ceux qui repoussent les autres de la Voie de Dieu et de la Mosquée Sacrée comme mécréants en termes de comportement agressif et de contrainte dans la religion et en termes de polythéisme dans les croyances dans leurs coeurs comme ils persécutent ceux qui ne suivez pas leurs manières polythéistes. Ce crime est commis maintenant dans nos époques modernes par les membres de la famille royale saoudienne.

4- La tribu Qorayish avait l'habitude de se vanter d'être au service des pèlerins et de pèlerinage malgré l'incroyance de cette tribu et sa éloignement des gens du Chemin de Dieu et de la Mosquée Sacrée. Ceci s'applique au roi saoudien et aux membres saoudiens de sa famille maintenant: ""Ce n'est pas aux polythéistes d'assister aux lieux de culte de Dieu quand ils professent leur incrédulité: leurs œuvres sont vaines, et ils demeureront dans le feu." Les seules personnes à fréquenter les lieux de culte de Dieu sont ceux qui croient en Dieu et Le Dernier Jour, priez régulièrement, et pratiquez la charité régulière, et ne craignez personne sauf Dieu. Vous envisagez de donner de l'eau aux pèlerins et de maintenir la Mosquée Sacrée comme croire en Dieu et au Jour Dernier et s'efforçant dans le sentier de Dieu, ils ne sont pas égaux aux yeux de Dieu, Dieu ne guide pas les gens injustes." (9:17-19).

 

Quatrièmement: un aperçu historique:

1- Le premier état saoudien a conquis La Mecque sans combattre en terrorisant ses habitants en massacrant d'abord tous les habitants de la ville d'Al-Ta'if en 1802, et les habitants de La Mecque ont eu si peur qu'ils se sont rendus et ont livré la ville à l'armée d'Al-Saud famille. L'historien wahhabite Ibn Bishr dans son livre intitulé "La glorieuse histoire de Nejd" ne mentionne jamais que quelques mots sur le massacre des habitants d'Al-Ta'if mais mentionne les détails du butin et comment les armées saoudiennes ont vaincu les princes gouvernant de nombreuses regions en Arabie et comment le prince de la région d'Al-Hejaz, où se trouve la Mecque, s'est rendu sans combattre. Les habitants d'Al-Ta'if (hommes femmes, enfants et les gens âgés) se sont rendus sans combattre du tout, et pourtant, tous ont été massacrés par les combattants saoudiens pour terroriser les habitants de la Mecque en apprenant de tels massacres pour les forcer à se rendre.

2- Cette conquête de la région d'Al-Hejaz a poussé le calife ottoman à solliciter l'aide du gouverneur égyptien de l'époque, Muhammad Ali Pacha, pour envoyer l'armée égyptienne écraser cet état saoudien naissant, et après de nombreuses batailles, l'armée égyptienne vaincu l'armée d'Al-Saoud et détruit la capitale, Al-Dariyya, et son prince a été capturé et envoyé en Turquie où il a été mis à mort par décapitation.

3- Abdul-Aziz Al-Saud et ses Frères du Najd en septembre 1924 ont répété le même crime de massacrer tous les habitants d'Al-Ta'if (hommes femmes, enfants et les gens âgés) après avoir assiégé la ville pendant un certain temps en Oct. 1924. Les nouvelles terrifiantes de toutes les atrocités commises là-bas se répandirent dans toute l'Arabie et conduisirent les habitants de la Mecque pour se rendre sans combattre. Abdul-Aziz et ses Frères du Najd entrèrent à La Mecque sans bataille. Lorsque les journaux d'Égypte, de Syrie et d'Iran ont écrit au sujet du massacre d'Al-Ta'if, Abdul-Aziz Al-Saud a envoyé des télégrammes signés par son fils Feisal pour condamner la publication de ces nouvelles. Pourtant, il a saisi l'occasion de se débarrasser des sauvages Frères du Najd (il les a vaincus avec l'aide de Grande Bretagne) après qu'ils l'ont aidé à établir son royaume. Leur sauvagerie incluait le sabotage, le massacre de tous les peuples, le pillage et la mort immédiate de tous les capturés, et les journalistes et observateurs étrangers ont mentionné toutes ces atrocités lorsque les Frères du Najd ont attaqué le Koweït en 1920 et la Jordanie en 1924.

 

 

Cinquièmement: la famille saoudienne maintenant continue les efforts pour éloigner les gens de la Mosquée Sacrée à La Mecque et manipulant le pèlerinage pour des raisons politiques:

1- Les membres de la famille royale saoudienne ne croient pas seulement en brandissant des banderoles de l'islam lorsqu'ils commettent des agressions et envahissent d'autres pays, mais aussi en pratiquant la contrainte religieuse et la persécution religieuse en repoussant les gens loin du Coran et de la Mosquée Sacrée de la Mecque.

2- Les membres de la famille royale saoudienne n'autoriseront jamais le Peuple du Livre à entrer à La Mecque pour accomplir les rites du pèlerinage; de plus, ils s'interrogent à fond dans une sorte d'inquisition (et pour aucune raison) des étrangers qui se sont convertis à l'islam et viennent à La Mecque pour accomplir les rites du pèlerinage.

3- Les membres de la famille royale saoudienne utilisent leur contrôle sur La Mecque et le pèlerinage pour servir leurs objectifs politiques; par exemple, ils empêchèrent les Égyptiens, les Irakiens et les Levantins d'entrer à La Mecque pendant le premier royaume saoudien et ils empêchèrent leurs ennemis et leurs ennemis d'entrer à la Mecque aux 20ème et 21ème siècles dans le 3ème royaume saoudien actuel. Ainsi, ils manipulent le pèlerinage pour des raisons politiques. Ils ont empêché de nombreux Égyptiens d'entrer à La Mecque à l'époque du président égyptien Nasser, qui était détesté par les rois saoudiens. Il arriva qu'ils empêchèrent les pèlerins iraniens d'entrer à La Mecque pour la période (1987-1990) et à une certaine époque, les forces de sécurité saoudiennes massacrèrent 400 pèlerins iraniens dans les années 1980.

4- Au cours des dernières années, les membres de la famille royale saoudienne ont empêché les Yéménites, les Qataris et les chiites du Liban et de Syrie de d'entrer à La Mecque pendant plusieurs saisons de pèlerinage consécutives.

5- Lorsque les membres de la famille royale saoudienne ont décidé d'assiéger le Qatar depuis le 5 juin 2017, ils ont empêché les Qataris d'entrer à La Mecque et l'Organisation Arabe des Droits de l'Homme a affirmé que les autorités saoudiennes refusaient de faire pression sur le Qatar. les pèlerins entrent à La Mecque et cette traversée de toutes les lignes rouges a remis en question le fait que la Mecque ne devrait pas être contrôlée par un gouvernement, une famille ou un dirigeant. Tels empêchent d'autres d'entrer à la Mecque montre que les membres de la famille royale saoudienne n'ont aucun respect pour les lois coraniques/islamiques de la charia ni pour le droit international. Les autorités saoudiennes créent en fait des obstacles pour empêcher certaines nationalités et certains groupes d'entrer à La Mecque.

6- En revanche, le réseau britannique Bloomberg a appris qu'Israël essayait de convaincre le royaume saoudien d'autoriser des vols aériens pour transporter des pèlerins musulmans d'Israël, conformément aux recommandations du président américain Donald Trump qui conseillait aux Saoudiens d'entretenir des relations étroites avec Israël. En fait, Trump a critiqué l'absence de relations diplomatiques et de compagnies aériennes entre Israël et le royaume saoudien, et il a exhorté les deux pays à se rapprocher afin de coopérer pour faire face à l'Iran.

 

Enfin:

 En raison du péché/crime de éloigner les gens de la Mosquée Sacrée à La Mecque, les califes Omar et Othman ont été assassinés et les soi-disant compagnons se sont engagés dans la première grande guerre civile jusqu'à ce que le calife Ali a été assassiné. En raison du péché / crime de éloigner les gens de la Mosquée Sacrée à La Mecque, le tout premier état saoudien a été détruit. En raison du péché/crime de éloigner les gens de la Mosquée Sacrée à La Mecque et du Chemin de Dieu (c'est-à-dire, le Coran), le troisième état saoudien actuel fera face à un effondrement et une chute imminents au cas où il n'y aurait pas de véritables réformes à plusieurs niveaux sont introduits pour éviter des bains de sang et une destruction totale!

 

 

"...Et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition" (Coran 14:28)

 

Premièrement: échanger le Coran, qui est la bonté du Seigneur Dieu, avec la mécréance:

  Dieu dit dans le Coran: "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition. L'Enfer, où ils brûleront, et quel mauvais gîte!" (14:28-29). Nous affirmons les points suivants ci-dessous.

1- Bien que les versets 14:28-29 soient adressés à Muhammad, ils s'adressent en même temps à tous qui croient au Coran, partout dans le monde, à prendre garde et à méditer sur cette parabole. L'expression (n'avez-vous pas vu...) ne se rapporte pas au sens de la vision, mais à la capacité de raisonner et de réfléchir avec son esprit. De même, cette parabole peut généralement s'appliquer à n'importe qui, ou n'importe quand, qui rejettent les bontés de Dieu dans cette vie et ne sont jamais reconnaissants pour eux (y compris les écritures saintes, par exemple, le Coran), et Dieu les pénalisera dans cette vie avec perdition et L'enfer dans l'au-delà s'ils mouraient sans une repentance sincère et acceptable.

2- Ce mode général d'adresser tout le monde signifie que cette parabole s'applique à n'importe quel peuple tyrannique et mécréant n'importe où dans toutes les époques après la révélation/descente du Coran. En fait, cette parabole s'appliquait deux fois aux membres de la famille royale saoudienne alors que leur royaume s'effondrait deux fois (lorsque les premier et second états saoudiens se sont effondrés), et le troisième royaume saoudien actuel est sur le point de s'effondrer au XXIe siècle. Dans l'effondrement du premier état saoudien, l'armée égyptienne les a vaincus et a détruit leur capitale, Al-Dariyya, et ils ont été capturés et envoyés en Égypte enchaînés, et leur roi saoudien a été envoyé à la capitale ottomane pour être décapité. Dans l'effondrement du second état saoudien, les membres de la famille royale saoudienne ont été dispersés dans certains pays du Golfe. Si certains des membres de la famille royale saoudienne survivent au troisième effondrement imminent, ils seront dispersés dans le monde entier.

3- C'est parce qu'ils insistent catégoriquement pour ne jamais tirer des leçons de leur passé; ils ont échangé les bontés de Dieu avec la mécréance; le Coran est la Plus Grande Bonté de Dieu rejetée par eux.

4- Bien sûr, les bontés de Dieu accordés aux êtres humains sont trop nombreux pour être comptés: "... Et si vous deviez compter les bontés de Dieu, vous ne pourriez pas les énumérer, l'être humain est injuste et ingrat." (14:34); "Et si vous avez essayé d'énumérer les bontés de Dieu, vous ne pourrez pas les compter, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux." (16:18).

5- Le Coran est la Plus Grande Bonté de Dieu parmi toutes Ses bontés accordées à l'humanité; Dieu dans le Coran décrit le Coran à plusieurs reprises comme la Bonté.

5/1: Dieu décrit le Coran comme la Bonté prêchée tout le temps aux autres par Muhammad pendant son ministère en tant que prophète: "Mais proclame la Bonté de ton Seigneur". (93:11). Cette prédication coranique a conduit ses ennemis à décrire Muhammad comme un homme fou: "Par la Bonté de ton Seigneur, tu n'es pas fou." (68:2); Rappelle-toi: par la Bonté de ton Seigneur, tu n'es ni un devin, ni un fou.'' (52:29).

5/2: Dans les versets révélés peu avant la mort de Muhammad, Dieu décrit le Coran comme la Bonté accomplie et accordée par Dieu aux êtres humains: "...Ne les craignez pas, mais craignez-Moi, afin que Je puisse accomplir Ma Bonté sur vous, et que vous puissiez être guidés." (2:150); "Que Dieu vous pardonne votre péché, passé et à venir, et accomplissez Sa Bonté sur vous, et vous guider vers un droit chemin." (48:2); "...Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion pour vous, et j'ai achevé ma Bonté sur vous, et j'ai approuvé l'islam comme religion pour vous..." (5:3).

5/3: Dieu ordonne aux croyants de ne jamais prendre la Bonté du Coran comme une plaisanterie: "...Et ne prenez pas les versets de Dieu pour une plaisanterie, et souvenez-vous de la Bonté de Dieu sur vous, et qu'il vous a révélé le Livre et la Sagesse pour vous enseigner, et craignez Dieu, et sachez que Dieu est Conscient de tout." (2:231).

5/4: En revanche, les mécréants dans toutes les époques et les lieux rejettent le Coran; cela a rendu Muhammad très triste, et Dieu lui a dit: "Nous savons que ce qu'ils disent vous chagrine, ce n'est pas vous qu'ils rejettent, mais ce sont les vers de Dieu que nient les injustes." (6:33). Cela signifie que les injustes et les mécréants savent intérieurement (dans leur esprit) que le Coran est la Vérité Absolue, mais ils le nient verbalement avec leurs langues: "Ainsi Nous le faisons passer dans le cœur des criminels. Ils n'y croient pas..." (15:12-13); "Ainsi, Nous le faisons passer à travers les cœurs des criminels, ils n'y croiront pas jusqu'à ce qu'ils soient témoins du douloureux tourment." (26:200-201). Ces mécréants rejettent la Bonté de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) parce qu'ils croient aux récits/hadiths satanistes et aux faussetés diaboliques, comme nous le déduisons de ces versets coraniques: "...renonceront-ils alors à la Donté de Dieu?... croiront-ils alors aux faussetés et refuseront-ils la Bonté de Dieu?" (16:71-72); "... Croient-ils aux faussetés et rejettent la Bonté de Dieu? Et qui est plus injuste que celui qui fabrique des mensonges et les attribue à Dieu ou qui appelle la Vérité un mensonge quand il est venu à lui? N'y a-t-il pas en Enfer une demeure pour les mécréants?" (29:67-68).

6- De toute façon, le châtiment sévère est infligé par Dieu quand le rejet de la bonté de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) atteint le point de l'échanger avec des faussetés et de placer de tels mensonges au-dessus de la Vérité Coranique: "Quiconque change la Bonté de Dieu après il est venu à lui - Dieu est sévère dans la punition." (2:211); "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition. L'Enfer, où ils brûleront, et quel mauvais gîte!" (14:28-29).

7- C'est le piège dans lequel les membres de la famille royale saoudienne sont tombés depuis 1745 jusqu'au moment présent. La Bonté de l'islam (ou le Coran) se manifeste dans le fait que c'est la religion de la justice, de la miséricorde, de la paix et de la liberté religieuse absolue. Pourtant, les membres de la famille Al-Saoud ont échangé cela avec de graves injustices, massacres, invasions, pillages, etc. C'est pourquoi Dieu les a pénalisés par deux sévères tourments dans cette vie (quand les premier et second états saoudiens se sont effondrés) et ils sont maintenant sur le point d'un effondrement imminent et sur le bord d'un vaste abîme dans lequel ils tomberont au cas où aucune réforme n'est appliquée.

 

Deuxièmement: comment ils ont échangé la Bonté du Seigneur Dieu, c'est-à-dire, le Coran, avec la mécréance:

1- Quatorze siècles se sont écoulés pendant que les Muhammadiens ont rejeté et abandonné le Coran, ce qui a conduit au fait que le véritable appel islamique a été éclipsé tout le temps. Nous avons déjà écrit plusieurs fois que l'islam est le comportement pacifique avec les autres et l'appelle à la paix. Dans la paix régnant dans une société donnée, la liberté religieuse absolue est établie et garantie, et les monothéistes sont libres de prêcher (Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah) et les adeptes d'autres religions ont la même liberté de prosélytisme dans le cadre de la paix et la liberté, comme chacun est libre de croire (ou de ne pas croire) et de pratiquer n'importe quel rituel sans contrainte dans la religion ni domination des clergés tyranniques; ceci réalise la miséricorde dans ce monde selon le Coran et toutes les maisons de culte seraient sûres (voir 22:40). Dieu guide ceux qui choisissent être guidés et augmente l'égarement de ceux qui choisissent l'égarement. Dieu est le seul à juger la foi et les croyances religieuses des gens au Dernier Jour. Les mortels ne doivent pas juger les gens sur la terre selon leur appartenance religieuse: "Si vous ne croyez pas, Dieu est Indépendant de vous, cependant Il n'approuve pas la mécréance de Ses serviteurs. Et si vous êtes reconnaissants, Il approuvera cela en vous. Aucun porteur de fardeau ne peut supporter le fardeau d'un autre, alors ton retour sera à ton Seigneur, et il t'informera de ce que tu faisais, il est conscient de ce que contiennent les coeurs." (39:7).

2- L'islam en termes de comportement pacifique a été adopté par les faibles et opprimés à la Mecque, car la paix faisait partie de leur nature; ils jouissaient d'une liberté absolue dans la cité-État de Yathreb dirigée par Muhammad, au point que certains d'entre eux adoraient des idoles et des divinités païennes à Yathreb, et le Coran les avertissait à plusieurs reprises: "...alors éloignez-vous de l'abomination des idoles...Soyez fidèles à Dieu, sans rien Lui associer..." (22:30-31). L'utilisation de l'expression (éloignez-vous de...) implique que de telles idoles ou statues païennes de divinités ne doivent pas être brisées ou détruites, mais doivent être évitées car les vrais croyants qui ne doivent jamais les approcher. Pourtant, ces adorateurs n'ont pas évité de telles idoles et Dieu leur répète l'avertissement (dans les derniers versets de la révélation coranique) en les appelant comme croyants (c'est-à-dire, ceux qui ont adhéré à un comportement pacifique et à la sécurité): "Ô vous qui croyez! Le vin, le jeu, l'idolâtrie et les mausolées sont des abominations de l'action de Satan, évitez-les, afin que vous prospériez...Satan veut provoquer la discorde et la haine parmi vous par le vin et le jeu, et vous empêcher de vous souvenir de Dieu. Allez-vous donc y mettre fin? N'obéis pas à Satan et obéis à Dieu, obéis au messager et sois prudente, si tu te détournes, sache que le devoir de Notre messager est la communication claire." (5:90-92). Ainsi, nous déduisons qu'ils n'ont pas tenu compte de l'avertissement et ont continué dans leurs voies polythéistes, et qu'ils portent l'entière responsabilité de leur polythéisme et jamais Muhammad, comme sa seule mission était pour transmettre le message et ne pas contrôler les gens.

3- Ainsi, il n'était pas difficile pour les Arabes d'embrasser la religion de Dieu (c'est-à-dire, d'entrer en paix), ce qui signifie la paix sans clergé de tyrannie contrôlant les gens et signifiant liberté religieuse absolue. C'est ainsi que Muhammad a été témoin de leur entrée dans un comportement pacifique, car adhérer à la paix signifie entrer dans la religion de Dieu: "Quand viendra la victoire et le triomphe de Dieu, et vous verrez le peuple entrer dans la religion de Dieu en multitudes." (110:1-2).

4- Nous comprenons que le Coran est la Bonté de Dieu plus à partir de ce verset: "Et tenez-vous fermement à la corde de Dieu, et ne vous divisez pas, et souvenez-vous de la Bonté de Dieu sur vous, comme vous étiez ennemis et Il a réconcilié vos coeurs. Et par Sa grâce vous êtes devenus frères, et vous étiez au bord d'une fosse de feu, et il vous en a sauvé, Dieu vous a ainsi expliqué ses versets, afin que vous soyez guidés." (3:103). Cela signifie que les tribus arabes étaient des ennemis en guerre et se combattaient dans d'innombrables actes de vengeance, mais ils ont embrassé la paix et ils doivent adhérer à la corde de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) pour éviter le tourment de l'Enfer.

5- Dieu a envoyé le Coran à Muhammad pour être une miséricorde pour l'humanité: "Nous ne t'avons envoyé que comme miséricorde pour l'humanité." (21:107). Ainsi, si tous les êtres humains appliquaient la véritable charia coranique de l'islam (c'est-à-dire, valeurs comme la paix, la justice, la charité, la miséricorde, la dignité humaine, les droits humains et la liberté religieuse absolue), ils vivraient dans la béatitude et la miséricorde, sans tyrannie religieuse ou politique.

6- Les membres wahhabites de la famille Al-Saud ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance. Le Coran est la Bonté de Dieu, et cette Bonté est la miséricorde du Coran pour l'humanité, mais ils l'ont échangé en massacrant et en terrorisant tous les êtres humains. Le premier état saoudien considérait les wahhabites comme les seuls 'vrais musulmans' et tous les non-wahhabites comme des infidèles qui méritent d'être combattus et massacrés au sein du jihad wahhabite, bien que ces victimes non-wahhabites soient des gens pacifiques qui n'ont jamais commis de violence ou d'agression contre les wahhabites ou contre les membres de la famille saoudienne. De cette façon, les Saoudiens et leurs troupes militaires ont annexé plus de terres en Arabie, et ils ont attaqué l'Irak et le Levant jusqu'à ce que le premier état saoudien s'effondre. Dans tous les massacres commis par les membres de la famille royale saoudienne et leurs troupes militaires, ils ont levé les bannières de l'islam! Ainsi, ils ont manipulé le nom de l'islam (la religion de la miséricorde, de la justice et de la liberté religieuse absolue) et l'ont échangé avec le terrorisme, les conquêtes, les invasions, les injustices, les massacres et la contrainte en religion. C'est le pire type de la mécréance et de rejet du Coran, et pourtant, ils prétendent faussement qu'ils croient au Coran!

7- Le premier état saoudien a vécu selon ce qui restait du Moyen Âge et de la culture bédouine. Le troisième état saoudien actuel a été établi par les sauvages Frères du Nejd qui ont commis des bains de sang et massacré impitoyablement des hommes, des femmes, des enfants et des gens âgés, en supposant que leurs atrocités faisaient partie de l'islam. Ainsi, ils avaient échangé la pitié et la Bonté du Coran avec la forme la plus horrible de polythéisme et de la mécréance, qui est le wahhabisme.

 

Troisièmement: comment les membres de la famille royale saoudienne ont échangé la bonté du pétrole avec la mécréance:

1- Une autre bonté qui a émergé à l'intérieur du troisième état saoudien actuel est le pétrole, mais les membres de la famille royale saoudienne n'ont jamais été reconnaissants car ils insistent sur adhérer à la mécréance, et cette parabole dans ce verset s'applique au royaume saoudien et sert d'avertissement: "Et Dieu cite la parabole d'une ville sûre et paisible, avec ses moyens de subsistance qui lui viennent abondamment de toutes les directions, mais ensuite elle est devenue insensible aux bontés de Dieu, alors Dieu lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur en punition de ce qu'ils faisaient." (16:112).

2- La bonté du pétrole et ses revenus ont fait que le royaume saoudien a propagé le wahhabisme dans le monde entier, faisant rejeter la Bonté du Seigneur Dieu (c'est-à-dire, le Coran), en l'échangeant avec le polythéisme wahhabite. Les membres de la famille royale saoudienne propageaient le wahhabisme sous le nom d'islam dans le monde entier, comme si le wahhabisme était l'islam. Ainsi, les bains de sang se répandent partout. Le royaume saoudien est responsable de la mouture de millions de gens depuis 1902 jusqu'à aujourd'hui et pour avoir déformé le nom de l'islam, qui est la Bonté de Dieu envers l'humanité, en déformant et en interprétant mal les significations des versets coraniques.

3- Si les membres de la famille royale saoudienne n'arrêtent pas une telle propagation de la mécréance et de l'agression, ils va entrer dans la demeure de perdition: "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition. L'Enfer, où ils brûleront, et quel mauvais gîte!" (14:28-29).  Comme toujours, Dieu ne dit rien d'autre que la Vérité Absolue.

 

"N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance..." (Coran 14:28)

 

Premièrement: la signification de l'échange:

1- Echanger ici en 14:28 signifie remplacer quelque chose par quelque chose d'autre qui est tout à fait le contraire, spécialement en religion: "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition?" (14:28); "...Celui qui échange la Bonté de Dieu après qu'il est venu à lui - Dieu est sévère en rétribution." (2:211).

2- Cette signification se réfère à l'échange ou au remplacement de la croyance par la mécréance en prenant Satan comme allié au lieu de s'allier au Dieu Tout-Puissant: "Prendriez-vous Satan et sa progéniture comme des alliés au lieu de Moi, quand ils vous sont ennemis? l'échange pour les injustes est très mal." (18:50). Ce sens de l'échange est mentionné dans ces versets sur l'expiation et la repentance et aussi dans la destruction des anciennes nations des injustes: "...et n'échange pas le mal pour le bien..." (4:2); "...Puis Nous avons échangé la prospérité au lieu de la misère..." (7:95); "Excepté ceux qui se repentent, et croient, et font de bonnes actions. Ceux-ci - Dieu remplacera leurs mauvaises actions par de bonnes actions..." (25:70); "Mais quiconque a mal agi, et a ensuite échangé la bonté à la place du mal, je suis Pardonneur et Miséricordieux." (27:11).

3- La religion divine de Dieu se trouve exclusivement dans Ses Écritures comme la Vérité Absolue, et toute autre chose dans la religion sont, sans aucune exception, des faussetés et mensonges, comme nous le déduisons de ces versets: "...Il ne peut y avoir de changement à mots de Dieu..."(6:34); "La Parole de ton Seigneur a été accomplie, dans la Vérité et la Justice, il n'y a pas de changement à Ses paroles..." (6:115); «Et récite ce qui t'est révélé du Livre de ton Seigneur: il n'y a pas de changement à Ses paroles, et tu ne trouveras de refuge qu'en Lui." (18:27). Les paroles et les décrets de Dieu ne changent jamais. Dans Le Dernier Jour, ceux qui méritent l'Enfer n'en sortiront jamais et ceci réfute l'idée d'intercession; les habitants de l'Enfer n'en sortiront pas: "Le décret de Moi ne sera pas changé, et je ne suis pas injuste envers les serviteurs."" (50:29).

4- L'univers transitoire (la terre et les cieux) sera détruit et remplacé par un univers/royaume éternel avec des êtres humains éternels en Enfer et au Paradis: "Le jour où la terre sera changée en une autre terre, et les cieux..." (14:48). Dieu remplacera la peur par la sécurité plutôt que par les croyants qui ont immigré pour fuir la persécution religieuse: "...Il rétablira la sécurité à la place de leur peur..." (24:55).

5- L'idée d'échanger ou de remplacer entre dans les histoires coraniques dans d'autres domaines: "Mais les injustes parmi eux substituaient des mots autres que ceux qui leur étaient donnés..." (2:59); "...Pourriez-vous remplacer le pire pour le mieux?..." (2:61); "Quant au garçon, ses parents étaient des croyants, et nous craignions qu'il ne les accable avec oppression et mécréance, alors nous avons voulu que leur Seigneur le remplace par quelqu'un de plus pur et plus proche de la miséricorde." (18:80-81), et dans le péché de changer le testament écrite des personnes décédées: "Mais celui qui le change après l'avoir entendu, la culpabilité est sur ceux qui le changent..." (2:181).

6- Pharaon de Moïse est l'imam/chef pour tous les tyrans et les mécréants agressifs et les polythéistes qui viennent après lui; il voulait mettre Moïse à mort sous prétexte de craindre que Moïse ne change l'ancienne religion égyptienne qui était basée sur la déification des pharaons: "Pharaon dit:" Laisse-moi tuer Moïse, et qu'il fasse appel à son Seigneur. Je crains qu'il puisse changer votre religion, ou répandre la corruption sur la terre."" (40:26).

7- Dieu dit dans le Coran que les Arabes polythéistes agressifs suivent les méthodes ou les pas du Pharaon de Moïse (voir 3:11 et 8: 52-54). Nous affirmons ici que les membres de la famille royale saoudienne suivent les traces du Pharaon de Moïse et supposent qu'ils ont raison. Ils sont en fait plus mauvais que le Pharaon de Moïse parce qu'il ne prétendait être Musulmans que lors de sa mort par noyade (voir 10: 90-92), contrairement aux membres de la famille royale saoudienne qui prétendent être 'Musulmans' et qui attribuent leurs actes à l'islam bien que leurs actes contredisent le Coran et ternissent son nom et ils déforment les significations des versets coraniques en utilisant la religion de Satan, wahhabisme. De cette façon, ils ont échangé la Bonté de Dieu (c'est-à-dire le Coran) avec la mécréance wahhabite et l'agression, et ils méritent d'entrer dans la maison de perdition et ils seront poussés par Dieu selon ces versets: "N'as-tu pas vu ceux qui échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition?" (14:28); "... Celui qui échange la Bonté de Dieu après qu'elle est venue à lui - Dieu est sévère en rétribution." (2:211).

 

Deuxièmement: les caractéristiques de l'échange de lois de la charia coranique avec le djihad terroriste wahhabite:

  Nous en avons discuté à plusieurs reprises, et nous rappelons aux lecteurs ici encore avec ces quelques points ci-dessous pour des raisons de comparaison.

1- Les polythéistes mecquois de Qorayish ont persécuté Muhammad et les premiers croyants à La Mecque et les ont chassés de leurs maisons et possessions, puis ils les ont sans cesse attaqués à Yathreb avec leurs troupes militaires pour les forcer à revenir au polythéisme et à rejeter l'islam: "...Ils ne cesseront pas de vous combattre jusqu'à ce qu'ils vous détournent de votre religion, s'ils le peuvent..." (2: 217).

2- La plupart des gens parmi les premiers croyants à l'époque à La Mecque étaient faibles, opprimés, impuissants qui disaient: "...Notre Seigneur, délivre-nous de cette ville dont les gens sont oppressifs..." (4:75). Quand ils ont immigré à Yathreb, ils ne se sont d'abord pas défendus contre les raids militaires de Qorayish, jusqu'à ce que Dieu leur demande de se défendre parce qu'ils ont souffert d'injustices et ont été persécutés en raison de leur choix de religion et ont été expulses de leurs maisons injustement; voir 22: 38-40. Les gens wahhabites agressifs ont répété les mêmes crimes des polytheists de Qorayish quand ils ont combattu et massacré des personnes pendant les premier et deuxième états saoudiens. Les gens wahhabites d'aujourd'hui commettent les mêmes crimes en Syrie et en Irak. En Égypte, les gens wahhabites agressifs persécutent les coptes et les bahá'ís et les chassent de leurs maisons en brandissant la bannière de "l'islam" et en criant Allahu Akbar ou (Dieu est le Plus Grand!); cela signifie que tous ces gens wahhabites ont échangé la Bonté de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) avec mécréance et agressivité.

3- Les faibles parmi la ville-état de Yathreb dirigée par Muhammad étaient trop effrayés et hésitaient à s'engager dans des combats d'autodéfense car ils s'habituaient à supporter l'injustice patiemment, et ils demandaient un ajournement car ils craignaient la mort; voir 4:77. Ainsi, ils détestaient s'engager dans des combats d'autodéfense bien que ce soit pour leur propre bien; voir 2:216, et Dieu a ordonné à Muhammad de les encourager à s'engager dans l'autodéfense en combattant pour dissuader les polythéistes agressifs; voir 4:84 et 8:65-66.

4- Les lois coraniques de la charia interdisent toute forme d'agression, car Dieu n'aime pas les transgresseurs; voir 2: 190. La seule chose requise était la rétribution et la dissuasion (voir 2:194) et prêcher la piété afin que personne ne dépasse les limites de la rétribution (voir 2:194 et 5:2) tout en suppliant Dieu de leur accorder la victoire sur les polythéistes agressifs: ...Vous êtes notre Seigneur et Maître, alors aidez-nous contre les gens mécréants." (2:286). Ainsi, les combats d'autodéfense cessent une fois que les agresseurs cessent leur agression (voir 2:192-193 et ​​8:39). Même lorsque les polythéistes mecquois empêchaient Muhammad et les premiers croyants de pèlerinages, ce n'était pas une excuse pour les premiers croyants de les attaquer; voir 5:2.

5- Dieu a promis de pardonner aux agresseurs quand ils arrêtent leur agression (voir 8:38) car leur adhésion apparemment et ouvertement à la paix signifie qu'ils sont des frères pour les croyants et tous les peuples pacifiques selon l'islam (voir 9:11).

6- Cela signifie que l'islam en termes de comportement (c'est-à-dire, le comportement pacifique avec les autres) est le but supérieur de toutes les lois de la charia coranique de la légitime défense luttant contre les agresseurs et les attaquants. C'est pourquoi Dieu commande la dissuasion en se munissant de toute la puissance militaire pour effrayer les agresseurs et empêcher leur agression contre les pacifiques en premier lieu. La nature pacifique des personnes faibles encourage les agresseurs maléfiques à les attaquer. Ainsi, une nation pacifique doit être forte et puissante en termes de puissance militaire pour dissuader les ennemis potentiels et préserver la paix tout en empêchant les effusions de sang autant que possible, et quand les ennemis réclament la paix, les musulmans doivent répondre même si les ennemis sont trompeurs, et Dieu protégera les musulmans qui adhèrent à la paix; voir 8:69-62.

7- Un autre but supérieur des combats d'autodéfense est d'imposer le principe de la liberté religieuse absolue à tous les peuples d'une nation donnée. Ainsi, lorsque les agresseurs wahhabites désirent pratiquer la contrainte dans la religion et imposer leur religion aux autres par la force, ils doivent être combattus afin que le fait que la religion ne concerne que Dieu est affirmé comme Il en est le seul juge Le Dernier Jour; voir 2: 193 et ​​8:39. Ce principe de liberté religieuse absolue pour tous les peuples est affirmé dans le contexte coranique des combats d'autodéfense qui protègent tous les lieux de culte; voir 22:40.

8- Par conséquent, le combat au sein de l'islam est uniquement dans le but de la légitime défense; aucun vrai musulman ne commet d'agression en menant des guerres contre un pays qui ne les a jamais attaqués ou parce qu'un pays a une religion différente. L'islam en termes de comportement est la paix suprême sur tous les citoyens dans un pays pacifique. Tous les musulmans doivent traiter avec gentillesse, hospitalité et équité avec tous les non-musulmans pacifiques (voir 60:8) tout en ne s'alliant jamais aux agresseurs qui leur ont fait du tort et les ont expulsés de leurs maisons (voir 60:9).

9- Au sein de l'islam réel (c'est-à-dire, le coranisme), les combats aveugles et les tueries contre des civils innocents et pacifiques sont absolument interdits dans les combats d'autodéfense; voir 48:25.

10- Les gens saoudiens wahhabites qui ont établi les premier, deuxième et troisième états saoudiens ont massacré tous ceux pacifiques simplement parce qu'ils n'étaient pas wahhabites et ont massacré tous les prisonniers de guerre. Les terroristes d'ISIS (ou EIIL en français) commettent maintenant les mêmes crimes de sabotage, de viol, de massacre, d'asservissement et de pillage contre les civils, sur la base de la maudite religion wahhabite de Satan. En revanche, Dieu dans le Coran ordonne que les prisonniers de guerre doivent être traités avec bonté et libérés sans être rachetés avec de l'argent ou en échange de l'échange de prisonniers de guerre: "...alors, soit les libérer par grâce, ou en échange jusqu'à ce que la guerre impose ses fardeaux..." (47:4). Dieu a sévèrement réprimandé Muhammad pour avoir libéré des prisonniers de guerre en échange de rançons et a adressé des paroles aimables à ceux qui ont payé pour être libérés; voir 8:67-70. Dieu ordonne dans le Coran que les soldats des troupes ennemies qui se sont rendus soient capturés et qu'ils prononcent la paix, les musulmans doivent les aider et les protéger (et ne jamais les tuer), car ils adhèrent maintenant à la paix et arrêtent leur agression, et les musulmans doivent leur parler de la Parole de Dieu et les libérer en toute sécurité; voir 9:6 et 4:94. Quiconque tue ou assassine intentionnellement une personne pacifique (c'est-à-dire, un croyant en termes de comportement paisible) résidera dans le tourment de l'Enfer pour toujours: "Quiconque tue un croyant délibérément, la pénalité pour lui est l'enfer, où il restera pour toujours. Dieu sera irrité contre lui, et le maudira, et lui préparera un terrible tourment." (4:93).

 

Troisièmement: la différence entre la lutte contre l'autodéfense dans la charia coranique et les combats dans la charia wahhabite:

1- Cette différence est montrée lucidement et brièvement dans ce verset: "Ceux qui croient combattent dans la cause de Dieu, tandis que ceux qui ne croient pas combattent dans la cause de Taghut..." (4:76). Le terme coranique "Taghut" se réfère à la tyrannie, au mal et aux biens transitoires, car le combat dans ce cas est pour Satan. Par conséquent, se battre pour l'amour de Dieu est seulement des efforts d'autodéfense pour empêcher la persécution religieuse, la contrainte dans la religion, et l'agression injuste des assaillants, tout en visant à établir la paix et la liberté religieuse pour tous. C'est ce que l'on entend par les lois de la charia coranique envoyées à Muhammad comme une miséricorde pour toute l'humanité: "Nous ne vous avons envoyé que par pitié à l'humanité". (21:107).

2- Quant aux combats agressifs pour pour Satan, c'est pour le pouvoir, l'autorité et la richesse de cette vie terrestre. En fait, ce type de combat typique des tyrans, conquérants, dirigeants et empereurs remplit les livres d'histoire de l'humanité: les Hyksos, Thoutmosis III, Ramsès II, Assyriens, les Perses, les Romains, les Arabes (dirigés par les califes pécheurs de Qorayish), les Mongols, Gengis Khan, les Croisés, les Ottomans, les Européens coloniaux, Napoléon, Hitler, Mussolini et Staline.

3- Pourtant, il y a cette énorme différence: les tyrans séculiers et les conquérants n'ont jamais utilisé le nom de Dieu dans leur agression, et nous entendons ceux comme les Hyksos, Thoutmosis III, Ramsès II, Assyriens, les Perses, les Romains, les Mongols, Gengis Khan, les Croisés, les Ottomans, les Européens coloniaux, Napoléon, Hitler, Mussolini et Staline. Les plus injustes ont été les Arabes (dirigés par les califes pécheurs de Qorayish) qui ont dressé des bannières de la religion comme une façade pour cacher leur méchanceté, la cupidité, et la faim de la richesse pour justifier leur agression et leurs conquêtes; ceci s'applique à tous les dirigeants théocratiques (c'est-à-dire, les croisés) et les califes qui étaient aussi théocrates: les quatre pré-Omeyyades, les Umayyades, les Abbassides, les Ottomans, et ensuite la famille royale saoudienne wahhabite dans les temps modernes. La raison de cette différence est que les tyrans et les conquérants séculiers ont commis des injustices contre des êtres humains seulement, tandis que des tyrans/califes théocratiques ont commis des injustices contre des êtres humains et une grave injustice envers Dieu et ont terni le nom de sa religion. Ainsi, ils ont échangé la Bonté du Seigneur (c'est-à-dire, la religion de Dieu) avec mécréance et agressivité. Ainsi, les nazis n'ont pas de livre sacré, mais les gens wahhabites ont rejeté le Coran et sanctifient les livres de Malik, d'Al-Shafei, d'Al-Bokhary, d'Ibn Taymiyya, d'Ibn Abdul-Wahhab, d'Al-Maududy et de Sayed Qutb.

4- La différence est que les tyrans et les conquérants laïques se transforment en simples histoires, ou plutôt en lignes dans les livres d'histoire, et les gens les méprisent, tandis que les tyrans et les conquérants théocratiques se transforment en dieux (par ex., les soi-disant «sages» califes pré-omeyyades) et leur tyrannie et leur effusion de sang deviennent une religion appliquée à plusieurs époques au sein de cette religion terrestre et de ses lois de charia qui remplacent et supplantent la charia céleste de Dieu (c'est-à-dire, le Coran).

5- Ce remplacement est causé par Satan, le dieu vénéré par les polythéistes et les tyrans et conquérants théocratiques qui se battent pour Satan qui leur a donné les lois de la charia diabolique pour supplanter et remplacer la Parole de Dieu. Bien sûr, la sharia sunnite sataniste de Satan est prêchée, propagée et enseignée dans les mosquées et dans l'éducation sous le nom de «djihad» et le tout premier devoir religieux qui doit être appliqué par les wahhabites dans le monde entier. Ainsi, ils attribuent des faussetés à Dieu en transformant le Coran (c'est-à-dire, le vrai islam) d'une miséricorde pour l'humanité à une source de terrorisation et de massacre de l'humanité. Ceci est dû à l'échange de la Bonté du Seigneur Dieu (c'est-à-dire, le Coran) avec la mécréance et les faussetés (c'est-à-dire, wahhabisme). Ainsi, au lieu d'augmenter la piété et la paix en prononçant avec révérence la phrase (Dieu est le Plus Grand!) pendant les cinq prières, les terroristes wahhabites prononcent cette phrase pour commettre des massacres et d'autres actes terroristes odieux contre des personnes pacifiques dans le monde entier. C'est le résultat final du wahhabisme saoudien.

6- C'est pourquoi nous nous attendons à ce que les membres de la famille royale saoudienne soient totalement détruits - au cas où ils ne se repentiraient pas.

 

 

"Ceux qui ont commis des excès dans les terres" (Coran 89:11)

 

Premièrement: "Votre Seigneur demeure aux aguets." (89:14):

1- Dans les versets suivants, nous lisons que Dieu frappa et détruisit les corrompus et les tyrans de l'histoire ancienne: "Ceux qui ont commis des excès dans les pays, et répandent beaucoup de corruption, ainsi votre Seigneur a répandu sur eux un fléau de tourments. Ton Seigneur demeure aux aguets." (89:11-14). Cela signifie qu'une destruction similaire infligée par Dieu est le sort de tous ceux qui suivent les traces des tyranniques et corrompus, parce que notre Seigneur Dieu est aux aguets.

2- Cette question persiste: pourquoi les corrompus et les tyrans ne tiennent-ils jamais compte du sort des anciennes nations des injustes? Tous les dirigeants tyranniques devraient se souvenir que les trônes sont transitoires et se déplacent d'une personne à l'autre: "...De tels jours Nous alternons entre les gens..." (3:140); le Seul Souverain Éternel est Dieu. Les tyrans s'en tiennent à leurs trônes et oublient qu'ils sont des mortels et commettent la même tyrannie et la même corruption que ceux qui les ont précédés, jusqu'à ce qu'ils s'effondrent et se souviennent de Dieu après qu'il soit trop tard. Dieu au Dernier Jour dira ce qui suit aux corrompus et aux tyrans: "Et vous avez habité les maisons de ceux qui se détruisent injustement envers eux-mêmes, et il est devenu clair pour vous comment Nous avons traité avec eux, et Nous avons cité pour vous les exemples." (14:45). Cela signifie au sens figuré que les corrompus et les tyrans vivaient dans le même climat ou l'atmosphère de corruption et de tyrannie des autres avant eux. En fait, les tyrans récents vivent généralement dans des palais de tyrans morts ou anciens comme nous le voyons dans les temps modernes maintenant; les palais royaux reçoivent successeurs des rois et des palais des pays républicains reçoivent des présidents qui pratiquent la même injustice, la corruption et la tyrannie, même s'ils ont levé les bannières de la justice avant d'assumer leurs fonctions ou se sont révoltés contre les anciens tyrans.

3- Une question s'impose: pourquoi les rois et les présidents perdent leur esprit raisonnable une fois qu'ils sont intronisés? La réponse est la suivante: le pouvoir absolu les fait voler et accumuler d'énormes quantités de richesses et confisquer l'argent et les biens d'autrui sous prétexte de combattre la corruption. Les tyrans se débarrassent généralement de ceux qui les ont aidés sur le chemin du trône afin de ne partager leur autorité et leur pouvoir avec personne, et ils établissent pour eux-mêmes de nouveaux fidèles qui les hypocritent et les aveuglent aveuglément. Ainsi, les tyrans se créent de nouveaux adversaires, ennemis et ennemis et se sentent effrayés et extrêmement anxieux, ce qui les conduit à torturer, persécuter et emprisonner davantage de personnes dans un cercle vicieux de peur, d'anxiété, de violence et de corruption. Les cauchemars hantent les tyrans et les poussent à être plus injustes et tyranniques; ils n'ont pas le temps de regarder en arrière et de révoquer leur injustice. Les tyrans qui leur succèdent aux trônes pratiquent la même injustice, la corruption et la tyrannie et pourraient emprisonner et humilier les anciens tyrans et leur enlever leurs richesses. Ainsi, c'est la revanche contre les tyrans: " Votre Seigneur demeure aux aguets." (89:14).

 

Deuxièmement: les membres de la famille royale saoudienne et la propagation de la corruption dans le monde entier:

1- Pour expliquer comment les membres de la famille royale saoudienne ont contribué à la propagation de la corruption dans le monde entier, il faudra beaucoup de volumes, de tomes, et de livres. Il suffit ici de rappeler à nos lecteurs que cette famille saoudienne possède un pays, une nation et les terres tout en contrôlant toutes les sources de richesse et d'argent, sans tenir compte des véritables propriétaires des terres (c'est-à-dire, le peuple arabe de l'Arabie) qui existaient avant La famille saoudienne a émergé. La famille saoudienne justifie sa corruption et ses crimes par la religion wahhabite et impose aux gens le mensonge selon lequel le wahhabisme est l'islam. Ce mensonge est à la base des premier et second états saoudiens qui se sont effondrés; le troisième état saoudien actuel est sur le point d'un effondrement imminent - au cas où aucune véritable réforme religieuse et politique ne serait immédiatement mise en place.

2- Le premier état saoudien qui a été détruit en 1818 a répandu la corruption dans toute l'Arabie: massacres, pillages, sabotages et repousser les gens loin du Coran et de la Mosquée Sacrée à La Mecque. Le troisième état saoudien actuel confisque les revenus pétroliers qui devraient avoir pour le peuple arabe de l'Arabie. Ces énormes recettes pétrolières ont transformé le royaume saoudien en un pays «important» parce qu'il achète n'importe quoi avec beaucoup de l'argent; par conséquent, sa corruption a atteint la plupart des régions de la planète Terre à l'ère de la mondialisation. En répandant le mensonge selon lequel le wahhabisme est l'islam, les membres de la famille saoudienne ont propagé des massacres et des bains de sang parmi des civils innocents dans le monde entier au sein du jihad wahhabite. Le financement saoudien a acheté et assassiné des dirigeants, manipulé et contrôlé d'autres dirigeants, mené des guerres, détruit des pays, persécuté et tué des penseurs réformistes et des prédicateurs de la réforme et de la justice. Nous fournissons quelques détails dans les points ci-dessous.

 

Troisièmement: certaines caractéristiques de la corruption saoudienne dans le monde:

1- La famille saoudienne a assassiné M. Nasser Al-Saeed, l'activiste pacifique qui prônait la justice, la liberté et la réforme en Arabie.

2- Le nationalisme du président égyptien Gamal Abdel-Nasser constituait une véritable menace pour le wahhabisme saoudien et mettait en péril l'existence même du royaume saoudien. La famille saoudienne a dû se débarrasser de lui en le tentant dans une guerre au Yémen dans les années 1960 qui a affaibli les forces armées égyptiennes qui ont été défaites par Israël en 1967 dans le cadre de la guerre des Six Jours. La perte du Sinaï a mis fin à la légende d'Abdel-Nasser et il a perdu sa stature. Au sein de la conférence de Khartoum, Abdel-Nasser devint soumis au roi saoudien Feisal, qui contraignit Abdel-Nasser à nommer Sadate (un agent asservi aux Saoudiens) comme vice-président. Au cours d'une autre conférence en 1970 pour la Palestine, Abdel-Nasser fut très actif et mourut mystérieusement après avoir bu une tasse de jus. Le roi Feisal avait comploté le meurtre de Nasser par le poison. Sadate devint président et subordonna l'Égypte au royaume saoudien et aux États-Unis. Quand Sadate est devenu une source de problèmes pour les Américains et les Saoudiens, une autre conspiration a été complotée pour l'assassiner (en utilisant les terroristes wahhabite MB, ou les Frères musulmans en français) en 1981. Cette conspiration impliquait le vice-président, Moubarak, qui a succédé à Sadate, mais il a appris le leçon et n'a jamais nommé de vice-président. En fait, Moubarak s'est agenouillé devant les États-Unis et s'est prosterné devant le royaume saoudien, tout comme les autres présidents qui l'ont suivi.

3- A l'époque de Moubarak, les autorités saoudiennes ont prévu d'inciter Moubarak à incarcérer nous: nous mentionnons cette histoire, car nous sommes l'un des témoins de cette époque. Les relations entre l'Égypte et le royaume saoudien furent rompues à cause de Sadate, et le roi saoudien Khaled voulut plaire à Saddam Hussein en Irak qui détestait Sadate pour les Accords de Camp David en 1978 et le roi Khaled rompit les relations diplomatiques avec l'Égypte en 1979. Sadate a attaqué verbalement le royaume saoudien dans ses discours, le roi saoudien a planifié son assassinat qui a eu lieu en 1981. Moubarak a fait de son mieux pour plaire le royaume saoudien; quand il assista aux funérailles du roi Khaled en 1982 sans invitation, il fut traité avec irrespect. Notre propre lutte contre le wahhabisme à l'université Al-Azhar a commencé en 1985 jusqu'à notre départ en tant que professeur en 1987. À l'époque, nous connaissions le Dr. Youssef Wali, le ministre de l'agriculture qui comprenait nos positions et détestait le wahhabisme en Égypte. Lorsque le Dr. Wali a parlé de nous à Moubarak pour aider et soutenir nous, Moubarak était désireux de plaire le roi saudien en incarcérant nous! Les cheikhs d'Al-Azhar étaient généralement en contact constant avec les cheikhs wahhabites de le royaume saoudien. L'agent wahhabite Zia-ul-Haq était président du Pakistan et y répandait le wahhabisme par l'université «islamique» d'Islamabad. Lors d'une conférence tenue à Islamabad en 1987, le royaume saoudien a invité ses sheikhs wahhabites (et cheikhs azharites) à participer à cette conférence pour discuter et réfuter notre propre livre intitulé "Prophètes dans le Saint Coran" et pour discuter et louer un livre intitulé "Histoires de prophètes" d'un auteur qui est un de nos ennemis: l'ancien chef de l'université Al-Azhar, le Dr. M. Al-Tayyib Al-Najjar. Cette conférence a déclaré nous comme un «infidèle» et un «apostat» qui méritait d'être mis à mort et a donné un prix au Dr. Al-Najjar. Les décisions d'une telle conférence et celles d'une autre conférence tenue à Djeddah par la Ligue mondiale musulmane ont incité Moubarak à incarcérer nous, Dr. A. S. Mansour, pour plaire et se rapprocher de le roi soaudien! Quand nous avons été emprisonnés, nous lisons dans les journaux que le Dr. Wali a été réduit au silence à propos de nous alors que les investissements agricoles saoudiens et les projets en Égypte prospéraient! Nous avons été emprisonnés en novembre 1987. C'était il y a exactement trente ans. Quand le royaume saudien et l'Égypte ont repris des liens étroits et des relations normalisées, le voleur cupide Moubarak a reçu trop de pots-de-vin saoudiens et il en convoitait plus. Moubarak a utilisé la loi d'urgence et son poste en tant que présent militaire pour incarcérer des coranistes en Égypte dans de nombreuses vagues; Nous avons fui la deuxième vague d'arrestations lorsque nous sommes arrivés aux États-Unis en 2001 et avons demandé et obtenu l'asile politique. Nous avons continué à attaquer le royaume saudien et le wahhabisme au sein de notre site Web ahl-alquran.com et notre IQC basé sur La Virginie, aux États-Unis. Cela a poussé la famille saoudienne à inciter Moubarak à arrêter nos proches en Égypte en trois vagues d'arrestations en 2007, 2009 et 2015. Les officiers de l'appareil de sécurité de l'État égyptien qui incarcéraient nos proches ont apprécié les meilleurs et les plus chers repas comme pots-de-vin pour humilier et torturer nos proches incarcérés, tout en maudissant et en insultant verbalement nous! L'argent saoudien a gâché le régime militaire égyptien et avorté le révolte de 2011. Le wahhabisme a éclipsé l'Égypte et sa stature dans le monde entier et dans le monde arabe. Le wahhabisme saoudien a infiltré Al-Azhar, les médias, l'éducation, les penseurs d'élite et la plupart des citoyens égyptiens. Le libéralisme en Égypte qui existait depuis l'époque du Khédive Ismaïl et qui a provoqué la réforme de M. Abdou, chef d'Al-Azhar décédé en 1905, a disparu depuis les années 1970; si elle existait jusqu'à présent, cela aurait sauvé l'Égypte et le monde entier de la corruption wahhabite. Les wahhabites égyptiens (les membres terroristes du MB (ou les Frères) et les salafistes ainsi que les cheikhs azharites) et toutes leurs organisations manifestes et secrètes ont aidé à répandre le wahhabisme saoudien dans le monde entier!

4- Au Pakistan, le royaume saoudien a comploté en vue de destituer le Premier ministre chiite, Zulfikar Ali Bhutto, du Pakistan, en incitant les masses wahhabites au Pakistan à manifester contre ses tendances laïques. le royaume saoudien a aidé le général Zia-ul-Haq à se retourner contre Bhutto et à le condamner à mort en le plaçant dans un procès. Lorsque l'opinion publique internationale a protesté et appelé à sauver le Bhutto de 51 ans, Zia-ul-Haq l'a assassiné dans sa cellule de prison en utilisant une épée en or offerte à Zia-ul-Haq par le royaume saoudien. Le Pakistan n'a jamais connu de stabilité depuis et sa fausse démocratie au sein du régime militaire ne trompe personne. Zia-ul-Haq a été assassiné en 1988 alors qu'une bombe a explosé dans son avion, et Benazir Bhutto a été assassiné en 2007. Le Pakistan souffre de la tourmente politique, de la pauvreté et du retard dans l'obscurantisme wahhabite. Les cheikhs wahhabites et les chefs militaires contrôlent tout au Pakistan, contrairement à l'Inde laïque dont les citoyens jouissent de la liberté religieuse.

5- La corruption et le wahhabisme saoudiens se propagent en Afghanistan avec l'aide des États-Unis, alors que les Américains avaient l'intention de combattre les soviets en utilisant les djihadistes wahhabites mobilisés et financés par le royaume saoudien. Lorsque la domination communiste a pris fin en Afghanistan, le pays est entré dans le cercle vicieux de la guerre civile. En fait, l'Afghanistan et le monde entier paient le lourd tribut de la corruption saoudienne qui a conduit à l'émergence du terroriste MB, Al-Qaïda et ISIS (ou EIIL, en français). Par conséquent, le wahhabisme est un arbre vicieux qui doit être déraciné pour que le monde entier soit meilleur et pour établir la paix internationale.

6- Le scénario survenu au Pakistan par le royaume saoudien a été répété au Soudan; les élections ont fait l'homme démocratique cultivé, Al-Sadiq Al-Mahdi est devenu le premier ministre en 1986 et un coup d'état par l'agent du royaume saoudien, Omar Al-Bashir, a enlevé le premier ministre en 1989 et Al-Bashir est le président maintenant. Cet agent wahhabite du royaume saoudien a provoqué la création du nouveau pays au Soudan du Sud, et les troubles civils alimentés par l'extrémisme wahhabite ont fait des millions de citoyens soudanais perdre la vie. Les massacres d'Al-Bashir au Darfour ont fait de lui en 2008 un criminel recherché devant la Cour pénale internationale.

7- La corruption wahhabite saoudienne a détruit la stabilité du Yémen et manipulé les présidents Abdulla Saleh et Mansour Hady. La corruption wahhabite saoudienne a détruit l'Irak et la Syrie. Alors que l'effondrement d'ISIS est imminent, le plan saoudien visait à inciter les Kurdes à tenter de créer un état indépendant afin que les troubles civils éclatent à nouveau en Irak, mais les puissances internationales ont mis un terme à cette conspiration saoudienne. La corruption wahabite saoudienne vise à affaiblir tous les pays proches du royaume saoudien. C'est pourquoi les Saoudiens sont désireux de créer des problèmes pour l'Iran et les Chiites au Yémen, au Liban et en Syrie. La corruption wahhabite saoudienne crée plus de problèmes en Libye, en Tunisie, en Algérie, au Maroc, au Mali, au Tchad, en Somalie et au Nigeria. La corruption saoudienne wahhabite s'est répandue insidieusement avec un grand succès dans les pays occidentaux et aux États-Unis en particulier.

8- L'Europe démocratique basée sur la transparence n'a jamais été à l'abri de l'infiltration de la corruption saoudienne wahhabite. Angela Merkel de l'Allemagne se dresse contre cette corruption saoudienne wahhabite maintenant, contrairement à la première ministre britannique, Theresa May, qui est tombée dans le piège de la corruption saoudienne wahhabite comme Tony Blair avant elle. Nous n'oublions jamais personnellement que le lobby saoudien à Washington qui s'oppose au coranisme propagé par notre CQI et notre site Web et impose une censure médiatique sur nous, conduisant ainsi les dirigeants américains à ignorer nous, bien que le coranisme soit la solution dans la guerre intellectuelle contre l'idéologie wahhabite du terrorisme.

 

Dernièrement: Ayant écrit les points ci-dessus, nous ne pouvons nous empêcher de nous souvenir et de méditer profondément sur ce verset coranique: "Votre Seigneur demeure aux aguets." (89:14).

 

 

Où est maintenant le prince saoudien Mishaal Ibn Abdul-Aziz Al-Saoud, le roi des terres confisquées en Arabie?

 

Premièrement: cette poussière qui cause les tourments dans cette vie et le tourment de l'Enfer dans l'Au-delà:

1- Satan a trompé Adam en lui disant: "... O Adam, dois-je te montrer l'Arbre de l'Immortalité, et un royaume qui ne se désintègre jamais?" (20:120). Adam et sa femme ont été trompés pour manger de cet Arbre Interdit et ils sont descendus dans la Terre, de la poussière de laquelle ils ont été créés; la même poussière qui contient tous les éléments qui forment les corps des êtres humains, des animaux et des plantes. Les enfants d'Adam ont la même tendance à être trompés par les démons et ont le même désir d'atteindre l'immortalité et un royaume qui ne se décompose jamais. Satan et les démons trompent la plupart des descendants d'Adam dans la même méthode, ce qui les rend perdants égarés; ils voient la mort survenir autour d'eux et n'épargnent personne, mais ils supposent à tort qu'ils ne meurent jamais; ils agissent comme s'ils n'allaient jamais mourir dans leur existence sur Terre. Ce faux espoir d'être immortel sur Terre les conduit à lutter contre les possessions transitoires. Étant endoctrinés par les démons, ils perçoivent leurs péchés et leurs mauvaises actions comme s'ils étaient de bonnes actions, jusqu'à ce qu'ils meurent et éprouvent des remords après qu'il est trop tard pour eux.

2- Dieu dit ce qui suit au sujet de la Terre: "D'elle nous t'avons créé, et en elle nous te rendrons, et d'ici nous t'apporterons une autre fois." (20:55). Cela signifie qu'Adam et sa femme, et par conséquent le reste de tous les êtres humains, sont créés à partir de la poussière, mangeant de la nourriture créée à partir de la poussière de la Terre, et copulent et engendrent des enfants avec des âmes données de Dieu. grandissent, se marient et engendrent d'autres enfants, puis ils finissent par mourir, leurs corps retournent à la poussière à partir de laquelle ils ont été créés et leurs âmes retournent dans le domaine métaphysique de Barsakh d'où ils sont venus en premier lieu. Au sein de cette durée limitée de la vie sur Terre, les actes des êtres humains sont enregistrés par les anges, et de tels enregistrements seront la base du Le Jour du Jugement. La grande majorité des êtres humains échouent à cette épreuve de la vie, parce qu'ils ont divinisé et sanctifié la poussière à partir de laquelle ils ont été créés et sur laquelle ils avaient l'habitude de marcher, et ils sont morts et leurs corps sont devenus poussière; c'est la même poussière qui les a nourris et à partir de laquelle ils ont été créés et sur lesquels ils avaient l'habitude de marcher.

3- À cause de cette poussière, la plupart des gens commettent beaucoup d'injustices et se battent les uns contre les autres dans le but de posséder cette poussière; ils commettent aussi des injustices contre le Dieu Tout-Puissant lorsqu'ils adorent, divinisent et sanctifient des mortels créés de poussière comme eux et quand ils utilisent la poussière et d'autres matériaux créés pour fabriquer des dieux et des divinités, comme les idoles païennes et les mausolées vénérés par les polythéistes qui cherchent de l'aide de tels divinités. Une partie de cette injustice contre Dieu Tout-Puissant est d'établir des religions terrestres fabriquées par l'homme, qui divinisent et sanctifient de tels produits faits de poussière dans des révélations/hadiths/récits diaboliques attribués faussement à Dieu ou à Muhammad.

4- L'histoire locale des êtres humains dans une région ou un pays n'est rien d'autre que des guerres qui ont éclaté principalement à cause de cette poussière (c'est-à-dire, le monde transitoire). Les tyrans montent au pouvoir dans un pays donné et supposent qu'ils possèdent des étendues de terres et des gens qui y vivent! Ils se sentent comme s'ils étaient les propriétaires de la patrie et ils incarnent la patrie ou l'état et la nation; ceux qui osent questionner ces tyrans sont considérés comme des ennemis/traîtres de la patrie. De tels mensonges sont basés sur le fait que les tyrans désirent posséder la poussière des étendues de terres sur lesquelles vivent les citoyens. Où sont maintenant les tyrans qui ont été regardés et entendus dans les médias du monde entier? Ils sont poussière maintenant; ils sont morts et transformés en matière décomposée qui finalement s'est transformée en poussière.

5- Au niveau régional, l'histoire humaine n'est remplie que de guerres et de misères causées principalement par la lutte pour la poussière. Les tyrans désirent envahir d'autres pays et régions voisins pour annexer de nouvelles étendues de terres à leurs royaumes à travers la guerre, tout en élevant différentes bannières nationalistes, religieuses ou raciales. Finalement, les tyrans meurent inévitablement. Où sont les tyrans du passé? Ils sont poussière maintenant; ils sont morts et transformés en matière décomposée qui finalement s'est transformée en poussière.

6- Au niveau international, l'histoire humaine n'est remplie que de guerres et de misères causées principalement par la lutte pour la poussière. Les empires ont été formés en conquérant des étendues de terres possédées par d'autres sous beaucoup de prétextes de nationalisme, de race ou de religion. Les prétextes de race et de nationalisme finissent par se terminer, alors que ceux basés sur les religions terrestres persistent et demeurent, faisant des crimes odieux des conquêtes et des invasions et ils les nomment comme«djihad». C'est le principal problème des Muhammadiens de l'ère de calife Abou Bakr de Qorayish à l'ère du 'calife' Abou Bakr Al-Baghdadi d'ISIS (ou EIIL, en français). Où sont ces califes maintenant? Ils sont poussière maintenant; ils sont morts et transformés en matière décomposée qui finalement s'est transformée en poussière.

7- L'histoire humaine locale, régionale et internationale n'est qu'une misère pour des milliards de personnes. Quel est le nombre de victimes des conquêtes arabes dans les zones allant des frontières de la Chine aux frontières du sud de la France? Quel est le nombre de victimes des empires pharaonique, assyrien, perse, romain, mongol et ottoman? Quel est le nombre de victimes des conquêtes du le Grec Alexandre le Grand, César des Romains, Cambyse II de Perse, Darius de Perse, Gengis Khan et Hulago des Mongols? Quel est le nombre de victimes du colonialisme espagnol dans le Nouveau Monde, en Afrique et en Asie? Quel est le nombre de victimes du colonialisme européen dans le monde? Quel est le nombre de victimes de Hitler, Staline, Mussolini et de la famille Romanov? Quel est le nombre de victimes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale? Quel est le nombre de victimes de l'invasion japonaise de la Chine, des Philippines et des îles de l'Asie du Sud-Est? Quel est le nombre de victimes des invasions américaines au Vietnam, en Irak, en Amérique centrale et en Amérique du Sud? Depuis l'époque où l'humanité a connu la guerre, la misère n'a jamais été confinée aux bains de sang, mais aussi à ceux qui restent vivants pour être volés, humiliés, violés, asservis et torturés; ceux qui vivent une telle misère ont l'impression que leur mort aurait été meilleure. Quel est le nombre de victimes des tyrans à l'Est et à l'Ouest? Les tyrans qui oppriment leurs nations terrorisent les citoyens par l'incarcération et la torture dans les prisons et les appauvrissent pour les maintenir occupés à joindre les deux bouts et n'auraient jamais le temps et l'énergie d'exiger des droits politiques ou d'autres droits. Toutes ces misères sont causées essentiellement par la lutte pour posséder la poussière. Finalement, les tyrans meurent et se transforment en poussière. Où sont les tyrans du passé maintenant? Ils sont poussière maintenant; ils sont morts et transformés en matière décomposée qui finalement s'est transformée en poussière.

8- Tous les tyrans locaux, régionaux et internationaux assument à tort qu'ils possèdent des étendues de terres et de gens qui y vivent; il est important pour eux de posséder et de contrôler les citoyens en tant que «sujets» afin que les citoyens soient privés de posséder des étendues de terres dans leur propre pays; la sauvagerie conduit certains tyrans à commettre un génocide pour voler des étendues de terres à leurs propriétaires d'origine: les États-Unis l'ont fait avec les Indiens rouges, et l'Espagne avant que les États-Unis ne commettent le même crime pendant un certain temps. Par conséquent, la poussière ou la terre est leur dieu/divinité, sur lequel ils se battent et se massacrent les uns les autres jusqu'à ce qu'ils se transforment en poussière dans le même pays. Ils sont poussière maintenant; ils sont morts et transformés en matière décomposée qui finalement s'est transformée en poussière.

 

Deuxièmement: adorer la poussière dans la confiscation saoudienne des étendues de terres:

1- Le prince saoudien Mishaal Ibn Abdelaziz Al-Saoud est décédé en 2017, laissant derrière lui un trillion et 430 millions de riyals saoudiens, en plus des entreprises et des étendues de terres qu'il s'est confisqué; son titre était le roi des terres confisquées d'Arabie, alors qu'il confisquait le plus grand nombre de terres au royaume saoudien établies par son père, Abdul-Aziz Al-Saud. Où est ce prince saoudien maintenant? Il est poussière maintenant; il mourut et se transforma en matière décomposée qui finit par se transformer en poussière, et ses étendues de terres confisquées (la poussière qu'il a amassé) ne lui profitèrent jamais pour éviter la mort.

2- Les membres de la famille royale saoudienne pratiquent généralement (comme si c'était leur droit!) Cette confiscation des étendues de terres appartenant à l'État saoudien ou à des particuliers. L'Arabie saoudite (i.e., the KSA, en anglais), le nom du royaume saoudien, donne l'impression que les membres de la famille royale saoudienne possèdent toutes les étendues de terre en Arabie. C'est pourquoi les princes saoudiens et leurs amis parmi les hauts fonctionnaires se font concurrence dans la confiscation des étendues de terres et les murs, et ensuite, ils les vendent aux citoyens ou à l'État saoudien pour construire des projets. Comme ce sont eux qui décident de construire des projets ou de savoir d'abord que l'État saoudien a l'intention de construire des projets, tel ou tel prince saoudien confisquerait volontiers des étendues de terres pour les diviser et les vendre à l'État saoudien ou projets et logements) à des prix élevés! Les membres de la famille royale saoudienne supposent que de telles escroqueries sont «légales» et «légitimes» car ils possèdent à l'origine les étendues de terres et de personnes qui y vivent!

3- Selon les documents publiés, des étendues de terres confisquées par les membres de la famille saoudienne suffisent à loger 15 millions de citoyens, alors que 80% des citoyens sont privés de maisons et dépendent des maisons louées, bien que le royaume saudien soit l'une des plus riches pays du monde entier avec une vaste superficie de plus de 2 millions de kilomètres carrés. Une blague dans les réseaux de médias sociaux est à propos de cet homme qui a dit à son ami qu'il rêvait d'être entouré par des étendues de terres confisquées dans le désert, et son ami lui a dit que ce n'est pas un rêve; c'est la vie à l'intérieur du royaume saoudien!

4- Ces ministres obséquieux et les hauts fonctionnaires qui servent les membres de la famille saoudienne imitent leurs maîtres en confisquant des étendues de terre en utilisant leur autorité et leur pouvoir. La crise des étendues de terre s'est exacerbée à cause de ces confiscations; même les membres de la famille saoudienne ont dû restaurer certaines étendues de terres (dont les régions ont dépassé celles du Qatar, du Bahreïn, du Liban et des Comores quand ils sont combinés ensemble!) de ces ministres et des hauts fonctionnaires dans la période 2010-2015, dans 12 villes et gouvernorats. Ces étendues de terres d'une valeur de 2,3 trillions de riyals saoudiens et leurs zones (environ 1,5 milliards de kilomètres carrés) surpassent le centuple des zones des capitales européennes.

5- Pourtant, il est impossible que les secteurs gouvernementaux s'immiscent dans des étendues de terres confisquées par des princes saoudiens, en particulier les princes âgés, et Mishaal Ibn Abdul-Aziz en particulier, avant sa mort.

 

Enfin:

1- C'est le culte de la poussière initié par le fondateur du royaume saoudien, Abdul-Aziz Al-Saud, lorsqu'il a conquis, envahi et occupé des terres d'autrui et fait de ces terres une propriété privée aux membres de sa famille, en particulier ses fils qui rivaliser pour posséder autant d'étendues de terre que possible.

2- Finalement, quand un prince saoudien rencontre sa mort, il dira ce qui suit en mourant: "Jusqu'à ce que, quand la mort arrive à l'un d'eux, il dit: "Mon Seigneur, renvoie-moi. Que je puisse faire ce que j'ai négligé."..." (23:99-100) et la réponse sera la suivante: "...Jamais! c'est juste un mot qu'il prononce. ils sont conduits dans le Barsakh, jusqu'au jour où ils sont ressuscités." (23:100). Le cadavre de tout prince saoudien est transformé en matière décomposée qui dégage une puanteur nauséabonde et se transforme peu à peu en poussière.

3- Au Dernier Jour, Dieu dira ce qui suit aux adorateurs de poussière et aux adorateurs de Satan: "N'ai-je pas conclu avec vous, enfants d'Adam, que vous n'adorez pas le Diable, qu'il est votre ennemi juré? Et que vous me serviez, c'est un chemin droit, le Diable a égaré une grande partie de vous, n'avez-vous pas compris, c'est le feu de l'Enfer qui vous a été promis, rôtissez-le aujourd'hui, parce que vous avez toujours mécru." (36:60-64). Cela signifie qu'ils n'ont pas pris de ce monde, mais de la poussière et ils sont morts et transformés en poussière, mais après Le Dernier Jour, ils demeureront éternellement en Enfer, le pire destin pour eux.

4- Ce sort à l'intérieur de l'Enfer pour l'éternité ne se limite pas à l'injuste prince saoudien Mishaal et d'autres injustes parmi les membres de la famille saoudienne; c'est le sort des califes d'Abou Bakr de Qorayish à Abou Bakr Al-Baghdadi d'ISIS et d'autres conquérants et dirigeants comme Thoutmosis III, Alexandre le grand, César, Napoléon et Hitler, car tous étaient des tyrans qui ont causé des massacres. Ils sont morts et se sont transformés en poussière, et l'Enfer pour l'éternité les attend.

5- Nous adressons cet article aux personnes vivantes pour les avertir et les prêcher afin qu'elles puissent se repentir bientôt.

 

Le meilleur discours: Dieu dit dans le Coran: "C'est nous qui hériterons le Terre et tout le monde, et pour nous, ils reviendront." (19:40). Comme toujours, Dieu ne dit rien d'autre que la Vérité Absolue.

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE III: L'effondrement de la famille Al-Saoud dans une vision analytique

 

 

Quelle honte! Les mercenaires «chrétiens» de (Blackwater) arrêtent et torturent les hauts princes saoudiens!

 

Introduction:

1- Ces hauts princes saoudiens (de M. Ibn Nayef à Mutaib Ibn Abdullah) sont restés jusqu'à récemment comme des pharaons qui contrôlent tout dans le royaume saoudien et la famille royale saoudienne. Maintenant, beaucoup de princes saoudiens sont humiliés de manières jamais imaginées auparavant dans leurs pires cauchemars; ils sont arrêtés par les mercenaires «chrétiens» (Blackwater) dont la notoriété mondiale est connue de tous. En effet, la compagnie Blackwater compte des milliers de mercenaires et offre ses services de «sécurité» à de nombreux régimes dans le monde (notamment au Moyen-Orient et en Asie) au sein de son empire quasi-militaire. La compagnie Blackwater a été impliquée dans des violations contre des civils, notamment en tuant des civils irakiens dans le cadre d'opérations durant l'invasion américaine en Irak.

2- Le fait que le prince héritier saoudien, M. Ibn Salman, a demandé l'aide de la compagnie Blackwater signifie qu'il ne fait jamais confiance à la sécurité saoudienne, aux gardes royaux saoudiens, ni à l'armée saoudienne. En revanche, dans les années 1990, de nombreux wahhabites du royaume saoudien ont exprimé leur fureur lorsque les «chrétiens» ont souillé la terre saoudienne de «l'islam» et de la Mecque, alors que les membres de la famille royale saoudienne ont demandé l'aide des marines américains contre la menace posée par Saddam Hussein quand il a envahi le Koweït. Maintenant, les mercenaires de Blackwater arrêtent les hauts princes saoudiens sur les ordres du roi Salman et de son fils le prince héritier.

3- Ces princes arrêtés sont interrogés par le nouvel appareil de sécurité de l'État saoudien établi par M. Ibn Salman, dirigé par des experts égyptiens et, en plus, par l'ancien ministre égyptien de l'Intérieur, Habib Al-Adly, introduit clandestinement dans le royaume saoudien. Cela signifie que le régime saoudien fait appel à l'aide des anciens ministres de l'Intérieur égyptiens pour travailler au royaume saoudien en tant qu'experts pour aider à opprimer les pauvres citoyens d'Arabie. Cela signifie que le prince héritier ne trouve ni ne fait confiance aux hommes de sécurité saoudiens dans la mission qu'il entreprend maintenant dans L'Arabie saoudite sous la bannière d'une campagne anti-corruption.

4- Nous sommes surpris par l'information mentionnée sur le site web de Middle-East Eye (www.middleeasteye.net) selon laquelle certaines personnes détenues et interrogées par de hauts responsables saoudiens sont sauvagement maltraitées, torturées et battues. Certains d'entre eux ont été hospitalisés, selon le journaliste britannique connu David Hirst dans ce reportage sur le site de Middle East Eye intitulé "Les hauts personnages saoudiens torturés et battus dans l’épuration". Des sources à Riyad et au sein du palais royal affirment que l'ampleur de cette répression de la campagne dite «anti-corruption» est plus grande que ne l'ont révélé les autorités saoudiennes. Plus de 500 hommes ont été arrêtés et d'autres sont arrêtés quotidiennement depuis plus d'une semaine. En effet, des dizaines d'hommes d'affaires, de milliardaires, de hauts fonctionnaires, de ministres et de princes ont été arrêtés et interrogés. Une telle répression ou épuration vise à renforcer l'autorité et le pouvoir du prince héritier. David Hirst affirme dans ce reportage que «certaines des personnalités arrêtées ont été choisies pour le traitement le plus brutal, souffrant de blessures au corps subies par les méthodes classiques de torture. Il n'y a pas de blessures à leurs visages, donc ils ne montreront aucun signe physique de leur épreuve lorsqu'ils apparaîtront en public. Certains détenus ont été torturés pour révéler les détails de leurs comptes bancaires." Le site Web de Middle East Eye a été «incapable de fournir des détails précis sur les abus subis afin de protéger l'anonymat de ses sources». Voici le lien du reportage (en anglais) par David Hirst: http://www.middleeasteye.net/news/exclusive-senior-figures-tortured-and-beaten-saudi-purge-1489501498

5- Les événements se déroulent très rapidement dans le royaume saoudien et au Moyen-Orient. Avant que les choses changent pour le pire, analysons les points ci-dessus dans notre prédiction de l'effondrement imminent du royaume saoudien. Nous fournissons ci-dessous nos points de vue dont le temps prouvera qu'ils sont vrais ou non.

 

Premièrement: au sein de la famille saoudienne:

1- Les membres de la famille saoudienne n'ont jamais été témoins de schismes au sein du premier État saoudien qui a pris fin en 1818; ils étaient unis par leur wahhabisme en annexant des étendues de terres par des conquêtes et en opprimant le peuple d'Arabie. Au sein du second État saoudien, l'élan wahhabite s'estompe et les «droits» familiaux qui ont conduit aux schismes ont commencé plus tôt et ont abouti au fait que les frères et les proches saoudiens se battaient les uns contre les autres et se détrônaient les uns les autres. Par exemple, Turki Ibn Abdullah Al-Saoud, Feisal Ibn Turki, Saud Ibn Feisal, et Abdul-Rahman Ibn Feisal ont été intronisés deux fois et Abdullah Ibn Feisal a été intronisé trois fois. Abdul-Rahman Ibn Feisal a été vaincu par la famille Al-Rasheed et il a pris la fuite au Koweït. Il était le père d'Abdul-Aziz Al-Saoud, le fondateur du troisième État saoudien actuel.

2- Quand Abdul-Aziz Al-Saoud a établi le troisième État saoudien actuel alors que son père, Abdul-Rahman Ibn Feisal, était vivant, il a stipulé que le trône du royaume saoudien devait être limité à sa progéniture, et son père a accepté. En effet, Abdul-Aziz a introduit un système de loyauté et d'allégeance pour que sa famille et sa progéniture ne se battent pas dans des schismes familiaux, surtout après avoir débarrassé des Frères de Nejd et donné à l'État le nom de sa famille: L'Arabie saoudite.

3- Avant l'augmentation des prix du pétrole, le prince héritier Feisal se disputait avec son frère, le roi riche et extravagant Saoud. Feisal réussit à détrôner le roi Saoud et à s'ériger en roi pendant que l'ancien roi était vivant. Aucun autre schisme familial saoudien ne s'est produit jusqu'à ce que le roi salman a été intronisé à la fin de ses années soixante-dix après de longues années de port du titre (le prince héritier). On s'attendait à ce qu'il se venge (après une si longue période d'attente) en limitant le trône du royaume saoudien à sa progéniture. En fait, Salman est l'homme le plus fort, le plus puissant et le plus audacieux parmi ses frères et demi-frères. Il est très pragmatique et n'aime pas le wahhabisme. Salman a été le gourdin utilisé par la famille royale saoudienne pour réprimer et écraser le mouvement d'opposition wahhabite au 20ème siècle, bien qu'il n'était que le prince de Riyad à l'époque, et pas le ministre de l'Intérieur. Le ministre de l'Intérieur de l'époque était son frère, le prince Nayef, spécialisé dans la torture des détenus parmi les personnalités de l'opposition alors que Salman confronté politiquement les personnalités de l'opposition au royaume saoudien et à Londres, sous le règne de leur frère, le défunt roi Fahd. Le prince héritier actuel, M. Ibn Salman, a hérité de son père cette tendance audacieuse, agressive, pragmatique et il les applique maintenant dans le «bon moment» au sein des membres de la famille royale saoudienne.

4- Les membres de la famille saoudienne étaient des combattants cavaliers bédouins dans les batailles au sein des premier et second états saoudiens; le dernier cavalier d'entre eux était le fondateur du troisième état saoudien actuel, Abdul-Aziz Al-Saoud. Les revenus pétroliers ont fait que les membres de la famille saoudienne se sont soudainement transformés (sans processus progressif de civilisation) de la culture bédouine à la prospérité, à l'extravagance et à l'immoralité. C'est pourquoi, lorsque le roi Salman fit de son fils, M. Ibn Salman, le vice-prince héritier, ses frères et leurs fils protestèrent à peine. Dans une vidéo, le vice-prince héritier a agenouillé devant le prince héritier M. Ibn Nayef, qui était le ministre de l'Intérieur favorisé par les Américains. Des mois plus tard, M. Ibn Salman a été nommé prince-héritier et M. Ibn Nayef a été renversé facilement. Le prince Mutaib Ibn Abdallah se préparait à succéder à son père, le défunt roi Abdullah, au trône au lieu de son oncle Salman, dans un complot ourdi par Khalid Al-Tuweijri, le chef de la cour royale sous le roi Abdallah. Al-Tuweijri a empêché quiconque de rencontrer le roi Abdullah dans son lit de mort lorsqu'il a été hospitalisé. Les rumeurs disent que M. Ibn Salman a déjoué un tel complot consistant à nommer Mutaib Ibn Abdullah prince-héritier au lieu de Salman, et il a menacé Al-Tuweijri avec un pistolet et l'a giflé. Al-Tuweijri (loyal au roi Abdullah et son fils Mutaib) a été renvoyé de son poste de chef de la cour royale une fois que Salman a été intronisé. Mutaib a été récemment arrêté par les mercenaires "chrétiens" de la compagnie  Blackwater.

5- Les membres de la famille saoudienne comprennent maintenant trois générations: la génération aînée des fils d'Abdul-Aziz Al-Saoud (dont Mishaal, Ahmad et Talal), la génération des petits-fils d'Abdul-Aziz Al-Saoud: les fils de Saud, Feisal, Khaled, Fahd, Nayef, Sultan, etc., et la génération de la progéniture de ces fils. Il y a aussi des princes d'importance mineure qui sont les fils des frères d'Abdul-Aziz Al-Saoud et de leur progéniture, environ 11 mille personnes. La génération âgée des fils d'Abdul-Aziz Al-Saoud est trop faible pour s'opposer au roi Salman et à son fils impétueux et imprudent. Le prince Talal Ibn Abdul-Aziz ne s'est pas encore révolté contre Salman et son fils, bien que dans sa jeunesse, il se soit révolté contre sa famille en exigeant l'introduction de la réforme, et il a formé un front avec d'autres princes réformistes et a rejoint Gamal Abdel-Nasser, le président égyptien à l'époque, tout en cédant son titre royal en tant que prince. Dans sa vieillesse, le prince Talal protesta à voix basse; il n'a jamais prononcé un mot en public quand son fils, Al-Waleed Ibn Talal, a été emprisonné par Ibn Salman et sa richesse est confisquée. Al-Waleed a été la star de la famille saoudienne dans le monde des affaires. La génération des fils inclut ceux qui occupent des postes de haut rang comme certains fils des princes Feisal et Sultan, et ils sont assez sages pour ne pas provoquer la colère de M. Ibn Salman afin de jouir du reste de leur vie dans la sérénité. C'est pourquoi ils ont juré allégeance à M. Ibn Salman en tant que prince héritier. Ce prince héritier et son père, le roi Salman, ont été prêts à faire face à d'autres fauteurs de troubles au sein des membres de la famille saoudienne.

6- La soi-disant campagne anti-corruption visant à contrôler les fauteurs de troubles qui s'opposeraient au prince héritier a commencé par arrêter le prince gâté Abdul-Aziz Ibn Fahd, et aucune réponse n'a jamais été donnée par les membres de la famille saoudienne. Lorsque le roi Salman et son fils ont annoncé leur intention de rejeter le wahhabisme et de réexaminer les soi-disant hadiths, aucune réponse n'a jamais été donnée par les membres de la famille saoudienne. Tous ceux qui sont craints par M. Ibn Salman ont été arrêtés et leurs biens confisqués, et aucune réponse n'a jamais été donnée par les membres de la famille saoudienne. Lorsque M. Ibn Salman a ordonné l'arrestation et l'interrogatoire de centaines d'hommes, les membres de la famille saoudienne ont été terrifiés. M. Ibn Nayef, qui a été le ministre de l'Intérieur et qui a torturé des détenus au nom du royaume saoudien et des États-Unis, est maintenant arrêté et emprisonné par les mercenaires «chrétiens» de Blackwater. Al-Waleed Ibn Talal qui a ridiculisé Donald Trump et l'a qualifié de «déshonneur pour toute l'Amérique» est maintenant emprisonné et ses milliards de dollars américains confisqués et les rumeurs disent que sa fille est également emprisonnée. Est-ce que cela a été fait aussi par les mercenaires «chrétiens» de Blackwater?!

7- Le défunt prince Mishaal, qui a confisqué des centaines de milliers de kilomètres carrés de terres en Arabie au cours des 50 dernières années et est mort en 2017, n'a jamais caché son ambition d'être intronisé comme roi. En 2013, il a été accusé par les tribunaux britanniques de blanchiment d'argent, de soutien au terrorisme, de contrebande de pierres précieuses en provenance du Congo et d'offre d'un pot-de-vin de deux milliards de dollars américains à un fonctionnaire de l'ONU. Mishaal protesta dès le début contre la nomination de M. Ibn Salman comme prince héritier sans le consulter. Heureusement pour le roi Salman et son fils, le prince Mishaal mourut en 2017, et le prince héritier confisqua son argent liquide dans le royaume saoudien, environ 400 milliards de dollars américains, contrairement à la plupart d'argents des autres princes qui sont dans des comptes bancaires à l'étranger. Ainsi, la soi-disant campagne anti-corruption n'aurait pas été un succès sans confisquer l'argent du défunt prince Mishaal.

 

Deuxièmement: les mots du blogueur Mujtahidd sur Twitter:

 Un mystérieux prince saoudien est un blogueur qui se dit Mujtahidd publie en ligne les scandales des membres de la famille saoudienne, et ses derniers tweets sur Twitter retracent les pas de M. Ibn Salman qui vise à monopoliser le pouvoir et à confisquer toute richesse. Nous résumons ces tweets et leur donnons des titres ci-dessous.

Le renvoi de Mutaib Ibn Abdullah de son poste de commandant de la garde nationale:

1- Après le renvoi M. Ibn Nayef de son poste de ministre de l'Intérieur, le ministère de l'Intérieur est désormais dirigé par M. Ibn Salman, qui a renvoyé Mutaib Ibn Abdullah de son poste de commandant de la garde nationale afin que toutes les forces armées soient sous le contrôle du prince héritier saoudien; de telles mesures préparent la voie pour que M. Ibn Salman soit officiellement intronisé comme roi pendant que son père est vivant. Le nouvel appareil de sécurité de l'État saoudien fidèle à M. Ibn Salman est rempli d'experts égyptiens de la sécurité et des mercenaires de Blackwater.

2- M. Ibn Salman a essayé de faire facilement accepter à Mutaib son renvoi en échange de la nomination d'un de ses fils, mais Mutaib a refusé et a demandé l'aide de son oncle paternel, le prince Ahmad Ibn Abdul-Aziz. Le prince héritier a averti les membres de la famille saoudienne que quiconque contacterait le prince Ahmad Ibn Abdul-Aziz risque de perdre la vie! Cela les a fait réfléchir à deux fois avant de contacter le prince Ahmad Ibn Abdul-Aziz. Plus tard, M. Ibn Salman a renvoyé Mutaib de son poste et cela a coïncidé avec la soi-disant campagne anti-corruption.

La soi-disant campagne anti-corruption comme une façade pour confisquer la richesse et monopoliser le pouvoir:

1- Lorsque le premier pas de M. Ibn Salman a été d'arrêter le prince Abdul-Aziz Ibn Fahd et de confisquer ses possessions et ses richesses, aucune réponse n'a jamais été donnée par les membres de la famille saoudienne. Cela a encouragé le prince héritier à poursuivre les autres étapes de son plan.

2- M. Ibn Salman a décidé d'empêcher les princes de voyager à l'étranger sauf autorisation écrite préalable de sa part et il a imposé une certaine limite pour les sommes transférées à l'étranger, à ne jamais dépasser, sauf autorisation écrite préalable de lui. Le prince héritier a commandé la préparation d'un rapport sur les possessions des princes saoudiens à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien.

3- Ce rapport montre les trillions de dollars américains possédés par les princes saoudiens et leurs partisans et copains. Ce rapport mentionne que Khaled Al-Tuweijri a volé plus de 300 milliards de dollars américains lorsqu'il était le chef de la Cour royale sous le défunt roi Abdullah qui lui faisait absolument confiance. Ces ministres et hommes d'affaires arrêtés au cours de la champagne anti-corruption possèdent de nombreux milliards de dollars américains dans le cadre de leurs relations directes et indirectes avec les princes saoudiens.

4- Mutaib Ibn Abdullah a été renvoyé de son poste au sein de cette campagne anti-corruption afin de le faire apparaître comme l'un des corrompus. Les médias saoudiens se concentrent trop sur cette campagne anti-corruption pour intimider les membres de la famille saoudienne. Cette campagne anti-corruption a inclus la suspension de certaines personnes et l'ouverture d'enquêtes sur d'autres personnes à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien afin de confisquer leurs biens. L'étape suivante consiste à renvoyer de leurs postes de nombreux princes saoudiens comme les princes qui gouvernent Tabuk, la Mecque, Al-Ahsa et Riyad, afin de nommer à leur place ceux qui sont fidèles à Salman.

5- Finalement, Mujtahidd affirme la cupidité de M. Ibn Salman qui a l'intention de confisquer autant d'argent et de possessions que possible pour ses propres comptes bancaires. Il dit que le prince héritier s'attend à recevoir entre deux et trois trillions de dollars américains, tout en consacrant un demi-trillion de dollars américains seulement au budget saoudien. Il dit que M. Ibn Salman s'est vanté parmi ses proches parents que sa richesse dépassera les richesses de Bill Gates, Mishaal Ibn Abdul-Aziz, Abdul-Aziz Ibn Fahd, Khaled Ibn Sultan, et Muhammad Ibn Fahd lorsqu'ils sont combinés ensemble, comme il désire entrer dans les records mondiaux Guinness comme l'homme le plus riche sur Terre.

 

Enfin:

1- Le degré d'affluence corruptrice des membres de la famille royale saoudienne a permis au prince héritier, M. Ibn Salman, de les contrôler sous le slogan «combattre la corruption». Ce n'est pas une nouvelle manchette que tous les membres de la famille royale saoudienne sont corrompus et en quête incessamment d'autres formes de corruption. Ceux qui prétendent combattre la corruption ne doivent jamais avoir été des personnes corrompues; cela ne s'applique certainement pas au roi Salman et à ses fils, y compris le prince héritier, qui sont très corrompus. C'est ainsi que les conditions des membres de la famille royale saoudienne ont changé par rapport à leurs ancêtres des XVIIIe et XIXe siècles en raison de la malédiction des revenus pétroliers.

2- Il est à noter que le roi Salman a prévenu son frère le prince Ahmad Ibn Abdul-Aziz en disant de façon menaçante que le trône serait pour son fils, M. Ibn Salman, que les membres de la famille saoudienne l'apprécient ou non. Cela signifie que les membres de la famille saoudienne n'ont aucun poids dans le choix de celui qui montera sur le trône saoudien.

3- Qui protège le roi Salman et son fils le prince héritier? Quelle est la source de cette confiance profonde adoptée par le roi Salman dans ses paroles?

 

 

Notre analyse des événements qui se déroulent actuellement dans le royaume saoudien

 

Premièrement:

1- Donald Trump a provoqué un tremblement de terre dans les politiques américaines traditionnelles; il a menacé de traire la vache saoudienne et de s'opposer résolument à l'Iran et ISIS (ou EIIL, en français), et il a promis de se rapprocher de la Russie, ce qui est contraire à les politiques d'Obama. Une fois que Trump est devenu président, le royaume saoudien a cherché à le gagner à ses côtés et a réussi à l'apaiser en donnant aux États-Unis des centaines de milliards de dollars américains. Les politiques du roi Salman et de son fils le prince héritier est se conforme à celles du  nouveau président américain; en fait, de nouvelles bases des relations américano-saoudiennes ont été établies récemment.

2- Le point ci-dessus coïncide avec deux facteurs. Premièrement, les terroristes d'ISIS sont maintenant vaincus et sur le point de disparaître d'Irak et de Syrie, ce qui indique la victoire de l'Iran et de son allié, le groupe terroriste Hezbollah (au Liban), et l'influence iranienne de l'Irak à la Syrie et au Liban, et aussie au Yémen. Deuxièmement, des menaces nucléaires mutuelles se profilent à l'horizon entre Trump et le président de la Corée du Nord. Les États-Unis resserrent les sanctions imposées à la Corée du Nord et traitent avec hostilité ceux qui coopèrent avec la Corée du Nord dans les domaines militaire et commercial avec hostilité, en particulier l'Iran qui défie les sanctions américaines imposées à la Corée du Nord. Cela augmente l'hostilité entre l'Iran et Trump. Le président américain jette le doute sur l'accord nucléaire entre l'Iran et les six grandes puissances (États-Unis, Royaume-Uni, Russie, France, Chine et Allemagne).

3- Dans le même temps, Israël (dont la sécurité est une priorité pour les États-Unis) déclare que l'Iran et son allié le groupe terroriste Hezbollah (au Liban) sont ses ennemis hostiles; cela rend les politiques saoudienne, israélienne et américaine unies dans la position contre l'Iran. Le roi Salman et son fils, le prince héritier, doivent s'allier à Israël contre leur ennemi, l'Iran, et mener la région dans la mise en œuvre de l'agenda américain pour mener une guerre contre l'Iran, afin que l'Iran soit privé de récolter résultats de l'écrasement des terroristes d'ISIS en Syrie.

4- Le royaume saoudien a dû changer ses politiques avec la Russie. Le roi Salman s'est rendu à Moscou et y a conclu plusieurs accords. Le rapprochement de Trump avec la Russie indique que Washington et Moscou cherchent cette solution: les États-Unis céderaient la Syrie pour la Russie en échange des efforts russes pour mettre fin à l'influence iranienne en Syrie. En fait, la Russie et l'Iran rivalisent pour atteindre la Mer Méditerranée à travers la Syrie. La Russie a ses bases militaires maritimes en Syrie et ne permettra pas de rivaux en Syrie après avoir défendu Bachar Al-Assad et sauvé la Syrie d'être divisée et ruinée. Les ambitions russes depuis le 19ème siècle et l'ère de la domination ottomane du Levant sont d'atteindre les eaux chaudes de la Mer Méditerranée. L'Iran a ses propres côtes dans les eaux chaudes ailleurs. Lorsque l'influence iranienne se terminera en Syrie, l'influence russe y sera une barrière entre l'Iran (et l'Irak dominé par l'Iran) d'une part et le groupe terroriste Hezbollah au Liban d'autre part. Le président syrien, Al-Assad, doit beaucoup à son existence (et à celle de la secte chiite alaouite) à la Russie, le pays qui insiste pour qu'il reste le président de la Syrie après les massacres qu'il a commis contre les rebelles en Syrie. Cela signifie qu'il sera un serviteur obéissant à la Russie et ne représentera pas une menace pour Israël, même si ses déclarations à propos d'Israël sont sinistres.

 

Deuxièmement: la mise en œuvre des plans dans la scène saoudienne:

1- Les États-Unis ont accepté de permettre au prince héritier saoudien, M. Ibn Salman, de se débarrasser du agent de les États-Unis en L'Arabie saoudite, M. Ibn Nayef, l'ancien prince héritier, et d'aider M. Ibn Salman à confisquer les richesses et le pouvoir au royaume saoudien. Bien que Trump ait été occupé avec ses discussions avec la Chine pour faire face à la Corée du Nord, il n'a pas oublié d'annoncer son soutien à Ibn Salman qui a incarcéré de hauts princes saoudiens et a confisqué leur argent.

2- Le royaume saoudien a établi un centre de «modération» pour faire face à l'extrémisme (c'est-à-dire, pour éliminer graduellement le wahhabisme) et a introduit une réforme dans les curricula saoudiens pour supprimer graduellement l'influence wahhabite. Ces efforts ont été loués par le secrétaire d'État des États-Unis. Le roi Salman a lancé un centre de révision des soi-disant hadiths et son fils a annoncé la nouvelle tendance vers l'adoption d'une forme «modérée» de l'islam et renie ainsi le wahhabisme. Ces efforts ont coïncidé avec le fait de limiter le rôle de la police religieuse saoudienne, de permettre aux femmes saoudiennes de conduire des voitures et de contrôler les clergés wahhabites qui remplissent le cyberespace de fatwas folles comme celles qui soutiennent les terroristes d'ISIS et autorisent l'inceste et le jihad sexuel. Par conséquent, le régime saoudien en préparation ne disposera que d'une petite place pour le wahhabisme, ce qui permettra d'arrêter la menace wahhabite du terrorisme dans les pays occidentaux. La petite place qui sera réservée au wahhabisme à l'intérieur du royaume saoudien est d'inciter les gens et les pays contre les chiites en général et l'Iran en particulier. Les clergés saoudiens des membres de la famille Al-Sheikh obéissent aveuglément aux membres de la famille royale saoudienne, ou bien ils seront incarcérés dans les prisons. Le prince héritier saoudien n'acceptant pas le silence et exigeant le soutien et les applaudissements des clergés saoudiens wahhabites. Ces cheikhs wahabites serviles et obséquieux n'oseront jamais s'opposer à l'élimination graduelle du wahhabisme ou aux projets touristiques dans la Mer Rouge, craignant d'être incarcérés par le prince héritier saoudien qui a incarcéré et humilié les hauts princes saoudiens.

 

Troisièmement: la mise en œuvre des plans au sein des politiques étrangères saoudiennes:

1- La première étape fut la visite historique du roi Salman à Moscou pour introduire des projets communs entre le royaume saoudien et la Russie et pour permettre à la Russie de contrôler complètement la Syrie. C'était un titre de nouvelles que le roi Salman a dit au président russe, Vladimir Poutine, qu'il ne s'oppose pas au fait qu'Al-Assad reste en tant que président syrien en échange de mettrre fin à tous les liens entre Al-Assad et l'Iran.

2- Le journal et site internet égyptien (Al-Masry Al-Youm) (www.almasryalyoum.com) mentionne en arabe cette nouvelle sur les nouveaux dons d'argent saoudiens présentés à l'Égypte, après un autre cadeau de M. Ibn Salman présenté à l'Égypte, qui est le l'incarcération de l'homme d'affaires saoudien qui a donné de l'argent au barrage éthiopien qui pourrait nuire à l'Égypte et à sa part de l'eau du Nil. Nous supposons qu'il y a un autre cadeau attendu qui sera la base des négociations saoudiennes avec l'Égypte au sujet des dons d'argent présentés à l'Égypte, c'est-à-dire les centaines de millions de dollars américains d'investissements en Égypte par le prince saoudien incarcéré Al-Waleed Ibn Talal. Nous supposons que cet argent sera partagé entre M. Ibn Salman et les généraux militaires qui gouvernent l'Égypte parce que leurs poches sont sans fond et convoitent plus d'argent. Cela ferait-il que les généraux militaires qui gouvernent l'Égypte soutiennent la guerre que pourrait être mener par M. Ibn Salman contre l'Iran? Le prince héritier saoudien désire-t-il recruter une partie des forces armées égyptiennes comme mercenaires dans une telle guerre? Rappelons-nous que M. Ibn Salman a recruté des mercenaires de Blackwater et à des experts égyptiens de la sécurité.

3- L'influence iranienne croissante au Yémen a conduit M. Ibn Salman, avec l'aide de ses alliés: Égypte, les Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Soudan, etc., à mener une guerre contre le Yémen qui a abouti à des massacres, à la famine et aux épidémies. Cela signifie que M. Ibn Salman est un criminel de guerre par excellence, mais il n'a pas peur d'être interrogé car il est protégé par les États-Unis. M. Ibn Salman (qui veut diriger à tout prix) a saisi l'occasion pour forcer le Qatar à se soumettre à lui en imposant un siège à Qatar (avec l'aide de ses alliés: Égypte, les Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Soudan, etc.) qui pourrait mener à une guerre imminente. Les États-Unis n'aiment pas ce siège de Qatar à cause de la base militaire américaine au Qatar qui menace l'Iran. M. Ibn Salman est maintenant dans une situation difficile, car il ne peut pas se retirer du Yémen ni du siège de Qatar et il ne peut pas remporter la victoire au Yémen ou continuer à menacer de faire la guerre à Qatar. Nous supposons que M. Ibn Salman désire recruter l'armée égyptienne, l'armée la plus puissante de la région arabe.

4- Pour servir les États-Unis, les Emirats Arabes Unis ont loué l'archipel de Socotra situé dans la Mer d'Arabie près du détroit de Mandeb qui relie la Mer Rouge au Golfe d'Aden. Ainsi, les États-Unis auront une base militaire américaine à Socotra en plus de la base militaire américaine au Qatar. Israël contrôle actuellement l'archipel de Dahlak dans la zone nord du détroit de Mandeb, ce qui signifie que l'Iran est empêché de fournir de l'aide et des armes à ses alliés au Yémen, les Houthis, et d'atteindre son allié au Liban, le groupe terroriste Hezbollah, à travers la Syrie. Face à l'Iran continue alors que le président yéménite Mansour Hadi est empêché de quitter le royaume saoudien; son rôle est terminé et il doit obéir à ses maîtres et se retirer.

5- Vaincre et écraser les terroristes d'ISIS en Syrie signifie la victoire de l'Iran et du Hezbollah. La réponse est de transférer le champ de bataille des luttes sectaires au Liban (qui fut le sol fertile des luttes sectaires dans la guerre civile libanaise de 1975-1990) afin de faire le Hezbollah occupé dans une guerre qui l'affaiblira pour ne pas le faire une source de véritable danger pour Israël. Cette nouvelle guerre enrichira les marchands d'armes. Ce plan international a incité le roi Salman à inviter le Premier Ministre sunnite libanais, Saad Al-Hariri, à rester dans le royaume saoudien. Une fois arrivé à Riyad, dans son discours, Al-Hariri a présenté sa démission et a verbalement attaqué l'Iran tout en déclarant qu'il aurait pu être assassiné s'il était resté plus longtemps à Beyrouth. C'est une étape sans précédent dans les relations internationales. Bien sûr, Al-Hariri est un agent du royaume saoudien et il détient la nationalité saoudienne; il doit obéir à M. Ibn Salman en venant avec sa famille à Riyad pour rester, exactement comme le pauvre président yéménite l'a fait avant lui. Craignant pour l'avenir du Liban, le président français s'est récemment rendu à Riyad. Historiquement, la France s'est toujours intéressée aux affaires libanaises.

6- Le conflit chiite-sunnite a conduit au fait qu'Israël n'est plus l'ennemi numéro un du monde sunnite; l'Iran est maintenant l'ennemi numéro un du monde sunnite. Certains rapports affirment que les États-Unis pourraient donner le feu vert à Israël pour lancer des attaques militaires contre le Hezbollah au Liban, avec le soutien du royaume saoudien et d'autres monarchies du Golfe. Bien sûr, les relations secrètes et non officielles entre Israël et L'Arabie saoudite manquent de relations diplomatiques officielles, et c'est la mission de Jared Kushner (gendre et conseiller principal de Trump) qui fait la navette entre Tel Aviv et Riyad pour lancer les relations diplomatiques officielles. Dans le même temps, le groupe terroriste Hamas à Gaza est actuellement contraint de rendre ses armes à l'autorité palestinienne de Cisjordanie, avec l'aide du président égyptien, Abdel-Fattah Al-Sisi, et du président de l'Autorité nationale palestinienne, Mahmoud Abbas. Les États-Unis ont annoncé la promesse de grandes récompenses à ceux qui fournissent des informations qui conduiront à l'arrestation des dirigeants du Hezbollah.

 

Quatrièmement: la position de l'Iran:

1- L'Iran a porté le plafond de ses protestations contre le royaume saoudien à un niveau sans précédent. Les Houthis ont lancé une roquette près de Riyad pour avertir les Saoudiens que l'heure zéro s'approchait.

2- Le prince saoudien âgé de 37 ans, Turki Ibn M. Ibn Fahd, petit-fils du défunt roi Fahd et fils aîné du prince incarcéré M. Ibn Fahd (ancien prince et gouverneur de la région riche en pétrole d'Al-Ahsa  des chiites à l'intérieur du roayume saoudien), a été introduit clandestinement en Iran et a reçu l'asile politique. Bien sûr, l'Iran va négocier la famille royale saoudienne sur ce prince. Ce prince fugitif était un ministre et un consultant au sein de la Cour royale saoudienne et il connaît beaucoup de secrets à révéler. Il est à noter que le prince saoudien qui était gouverneur adjoint de la région de l'Aseer, Mansour Ibn Muqrin Ibn Abdel Aziz Al-Saoud, a tenté de fuir dans son hélicoptère privé qui s'est écrasé (ou plutôt fait apparaître comme tel, comme d'autres affirment que l'hélicoptère fut frappé intentionnellement). Ce prince a été tué parce qu'il a tenté de fuir et il a protesté contre la nomination de M. Ibn Salman comme prince héritier. Ce dernier prince a envoyé un message à environ 1000 princes saoudiens pour protester contre sa nomination en tant que prince héritier, tout en affirmant que les princes âgés ne peuvent pas être efficace, affirmant aussi que les jeunes princes saoudiens doivent se révolter contre le roi Salman. Quand il a essayé de fuir, il a été assassiné et la chute de l'hélicoptère est apparu comme s'il s'agissait d'un accident. Cela signifie qu'il a constitué une véritable menace pour M. Ibn Salman, et son assassinat a eu lieu moins d'un jour après la soi-disant campagne anti-corruption qui a conduit à l'incarcération de nombreux princes saoudiens.

 

Enfin:

 Le monde est prêt pour un grand conflit, et le royaume saoudien est au cœur de ce conflit imminent. Dans quelle mesure ce conflit influencerait-il l'avenir du royaume saoudien, surtout qu'il est au bord d'un effondrement imminent? Le royaume saoudien resterait-il plus longtemps ou s'effondrerait-il bientôt?

 

 

Où sont ces soldats de l'armée qui sacrifieraient volontiers leur vie à la défense de la famille saoudienne qui est très riche et corrompue?

 

Premièrement: une armée forte contre une armée faible:

1- Les pays puissants sont ceux avec des nations puissantes craint par les gouvernements et où les citoyens n'ont pas peur des gouvernements. Les pays puissants ont des gouvernements qui servent les citoyens dont les représentants parlementaires vérifient et jugent la performance des gouvernements. Dans ce cas, personne n'est au-dessus des lois formulées par les représentants parlementaires élus lors d'élections libres et transparentes. Les citoyens de ces pays libres sont heureux de payer des impôts, car les représentants parlementaires, la police et l'armée servent les citoyens et protègent leur sécurité. Les armées de ces pays libres sont puissantes et défendent leurs patries de toutes leurs forces. La patrie n'est pas seulement une étendue de terre; ce sont plutôt les citoyens qui sont égaux dans les devoirs et les droits. Ainsi, les soldats des armées de ces pays libres défendent leurs patries en éprouvant un véritable sentiment d'appartenance. Ceci s'applique, par exemple, à Israël, craint par tous les dirigeants arabes. Israël a des élections démocratiques et sa puissante armée est en guerre constante depuis 1948; pourtant, il n'impose jamais de lois d'urgence ou de lois exceptionnelles. Les tyrans arabes règnent jusqu'à ce qu'ils meurent ou soient évincés, mais Israël et les États-Unis ont de nombreux présidents et dirigeants sans problèmes. Les soldats israéliens se battent pour la défense d'un pays (il ne défendent pas des ministers ou des dirigeants) dans lequel ils sont fiers d'être leur véritable patrie dans laquelle ils vivent dignement. Par conséquent, Israël est le seul modèle d'un puissant pays démocratique au Moyen-Orient.

2- Les pays faibles sont ceux qui sont possédés et contrôlés par des tyrans qui monopolisent les richesses, l'autorité et le pouvoir et qui contrôlent les citoyens. Les lois dans ces pays faibles sont formulées pour protéger les tyrans, et les lois pénales sont utilisées pour terroriser et intimider les citoyens. Dans ces pays faibles, la police humilie et torture les citoyens au lieu de les servir. Les armées de ces pays faibles confisquent les armes et prélèvent de l'argent des citoyens (par les taxes payées) et sont fières de combattre les citoyens non violents, faibles et pauvres en utilisant ces armes en cas de manifestations pacifiques, car ceux qui s'opposent aux tyrans sont considérés comme des ennemis et ils doivent être éliminés. De telles armées dans les pays faibles ne peuvent pas faire face à des rebelles armés.

 

Deuxièmement: il n'y a pas de véritable armée à l'intérieur du royaume saoudien pour la protéger contre l'effondrement imminent:

1- L'Arabie saoudite est le troisième pays au monde (après les États-Unis et la Chine) en dépenses militaires; il possède d'innombrables piles d'armes et l'armée saoudienne comprend 440 000 hommes. Pourtant, cette armée saoudienne est très faible et sa seule victoire est de réprimer les citoyens faibles et non armés de l'Arabie qui vivent dans un royaume appartenant à des membres de la famille saoudiens riches, extravagants et corrompus. La preuve du fait que cette armée saoudienne est très faible est que le royaume saoudien a demandé l'aide des États-Unis lorsque les membres de la famille saoudienne ont été très terrifiés par Saddam Hussein dans les années 1990. En fait, la famille saoudienne ne fait jamais la guerre que par procuration au sein de ses alliés qui défendent le royaume saoudien. Le seul véritable bras des membres de la famille saoudienne est l'argent; ils utilisent beaucoup d'argent pour faire la guerre à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien. l'armée saoudienne est composée de mercenaires appartenant à différentes nationalités et dirigés par des dirigeants des membres de la famille saoudienne et de leurs serviteurs. Par conséquent, de tels dirigeants «militaires» saoudiens n'ont aucune expérience militaire; ils se spécialisent seulement dans l'obtention de pots-de-vin dans le cadre de transactions d'achat d'armes. Les membres de la famille saoudienne diffusent des bains de sang en dehors du royaume saoudien par procuration en utilisant ses alliés et ses organisations pour détruire des ennemis. Même dans la guerre saoudienne menée au Yémen, les Saoudiens utilisent des bombardements d'avions de combat; ils n'ont pas de vrais soldats car l'armée saoudienne des mercenaires ne peut affronter les combats interhumains sur les champs de bataille et ne peut pas envahir des étendues de terre, contrairement à d'autres armées alliées du royaume saoudien.

2- Les membres de la famille saoudienne peuvent établir un appareil de sécurité pour terroriser, intimider et torturer les gens; au fait, c'est déjà arrivé. Pourtant, ils ne peuvent pas établir une véritable armée qui défendra le royaume saoudien contre tous les agresseurs ou contre sa chute imminente. Depuis qu'une telle armée réelle n'existe pas, le royaume saoudien est maintenant au bord de l'effondrement.

3- Nous parlons d'une véritable armée saoudienne de soldats fidèles qui se consacrent à la défense de l'État saoudien, comme ce fut le cas au sein de l'armée saoudienne du premier État saoudien qui combattit courageusement les armées égyptiennes de M. Ali Pacha pendant des années avec honneur avant d'être vaincu par les troupes égyptiennes. Ces soldats de l'armée saoudienne du premier État saoudien avaient leur foi wahhabite qui était assumée par eux comme leseul vrai 'islam'; ils avaient l'habitude de supposer qu'ils étaient les seuls «vrais» musulmans sur Terre et qu'ils devaient combattre les «infidèles». À une telle époque, les princes saoudiens et les membres de leur famille se battent avec leur armée et leurs troupes, et les combattants avaient 4/5 des butins sur le champ de bataille après que des victoires aient été obtenues. Les combattants de l'époque appelaient les princes avec leurs noms propres sans titre; tous étaient frères dans une seule religion: le wahhabisme. C'est le type de soldats de l'armée réels et dévoués que nous parlons dans le point précédent. Au cours du deuxième État saoudien, le wahhabisme a diminué et les princes se sont battus pour restaurer le royaume de leurs pères; plus tard, les princes se battent les uns contre les autres, chacun cherchant le trône pour lui-même, et leur royaume s'effondre finalement. Dans l'ère du fondateur, Abdul-Aziz Al-Saud, le wahhabisme a été ressuscité et enseigné aux combattants wahhabites sauvages et brutaux appelés les Frères du Nejd. Abdul-Aziz Al-Saoud se battait avec eux dans la plupart des batailles et ils lui étaient fidèles, ils l'appelaient même avec son nom propre sans titre; cependant, une fois il devenu un tyran intronisé qui ne les a jamais consultés dans la conduite des affaires comme ses partenaires, ils se révoltèrent contre lui. Après qu'il les a vaincus et écrasés, il a nommé son royaume comme l'Arabie saoudite, pour déclarer que sa famille possède le royaume.

4- Après la mort de Abdul-Aziz Al-Saoud, les membres de la famille saoudienne n'ont jamais eu une véritable armée saoudienne. Les revenus pétroliers ont rendu les membres de la famille saoudiens très riches, extravagants et gâtés, qui supposent qu'ils possèdent des gens comme leurs esclaves. Les membres de la famille saoudienne savent très bien que leur armée de mercenaires est une simple décoration ou un ornement; ils ne peuvent pas prendre le risque de utiliser une telle armée de mercenaires non fiables et de faux soldats dans de vraies guerres. Ces soldats faibles ne connaissent rien d'autre que de jouer des instruments de musique pour divertir les membres de la famille royale saoudienne.

 

Troisièmement: les trois obstacles qui entravent l'existence d'une armée forte de soldats dignes de confiance qui protégeraient la famille saoudienne de l'effondrement:

 

(A) Son nom (L'Arabie saoudite):

1- C'est le seul pays au monde qui nomme l'État après le nom de la famille royale; cela indique que cette famille possède les terres et la nation d'Arabie. D'autres pays démocratiques ou tyranniques rendent leurs nationalités égales pour tous les citoyens vivant à l'intérieur du pays donné; nous voulons dire qu'il y a des Égyptiens en Égypte, des Finlandais en Finlande et des Ougandais en Ouganda. Nous trouvons l'exact opposé dans le royaume saoudien comme la nation là-bas est nommée comme (Saoudiens) pour indiquer qu'ils appartiennent à la famille royale saoudienne. Par conséquent, être (Saoudien) n'est pas du tout une vraie nationalité. Dans les pays tyranniques, quels que soient les tyrans et les généraux hautains et arrogants, ils font partie des citoyens d'un pays donné; en revanche, dans le royaume saoudien, la famille royale vit dans un domaine et tous les autres sont des espèces de seconde classe dans un autre domaine dans la culture de l'esclavage où les esclaves ne peuvent pas être rendus égaux à leurs maîtres les princes saoudiens.

2- Il peut être acceptable que les membres de la famille saoudienne (environ 11 mille personnes) défendent eux-mêmes leur royaume (comme bergers qui défendent leur troupeaux), mais il est inacceptable que les membres de la famille saoudienne qui possèdent les gens et des étendues de terre en Arabie demandent que l'hommes  doivent s'inscrire dans une armée pour défendre le royaume saoudien. Aucun homme à l'intérieur de l'Arabie ne serait assez idiot pour sacrifier sa vie pour défendre les membres saoudiens riches, corrompus, arrogants, hautains et oppressifs qui confisquent toute les richesses et ne donnent jamais de droits ou de dignité aux personnes vivant dans le royaume saoudien. Par conséquent, il n'est guère attendu que le royaume saoudien établisse une véritable armée de soldats fidèles dévoués qui sacrifieront volontairement leurs vies pour défendre le royaume contre son effondrement imminent.

 

(B) Sa nature en tant que pays agressif:

1- Des dizaines de pays tyranniques en Afrique, en Asie et en Amérique latine sont isolés et ne commettent jamais d'actes d'agression contre d'autres pays ou n'interviennent pas dans leurs affaires intérieures.

2- Le royaume saoudien tyrannique fait exactement le contraire; il a la peur existentielle tout le temps d'être au bord d'une chute imminente. Il s'est effondré deux fois et les membres de la famille saoudienne ne souhaitent pas assister à un troisième effondrement. C'est pourquoi l'Arabie saoudite affaiblit délibérément les pays voisins et en même temps propage son idéologie wahhabite dans le monde entier pour gagner à ses côtés plus d'alliés et de partisans et pour avoir plus d'influence partout.

3- De plus, les membres de la famille saoudienne ont utilisé leurs revenus pétroliers pour faire apparaître le royaume saoudien comme le chef religieux du monde «islamique» et le leader politique du monde arabe. C'est une catastrophe au plein sens du terme; comment se fait-il qu'une telle famille royale corrompue, très riche et arrogante prenne une si grande stature?

4- Le royaume saoudien a utilisé son leadership, son influence et ses richesses (mais pas son armée, il n'a pas vraiment d'armée du tout) pour répandre la corruption et les massacres dans le monde entier; par conséquent, le nombre de ses ennemis a augmenté même parmi les wahhabites eux-mêmes. Nous parlons ici des membres de la famille royale saoudienne qui manipulent leur grande influence (avec leur idéologie, leur argent et leur pétrole) dans le monde entier.

 

(C) Sa religion wahhabite:

1- Le royaume saoudien a propagé le wahhabisme dans le monde entier comme s'il était le seul 'vrai islam', et la plupart des extrémistes wahhabites sont désormais les principaux ennemis de la famille saoudienne.

2- Ce qui est très dangereux ici, c'est que de tels combattants extrémistes wahhabites et djihadistes qui sont déterminés à se suicider et qui sont vraiment dévoués au wahhabisme, en supposant qu'après leur mort, ils entrent dans le «paradis wahabite» où les houris les attendent à bras ouverts (et avec leurs jambes ouvertes!). En revanche, les sheikhs wahhabites hypocrites servant les membres de la famille saoudienne sont ceux qui trompent les jeunes pour les transformer en terroristes qui sont prêts à commettre des attentats-suicides, alors que ces hypocrites wahhabites et leurs enfants apprécient le luxe de la vie terrestre au lieu d'être désireux de se suicider pour entrer dans le «paradis wahabite» des houris! Au sein du troisième État saoudien actuel, le wahhabisme est une arme utilisée par les rebelles pour lutter contre la famille royale saoudienne. Cela a commencé par les Frères wahabites du Nejd qui se sont révoltés contre Abdul-Aziz Al-Saoud et le terroriste wahabite Juhayman Al-Otaybi qui a envahi la Mosquée Sacrée à La Mecque en novembre 1979. Le wahhabisme saoudien a propagé des terroristes qui sont prêts à commettre des attentats-suicides dans le monde entier. La plupart des criminels impliqués dans les attaques terroristes du 11 septembre dans les États-Unis étaient des Saoudiens, et la plupart des terroristes d'ISIS sont des Saoudiens. En août 2009, un terroriste wahabite a tenté d'assassiner le prince M. Ibn Nayef, l'ancien ministre de l'Intérieur saoudien, dans le cadre d'un attentat-suicide dans un palais de Djeddah appartenant au prince; le terroriste avait caché des explosifs dans son rectum et son canal anal, mais en se faisant exploser, M. Ibn Nayef a survécu avec quelques blessures. Cela signifie que les terroristes qui sont prêts à commettre des attentats-suicides peuvent comploter pour être admis dans n'importe quel palais des princes saoudiens. Rappelons-nous des terroristes qui ont commis des attentats-suicides au sein des mouvements d'opposition wahhabites dans les années 1990 dans le royaume saoudien. Ces terroristes ayant des tendances suicidaires ont été envoyés depuis l'intérieur du royaume saoudien par les membres de la famille royale saoudienne en Syrie et en Irak pour y massacrer des chiites en rejoignant les forces d'ISIS et du Front Al-Nusra. Bientôt, de tels terroristes wahhabites reviendront au royaume saoudien pour se révolter contre lui et ils seront plus que disposés à faire exploser leurs corps en L'Arabie saoudite et à massacrer les membres de la famille royale saoudienne.

3- Ce qui est très dangereux ici, c'est que le roi saoudien Salman et son fils le prince héritier sont disposés à renier et à rejeter le wahhabisme et à adopter le soi-disant «islam modéré», cela provoquera la furie des ennemis wahhabites de la famille saoudienne; cela pourrait conduire à l'émergence de vagues de rebelles wahhabites qui sont déterminés à se suicider qui regrettent le fait que le roi saoudien et le prince héritier saoudien agenouillent devant les Américains et rejettent le wahhabisme (qui est considéré par les terroristes wahhabites comme le seul 'vrai islam').

4- Ce qui est terriblement dangereux ici, c'est que l'armée saoudienne, très faible et incompétente, ne peut pas être utilisée par la famille saoudienne pour affronter de tels combattants extrémistes wahhabites et djihadistes qui sont déterminés à se suicider et qui sont vraiment dévoués au wahhabisme.

5- Ce qui est extrêmement dangereux ici, c'est que le royaume saoudien n'aurait plus qu'à affronter avec des mercenaires comme les «chrétiens» de Blackwater des combattants extrémistes wahhabites et djihadistes qui sont déterminés à se suicider et qui sont vraiment dévoués au wahhabisme.

 

  N.B.: Lorsque nous qualifions les mercenaires de Blackwater de ''chrétiens'', nous nous référons seulement au fait que les wahhabites détestent les non-musulmans, ou plutôt les non-wahhabites. Nous n'impliquons pas que ces mercenaires sont en effet des chrétiens dans le vrai sens du terme.

 

Dernièrement:

  Il est impossible que cette famille saoudienne arrogante, très riche et corrompue trouve une véritable armée de soldats dignes de confiance pour défendre son existence; une telle famille ne trouvera que des mercenaires.

 

 

Sur la dépendance de M. Ibn Salman sur les mercenaires:

Un aperçu du lien entre les armées, les richesses et l'autorité

 

Premièrement: à propos de l'islam:

 Dans l'islam (c'est-à-dire, le Coran), les combats sont autorisés uniquement dans les cas de légitime auto-défense et donc considérés comme djihad pour l'amour de Dieu, spécialement pour restaurer la liberté religieuse absolue et pour arrêter la persécution religieuse. En conséquence, nous affirmons les points suivants.

1- Le djihad est se battre pour l'amour de Dieu, et il ne peut jamais être combiné avec la lutte pour le butin, l'argent et l'invasion. Dans le chapitre coranique 8, révélé après la bataille de Badr (quand les croyants de la cite-état de Yathreb ont attaqué une caravane commerciale de la tribu Qorayish pour récupérer leur argent confisqué), Dieu affirme comment les dépouilles doit être distribuées et interdit de faire des biens terrestres ou des dépouilles comme raison de se battre; voir 8:1-2 et 8:41-69. Ces premiers croyants ont oublié cette leçon importante et ont été vaincus dans la bataille d'Uhud parce que beaucoup d'entre eux ont cherché des possessions matérielles ou butin; voir 3:152. Par conséquent, les lois de la charia coranique imposent aux croyants d'exécuter le djihad avec leur argent pour l'amour de Dieu et de ne pas se battre pour le butin ou les dépouilles.

2- Le djihad pour l'autodéfense pour l'amour de Dieu est volontaire et non obligatoire; ceux qui hésitent à participer sont punis en étant empêchés d'avoir l'honneur de s'engager dans des combats d'autodéfense à l'avenir; voir 9:83-84. De même, donner de l'argent pour se battre pour l'amour de Dieu est volontaire et jamais obligatoire; ceux qui hésitent à donner de l'argent dans de telles entreprises sont punis en étant empêchés d'avoir l'honneur de s'engager dans des combats d'autodéfense à l'avenir; voir 9:53-54.

3- Dans la liberté ci-dessus, le Coran exhorte les vrais croyants à s'engager dans le djihad de self-défense (avec leur âmes et leur argents) pour éliminer la persécution religieuse et faire face aux agresseurs pour Dieu pour qu'ils puissent entrer au Paradis dans l'Au-delà; voir 2:214, 3:142, 9:14-16, 9:111, 61:4 et 61:10.

4- Beaucoup des faibles en Arabie pendant la vie de Mahomet se sont convertis à l'islam seulement en termes de comportement pacifique tout en jouissant d'une liberté religieuse absolue dans la mesure où ils adoraient des mausolées «saints», buvaient du vin et jouaient; voir 22:30 et 5:90-91. Ceux qui étaient faibles étaient très réticents à s'engager dans des combats d'autodéfense et Dieu les a exhortés à s'y engager et les a sévèrement réprimandés pour désobéissance; voir 8:65, 4:84 et 9:38-41. C'est la même position des hypocrites; voir 9:42-55, 9:81 et 9:86-99. Les hypocrites à Yathreb avaient l'habitude d'être avares et de ne jamais faire de dons pour des efforts de djihad d'autodéfense, et Dieu les a menacés et réprimandés sévèrement; voir 9:67, 9:81, 63:7, 47:38 et 57:7-11.

5- La tribu Qorayish à La Mecque détestait l'islam pour des raisons économiques (voir 56:82) bien que cette tribu savait que le Coran était la Vérité (voir 28:75) et attaquait et persécutait les premiers croyants à La Mecque pour les forcer à abandonner l'islam (2: 217).

6- En dépit de ce qui précède, les premiers croyants remportèrent la victoire militaire, ce qui fit régner la paix (l'islam en termes de comportement pacifique) en Arabie, les guerres cessant lorsque la tribu Qorayish vit que ses intérêts économiques et politiques entraînaient une conversion à l'islam (c'est-à-dire, le comportement pacifique). Une fois que Mahomet est mort. La tribu Qorayish a réussi à rétablir son contrôle sur les Arabes au sein du règne des quatre califes pré-omeyyades. En fait, la tribu Qorayish a réussi à convaincre les Arabes du désert rebelles, furieux, affamés et belliqueux qui détestaient son contrôle et son pouvoir de canaliser leurs forces pour envahir d'autres nations pour piller et butiner et garantir leur entrée au «paradis» en forçant les nations conquises à choisir entre les points suivants: se convertir à l'islam, payer des tributs/impôts pour garder leur foi et être gouvernés par des Arabes, ou être massacrés! Cela a été l'équation sataniste pour convaincre les Arabes du désert de rejoindre les armées arabes pour envahir d'autres pays sous le règne des califes Abou Bakr, Omar et Othman. Cela a conduit à une victoire militaire sans précédent et les conquêtes arabes ont conduit à l'émergence du tout premier empire arabe. Plus tard, les Arabes se révoltèrent contre le calife corrompu Othman et l'assassinèrent et ils se battirent les uns contre les autres dans le cadre de la première guerre civile arabe sous le règne du calife Ali.

 

Deuxièmement: en quoi le concept spécial de djihad islamique diffère-t-il de celui qui est le plus répandu chez les gens aujourd'hui?

1- Ainsi, les Arabes qui se sont battus les uns contre les autres pendant des siècles avant l'islam ont arrêté leur belligérance seulement temporairement peu avant la mort de Mahomet, qui est mort après les avoir vu entrer en paix en groupes (voir le chapitre coranique 110). Une fois que Mahomet est mort, Qorayish a rétabli son contrôle sur l'Arabie et a unifié et convaincu les Arabes de retourner à leurs anciennes habitudes de piller dans une idéologie religieuse sataniste de se battre pour butin, tout en brandissant faussement des bannières de l'islam. De telles forces militaires arabes ont menacé les Byzantins et les Perses à l'époque et un empire arabe a émergé en désobéissant au Coran et à l'émergence de religions terrestres sunnites et chiites qui contredisent le Coran.

2- Ainsi, les Arabes revinrent à leurs anciennes habitudes de mobilisation en tant que soldats dans une armée menée par des dirigeants pour le butin, l'argent, les richesses, l'autorité et le pouvoir en utilisant n'importe quelle idéologie raciale, nationaliste ou religieuse. Les puissants dirigeants satisfont leurs soldats en partageant le butin et les richesses avec eux, ce qui fait que leurs soldats les servent avec loyauté et dévouement. En revanche, les dirigeants faibles, riches et corrompus sont contrôlés par de puissants chefs militaires qui peuvent confisquer les richesses, l'autorité et le pouvoir et pourraient assassiner les dirigeants faibles.

3- Cette règle mentionnée ci-dessus s'applique aux califats théocratiques d'Abou Bakr aux Fatimides et aux Ottomans et aux dynasties des Ayyoubides aux membres de la famille royale saoudienne, et de l'Andalousie au Moyen-Orient.

 

Troisièmement: quelques exemples de l'histoire:

1- Les soi-disant «sages» quatre califes pré-omeyyades ont manipulé des bannières religieuses pour commettre les crimes des conquêtes arabes; le calife Omar était juste seulement envers les Arabes et injuste envers les non-Arabes. Quand le calife Othman est devenu corrompu et a privé les Arabes du butin et de l'argent, ils se sont révoltés contre lui et l'ont assassiné plus tard. Cela signifie que les soldats et les combattants de l'armée doivent avoir des parts de richesse qui leur satisferaient.

2- Le califat omeyyade avait ses armées parmi les tribus arabes pour continuer les conquêtes arabes et pour lutter contre ses ennemis et rivaux à l'intérieur de l'empire arabe. De puissants califes omeyyades satisfont leurs soldats et leurs combattants avec beaucoup de dons d'argent et ils ont trouvé un équilibre entre les deux principales factions des tribus arabes (c'est-à-dire, les Adnanites et les Qahtanites). Quand un tel équilibre a été perdu et que les Qahtanites se sont sentis lésés et ont souffert d'injustices, ils ont rejoint les rebelles qui ont réussi à provoquer l'effondrement du califat omeyyade.

3- L'armée du califat abbasside avait pour la plupart des soldats des Qahtanites et quelques soldats persans et beaucoup de chefs militaires persans et quelques chefs militaires arabes; les puissants califes abbassides ont réussi à trouver un équilibre entre les soldats en autorité et les dons d'argent. Lorsque les deux frères et rivaux Al-Ameen et Al-Maamoun, fils du calife Haron Al-Rachid, s'engagèrent dans la guerre par procuration, Al-Maamoun comme le calife victorieux perdit l'équilibre en favorisant les soldats et les chefs militaires perses et il exclu les Arabes. La balance a été temporairement reprise par le califat abbaside Al-Motassim qui a présenté des soldats et des chefs militaires turcs. Lorsque le calife abbaside faible, corrompu et riche Al-Motawakil ne comptait que sur les soldats et les chefs militaires turcs, ils l'ont assassiné. Ce calife a été remplacé par de nombreux califes affluents, corrompus et faibles qui étaient contrôlés par des soldats et des chefs militaires turcs qui ont assassiné, détrôné et arraché les yeux de nombreux califes avec du fer chaud! Les tribus turques et les chefs militaires ont établi leurs propres domaines et états indépendants loin des Abbassides faibles; par exemple, les Tulunides, les Ikhshidides et les Seljuks. Les armées et les troupes militaires à l'époque comprenaient seulement des soldats et des chefs militaires turcs. Dans chacun de ces états, un chef militaire puissant émergerait et l'établirait et ensuite ses successeurs faibles, corrompus et faibles seraient contrôlés par les chefs militaires turcs.

4- Les Fatimides d'Afrique du Nord ont établi leur califat chiite théocratique et formé une armée et des troupes militaires chiites qui ont combattu courageusement sous la bannière de la religion chiite pour conquérir et annexer l'Égypte et le Levant. Lorsque les califes fatimides devinrent faibles, corrompus et très riches, l'idéologie religieuse déclina et les califes furent contrôlés par des chefs militaires forts et puissants.

5- D'autres dirigeants brandirent les drapeaux du jihad militaire contre les croisés, comme les Zengides qui se rebellèrent contre les Seljuks turcs qui gouvernèrent le Levant et le nord de l'Irak et remplacèrent les Seljuks sur le trône du Levant et au nord de l'Irak. Le souverain Nor-Eddine des Zengides a combattu et vaincu le roi des croisés de Jérusalem, Amalric Ier, en Égypte, car les deux souverains voulaient envahir l'Égypte. Le chef militaire kurde Saladin a dirigé l'Égypte pour les Zengides et s'est ensuite rebellé contre eux pour établir la dynastie ayyoubide après la mort de Nor-Eddine. Saladin a repris les terres des Zengides et il a établi une armée militaire forte qui l'a aidé à vaincre les croisés au nom du djihad. Après la mort de Saladin, le jihad militaire contre les croisés a diminué. Le frère de Saladin, le sultan Al-Adil, détrôna le fils de Saladin en Égypte et régna à la place. Il régna également sur le Levant, mais son armée militaire et ses troupes s'affaiblirent. Il devait acheter et entraîner des mamelouks (jeunes hommes asservis achetés avec de l'argent et formés comme soldats) en plus grand nombre que celui de Saladin, car Al-Adil savait que leur dynastie ayyoubide kurde avait besoin d'une protection militaire. Quand Al-Adil est mort, ses fils se sont battus les uns contre les autres et se sont alliés aux croisés qui gardaient encore les villes côtières du Levant. Ces fils faibles, riches et corrompus d'Al-Adil étaient contrôlés par leurs chefs militaires mamelouks. Les Mamelouks ont assassiné le dernier sultan ayyoubide, Turan Shah, et ils ont établi le califat mamelouk à la place de l'ayyoubide de leurs anciens maîtres. Les sultans mamelouks ont acheté tant de Mamelouks pour les servir et ont régné sur l'Égypte et le Levant. Les sultans mamelouks conduisaient eux-mêmes leurs armées et leurs troupes militaires et très peu de sultans mamelouks parvinrent à laisser leur trône à des fils faibles et aisés, les puissants chefs militaires parmi les autres Mamelouks étant intronisés par le pouvoir de leurs épées et de leurs soldats. Cela signifie que les chefs militaires des troupes et des armées militaires ont confisqué les richesses et le pouvoir pendant l'ère Mamelouke.

6- Tant de tribus turques venaient d'Extrême-Orient, d'Asie Mineure, du Levant et d'Irak, et les Turcs d'Asie Mineure se convertissaient au soufisme sunnite, religion dominante à l'époque supposée être «l'islam». Ces Turcs sunnites-soufis ont établi leurs armées militaires et leurs troupes sous la bannière du jihad militaire contre les Byzantins qui étaient faibles dans leurs étendues limitées de terres en Asie et en Europe et leur capitale, Constantinople. Le chef turc de ces tribus et armées turques était Othman, et il a établi le califat ottoman sous la bannière du djihad contre l'Europe, et il a réussi à conquérir et annexer le Levant, l'Égypte, l'Afrique du Nord, le Hedjaz et la Mecque, et il a contrôlé la Mer Rouge et la plupart des côtes de la Mer Méditerranée. Bien sûr, la tribu de ce chef/sultan Othman n'incluait pas autant de soldats; il devait acheter de jeunes esclaves mâles (et des enfants mâles) pour être formés comme soldats, dans l'armée janissaire, qui lui étaient très fidèles comme leur sultan qui dirigeait toutes leurs batailles comme leur chef militaire. Les Ottomans ont imposé de lourds impôts et hommages sur leurs sujets en Europe, en Asie et en Afrique. Ces chefs militaires de l'armée janissaire contrôlèrent plus tard les califes ottomans faibles, riches et corrompus et dirigèrent toutes les affaires du califat ottoman. Le califat ottoman était considéré comme l'homme malade de l'Europe; Grande Bretagne l'a gardé en vie pendant un certain temps et l'a protégé de la Russie pour que les Britanniques (et les Français) parviennent plus tard à envahir certains pays du Moyen-Orient au moment opportun.

7- Ces exemples de l'histoire se répètent dans l'histoire du monde, par exemple en Chine, en Europe et en Russie. Cela s'applique aux premier et deuxième états saoudiens et le troisième État saoudien actuel.

8- Ainsi, lorsque le prince héritier saoudien M. Ibn Salman a impliqué son royaume saoudien dans les plans américains contre l'Iran, il sait qu'il n'a pas d'armée militaire réelle et fiable; il doit imiter les dirigeants riches, corrompus et faibles avant de s'appuyer sur des mercenaires importés des pays du Premier Monde (comme les mercenaires de Blackwater) ou importés des pays du Tiers Monde (mercenaires du Pakistan, du Népal, du Bangladesh, de Jordanie ou d'Égypte). M. Ibn Salman ne se contentera pas de s'allier seulement aux tyrans des pays voisins; ils sont des alliés dont la loyauté est achetée par beaucoup d'énormes pots-de-vin. M. Ibn Salman a besoin d'une armée de mercenaires sous son commandement pour empêcher l'effondrement du royaume saoudien et s'engager dans une guerre régionale après avoir reçu le feu vert des États-Unis.

 

Enfin:

1- Ces questions s'imposent: des armées de mercenaires sacrifieraient-elles leur vie pour un homme très riche, imprudent, impétueux, corrompu, arrogant et hautain comme le prince héritier saoudien M. Ibn Salman?! De tels mercenaires armés qui gardent la vie de M. Ibn Salman en échange de frais exorbitants se contenteraient-ils d'un tel argent et ne demanderaient-ils pas plus d'argent? Peut-on faire confiance à de tels mercenaires pour garder la vie de M. Ibn Salman si ses ennemis leur paient plus d'argent? Ces mercenaires peuvent-ils avoir de l'honneur, de la loyauté ou de la conscience? La loyauté de n'importe quel mercenaire (par définition) peut être achetée par quelqu'un qui paie plus d'argent; ainsi, les armes portées par les mercenaires recrutés par la famille saoudienne pourraient facilement être pointées sur M. Ibn Salman lui-même.

2- N'est-ce pas vrai? Bien sûr que c'est vrai!

 

 

Le destin de M. Ibn Salman et de son royaume saoudien

 

Introduction:

1- M. Ibn Salman, le prince héritier saoudien maintenant, était entièrement inconnu pendant des années. Pourtant, son nom fait désormais la une des journaux internationaux en raison de ses mesures draconiennes et de ses décisions prises à l'intérieur du royaume saoudien, dont les politiques adoptées sont le secret, la rigidité et les compromis. Le monde entier est émerveillé par ce jeune prince qui, avant de devenir roi, a impliqué son royaume dans une guerre diabolique au Yémen et au siège de Qatar. M. Ibn Salman s'est débarrassé des princes aînés qui sont les fils de ses oncles paternels, et il est déterminé à faire face à l'Iran, et ses alliés régionaux sont sous son contrôle. Pourtant, il est imprudent et impétueux; il perd militairement et politiquement, car il crée des crises et ne sait pas quand s'arrêter ou comment s'en sortir, impliquant ses alliés régionaux dans les troubles qu'il fait.

2- M. Ibn Salman ne tolère pas d'être critiqué et exige des louanges et des applaudissements, même si ses crimes et ses erreurs sont énormes. En fait, il a créé des ennemis au sein de la famille saoudienne et au sein des extrémistes wahhabites saoudiens, puis sur les fronts du Yémen et du Qatar, et avant de sortir de toutes crises, il a créé plus d'ennemis sur le front libanais.

3- En effet, M. Ibn Salman est unique dans son immaturité politique; il est étrange que ses actes d'impétuosité aient lieu au moment où les experts en stratégie posent leurs questions sur la chute imminente de l'État saoudien. De telles questions étaient de simples murmures avant la montée de M. Ibn Salman en tant que prince héritier, et maintenant, ces questions sont bruyantes et franches dans les médias du monde entier, à cause de l'imprudence de ce prince.

4- Nous avons déjà abordé le fait que M. Ibn Salman n'a pas de véritable armée de soldats dévoués pour le défendre et son trône, et à la lumière de cela, nous pensons au sort du prince héritier et aux dangers qui l'entourent auxquels il fait face sans une armée réelle, mais avec des politiques tyranniques et imprudentes qui ne mènent qu'à l'échec et qui entraîneront la ruine et la chute du royaume saoudien.

 

Premièrement: les sources internes de danger:

Le wahhabisme:

 M. Ibn Salman a déclaré son intention d'imposer l'islam dit «modéré» et de revoir les hadiths; cela indique qu'il rejette le wahhabisme, ce qui entraînera les points suivants.

1- Comme Ibn Salman rejette la doctrine sunnite d'Ibn Hanbal relancée par le wahhabisme qui fournit la fausse légitimité religieuse à la famille royale saoudienne, il dépendra uniquement de la légitimité ancestrale d'Abdul-Aziz Al-Saoud qui a conquis les régions d'Arabie avec son épée. Ce type de légitimité ne se limite pas à M. Ibn Salman, car il est lié à tous les membres de la famille royale saoudienne. Ce type de légitimité a pâti et diminué à cause de l'agression commise par M. Ibn Salman contre les princes des membres de la famille saoudienne.

2- Comme M. Ibn Salman rejette la fausse légitimité tirée du wahhabisme, il s'en tient aux injustices et à la tyrannie d'une manière qui rappelle le régime de Saddam Hussein en Irak qui a fait la guerre à l'Iran en utilisant l'idéologie du panarabisme ou du nationalisme arabe. Ceux qui s'opposaient à Saddam Hussein étaient sévèrement punis. Bien sûr, les puissances internationales ont manipulé Saddam Hussein et cela se produit maintenant avec M. Ibn Salman.

3- Comme M. Ibn Salman rejette la fausse légitimité tirée du wahhabisme, il a créé des ennemis parmi les wahhabites qui se soumettent à la domination de la famille saoudienne selon la religion wahhabite qui leur a été enseignée. Nous parlons ici de la plupart des sunnites wahhabites vivant à l'intérieur du royaume saoudien, qui ne sont pas des activistes, mais ils considéreraient M. Ibn Salman comme un infidèle et un apostat qui mérite d'être mis à mort selon leur wahhabisme. Ils penseront à se rebeller contre lui parce qu'il rejette le wahhabisme, ce qui en fera des militants qui rejoindront le mouvement d'opposition wahhabite. Ce sentiment d'animosité augmente quand M. Ibn Salman utilise les mercenaires «chrétiens» de Blackwater pour opprimer les «musulmans», même les hauts princes de sa famille saoudienne et les prédicateurs wahhabites connus comme Salman Ouda, et qu'il se soumet aux politiques américaines et il apaise Trump par des centaines de milliards de dollars américains. Les sunnites wahhabites du royaume saoudien détestent sûrement le fait que M. Ibn Salman coopère et coordonne avec Israël, et que ce dernier cherche à établir des relations diplomatiques avec le royaume saoudien. Cela conduirait-il à des attentats suicides visant à assassiner M. Ibn Salman?!

Les membres de la famille royale saoudienne:

1- Traditionnellement dans le royaume saoudien, les disputes entre membres de la famille royale sont réglées avec des compromis pour ne pas exacerber les disputes, même lorsque le prince héritier Feisal destitua son frère le roi Saoud, lorsque le roi Feisal fut assassiné par un de ses parents et le roi Fahd n'avait pas de pouvoirs confisqués par le prince héritier Abdullah.

2- Dans la politique décrite dans le point ci-dessus, nous voyons l'esprit familial et les valeurs tribales qui mettent l'accent sur le grand âge; par exemple, le prince M. Ibn Abdul-Aziz était le fils aîné d'Abdul-Aziz Al-Saoud et il contrôlait toute la famille saoudienne y compris le roi saoudien. Même les princes les plus âgés de la génération des petits-enfants d'Abdul-Aziz Al-Saoud avaient leur propre stature. Pourtant, ces traditions sont maintenant rejetées par M. Ibn Salman qui a incarcéré et torturé les princes aînés parmi les fils de ses oncles paternels, et cela a intimidé et terrorisé le reste des membres de la famille saoudienne qui n'avaient d'autre choix que de se soumettre au prince héritier M. Ibn Salman.

3 Ainsi, la plupart des princes riches et gâtés des membres de la famille saoudienne qui vivent dans le luxe et l'extravagance se sont soumis à M. Ibn Salman et ceux qui ont refusé de se soumettre sont maintenant incarcérés sous surveillance. Ceux qui désirent une audience avec M. Ibn Salman sont fouillés à fond afin d'éviter d'être assassinés comme ce fut le cas du roi Feisal. Mais qui sait? Il y a des relations compliquées entre les membres de la famille saoudienne (qui sont environ 11 000 personnes), et M. Ibn Salman a besoin de beaucoup de ces hypocrites pour être à ses côtés. La plupart d'entre eux sont hypocrites et le prince héritier ne connaît pas leurs intentions; peut-être que l'un d'eux pourrait être assez courageux pour l'assassiner pour sauver le reste des membres de la famille saoudienne. Cette possibilité ne peut être exclue et les mesures de précaution n'empêchent jamais une chose prédestinée.

 

Deuxièmement: les sources régionales de danger:

1- Nous parlons ici de l'Iran en particulier, dont le bras à l'intérieur du royaume saoudien est des chiites qui vivent dans la région d'Al-Ahsa qui possède la plus grande réserve de pétrole au monde. Un autre bras de l'Iran en Arabie est au Yémen. Les chiites du royaume saoudien et du monde entier sont les principaux ennemis de la famille royale saoudienne.

2- Le roi Salman a tenté d'être ami avec les Chiites au pouvoir en Irak, mais il est impossible aux chiites d'oublier les massacres commis par les Saoudiens dans le premier État saoudien et le troisième État saoudien actuel, ni les massacres perpétrés en Irak par le groupe terroriste wahhabite ISIS (ou EIIL, en français). Les terroristes wahhabites en Irak ont massacré des centaines de milliers d'Irakiens: chiites, sunnites, chrétiens et yézidis. Nous devons nous rappeler que les chiites aiment trop s'engager dans la lamentation des morts dans le cadre de leurs rituels religieux. Il n'y a pas de famille irakienne chiite qui n'a pas perdu un membre tué par les terroristes wahhabites à Karbala et dans d'autres villes d'Irak.

3- De plus, les circonstances politiques empêcheront l'Irak de rejoindre M. Ibn Salman qui souhaite affronter l'Iran. En outre, les chiites sont plus fidèles à leur religion que leurs patries, et ceci s'applique aux chiites des monarchies du Golfe et du Hezbollah au Liban et même à la minorité chiite en Égypte, s'ils en ont l'occasion. Tous ces chiites souffrent de la domination des régimes sunnites qui s'allient au royaume saoudien. Ainsi, même si le roi Salman et le Premier ministre irakien Al-Abady ont échangé des sourires, cela ne cachera jamais la haine mutuelle. Les chiites à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien n'hésiteront jamais à se venger des membres de la famille saoudienne s'ils en ont l'occasion; ils n'oublient jamais les souffrances qui leur ont été infligées par la famille saoudienne depuis le XVIIIe siècle jusqu'à maintenant.

4- Le plus grand danger vient des chiites du Yémen menés par les Houthis. Les membres de la famille saoudienne ont manipulé le président yéménite Ali Abdullah Saleh et le président Mansour Hadi détenu à l'intérieur du royaume saoudien maintenant. Abdul-Aziz Al-Saud était assez sage pour ne jamais tenter de conquérir le bourbier yéménite, contrairement à l'insouciance et l'impétuosité de M. Ibn Salman maintenant. Le Yémen constitue une véritable menace pour les membres de la famille saoudienne, et les Yéménites ont des droits dans les zones qui les séparent du Hedjaz. Les Houthis sont désireux d'envahir ces régions si cela est possible à tout moment. L'Iran qui s'immisce dans les affaires yéménites joue ses cartes avec calme et perspicacité, contrairement à l'imprudence et à l'impétuosité de M. Ibn Salman.

5- Les cartes du jeu sont maintenant dans les mains de l'Iran, et la seule chose qui empêche l'Iran d'écraser M. Ibn Salman et son royaume saoudien est la compréhension des équilibres internationaux. L'Iran attend un jour l'opportunité d'attaquer et d'écraser la famille royale saoudienne par des attaquesde l'Est et du Sud-Ouest. Le missile balistique lancé à Riyad aurait pu être un message de l'Iran pour rappeler à M. Ibn Salman son poids et sa présence. Ainsi, si Ibn Salman n'a pas de véritable armée mais des avions de guerre qui massacrent des femmes et des enfants au Yémen, tous les missiles, quelle que soit leur direction, peuvent détruire les palais des membres de la famille Al-Saoud. L'Iran ne risquera jamais de provoquer la colère de la communauté internationale (qui est, en fait, les États-Unis) contre elle si elle voulait détruire la famille saoudienne dans un temps impropre.

6- C'est quand les compromis doivent être recherchés.

 

Troisièmement: les sources internationales de danger (la communauté internationale, c'est-à-dire les États-Unis):

Remarques dignes de mention

1- L'assassinat du roi Salman et de son fils ne conduit pas nécessairement à l'effondrement du royaume saoudien. Il est possible que les États-Unis - après avoir consulté l'UE et la Russie - envisagent de se débarrasser du roi Salman et de son fils et de nommer un nouveau roi qui se soumettra davantage aux Américains et sera moins imprudent par rapport à M. Ibn Salman. Les puissances internationales pourraient accepter de mettre fin au royaume saoudien, de se débarrasser de la famille royale saoudienne et de redéfinir les frontières en Arabie. Il est possible que les États-Unis coopèrent avec l'Iran s'il y a des bénéfices et des avantages mutuels, parce que l'argent (ou Mammon) est le seul dieu vénéré en politique.

2- Une question s'impose: ce qui est mieux pour les États-Unis? faire s'effondrer le royaume saoudien maintenant ou traire la vache saoudienne jusqu'à sa mort?

3- Les questions suivantes s'imposent.

3/1: Quand le royaume saoudien s'effondrera, qui contrôlera le pétrole de la région d'Al-Ahsa? Les États-Unis ne la laisseront jamais à l'Iran, mais toutes les parties peuvent être satisfaites dans les accords pour partager le butin.

3/2: Les États-Unis empêcheront le sabotage des champs pétrolifères d'Arabie (Saddam Hussein a saboté les champs pétrolifères du Koweït en 1992). Les États-Unis ont de l'expérience dans l'extinction des feux de champs pétrolifères et ils s'en serviront.

3/3: Lorsque le royaume saoudien s'effondre, un État indépendant peut émerger dans la région du Hedjaz et une organisation internationale pour faciliter et superviser le pèlerinage à la Mecque: un devoir islamique d'importance vitale.

3/4: Lorsque le royaume saoudien s'effondrera, des États mineurs pourraient émerger en Arabie et se battre les uns les autres dans les guerres et les bains de sang. Cela permettra aux marchés d'armes de prospérer aux États-Unis, en Russie et dans l'UE, et les Muhammadiens reviendront à leurs vieilles habitudes de se détruire de leurs propres mains et des mains des autres.

3/5: Lorsque le royaume saoudien s'effondrera, les membres de la famille royale saoudienne se disperseront autour du monde en quête de leurs trillions de dollars américains passés clandestinement vers l'UE et les États-Unis dans le blanchiment d'argent, les comptes bancaires, les sociétés, l'or et les actifs. L'Occident va confisquer toutes ces énormes sommes d'argent et l'Occident pourrait même exterminer les membres de la famille saoudienne qui ont cet argent. Nous parlons ici de quelques milliers de membres de la famille saoudienne qui possèdent des milliards de dollars américains volés aux propriétaires légitimes. Par conséquent, détruire les membres de la famille royale saoudienne signifie gagner si facilement ces trillions de dollars américains.

 

Enfin:

1- M. Ibn Salman suit maintenant l'équation zéro; c'est-à-dire, qu'il aurait 100% de choses et que d'autres auraient un gros zéro. Cela conduit inévitablement à un conflit existentiel: c'est sa vie ou la vie des autres.

2- Le monde entier suit la politique des compromis et des avantages et accords mutuels. Personne n'est autorisé à manger le gâteau entier seul. Ibn Salman, avec ses politiques menant inévitablement à l'échec, conduira ses alliés parmi les dirigeants arabes à le rejeter finalement. Les puissances internationales qui manipulent temporairement M. Ibn Salman se débarrasseront de lui un jour et négocieront un compromis entre eux pour partager le butin après l'effondrement imminent du royaume saoudien.

3- Le hautain et arrogant prince héritier M. Ibn Salman peut être éliminé plus tôt qu'on ne le pense!

 

 

Quand le royaume saoudien va-t-il s'effondrer?

 

D'abord:

Entre le royaume saoudien et la Corée du Nord:

1- Une nation forte est une nation qui se régit au sein des mécanismes démocratiques et dont les forces armées militaires se soumettent aux autorités exécutives choisies par les citoyens et surveillées par le parlement élu, en présence de médias libres, de surveillance nationale et de puissants organisations civils qui représentent tous les gammes et les spectres sociaux. Dans les pays tyranniques, les forces armées militaires se soumettent à un dirigeant tyrannique qui les utilise pour opprimer les citoyens non armés, et les appareils de sécurité sont si nombreux et ils se chevauchent avec les forces armées militaires employées par les tyrans pour opprimer les citoyens non armés.

2- La tyrannie saoudienne dépasse le régime tyrannique de la Corée du Nord; les dirigeants nord-coréens n'ont jamais donné leur nom de famille (Kim) à leur pays. L'actuel président nord-coréen, Kim Jong-un, a succédé à son père, le défunt président Kim Jong-il, et son grand-père, le fondateur de l'État, est le président Kim Il-sung. Cela signifie que Kim Jong-un est le troisième de la famille (Kim) au pouvoir depuis 1948. Aucun président de cette famille n'a jamais pensé à donner son nom de famille au pays; ils adhèrent au nom de la Corée et cherchent à unifier la Corée du Nord et la Corée du Sud. Ceci est en contraste avec les membres de la famille royale saoudienne qui insistent pour donner leur nom au royaume qu'ils possèdent.

3- Les forces armées militaires de la Corée du Nord semblent apparemment - jusqu'à présent - être sous le contrôle du jeune tyran, Kim Jong-un, qui contrôle le pays et les citoyens, et ce président affronte sans crainte les États-Unis et le monde entier avec ses forces armées militaires. Le président nord-coréen n'a pas besoin de mercenaires pour sa protection, contrairement au jeune prince héritier Ibn Salman.

 

Les mercenaires du prince-héritier Ibn Salman:

1- Ibn Salman a employé des mercenaires de Blackwater pour opprimer les citoyens de son royaume et les membres de sa famille saoudienne. Nous pouvons remarquer deux points dans cet événement: (A) Ibn Salman ne fait pas confiance à ses forces de sécurité et forces militaires saoudiennes, et (B) il est allé à l'extrême dans la punition des princes de sa famille. Il a ordonné à ses mercenaires de torturer certains princes au point que les chaussures des mercenaires de Blackwater ont écrasé les têtes de ces princes. Cette torture pourrait être considérée comme «normale» lorsqu'elle est infligée à des citoyens pauvres et sans défense en Arabie, mais inimaginable pour les princes saoudiens - l'intention ici était d'écraser leurs âmes pour les enseigner (si les princes étaient libérés vivants de prison) pour ne jamais oser s'opposer à Ibn Salman.

2- Avec ces mercenaires, Ibn Salman est devenu trop puissant et il est allé à l'extrême dans sa tyrannie et son oppression à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien. Ibn Salman a échoué dans ses batailles politiques et militaires au Yémen, au Qatar et au Liban. Si Ibn Salman gouvernait une nation vivante, cette nation le détrônerait comme une punition pour ses échecs. Le seul domaine dans lequel Ibn Salman a réussi à atteindre une certaine mesure de succès est d'écraser, de punir et de torturer les opposants potentiels parmi les membres de sa famille avant son intronisation éminente et avant qu'ils ne lui fassent du mal. Devant les caméras des médias, Ibn Salman s'agenouilla et se prosterna devant Ibn Nayef; pourtant, une fois qu'Ibn Salman est devenu trop fort par le soutien américain et les mercenaires, il a ordonné à ses mercenaires de torturer Ibn Nayef pour lui faire perdre sa dignité pour toujours. Ibn Salman n'aurait jamais commis une telle violation s'il y avait une certaine autorité à une entité de gardes nationaux ou à une armée. Par conséquent, les mercenaires de Blackwater sont les nouveaux Mamelouks embauchés par Ibn Salman pour l'aider à diriger; assez tôt, ces mercenaires ou mameluks contrôleront Ibn Salman lui-même.

3- La présence de ces mercenaires montre qu'Ibn Salman est un tyran extrémiste imprudent qui ne cherche aucun compromis et n'a jamais fait confiance aux membres de sa famille, aux forces armées saoudiennes ou aux appareils de sécurité. Ibn Salman a passé tout le chemin et il n'y a pas de retour en arrière pour lui; il a atteint le point de non-retour; c'est-à-dire, sa lutte existentielle contre de nombreux ennemis, à l'intérieur et à l'extérieur des membres de la famille saoudienne, a commencé, et c'est lui ou eux. Ibn Salman s'est autorisé à l'avance avec toutes les autorités disponibles confisquées par lui, et il n'a laissé aucun choix pour ses ennemis, sauf qu'ils s'agenouillent et se prosternent devant lui. Ibn Salman peut facilement renvoyer et/ou emprisonner n'importe qui parmi les chefs militaires et les chefs de sécurité et confisquer leur argent; il est le juge et le bourreau en même temps.

4- Abdul-Aziz Al-Saoud, grand-père d'Ibn Salman, a établi le royaume saoudien en utilisant les sauvages Frères de Nejd, et ils se sont opposés et se sont battus contre Abdul-Aziz Al-Saoud, mais il a réussi à les vaincre. Abdul-Aziz Al-Saoud a renforcé son royaume en épousant les filles des principaux chefs tribaux afin d'obtenir leur loyauté: par exemple, des tribus d'Al-Sedeiriyya, Shamar, Al-Rasheed et Al-Sheikh. Il était possible que la ligne des rois se limiterait à la progéniture d'Abdul-Aziz Al-Saoud de son épouse de la tribu Al-Sedeiriyya, si la tribu de Shamar n'a pas interféré pour soutenir le prince Abdullah, dont la mère était originaire de tribu de Shamar, et qui a forcé le roi Fahd à faire d'Abdullah le prince héritier au lieu du puissant prince Sultan. Ibn Salman a traîtreusement écrasé les princes Mutaib Ibn Abdullah et Ibn Nayef, entre autres, ce qui montre que la forte influence des tribus s'est affaiblie il y a des années et qu'elle est aussi celle des princes puissants appartenant à ces tribus. Ibn Salman compte clairement sur ses bonnes relations avec les puissances occidentales, comme il sert leurs intérêts et les siens, et sur les mercenaires à l'intérieur du royaume saoudien. Cette confiance dans le soutien américain est prouvée en libérant Saad Al-Hariri (le Premier ministre libanais) et le prince Mutaib Ibn Abdullah basé sur les commandements des États-Unis et d'autres puissances occidentales.

 

Le royaume saoudien a été établi sur des mines dangereuses:

1- Nous voyons ici comment Ibn Salman place son destin et celui de son royaume entre les mains des mercenaires de Blackwater et de leurs maîtres américains. L'existence d'Ibn Salman et de son royaume ne dépend que sur être à la service des intérêts américains. L'effondrement imminent du royaume saoudien n'est qu'une question de temps; les puissances occidentales réfléchissent au moment de décider de provoquer un tel effondrement, maintenant ou plus tard, et laquelle des deux options servirait le mieux leurs intérêts. Outre les puissances occidentales, les autres facteurs qui influencent une telle décision (c'est-à-dire, provoquer l'effondrement du royaume saoudien) incluent le pétrole, les intérêts russes et israéliens, et la menace posée par l'Iran. L'Égypte et les pays arabes n'ont rien à voir avec cette équation; malheureusement, le rôle majeur de l'Égypte a diminué depuis qu'elle est devenue subordonnée à la famille royale saoudienne.

2-Les États-Unis ont découvert le pétrole dans le royaume saoudien et en ont largement fait usage en échange de la protection américaine du royaume saoudien. L'alliance saoudo-américaine s'est formée depuis Roosevelt. Les banques américaines investissent des trillions de dollars américains de l'argent des membres de la famille royale saoudienne et maintiennent l’étalon-or de la monnaie saoudienne. Les États-Unis veulent accélérer l'effondrement du royaume saoudien pour confisquer des trillions de dollars américains saoudiens appartenant aux membres de la famille royale saoudienne. Les milliards de dollars américains passés en contrebande par Kaddafi en Égypte, en Afrique du Sud, dans l'UE et aux États-Unis sont maintenant confisqués. Pourtant, les biens, les possessions et les comptes bancaires à l'intérieur des États-Unis appartenant aux membres de la famille royale saoudienne ne sont pas la richesse entière; la source originale de richesse est le pétrole d'Al-Ahsa région, dont les revenus sont confisqués aux habitants chiites de cette région par Abdul-Aziz Al-Saud qui rebaptise Al-Ahsa (maintenant: la région de l'Est), située au-dessus des plus grandes réserves de pétrole le monde. Les États-Unis ne céderont jamais le pétrole d'Al-Ahsa aux Arabes chiites dont la loyauté est à leur religion (et à l'Iran, ipso facto) et pas à leur pays. Les Américains craignent que lorsque le royaume saoudien s'écroulera, l'Iran envahira Al-Ahsa. En outre, il existe d'autres problèmes complexes tels que les positions de la Russie et d'autres puissances dans le monde entier.

3- Abdul-Aziz Al-Saoud a envahi la région de Hejaz (où se trouvent la Mecque et Médine) et a contrôlé le pèlerinage pour faire de son royaume le chef des pays «musulmans». Il y a une rivalité entre la région du Nejd et la région du Hejaz qui dure depuis 13 siècles. Quand le royaume saoudien s'effondrera, que serait le sort de Hejaz? Cette question concerne tous les musulmans (ou les Muhammadiens: sunnites, chiites et soufis), car ils n'accepteraient jamais aucune interférence de la part des étrangers (et des chrétiens) dans les lieux de pèlerinage et les sites «saints» du Hejaz. Même si la fureur des Muhammadiens est trop au sujet de Jérusalem, elle est limitée parce que Jérusalem est un sujet d'intérêt religieux pour les Juifs, les Chrétiens et les Muhammadiens. Quant à la Mecque et à Médine, les puissances américaines et occidentales ne peuvent interférer dans la région du Hejaz, car cette interférence (qui sera considérée comme une «croisade») conduira - sans exagération - à des milliers d'attentats-suicides wahhabites dans les pays occidentaux et à l'intérieur des États-Unis. C'est pourquoi, lorsque le royaume saoudien s'effondre, l' interférence des délégations internationales doit assurer la sécurité et la réglementation du pèlerinage et éventuellement l'établissement d'un État indépendant au Hejaz. Cela implique l'interférence de tous les pays du monde «islamique», y compris l'Iran. La Russie ne sera jamais hors de l'image car l'influence russe s'étend à des centaines de millions de Muhammadiens en Asie centrale. Ainsi, nous affirmons ici que ce volcan est en sommeil maintenant, mais il va éclater quand le royaume saoudien s'effondre.

4- Le Yémen a beaucoup souffert à cause du royaume saoudien; Abdul-Aziz Al-Saoud a humilié le Yémen et il a interféré dans les affaires yéménites, alors qu'Ibn Salman a détruit le Yémen maintenant. Le royaume saoudien a envahi certaines régions yéménites et, dans le cadre d'accords avec Ali Abdullah Saleh, le royaume saoudien a également annexé d'autres régions frontalières. Lorsque le royaume saoudien s'effondrera, le peuple yéménite saisira l'occasion de restaurer sa terre et de se venger des membres de la famille royale saoudienne.

5- L'Iran pose maintenant un gros problème car c'est une puissance régionale très forte et c'est le leader des chiites du monde entier. Les chiites arabes forment la majorité des habitants des régions pétrolifères du golfe Persique, mais ils sont gouvernés par des familles royales sunnites wahhabites. Les États-Unis et les puissances occidentales désirent limiter l'Iran et l'empêcher d'acquérir des armes nucléaires. Ce n'est pas parce qu'ils craignent les forces militaires iraniennes, car l'Iran ne s'est jamais engagé dans des attaques militaires contre Israël et les pays occidentaux. Même les terroristes dans le monde n'incluent même pas une seule personne iranienne. La raison du désir de limiter l'Iran est de l'empêcher de predre une part du pétrole d'Arabie lorsque le royaume saoudien s'effondre. L'Iran est un État réel, ancien et profondément enraciné comme l'Égypte. Politiquement, les États dans les régions entre l'Iran et l'Égypte sont temporaires - ils seront retirés de la carte plus tard, et cela s'applique d'abord au royaume saoudien. Ainsi, les États-Unis et les puissances internationales craignent que si le royaume saoudien s'effondre prématurément, l'Iran serait le seul à bénéficier de cet événement.

 

Ceux qui convoitent la vache saoudienne quand elle sera abattue:

1- Les Américains ne sont pas les seuls à convoiter la plus grande quantité de butin après la chute de la famille royale saoudienne. C'est la question importante étudiée maintenant par toutes les parties concernées. La vache saoudienne est affaiblie et est sur le point d'être abattue: il y aura ceux qui auront la part du lion de sa viande et ceux qui auront très peu de morceaux.

2- Rappelons-nous que le Tsarat russe était très désireux de provoquer l'effondrement du califat ottoman, surnommé à l'époque l'homme malade de l'Europe. La politique du Tsarat russe était basée sur l'affaiblissement de cet homme malade de l'Europe pour hériter plus tard de ses terres en Europe centrale et protéger la race slave sous sa bannière. Ce qui protégea temporairement le califat ottoman contre la Russie fut Grande Bretagne et la France qui allongèrent la durée du califat ottoman parce que Grande Bretagne et la France désiraient obtenir - et ils obtiennent effectivement - la part du lion des terres ottomanes, alors que la Russie recevait très peu de butin quand le califat ottoman a officiellement pris fin.

 

Enfin:

1- Lorsqu'un accord est conclu entre les États-Unis, les puissances occidentales, la Russie et l'Iran, le royaume saoudien s'effondrera en tirant une balle. L'URSS s'est effondrée sans tirer une balle; mais le royaume saoudien s'effondrera d'un coup de feu par un mercenaire de Blackwater qui pointera son arme à la tête d'Ibn Salman, ce qui amènera l'histoire à une fin heureuse.

2- Et attendez; nous attendons aussi!

 

 

 

 

CONCLUSION: Avant la chute

Y a-t-il un homme croyant parmi la famille pharaonique des Al-Saoud, qui cache sa foi, pour prêcher son peuple?

Introduction:

1- Dieu mentionne dans l'histoire coranique de Moïse et de Pharaon qu'un prince croyant égyptien et cultivé au palais de Pharaon a prêché son peuple et leur a rappelé le sort terrible des nations injustes avant qu'ils ne soient frappés et détruits par Dieu. Dieu dit que cet homme croyant a été sauvé des intrigues et des plans de son peuple, qui s'est noyé avec Pharaon dans la Mer Rouge. Ce prince croyant se sentait désespéré car son peuple ne prêtait jamais attention à ses conseils, et il leur disait: "Vous vous souviendrez de ce que je vous dis, alors je confie mon cas à Dieu: Dieu est l'Observateur des serviteurs." (40:44).

2- Le pharaon de Moïse est l'imam / le chef de tous les tyrans qui l'ont suivi à toutes les époques, en particulier les tyrans qui mélangent la religion et la politique, alors qu'ils suivent les traces du pharaon de Moïse (voir 3:11, 8: 52-54, 43 : 56) et Dieu veille sur eux pour les punir (voir 89:14).

3- Comme tous les êtres humains, tous les membres de la famille royale saoudienne ne sont pas corrompus; peut-être y a-t-il parmi eux des croyants qui cherchent une réforme et / ou cherchent à se repentir et à suivre la Vérité coranique. Ils lisent le Coran et ils peuvent facilement - s'ils le veulent - savoir que Dieu n'aime pas les injustes, les corrupteurs, les agresseurs et les pécheurs et connaître le sort du Pharaon de Moïse et de ces tyrans injustes qui ont suivi ses traces. Il est facile de déduire de la répétition coranique de l'histoire du Pharaon de Moïse que nous devons tirer la leçon morale et éviter la tyrannie et méditer sur le sort des tyrans auto-déifiés. "En ceci est une leçon pour celui qui craint." (79:26). Sans aucun doute, il y a des membres de la famille royale saoudienne qui craignent Dieu dans la piété ou sont prêts à atteindre la piété comme ils craignent le Seigneur Dominant. Bien sûr, la plupart des membres de la famille royale saoudienne prédisent la chute de leur dynastie et l'effondrement du royaume saoudien et ils s'y préparent.

4- Par conséquent, nous espérons qu'un homme croyant de la famille Al-Saoud émergera un jour et prêchera et avertira les membres de la famille Al-Saoud, tout en comptant sur Dieu, ne craignant que Lui. Dieu a protégé Moïse et Aaron, et le prince croyant, contre les intrigues et les plans maléfiques pendant qu'ils étaient à l'intérieur des terres du Pharaon tyrannique auto-déifié. Ibn Salman n'est rien en comparaison du Pharaon de Moïse.

5- Ainsi, nous affirmons brièvement ci-dessous les points qui doivent former le contenu de la prédication qui doit être prononcée par le prince croyant parmi les membres de la famille Al-Saoud.

 

Premièrement: l'enfer résultant de la chute du royaume saoudien:

1- L'effondrement du royaume saoudien détruira intérieurement la famille royale saoudienne; ceux qui parviendraient à fuir l'Arabie seront des victimes idéales; leur argent de contrebande serait convoité par la mafia et d'autres criminels qui massacreraient de sang-froid les princes saoudiens fugitifs et leurs enfants. Ainsi, les princes fugitifs ne seront plus des princes dotés de pouvoir et d'autorité, mais simplement des hommes riches et non protégés qui se promèneront dans les rues de pays étrangers remplis de voleurs et de meurtriers; ces hommes en fuite seront volés et tués sans pitié!

2- L'effondrement du royaume saoudien détruira non seulement ses villes et transformera ses tribus en factions belligérantes, mais fera aussi éruption de volcans dans les monarchies du Golfe. Par exemple, les villes des EAU seront détruites et leurs gratte-ciels s'effondreront, et les ruines seront comme celles d'Alep en Syrie. Ce serait la punition des EAU dont le prince héritier supposait que son argent le ferait contrôler le monde entier, tout en oubliant le fait que cet argent est une faiblesse dans son royaume s'il transgresse ses limites.

3- Quoi qu'il en soit, les bains de sang rempliront l'Arabie et les pays du Golfe plus que ceux observés en Syrie et en Irak. Les seuls bénéficiaires dans ce cas sont ceux qui inventent et vendent des armes qui vendront facilement plus d'armes stockées pendant des années et verront leurs armes utilisées et testées.

 

Deuxièmement: pour éviter cet enfer, des réformes immédiates et audacieuses sont nécessaires:

 En premier, la guerre saoudienne menée contre le Yémen doit cesser immédiatement et tous ceux qui ont été emprisonnés pour avoir exprimé leurs opinions doivent être libérés des prisons saoudiennes. Un gouvernement intérimaire doit émerger et émettre des lois qui incluent les mesures de réforme suivantes.:

1- Le nom "Le Royaume d'Arabie saoudite" doit changer en "Royaume Uni Arabe", car l'ancien nom est la racine de tous les maux, calamités, catastrophes, injustices et tyrannie.

2- Le royaume doit être transformé en monarchie constitutionnelle; le roi doit être choisi par les membres de la famille saoudienne et il serait un simple symbole comme la reine du Royaume-Uni et les présidents d'Israël et de l'Inde. La nouvelle constitution doit inclure le fait que tous les citoyens doivent être égaux devant la loi.

3- Une nouvelle constitution qui met l'accent sur les droits de l'homme doit être écrite et doit inclure les points suivants.

3/1: Le pèlerinage à La Mecque devrait être ouvert à toutes les personnes pacifiques venant de partout dans le monde. Le pèlerinage est autorisé pendant les quatre mois lunaires sacrés de Zu Al-Hijja, Muharram, Saffar et Rabei Awwal. Plus de détails à ce sujet se trouvent dans notre livre (en anglais) intitulé "Pèlerinage entre l'islam et les Muhammadiens", trouvé sur ce lien: (http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=90 ).

3/2: La liberté religieuse absolue doit être assurée pour tous les citoyens du royaume et pour ceux qui le visitent comme pèlerins ou travailleurs. Cette liberté religieuse inclut le choix des principes de foi et l'appartenance à toutes les sectes et même l'athéisme, ainsi que la liberté d'exécution et de rituels et le prosélytisme des religions, à condition qu'aucune contrainte ou coercition dans la religion ne soit commise. Ceux qui commettent le crime de persécution religieuse ou de meurtre d'autrui à cause de la religion doivent être punis par la loi.

3/3: La liberté de pensée, d'expression, de créativité et de recherche dans tous les domaines sans censure doit être assurée à tous les citoyens du royaume et à tous ceux qui s'y rendent en tant que pèlerins ou travailleurs.

3/4: La liberté politique est assurée également pour tous les citoyens du royaume, y compris les droits et devoirs. Les autorités doivent être réparties entre l'entité exécutive (par exemple, le gouvernement émergeant des partis politiques au sein d'élections libres et transparentes) et le parlement élu chargé de la richesse de la nation et examinant la performance du gouvernement, pour l'enlever si nécessaire, au sein des entités libres du système judiciaire, des processus électoraux, des droits de l'homme, des ONG, des syndicats, des clubs, des associations caritatives, des centres culturels, etc., exprimant tous les spectres sociaux. Ces autorités doivent trouver un équilibre et se contrôler mutuellement tout en servant les citoyens dans ce monde, c'est-à-dire sans se concentrer sur les religions et le destin des gens dans l'au-delà.

3/5: Justice: la justice sociale doit être assurée pour tous les citoyens du royaume; plus d'impôts doivent être imposés aux riches pour le bien des pauvres. La justice politique doit être assurée par la démocratie, la dévolution (la délégation des pouvoirs) et des élections libres entre les partis politiques (comme Israël et l'Inde). La justice judiciaire doit être assurée en rendant le système judiciaire indépendant du parlement et du gouvernement.

3/6: De puissantes forces armées militaires doivent émerger pour protéger le royaume et ses frontières sans jouer de rôle politique.

3/7: Les appareils de sécurité les forces de sécurité doivent émerger pour protéger tous les citoyens de la même manière et ne pas les humilier et ne pas protéger seulement les citoyens puissants et riches.

 

Enfin: O Al-Saud! N'y a-t-il pas un homme raisonnable parmi vous?

1- Les points mentionnés ci-dessus ne sont pas impossibles; ils sont appliqués dans des états modernisés comme Israël. Le fait que les Arabes soient arriérés n'est guère une excuse pour ne pas introduire une réforme immédiate; les gens apprennent vite maintenant à l'ère d'Internet; l'apprentissage par les essais et les erreurs est OK; toutes les erreurs résultant du processus démocratique peuvent être corrigées, tandis que les erreurs graves de la tyrannie sont comme des cellules cancéreuses qui doivent être retirées du corps.

2- Les points ci-dessus, s'ils sont appliqués, protégeront les membres de la famille saoudienne contre ses amis et ennemis et leur feront éviter un sort terrible et un avenir sombre, afin qu'ils vivent en sécurité sans être poursuivis ou jugés par les tribunaux. Un prince qui vit en paix avec quelques millions de dollars américains vaut mieux qu'un prince qui vit dans la peur et l'anxiété constantes avec des milliards de dollars américains et de les laisser quand il meurt tout en sentant que ses richesses ne lui ont servi à rien.

3- Il est d'une importance vitale que cette réforme soit introduite par les membres de la famille royale saoudienne afin que leur rôle continue en tant que protecteurs de la réforme initiée par eux; cela vaut mieux que de leur imposer une réforme par des forces extérieures qui en feront des victimes de changements radicaux et confisqueront et voleront certainement tous leurs milliards de dollars américains.

4- Nous nous adressons ici à tous les princes croyants de la famille Al-Saoud qui chercheraient à empêcher l'effusion de sang; le royaume saoudien a causé assez effusion de sang dans le monde entier.

5- Ce prince croyant au palais du pharaon a dit cette phrase et nous la répétons ici, cette fois en s'adressant à la famille Al-Saoud: "Vous vous souviendrez de ce que je vous dis, alors je confie mon cas à Dieu: Dieu est l'Observateur des serviteurs." (40:44).

 

Signature:

Dr. Ahmed Subhy Mansour

11 décembre 2017

Springfield, La Virginie, Les États-Unis

اجمالي القراءات 2086

للمزيد يمكنك قراءة : اساسيات اهل القران
التعليقات (1)
1   تعليق بواسطة   ابراهيم احمد     في   الأربعاء 10 يناير 2018
[87804]

انجاز عظيم


جزا الله كل خير كل المساهمين في هذا  العمل العظيم .. وشكر كل الشكر لأبانا واستاذنا الكبير أحمد صبحي منصور .. واعانكم الله على المواصلة .. ونحن معكم على الحق مساندون 



أضف تعليق
لا بد من تسجيل الدخول اولا قبل التعليق
تاريخ الانضمام : 2006-07-05
مقالات منشورة : 3420
اجمالي القراءات : 27,252,199
تعليقات له : 3,931
تعليقات عليه : 11,951
بلد الميلاد : Egypt
بلد الاقامة : United State

مشروع نشر مؤلفات احمد صبحي منصور

محاضرات صوتية

قاعة البحث القراني

باب دراسات تاريخية

باب القاموس القرآنى

باب علوم القرآن

باب تصحيح كتب

باب مقالات بالفارسي