MATIERE A REFLEXION 07:
MATIERE A REFLEXION VII

يحي فوزي نشاشبي في الأربعاء 25 مارس 2015


 

MATIERE   A  REFLEXION

(VII)

01

…Quant EMMANUEL  KANT  affirme  que l’homme  a  besoin  d’un maître, il  ne veut pas  dire  que  les  gens  sont  des  veaux  ou  des  moutons  sans  autonome  ni  esprit  critique. Il  nous  rappelle  seulement  le  paradoxe  du  pouvoir  politique, du  pouvoir  juste,  soumis à  la  tension  entre  l’universalisme de  valeurs  qui doivent  l’inspirer  et  les  tendances  égoïstes  de chaque individu. Il nous rappelle que la tâche fondamentale  de tout  maître, c’est  l’émancipation, à  l’école  comme  en  politique.( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

02

…En  dernière analyse,  il  est  sans  importance  de  savoir  si  tel  ou  tel  homme  politique  à  l’étoffe  d’un dirigeant…

Ce qui est décisif c’est de savoir si  tel  ou tel homme  politique  peut se  prévaloir  d’une  conscience  avancée  des  problèmes. 

…Mais  il  ne  renonce  pas  et  considère  que : « si ça va  mal, c’est que  ça  peut  aller  mieux !  A  condition  de… » C’est  une forme d’engagement et de pari optimiste sur  l’improbable, sur le  sursaut  et  le  sursit  qui nous  rassemble.

( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

03

… Il me  semble que c’était le message que je  pouvais  transmettre  à  ceux  qui  se  demandent  que  faire  de  leur  vie- Une  question fondamentale. La  vie, il  faut  qu’elle  serve  à  quelque  chose, et  elle  peut  servir  à  beaucoup  de choses agréables,  à  l’amour, à  la  poésie,  à  l’imaginaire,  mais  elle  doit  aussi  servir  à  une  volonté  de  résister  à  ce  qui  vous  scandalise.( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

04

…Je  crois  qu’on  est  heureux,  dans  la  vie,  quand  on est  engagé. Est-il seulement possible de vivre sa vie sans  s’engager ?  l’engagement  est  une  forme  de  réaction  à  l’histoire.( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

05

…Tous les êtres humains  naissent  libres  et  égaux  en  dignité  et  en  droit. Ils  sont  doués  de  raison  et  de  conscience , et ils  doivent  agir  les  uns  envers  les  autres  dans  un  esprit  de fraternité. (article premier dans les textes de la  déclaration  universelle  des  Nations  Unies ). ( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

06

…La crise multiple que nous  traversons est  profonde,  brutale  et dangereuse. Mais comme le rappelle toujours  malicieusement  EDGAR  Morin,  les  crises  sont  justement  de  moments où  la  conscience du  danger découvre  les  voies  du salut. Assurément, la crise nous offre l’occasion d’une  prise  de  conscience  généralisée. ( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

07

… Le  défi  de  notre  temps,  c’est  peut-être  tout  simplement  d’accepter notre condition d’interdépendance et de  solidarité avec neuf milliards  d’individus. Chiffre  assez  vertigineux. Le  défi et là : penser  et vivre une  coexistence inouïe avec la  totalité  du  reste du  genre  humain. ( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

08

… Mais vu les formes de vie que  nous  avons développées, notre modèle de civilisation ressemble plus à un  feu  d’artifice  qu’à un  système  équilibré,  dépense, gaspillage. SLOTERDIJKE  soupçonne  même  qu’il y a  une  sorte  de  non-dit  derrière  les  droits  de  l’homme :  Le  droit  au  gaspillage,  le droit  de  participer  au  feu  d’artifice  général, à  la  chasse  au  bonheur, à la grande course contre le temps vers la  maximisation  des  plaisirs. ( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

09

LEIBNIZ  parlait  avec  un  certain mépris  du « DESTIN  A  LA  TURQUE » : Pour lui, le fatalisme était un attentat à la  liberté  humaine. Et  pour tous les penseurs des lumières, il était évident  que le progrès n’était rien d’autre qu’une série d’actes de sabotage  du  destin. Il fallait  saboter le destin. Y a-t-il un lien avec la religion ? Dans les camps, nous appelons  « musulmans » ceux dont la destination paraissait achevée, parce qu’ils étaient déjà incapables de survivre. Et ils se  promenaient tristement dans les camps, tels des morts  vivants. Ils avaient perdu tout espoir. Evidemment cette  expression  venait  d’une idée reçue  sur l’islam comme religion du destin, de le fatalité. Cela est naturellement  complètement  exigé, comme  tout  ce  qu’on  dit  toujours de  toutes  les  religions.  ( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

10

…C’est le  droit qui rend modeste ceux qui ont des désirs  de  puissance.

Si les hommes étaient parfaits, ils  n’auraient pas  besoin d’une loi extérieure - mais en  absence de l’autorégulation par la conscience, nous  avons  besoin  du  droit  qui  est  normatif.

( tous  comptes  fait … ou  presque )  de : Stéphane  HESSEL .

*******

 

 

 

 

 

 

اجمالي القراءات 2279

للمزيد يمكنك قراءة : اساسيات اهل القران
أضف تعليق
لا بد من تسجيل الدخول اولا قبل التعليق
تاريخ الانضمام : 2006-10-28
مقالات منشورة : 246
اجمالي القراءات : 1,750,512
تعليقات له : 227
تعليقات عليه : 333
بلد الميلاد : Morocco
بلد الاقامة : Morocco